Veille permanente décroissance / écologie

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Búho, le 29 septembre 2012.

  1. Mewen

    Mewen
    Expand Collapse
    Shpadoinkle

    @Mama Sara Je crois qu'il s'agit d'un tawashi (l'éponge tissée je veux dire)
     
    Etheldreda, Lis, marjo5 et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Mama Sara

    Mama Sara
    Expand Collapse
    C'est effrayant, la vie

    @Mewen

    Ouii merci! Ca m’énervait de ne pas trouver :rire:
     
    Lis, Mewen et Pinceau_ ont BigUpé ce message.
  3. HeavyMetalAngel

    HeavyMetalAngel
    Expand Collapse
    Esprit libre

    Pour rebondir sur le lave-vaisselle (mais pas que :d), j'ai lu il y a peu le livre L'âge des Low-tech de Philippe Bihouix. C'est un ingénieur (spécialisé dans les métaux) qui explique très bien comment nous ne sommes pas seulement bientôt en pénurie de pétrole, mais aussi de métaux (et il y en a tellement que je n'ai pas tout retenu, il y en a même que je ne connaissais pas). Métaux qui servent non seulement à tous nos appareils électro ménagers, mais aussi au éoliennes et panneaux solaires (et dans tellement d'autres choses qu'on imagine même pas). Il nous dit que les fermes à mégaéoliennes ou les déserts de panneaux solaires sont une pure utopie, car toutes ces énergies renouvelables à grande échelle ont besoin d'énormément de métaux (et aussi de pétrole) pour être construits, métaux qui sont déjà en pénurie donc, et que de plus, ces technologies "vertes" ont une durée de vie de 30 ans. Il ajoute que les métaux ne sont pas recyclés pour l'immense majorité car alliés/fusionnés (comme dans nos smartphones et ordinateur), quand ils ne sont pas tout simplement "volatilisés" (dans les encres par exemple). Il propose dans une deuxième partie une société faite de low-tech, où, surprise, il n'y a pas d'électro-ménager (mais pas que). Enfin c'est très complet, simple, pas moralisateur, ça se veut une piste pour réfléchir au monde de demain ou nous n'aurons tout simplement pas le choix d'arrêter de consommer de l'énergie à outrance comme nous le faisons actuellement. Je vous le conseille vivement :top:
    (Et donc par rapport au lave-vaisselle, je ne veux pas stigmatiser les gens qui en ont un bien sûr, mais derrière chaque appareil électro-ménager, il y a toute une chaîne de pollution énorme dont on a même pas idée : tous les métaux nécessaires à leur fabrication, les guerres qu'ont fait pour que nous occidentaux ayons la main-mise sur ces ressources, la fabrication par des gens dans des conditions horribles, la pollution que cela crée dans ces usines, le transport, pour finir incinéré ou enfoui en Afrique, car on ne recycle pas, contrairement à ce qu'on croit, ces appareils).
    Oh et un exemple de low-tech qui illustrait bien le propos, c'est le recyclage du verre. Dans les verres colorés il y a des métaux, c'est pour ça que le centre de tri ne peut pas les recycler avec les verres blancs. Des ingénieurs ont donc inventé une puce optique pour trier le verre. Or cette puce nécessite une technologie coûteuse en ressource, alors qu'on pourrait tout simplement avoir une poubelle pour le verre blanc et une poubelle pour le verre coloré, comme en Allemagne ou en Suisse.
     
    JoK, Allitché, Faolán et 18 autres ont BigUpé ce message.
  4. L'océan de la vie

    L'océan de la vie
    Expand Collapse

    @HeavyMetalAngel Oh, mon chéri n'arrête pas de râler quand ils voient justement toutes sortes de projets "écologiques" alors que ça demande une tonne de ressources finies, comme tu l'expliques. Surtout qu'il a fait des études/travaillé dans le nucléaire (soit-dit en passant,il n'est pas d'accord avec le fonctionnement actuel), donc il se prend souvent des remarques à la noix.
    Bref, je retiens le nom du bouquin, ça pourrait nous intéresser et être une bonne source, merci ! :top:
     
    Lis, Selinde, HeavyMetalAngel et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  5. KEJLA

    KEJLA
    Expand Collapse

    @HeavyMetalAngel Je suis en train de lire le Manuel de Transition de Rob Hopkins. Et ce que tu dis au sujet des métaux recoupe parfaitement ce qu'il dit. Je pense que je vais lire aussi L'âge des Low-Tech. Quand tous ces appareils ne fonctionneront plus car fin de vie ou par manque d'électricité (car tout est lié), on ne pourra même pas récupérer les métaux simples en les fondant parce que ça demandera trop de ressources. Que de gâchis.
     
    Major Lazer, Lis, Arkham et 4 autres ont BigUpé ce message.
  6. Arlune

    Arlune
    Expand Collapse
    Une tourniquette pour faire la vinaigrette...

    Haha! J'avais pas vu qui avait écrit l'avant dernier message avant de le lire (celui de @L'océan de la vie ) et j'ai cru que c'était @Mauguine :d Ca aurait pû! :d
    (et en plus, vous avez toutes les deux un renard en photo!)
     
    Mauguine a BigUpé ce message
  7. Candice452

    Candice452
    Expand Collapse
    Hope for better days

    Il y a un super film en ce moment sur France 4, Loup.

    [​IMG]

    Sergueï est un Évène, ces nomades éleveurs de rennes qui vivent dans les montagnes de Sibérie orientale. A l'âge de 16 ans, Sergueï est nommé gardien de la grande harde du clan de Batagaï.
    Ce clan - dont le chef n'est autre que son père - est composé de quatre familles et de leur harde de 3000 rennes qu'ils conduisent d'un alpage à l'autre au gré des saisons.
    Dans cette immensité, le loup rôde et menace en permanence les rennes ; unique richesse et fierté des Évènes.
    Dès son plus jeune âge, Sergueï a appris à chasser et abattre les loups sans état d'âme. Jusqu'au jour où sa rencontre avec une louve et ses quatre adorables louveteaux va bouleverser toutes ses certitudes...
    C'est à cet instant que sa vie bascule.
    Pour protéger "ses" loups, Sergueï va transgresser les lois millénaires de son peuple et ainsi trahir son père et son clan. Dans l'insouciance de sa jeunesse, Sergueï va braver l'interdit : le jeune garçon et les louveteaux vont mutuellement s'apprivoiser. Mais c'est sans compter que le loup garde son instinct de prédateur...
     
    #5311 Candice452, 26 février 2017
    Dernière édition: 1 mars 2017
    Selinde, Littlebeegees, Lis et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  8. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Ah tiens on parlait de l'éponge Tawashi y'a quelques posts, et voilà qu'apparaît sur ma page FB un tuto pour en faire une soi-même. Si ça intéresse quelqu'un ! :fleur:
     
    Cline39, Nerys_L, Roanne et 3 autres ont BigUpé ce message.
  9. Selinde

    Selinde
    Expand Collapse
    "Le surréalisme est la surprise magique de trouver un lion dans un placard, là où on était sûr de trouver des chemises."

    J'ai une question, qui pourrait éventuellement ouvrir un débat, une réflexion - que je mène également.
    Que pensez-vous des communautés autonomes, tel que la ZAD par exemple ? Qu'est-ce que cela peut apporter à notre société actuelle ? Dans quelle mesure ces communautés pourraient apporter un changement dans notre société ? Est-ce bien trop utopique ?

    Je n'ai pas suffisamment d'arguments pour pencher d'un côté ou de l'autre. Je pense tout de même; que c'est une très bonne façon de montrer notre opposition au capitalisme et proposer une ou des solutions alternatives. Cela ne peut que permettre d'apprendre à vivre dans un groupe, s'impliquer directement en faveur d'un mode de vie écologique, soucieux de l'environnement, de l'humain. Reste à voir, si cela n'est pas vivre trop en dehors de la société. Même si quelque part nous baignons tous dedans, de part nos habitudes, etc...
     
    Sloppy, Lis, Pinceau_ et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    @Selinde
    Perso, je pense que c'est l'avenir. :nod: D'abord pour l'aspect "vivre en dehors de la société", je préfère une approche "philosophique" plutôt que pratique : la société, c'est nous qui la créons. Si on continue à adhérer à la société capitaliste actuelle, on la renforce. En en faisant partie, on la légitime. Le fait de décider d'en sortir, c'est pour en créer une autre, du coup on "fait toujours partie de la société", une société, celle qu'on décide d'inventer selon des valeurs que l'on considère comme "supérieures" (dans le sens, meilleures pour les êtres vivants et non vivants - la Nature en général). Rares sont ceux qui décident de vivre réellement en ermite, seuls au fond des bois ou en haut d'une montagne. Ceux-là sont souvent dans une démarche spirituelle (méditation, etc.) et non "communautaire".

    Pour moi, les communautés autonomes aujourd'hui répondent précisément à un défi qui touche l'humanité entière : comment faire pour continuer à vivre (littéralement, respirer et manger correctement) sur le long terme, de façon réellement durable (et éthique) ? Quand à l'heure actuelle, le moindre pas que l'on fait est dépendant d'une énergie à la fois hyper polluante et qui se raréfie pour finir par disparaître (le pétrole). Les gens qui décident de s'installer de façon autonome ne souffriront pas directement de la disparition du pétrole, non seulement parce qu'ils s'en seront passés depuis un certain temps, mais aussi parce qu'en décidant de ne plus être dépendants de la société, ils développent tout un tas de "compétences" leur permettant de vivre sans besoins extérieurs. Evidemment l'autonomie totale et complète peut sembler utopique, je pense qu'il faut savoir identifier ses limites et, éventuellement, les contourner (typiquement le café : difficile d'en obtenir sans pétrole pour le transporter : dans ce cas, la solution pour moi est de s'en passer, mais tout le monde ne sera pas forcément d'accord).

    Je pense que ces communautés qui fleurissent de plus en plus donnent un certain exemple : c'est possible. Tout commence par un premier pas. Aujourd'hui on en compte peut-être 50 en France (chiffre au pif), ça commence comme ça, petit à petit ça va augmenter, les gens sont de plus en plus nombreux à ne plus s'épanouir dans la société capitaliste et le fait de voir des alternatives permet de nourrir l'imaginaire et de commencer à rêver, à s'inventer de nouveaux futurs.

    Plus largement, je pense que les gens qui décident de faire ça ont un certain état d'esprit que je considère "positif" : vivre sa vie pour être heureux (et pas pour faire du profit), replacer l'argent comme un moyen (et non une fin), prendre le temps de faire soi-même (moins polluant que tout vouloir vite et immédiatement), encourager les gens à faire eux-mêmes (ce qui évite de "délocaliser" dans les usines esclavagistes des pays pauvres). Je pense que c'est là qu'on peut observer un réel changement des mentalités, qui doit forcément accompagner n'importe quelle "transition" écologique ou énergétique.

    On parle un peu de ce sujet (+ dans l'idée d'installation concrète mais pas que) sur ce topic, si jamais tu ne l'as pas vu (mais la discussion peut continuer ici, c'est complètement le sujet de la décroissance :) ).
    Perso ça me passionne complètement. :v:
     
    Allitché, Major Lazer, Heather. et 11 autres ont BigUpé ce message.
  11. Selinde

    Selinde
    Expand Collapse
    "Le surréalisme est la surprise magique de trouver un lion dans un placard, là où on était sûr de trouver des chemises."

    La question du bio et du label bio reprit par les grandes distributions : https://reporterre.net/La-grande-distribution-s-engouffre-dans-la-bio-et-en-menace-les-valeurs

    C'est une question que je m'étais déjà posée auparavant. Et qui revient aussi à se demander ce qu'est le "vrai" bio et si les chaines bios le sont vraiment. Je reste pour ma part assez sceptique. Selon moi, rien ne vaut les petits producteurs, tels que les épiceries, réellement bios pour le coup et qui favorise les producteurs locaux.
     
    Spill, Faolán, RedBell et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. Erha

    Erha
    Expand Collapse

    Bonjour!
    L'année dernière je m'étais engagée à participer à l'organisation de la marche contre Monsanto. Cette année elle sera le 20 mai donc j'ai proposé de faire des tracts.
    Vous auriez des sources fiables que je pourrais utiliser?
    Merci d'avance! :)

    Et je pense que je vais trainer dans le coin, tout ce que vous dites est fort intéressant :top:
    Pour parler des communautés, j'aimerais beaucoup m'y installer mais mon mari a besoin de rester très proche de la ville pour son travail... Je ne sais pas si c'est possible d'en créer une si proche? :hesite:
     
    Allitché, Faolán, Selinde et 4 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...