Veille permanente racisme, xénophobie...

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par katnissvsw, le 18 novembre 2012.

  1. Little Moi-Même

    Little Moi-Même
    Expand Collapse
    Veux changer le monde

    Merci @Eclise et @Anna Stesia Pour vos liens.
    C'est un peu "compliqué" pour moi l'économie mais bon au moins là je revois (découvre) les bases.
     
    Shadeluna, Allitché et Eclise ont BigUpé ce message.
  2. Herzeka

    Herzeka
    Expand Collapse
    Pas citer / Mention uniquement

    @Aconiti @LovelyLexy @Ana-Esperanza
    Ah ouais je savais pas :hesite:
    Lui non plus d'ailleurs lol vu qu'il a toujours écrit ses deux prénoms :rire:
    Je vérifierai si c'est aussi possible en Allemagne (la banque et mon ancien employeur ont écrit mes deux prénoms sur le contrat parce qu'ils ont pas compris qu'il y avait une virgule entre les deux :facepalm: ) mais normalement ça devrait être à peu près la même chose :hesite:
    Merci de m'avoir mise au courant :fleur:
    Et oui il s'agit bien de mon mari :) ( <3 )
     
  3. Aconiti

    Aconiti
    Expand Collapse
    Guest

    Herzeka a BigUpé ce message
  4. AngelTen Richard II

    AngelTen Richard II
    Expand Collapse
    Of course it is happening inside your head, but why on earth should that mean that it is not real ?

    @Herzeka
    Je confirme, on peut utiliser n'importe lequel des prénoms comme prénom d'usage.
    Autre chose : puisque vous êtes mariés il peut prendre ton nom, ou même prendre vos deux noms et n'en utiliser qu'un dans le travail. Ça se fait de plus en plus maintenant de prendre le nom de son épouse ☺
     
  5. Herzeka

    Herzeka
    Expand Collapse
    Pas citer / Mention uniquement

    @Aconiti Merci :jv:

    @AngelTen Richard II
    Je vais lui dire alors :nod: Pour le nom de famille, aucun de nous eux avait envie de prendre le prénom de l'autre :hesite:
    Surtout que lui dans son cas son nom de famille est le prénom de son père donc il y est très attaché :)

    Merci à tout le monde de m'avoir répondu vous êtes adorables :jv:
     
  6. Anna Stesia

    Anna Stesia
    Expand Collapse

    Il y a cet article sur Jeune Afrique sur le film à la gloire de Gauguin qui élude complètement sa pédophilie. Entre ça et l'ouverture d'un bar à la gloire de la colonisation et de l'esclavage à Lyon, les polémiques autour des statues de Colbert (et de tous les colons et esclavagistes que l'Histoire nous dépeint comme des héros de l'histoire française) il est grand temps que la France porte un regard critique sur son histoire.
     
    AprilMayJune, Kand&#39;x, Evanesco et 21 autres ont BigUpé ce message.
  7. littlecassy

    littlecassy
    Expand Collapse

  8. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    J'allais poster le même article! Gauguin est beaucoup trop encensé en France. Je ne pense pas qu'on doive nécessairement juger une oeuvre à la vie de l'artiste, mais l'oeuvre de Gauguin est un témoin direct de ses crimes donc moi je ne peux plus supporter la majorité de ses peintures depuis que je sais ce qu'il a fait et je trouve ça choquant qu'on fasse un film qui est décrit par Jeune Afrique comme ça :
    Bien sûr, on pourra objecter que ces relations étaient tolérées sur l’île. Gauguin « épouse » d’ailleurs Teha’amana avec le consentement de ses parents. Mais comme le rappelle Jean-François Staszak dans Gauguin voyageur (Géo éditions) : même à l’époque « l’âge de ses partenaires aurait valu la prison à Gauguin s’il avait été en métropole. » Le peintre est totalement conscient de coucher avec de trop jeunes filles et de briser un interdit.

    Le film, on le comprend, tait le caractère pédophile des relations sexuelles de l’artiste. C’est d’ailleurs une jeune fille de 17 ans, Tuhei Adams, qui a été choisie pour interpréter Teha’amana [qui avait 13 ans en vrai] aux côtés de Vincent Cassel (Gauguin). Ce faisant, il nie la violence de ce qui s’est joué dans ce coin de colonie française. Dans ce paradis de carte postale peuplé de bons et beaux sauvages pacifiques, le grand artiste solitaire tente de revenir « à la source, à l’humanité en enfance » (sic).

    Les crimes de Gauguin sont bien documentés et plutôt bien reconnus chez les spécialistes de l'art et de la Polynésie, je comprends pas que le grand public n'en soit pas plus informés. Moi même je croyais que c'était un homme "passionné par la Polynésie" avant de commencer à être sensibilisée aux questions polynésiennes!
     
    petitegazelle, AprilMayJune, Maia Chawwah et 16 autres ont BigUpé ce message.
  9. Absynthe#d

    Absynthe#d
    Expand Collapse

    Kand&#39;x et lalaya ont BigUpé.
  10. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Du coup hier, j'ai cherché un peu de trucs sur Gauguin pour voir comment c'est possible de faire un film qui ignore ce que les chercheurs et spécialistes reconnaissent sans problème. Et ben visiblement, certains journalistes et biographes suivent effectivement la ligne du film, limite dans leur bouche Gauguin est un mec pur qui défendait les colonisés, et si on le déteste comme ça c'est parce que les méchants catholiques et l'administration coloniale lui ont donné mauvaise réputation, oui il avait une sexualité "libérée" mais de toute façon les Polynésiens sont des barbares avec les femmes donc elles avaient finalement de la chance d'être mariées à Gauguin. Voilà dans quelles sources Cassel et le réalisateur ont dû puiser, ces sources qui s'indignent que certains chercheurs traitent Gauguin de pédophile et disent qu'il avait la syphilis...
    Mais quand on lit les extraits suivants visant à défendre l'artiste en tant que personne, c'est évident que Gauguin est parfaitement responsable d'avoir véhiculé une image de la Polynésie colonialiste, celle d'un Eden où des sauvages paresseux et sensuels vivent à la libre disposition des colons plus intelligents. Même en défendant Gauguin les auteurs ont l'air d'avoir cette image-là des Marquises, ce qui prouve bien qu'il a participé à déformer la vision de la Polynésie.

    http://www.leparisien.fr/espace-premium/culture-loisirs/ici-vivait-gauguin-12-04-2016-5706365.php
    L'expression « paradis perdu » n'a jamais semblé aussi juste. Perdu au milieu du Pacifique.(...) Gauguin cherchait la paix, comme on dit « Foutez-moi la paix », après des années de tableaux invendus à Paris, de brouilles avec sa femme, Mette. Brouilles avec ses amis dont pas un seul n'a répondu à son appel de créer autour de lui un « atelier des tropiques » aux Marquises.
    Gauguin n'est pas venu chercher de jeunes vahinés, comme on le lui reproche encore aujourd'hui — « Pédophile », a lancé un jour un chercheur dans une conférence. Il n'a pas été un saint, mais a fait comme certains à une époque où les filles étaient mariées à 13 ou 14 ans. Les trois Polynésiennes avec qui il a vécu à Tahiti et aux Marquises ont raconté qu'il ne les battait pas, au moins. Ce qui, paraît-il, constituait une exception.
    Il est venu chercher des couleurs. On a toujours cru qu'il les avait inventées, mais à part le rose, aux Marquises, tout est comme il l'a peint.
    (...) On a dit qu'il avait la syphilis. Des analyses récentes, à partir de l'ADN de ses dents retrouvées au fond de son puits, auraient prouvé qu'il n'en souffrait pas, mais d'un eczéma très grave à la jambe. Les Marquises colonisées et catholiques n'aimaient pas le vieux loup solitaire et blessé, toujours avide de chair fraîche. « Les gens disaient : Il a des pustules aux jambes parce qu'il n'a pas la grâce de Dieu », raconte l'ancien maire d'Atuona.

    Extrait de la biographie Gauguin aux Marquises : l'homme qui rêvait d'une île de Laure-Dominique Agniel, éditions Tallandier.
    "Terrible paradoxe : si, de son vivant, Gauguin avait plusieurs amis indigènes (...), aujourd'hui c'est l'image imposée par l'évêque et le gendarme qui est restée dans l'esprit des Polynésiens : mécréant, alcoolique, pervers, voire pédophile, on l'accable de tous les maux - c'est tout juste si on ne l'accuse pas d'avoir introduit la syphillis en Polynésie! Même si Gauguin n'était pas un saint et revendiquait le libertinage, toutes ces accusations sont démentis par les faits. Ainsi, une chercheuse américaine, Caroline Boyle Turner, a retrouvé des dents au fon du puits qui jouxtait la maison de Gauguin. Ces dents ont été analysées aux Etats-Unis et comparées à l'ADN de ses descendants : ce sont bien celles de Gauguin. Les analyses ont démontré qu'il n'avais pas la syphillis. D'ailleurs, s'il avait eu cette maladie, il l'aurait certainement transmise à ses compagnes qui ont eu un enfant de lui. Or, la syphillis a pour conséquence de provoquer des naissances d'enfant mort-nés voire la stérilité. (...) Quant au reproche qui lui est fait d'avoir eu pour compagne une très jeune fille, il faudrait l'étendre à la totalité des hommes de l'époque puisque toutes les jeunes filles polynésiennes étaient en ménage dès la puberté.
    Cet homme qui a consacré dix ans de sa vie à la culture maorie, qui s'est battu pour défendre les droits et l'art des insulaires, est maudit en Polynésie. (...)
    Pourquoi? D'abord, ceux qui ont rédigé son épitaphe après sa mort étaient ses pires ennemis : l'évêque, le gendarme, l'administrateur, le gouverneur, les inspecteurs des colonies, tous ceux qu'il avait ardemment combattus. Ceux qu'ils défendaient, les Marquisiens, parlaient à peine le français, et de toute façon, leur parole n'avait aucune valeur. Les représentants religieux et administratifs avaient donc tout loisir de dresser un portrait à leur manière. Il n'y avait aucune contestation possible.
    (...) Ce malentendu a également une origine plus profonde. Gauguin et les Marquisiens suivent une direction différente dans le cours de l'histoire : au moment où les insulaires voulaient sortir de leur "sauvagerie", lui voulait justement redevenir sauvage. Au moment où le corps des Marquisiens était un corps de souffrance, dévoré de maladies - lèpre, tuberculose, syphilis, grippe etc. - lui prônait le culte du corps.
    "
     
    AprilMayJune, Nour + Nad, cryhouse et 7 autres ont BigUpé ce message.
  11. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    J'peux pas, j'ai licorne

    Maia Chawwah, Kand&#39;x, Nour + Nad et 5 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Matouh
    Réponses :
    58
    Affichages:
    6030
  2. Alicia89
    Réponses :
    675
    Affichages:
    70371
  3. Hocolat
    Réponses :
    17
    Affichages:
    5239
  4. Dyspnée
    Réponses :
    7520
    Affichages:
    974908