Veille Permanente Classisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par DestyNova_, le 17 octobre 2013.

  1. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    J'peux pas, j'ai licorne

    Une vidéo sur le fait qu'être pauvre au final, cela coûte cher :

     
  2. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    Je lis Bourdieu en ce moment, Les héritiers, en gros un bouquin qui place l'école comme jouant un rôle non négligeable dans la reproduction des inégalités sociales (ce que perso, j'ai pu pas mal ressentir) et je suis assez perplexe.. Je trouve que ce livre n'est écrit que pour des personnes ayant déjà un certain bagage en sociologie ou ayant le temps (comme moi) d'aller farfouiller le sens exact de certains termes. Les phrases sont assez lourdes et pompeuses. Et du coup... Je me demande bien à qui il s'adresse ce bouquin! Parce que clairement, mes parents issus de la classe ouvrière, ne le comprendraient pas (ou pas totalement), moi avec un BAC+5 et des bases en socio je suis en galère par moment... Et ça me déplait je crois.:stare:
     
    #674 Little Moi-Même, 19 juin 2017
    Dernière édition: 19 juin 2017
    adita, Faolán, Nyarlathotep et 11 autres ont BigUpé ce message.
  3. Liza Radley

    Liza Radley
    Expand Collapse
    .

    C'est un livre qui a connu un assez grand succès et qui est devenu un classique, mais il n'était pas destiné au "grand public", il n'a pas été écrit dans l'optique d'être accessible et lisible par le plus grand nombre... C'était plutôt un livre d'universitaires qui s'adressait à d'autres universitaires et à des politiques.

    Après il faut dire qu'en général, Bourdieu c'est particulièrement pénible à lire sur la forme :gonk::happy:
     
    Faolán, Chouette-Culotte, Nebullulaby et 7 autres ont BigUpé ce message.
  4. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    Du coup... Bah ça m'agace vraiment!:stare:
    Ce bouquin (pour ce que j'en ai lu, je ne l'ai pas encore fini) montre assez correctement à mon sens comment fonctionne le système scolaire en France et comment les gens y sont "enrôlés" aussi bien les professeurs que les élèves. Le destiner qu'à des universitaires... Franchement!? Mais à quoi bon? Pour être cité dans une thèse et? Fin...

    De base, je trouve que l'on n'écoute pas assez les sociologues, concrètement ne se fier qu'à l'économie pour expliquer et gérer notre monde c'est foncer dans le mur et pourrir les gens encore un peu plus. Mais si en plus des trucs comme ça, qui pourrait permettre aux aisés et surtout (mais là j'ai un biais, j'admet) au non aisés de comprendre le pourquoi du comment de leur situation (et faire un peu redescendre sur terre le délire de la méritocratie à outrance). Revigorer l'estime des personnes qui sont exclus de ce système qui se veut égalitaire et dans un pays qui se veut unis et qui, du coup, se sentent comme des cacas. Si le sujet était davantage mis à disposition des concernés, ça pourrait changer des choses notamment les comportements d'abandon ou de résignation qui n'aide pas au développement de la société et de l'économie. Humpf

    Après, j'ai vu qu'il existait quelques autres livres qui traitent de la pauvreté et ce de façon abordable. Mais je n'ai rien trouvé d'autre sur l'école. L'école! Le truc qui donne espoir aux parents en galère quoi!:non:
     
    Faolán, Croquemitaine, AprilMayJune et 11 autres ont BigUpé ce message.
  5. Pamphletine Banks.

    Pamphletine Banks.
    Expand Collapse

    @Little Moi-Même entièrement d'accord pour Bourdieu ! Je viens d'un milieu assez modeste et j'ai atterri à Sciences Po donc Bourdieu a une résonance toute particulière pour moi :innocent: Je l'ai étudié en cours aussi, et autant ce type est un génie et a su m'auto-expliquer certains de mes comportements, autant il est absolument atroce à lire (et encore, Les Héritiers n'est pas le pire je trouve, Passeron allège un peu la tendance :lol:). Le truc je pense c'est que pour lui c'était l'engagement d'une vie, plusieurs de ses bouquins s'auto-réfèrent, c'est dur de lire du Bourdieu sans avoir quelques notions préalables (voire avoir parcouru toute sa bibliographie). Sa pensée s'est développée progressivement et je vois plus ça comme un travail sur le long terme de dénonciation de la société (un peu genre "bouuuuh les hautes sphères") qu'un manifeste pour encourager les prolétaires à se battre contre le système :lol: (Même si c'est tout ce que sa théorie a évoqué en moi, personnellement). Pas sûre que les écoles qu'il ait fréquenté non plus encouragent trop la vulgarisation. D'ailleurs c'est un problème propre à beaucoup d'intellectuels : Foucault et Butler notamment sont des génies mais quasi illisibles (et pourtant je suis habituée aux lectures indigestes) ; eux aussi dénoncent des injustices sociétales d'ampleur et pourtant je ne suis pas sûre que tous les sujets de leurs bouquins (prisonniers, femmes) puissent comprendre l'intégralité de leurs théories. Ils ont d'ailleurs tous plusieurs fois été attaqués pour ça : parce qu'au final ils retombaient dans le cercle infernal des élites qu'ils dénonçaient en s'adressant qu'à des avertis (et bien souvent malheureusement les avertis se trouvent parmi les élites). C'est une grosse contradiction et déception, je suis d'accord.
    Si je peux me permettre en revanche, Didier Eribon (sociologue proche de Bourdieu) a écrit d'excellents bouquins très simples d'accès ! Retour à Reims notamment a une forte dimension autobiographique, si bien que l'habitus et toutes ces notions sont très "illustrées" par des exemples concrets, une réalité quotidienne (et à nouveau, c'est très fort : j'avais l'impression qu'on racontait l'histoire de ma famille :lol:). C'est un livre que j'ai mis entre les mains de mes parents et de plusieurs de mes amis à Sciences Po et tous l'ont beaucoup aimé, donc je me permets de te le conseiller fortement ! La plupart de ses livres traitent de son homosexualité mais celui-là, concrètement, c'est du Bourdieu (à peu de choses près) et ça parle des inégalités de classe, donc scolaires, donc reproduction des élites, etc. Je l'ai trouvé très bon, même si je ne suis pas d'accord avec tout (principalement le fait qu'Eribon mette son parcours exceptionnel beaucoup sur le compte du hasard - pour lui, c'est avant tout parce qu'il est né homosexuel, et donc, pour son milieu, différent). Comme toutes les interprétations de cette mouvance, c'est parfois trop généralisant à mon goût, comme si la société nous impactait tous de la même manière au sein d'une même classe. Mais en tous cas, c'est une lecture à faire.
    Edouard Louis (Eddy Bellegueule) se réclame héritier de Didier Eribon et j'ai hâte d'ouvrir son premier roman (pour le moment pas dispo à la bibliothèque de ma ville). C'est un peu dans la même lignée autobiographique à priori, et ça touche aux mêmes problématiques, donc je pense que tu peux chercher de ce côté-là aussi ! :)

    PS : j'ai écrit un ou deux essais assez longs à ce sujet, ils ne sont pas sur cet ordi mais je vais essayer de te retrouver mes sources si les inégalités au sein de l'éducation t'intéressent autant :)
     
    Azurhibis, Pigwidgeon, TarteTatin et 26 autres ont BigUpé ce message.
  6. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    @Pamphletine Banks. Pour tes sources, ouiiiii!!! S'il te plait! :puppyeyes: Et merci pour les bouquins abordables pour les non sociologues :)
    J'en cherchais que je pourrais lire et que je pourrais prêter à ma mère. Elle et sa mère se sont posée beaucoup de questions quant à l'ascenseur social tout ça tout ça. Elles ont beaucoup cru en l'école et bon disons que maintenant, ma mère est un peu "perdue" et n'arrive pas à situer où est/sont les soucis qui nous laisse pus ou moins dans un milieu modeste. Elle a tendance à se sentir coupable ou à faire les trucs bizarres que font les gens pas bien dans leur peau sur un certain sujet, c'est à dire se "sur glorifier" en comparaison à ceux qui sont encore plus das la galère... Je pense que ça lui fera du bien de mieux comprendre l'impact que son milieu a pu avoir sur sa vie, sur la vie de sa mère, sur la mienne aussi en passant.

    Haaan tellement! :sweatdrop: Et soyons honnête, ces avertis ne sont jamais de ceux qui sont prêts à limiter leurs privilèges (voire à les abolir) au profit de l'égalité, toute soit disant bienveillance qu'ils auraient. Ça se saurait!:rolleyes:
     
    Faolán, AprilMayJune, Allitché et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ana-Esperanza

    Ana-Esperanza
    Expand Collapse
    Nope.

    C'est pas Bourdieu qui explique que si les médecins (et avocats, et autres) continuent à utiliser un jargon incompréhensible (et l'écriture qui va avec...) c'est pour maintenir leur position élitiste par rapport au reste de la population ?
    Quoi qu'il en soit, les sociologues et autres scientifiques font de même...
     
    Faolán, Miss_A, Liza Radley et 11 autres ont BigUpé ce message.
  8. Spill

    Spill
    Expand Collapse

    C'est une remarque que je me suis déja faite aussi, notamment quand j'ai eu à lire des trucs pour des cours de socio.
    Il me semble que la remarque avait été faite à Frédéric Lordon, et qu'il avait répondu qu'il avait besoin d'un langage complexe pour traduire la complexité de sa pensée, et que c'était le travail d'autres personnes de vulgariser sa pensée pour la rendre accessible au plus grand nombre, mais pas le sien.
     
    Dame Verveine, Faolán, Liza Radley et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    J'peux pas, j'ai licorne

    Une conférence intéressante qui s'est tenue lors du salon EMMAUS, au sujet de la pauvreté avec comme intervenant.e.s
    Edwy Plenel, la sociologue Florence Weber et l'économiste Denis Clerc :

     
    Lady Stardust, Anableps, Dame Andine cogite et 3 autres ont BigUpé ce message.
  10. Multicolorielle

    Multicolorielle
    Expand Collapse

    C'est une rediffusion en cinq parties (me semble-t-il), en tout cas il y a deux nouveaux épisodes disponibles.
    C'est hallucinant d'absurdité et d'indécence.
     
  11. AshMakuro

    AshMakuro
    Expand Collapse

    Hey :hello:

    Désolé pour le up mais c'était pour vous dire que j'ai lu toute cette VP d'une traite et que je trouve que les débats ici sont terriblement instructifs :top:.
    Je venais aussi faire mon méa-culpa parce que j'avais l’impression qu'on parlait de tous les privilèges sur Mademoizelle, excepté celui de classe ( qui est pour moi le plus discriminant...Je sais que c'est pas bien de "classer" les privilèges, mais c'est plus fort que moi, j'ai l’impression que l'argent fait tout dans cette société) . En fait je ne connaissais juste pas la définition du mot "classisme" :facepalm:.

    Voila. Je retourne dans mon sous-marin en espérant vous relire ici.:ninja:
     
  12. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @AshMakuro Justement le problème de classe est, je crois, compliqué à saisir justement parce qu'il n'y a pas que l'argent qui entre en jeu dans le classisme ^^
     
    Faolán, Allitché, Babitty Lapina et 3 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...