Veille Permanente Sexisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Faye, le 15 juin 2013.

  1. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    @Petite-fleur on pourrait objecter que la plupart des sociétés ont toujours été marquées par l'idée de domination, qui existe dans le patriarcat et le capitalisme. Donc de telles attitudes disparaîtraient si on éliminait l'idée qu'il y a des catégories dominantes et qu'il est impératif d'y appartenir.
    Et pour l'argument "ça a toujours été comme ça", elle a été utilisée pour l'absence de droits des femmes ou l'esclavage, or ce n'est pas parce qu'une chose est d'une façon qu'elle ne peut pas changer ( et en plus c'est faux: l'Egypte d'avant l'invasion perse était égalitariste et ne pratiquait pas l'esclavage, mais avant que les Blancs ne reconnaissent qu'une société racisée était meilleure que tout ce qu'ils ont pu produire depuis...)
     
    Rin`, Manea, Pau La et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. adita

    adita
    Expand Collapse
    Dans le game en claquettes

    @LovelyLexy Le revenu de base est testé sur 2000 personnes en Finlande, on peut pas vraiment dire qu'il est appliqué :fleur:

    Pour le reste je pense que tant qu'il y aura de la demande, il y aura de l'offre. Dans un monde idéal où plus personne serait contraint de se prostituer celles et ceux qui le feront par plaisir et par envie pour fixer librement leurs prix et décider de tout, en profitant d'une demande très supérieure à l'offre.
    Je ne pense pas que la prostitution disparaîtrait complètement, ne serait-ce que parce que certain-e-s aiment ça et que c'est aussi un fantasme répandu. Même si ça toucherait peut être probablement plus à la pratique occasionnelle qu'à un métier avec contrainte horaires, pratiques, nombre de clients, etc.

    Pour moi la prostitution ne peut disparaître que le jour où il n'y aura plus de demande. Tant qu'il y aura de la demande et des personnes prêtes à y mettre le prix il y aura de l'offre, le rapport de force ne sera pas le même (quoique avec les réseaux pas forcement) mais la prostitution subsistera.
    Après on reste dans du très très théorique.
     
    #26498 adita, 29 octobre 2017
    Dernière édition: 29 octobre 2017
    Lady Stardust, Margay, Shadowsofthenight et 5 autres ont BigUpé ce message.
  3. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    Je pense que le principal problème concernant la légalisation de la prostitution, c'est le rôle de l'Etat, de la façon dont je perçois c'est à l'Etat de garantir la sécurité des prostitué.es.:
    - En mettant en place un contrat de travail hyper-sécurisé en en rendant la démission assez simple (pas de préavis)
    - En surveillant les suivis médicaux et en s'assurant que les clients respectent les normes hygiéniques
    - En mettant en place une surveillance constante sur les personnes qui dirigent ce genre d'établissement et surtout en veillant à ce que ces personnes ne touchent pas un trop grand pourcentage sur le salaire des prostitué.es (au pire, ils peuvent se rattraper sur le prix des chambres ou les repas).
    - Il faut la mise en place d'une sécurité, veiller au respect de la vie privée des prostitué.es.
    (et j'en oublie sûrement)

    Vous pensez vraiment que l'Etat, le notre surtout, voudra mettre en place une telle législation ? Le problème est d'y mettre les moyens et c'est exactement le problème de l'Allemagne actuellement: légalisation de la prostitution mais refus d'y mettre de l'argent question santé et sécurité.
    Quant aux clients, ils s'en fichent et c'est en cela que je les considère comme des êtres gerbants: ils veulent leur petit plaisir perso, mais on ne les verra jamais militer pour des conditions de travail plus favorables pour les prostitué.es à qui ils font appel. Limite, ça leur paraît normal: ils gueulent car la société "bien-pensante" les empêchent de profiter d'un autre être humain, ils évoquent souvent une soit-disant libération sexuelle mais concernant les conditions de travail, le problème de la traite humaine, de l'exploitation des mineur.es, l'exploitation des migrantes... ils le détournent très vite avec des "moi je ne fréquente que des prostitué.es volontaires" :lol:
     
    Daily Mail, Silure_, Margotoons et 9 autres ont BigUpé ce message.
  4. Manea

    Manea
    Expand Collapse
    We claim the right to pull the trigger and damage your image of honor

    Ça rejoint pas mal l'idée que j'en ai aussi, et je suis d'accord sur les problèmes de mise en place de moyens par l'état.
    Pour les clients qui ne militent pas, il y a peut être aussi une part d'égoïsme supplémentaire pour moi : si on augmente la quantité d'argents utilisée pour la sécurité et la santé des TDS, il faudra bien que cet argent vienne de quelque part et le plus facile serait de faire monter le prix du service. Donc peut être que les clients ne militent pas parce qu'ils se disent que ça leur reviendra plus cher pour la même chose et que c'est pas dans leur intérêt... :hesite: (plus une perte de pouvoir sur l'autre dans pas mal de cas)
     
    TarteTatin, Shadowsofthenight, Pau La et 2 autres ont BigUpé ce message.
  5. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    @adita my bad mais c'est déjà un début ^^
    @Neverland90 ça me rappelle le roman graphique d'un mec qui défend la prostitution telle qu'elle est actuellement, qui dit qu'il n'a couché qu'avec des volontaires, alors que plusieurs fois il a eu un comportement gerbant ( remarquer que la prostituée a honte, ou qu'elle essaie d'accélérer le mouvement parce qu'elle est mal à l'aise, et s'en plaindre, ou remarquer qu'elle a mal et ne pas s'arrêter car ça lui ferait perdre du temps), ou illégal ( remarquer que la fille qu'il demande n'est sûrement pas majeure mais continuer quand même)
     
    Pau La, Shadeluna, Neverland90 et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    @Petite-fleur

    En admettant qu'un jour, on ait ce genre de législation, je pense que l'Etat pourrait mettre en place un système type auto-entrepreneuriat pour les prostitué.es à leur compte. Évidement, ça implique de déclarer tous les revenus et je ne doute pas une seule seconde de la mise en place de contrôle fiscale spécifique au passage.
    Bon après tout ceci est très hypothétique et il ne faut pas non plus oublier en terme d'argent que l'Etat vise à faire disparaître le liquide donc à un moment donné, ça va devenir très difficile de ne pas déclarer.

    @Manea

    Tout à fait, par exemple lors des protestations qu'il y a eu en France concernant la pénalisation du client, ils militaient en faveur du libre accès de la prostitution mais au passage, on entendait plus un mot lorsqu'il s'agissait de la mise en place de mesure de protection et de sécurité.
    Il est possible que certains clients fassent appel à la prostitution car leur pratique sexuelle ne serait jamais acceptée par leur entourage. On dirait que lorsqu'ils payent pour les services d'une prostitué.es, ils pensent en disposer comme si c'était un objet inanimé et refusent des conditions limitatives concernant certains actes sexuels.
     
    Amarante, Pau La, Manea et 3 autres ont BigUpé ce message.
  7. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    @Neverland90 pour le second point, si on suppose la mise en place d'une société qui ne condamnerait plus les pratiques sexuelles entre adultes consentants quelles qu'elles soient, une personne ayant des goûts particuliers pourrait simplement trouver un.e partenaire ayant les mêmes gouts?
     
    Pau La, Manea et just_in_case ont BigUpé ce message.
  8. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    @LovelyLexy

    Je suppose que c'est possible, je veux dire avec des applications type Tinder, ça doit être possible de trouver deux personnes ayant les mêmes goûts. Ces applications, elles mettent en place des questionnaires donc logiquement, je suppose que ça doit être possible.
     
    Pau La, Manea et LovelyLexy ont BigUpé ce message.
  9. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    Oui, surtout qu'il existe des appli spécialisée ( personnes croyantes, origine, geek, BDSM...) donc trouver quelqu'un ayant les mêmes goûts que toi sans devoir passer par une transaction ( et le risque que la personne subisse de manière très malaisante, genre le BDSM ou la coprophagie par ex) est de plus en plus faisable
     
    Pau La et Manea ont BigUpé.
  10. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    @Petite-fleur je sais, mais dans une société où le sexisme/l'aphrodisme aurait disparu, ce genre de chose n'aurait plus lieu d'être ( idée de femme trophée)
     
    Rin`, just_in_case, Rocksteady et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. LovelyLexy

    LovelyLexy
    Expand Collapse

    @Petite-fleur double post mais à la limite un homme peut être accompagné par une hôtesse professionnelle mais sans rapport: les geisha japonaises divertissaient les hommes par leurs arts et leurs conversations, mais ne couchaient pas, c'était même mal vu ( cf Mineko Iwasaki)
     
    Rin`, TheEvilMarmotte, Pau La et 3 autres ont BigUpé ce message.
  12. Rosenrot_

    Rosenrot_
    Expand Collapse
    Ondule comme un ver de terre.

    Je comprends pas trop l'intérêt de cette discussion sur un monde utopique où sexisme, etc. auraient été éradiqués. À quoi ça nous avance puisque ça ne correspond pas du tout à notre réalité ?

    Et j'avoue être assez mal à l'aise aussi quand je lis certain.e.s s'emballer pour trouver des solutions pratiques qui me semblent pas très réfléchies (des maisons closes tenues par l'État, vraiment ?). Je pense que les travailleur.se.s du sexe sont à même de décider ce qui leur convient et que c'est pas franchement à quelqu'un d'extérieur à ça et qui a réfléchi 2 minutes à la question de venir dire "je pense que la solution idéale ce serait ça". :sweatdrop: Je crois qu'il y a suffisamment de personnes qualifiées pour réfléchir à la question, on n'est pas obligé.e.s d'avoir une opinion sur tout et en particulier sur des sujets aussi délicats qui demandent une compréhension de la réalité de terrain.
    C'est dit sans animosité, mais ça m'a mis assez mal à l'aise de lire ça. Je tiens à rappeler un slogan féministe : "Ne me libère, je m'en charge".
     
    Spill, Tératogène, Solal et 19 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Matouh
    Réponses :
    58
    Affichages:
    6033
  2. Alicia89
    Réponses :
    675
    Affichages:
    70403
  3. Hocolat
    Réponses :
    17
    Affichages:
    5241
  4. Néron
    Réponses :
    6122
    Affichages:
    800637
  5. Dyspnée
    Réponses :
    7520
    Affichages:
    974958