Veille Permanente Sexisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par Faye, le 15 juin 2013.

  1. Shadeluna

    Shadeluna
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    Lis, LovelyLexy, Shadowsofthenight et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  2. Tubbs

    Tubbs
    Expand Collapse
    CITEZ-MOI ! (sauf si j'ai précisé le contraire). #TeamBZH / Mec trans ;) Amateur de Frisky Bitz

    Point sexisme aujourd'hui.
    On a reçu une facture d'eau, notamment pour l'installation du compteur, bref c'est pas le plus important. Ma chérie est la titulaire principale du contrat, j'en suis co-titulaire seulement. Devinez qui a son nom AVANT ? Et oui, c'est monsieur le co-titulaire qu'on a mis avant madame la titulaire principale. Et c'est même pas une excuse d'ordre alphabétique, la première lettre de son nom de famille est en tout début d'alphabet, le mien tout à la fin. :goth:
     
    Sugar&Sarcasm, Little Moi-Même, Trémazane et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Shadowsofthenight

    Shadowsofthenight
    Expand Collapse
    je suis de retour mais pas pour vous jouer un mauvais tour

    Le Conseil constitutionnel a pris sa décision sur le délit d'entrave à l'IVG
    Pour la faire courte : délit reconnu, mais dans les faits, les anti-IVG pourront toujours continuer leur propagande comme avant.
     
  4. Clémy145

    Clémy145
    Expand Collapse

    Vous avez regardé Quotidien récemment? Catherine Deneuve a défendu Roman Polanski en disant qu'il fallait arrêter de s'en prendre à lui après quarante ans :annoyed: et que le qualificatif de pédophilie, et celui de viol sont inadaptés, bah oui la jeune fille ne faisait pas son âge et sa mère l'avait emmenée chez Polanski. :scream:. Et les féministes sont abusives aussi :mur: quand je pense que cette femme avait signé le manifeste des 343... Ca me dégoûte! :non:

    Et sinon petite anecdote personnelle, ce matin alors que je marchais dans la gare pour aller au lycée un mec me dit "votre sac est ouvert" moi je continue de marcher en mode osef pk je vais y prendre un truc dans 20 sec. Et là le mec se jette sur moi et commence à fermer mon sac en me disant "laissez moi faire" :non: genre paternalisme bjrs. Et moi of course je me dégage en disant que je n'ai pas besoin d'aide "on dit merci quand même" :slap: male tears... Genre se permet 1 d'intéragir physiquement avec moi alors que je n'ai rien demandé et ensuite ose se plaindre par ce que je ne le remercie pas... Sexisme ordinaire, BONJOUR. :stare:
     
    Sugar&Sarcasm, Tératogène, Rosenrot_ et 26 autres ont BigUpé ce message.
  5. MorganeGirly

    MorganeGirly
    Expand Collapse
    Si tu veux avoir quelque chose que tu n'as jamais eu, il va falloir que tu fasses quelque chose que tu n'as jamais fait

    Je n'ai pas vu l'épisode et les propos que tu rapportes ont l'air vraiment inacceptables.
    Cependant, il ne faut pas oublier que Roman Polanski est un très vieil ami de Catherine Deneuve. Elle le crédite pour les plus grands moments de sa carrière et se sent très proche de lui spirituellement. Ils sont amis depuis 50 ans, il lui a fait rencontrer son ex-mari. Elle le connaissait depuis plus de 10 ans quand l'affaire a éclaté.
    Donc je sais pas comment Yann Barthès a introduit le truc ou si c'est elle qui a parlé toute seule de l'affaire, mais je trouve toujours ça très déplacé de faire parler les proches d'un agresseur sexuel sur l'agression. Enfin, je veux dire c'est méga pervers. C'est facile en tant que féministe de faire des discours sur il faut toujours croire la victime etc. mais quand l'agresseur est quelqu'un d'extrêmement proche de nous et qu'on ne connait pas la victime, comme on réagit? Je pense qu'on serait nombreuses à vouloir instinctivement justifier les actes de la personne qu'on aime, même si elle a fait un truc horrible, si ce qu'elle a fait concernait quelqu'un qu'on ne connait pas. C'est pas pour rien que la notion de conflit d'intérêt existe : on ne peut pas être lucide quand ça nous concerne personnellement. En plus, après 50 ans à fréquenter Polanski, je pense qu'elle a bien plus baigné dans sa version des faits que dans toute autre version, et vu qu'il ne se considère pas comme un vrai coupable, il a bien dû la gaver de cette idée-là.
    Donc attendre de Catherine Deneuve qu'elle désavoue Polanski publiquement, je trouve ça très pervers et je trouve que ça n'apporte strictement rien au débat. Il y a suffisamment d'artistes qui ne sont pas potes avec Polanski, même des gens qui ont bossé pour lui, qu'on n'est pas obligé d'aller chercher ses meilleurs amis pour parler de son crime. Mais c'est vrai que la meilleure attitude de la part de Deneuve ce serait plutôt "pas de commentaire", ça démontrerait quand même qu'elle a compris la gravité de l'histoire, même si elle "pardonne" à son pote.
    Je n'excuse absolument pas ses propos, mais je ne comprends pas bien pourquoi les médias veulent son opinion là-dessus, ça fait un peu "piège" pour tout le monde, y compris les victimes de la culture du viol...

    @Alnilam
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Sinon hier dans le métro, je portais des collants transparents. Et ça va, en général, je sais pas si c'est le quartier ou le fait que j'ai plus 20 ans (parce que je me faisais bien plus harceler à 15 ans que maintenant), mais on me fait pas trop chier dans le métro maintenant. Mais là, je passe dans le couloir et un mec s'arrête, je le repère à 30km, il se plante devant moi les mains sur les hanches et il fait OH OH OH! QUEL BEAU MORCEAU! Alors que j'avais juste un COLLANT TRANSPARENT et un énorme manteau de bibendum, donc c'est juste le bout de peau vaguement visible qui a provoqué sa réaction. Bref, sur le coup ça m'a trop saoulée, j'ai eu envie de lui faire un doigt d'honneur ou de l'insulter mais j'étais pressée, je me suis dit que ça allait faire des embrouilles et me retarder, et puis que si ça se trouve, j'allais filer mon collant si je m'embrouillais avec le mec et j'avais pas envie, donc j'ai préféré rien dire et je l'ai contourné.
    Mais en faisant ça, je sentais la frustration monter, la colère face au sexisme, l'énervement face à moi-même de pas être capable de réagir... et alors que je m'éloigne, le mec me balance "de toute façon t'es moche!".
    C'est hyper classique comme réaction mais d'un seul coup, ma colère est retombée! J'avais presque envie de rire devant le fait qu'il était si pathétique, et ça m'a surprise d'être soulagée par le fait qu'un mec me crie que je suis moche! S'il n'avait pas balancé ça, j'aurais été énervée tout le reste du trajet mais là, je me suis sentie toute légère, parce que j'ai eu l'impression qu'en fait, ce n'était pas du tout de la faiblesse de n'avoir pas réagi, que c'était une force aussi de traverser ça la tête haute, et qu'au final, il ne m'avait pas atteinte et c'était ça qui l'énervait. Et il croyait me faire du mal en me disant que j'étais moche, mais je sais tellement bien ma valeur que j'en ai rien à foutre de ce qu'il me balance, je le trouvais si pathétique de croire qu'il pourrait me toucher avec ça. Et du coup, je me suis sentie plus forte!
    Je suis tellement contente d'avoir réussi à atteindre un certain point d'équilibre, notamment grâce à mes lectures féministes, où je ressens de la colère mais où cette colère ne me ronge pas, la plupart du temps.
     
    #31876 MorganeGirly, 18 mars 2017
    Dernière édition: 18 mars 2017
    Rin`, Sugar&Sarcasm, Meligood et 29 autres ont BigUpé ce message.
  6. Sadala

    Sadala
    Expand Collapse

    En France, en 2017...
    http://www.leparisien.fr/antony-921...oces-du-viol-collectif-18-03-2017-6774963.php

    Je suis sur le cul. C'est quoi ce raisonnement ? Elle était cataloguée comme "fille facile" donc ses agresseurs pensaient qu'elle ne pouvait pas refuser des avances donc on les acquitte de leur viol ? Mais WHAAAAAT. Ce jugement, ce n'est ni plus ni moins que l'encouragement du viol là...
    On est où, là ? Oo

    J'espère vraiment qu'il y aura un appel...parce là c'est honteux...
     
    #31877 Sadala, 19 mars 2017 à 12:46
    Dernière édition: 19 mars 2017 à 12:52
  7. Lis

    Lis
    Expand Collapse
    Qu'est ce qu'on attend pour se mettre debout et foutre le boucan?

    Je me pose une question depuis quelques temps et je n'arrive pas à trouver de réponse rationnelle.
    De plus en plus on peu voir que la féminisation des métiers entre dans les mœurs. C'est quelque chose qui me parait primordial dans le processus de "désinvibilisation".
    Aujourd'hui je crois lire plus souvent "une auteure" que "une autrice". Avez vous un avis sur le terme à employer?
    De mon côté je crois préférer autrice. Je dirais même que je suis déçue quand je croise "auteure" plutôt qu'"autrice", mais je n'arrive pas à savoir pourquoi. Je me demande si ce n'est pas parce que je trouve que c'est bien peu se mouiller de dire "une auteure". Comme ça, hop, une féminisation passée inaperçue. Parce que bon, faudrait pas non plus trop se mouiller dans la prise de position. Mais je me demande si ce n'est pas qu'un ressenti. Je me questionnais aussi... Et si ce qui me dérangeait venait du fait que ce ne soit pas grammaticalement correct? On dit bien "une compositrice" pourquoi ne dirait on pas "une autrice"? Voilà... C'était ma question du jour... J'aimerais bien savoir ce que vous en pensez :fleur:.
     
    #31878 Lis, 21 mars 2017 à 17:10
    Dernière édition: 22 mars 2017 à 10:27
    Solal, Shadeluna, Allons-y et 3 autres ont BigUpé ce message.
  8. LadyNightstalker

    LadyNightstalker
    Expand Collapse
    à l'ouest

    Alice81, Allons-y, Shadowsofthenight et 6 autres ont BigUpé ce message.
  9. La Dame Grise

    La Dame Grise
    Expand Collapse
    Dear Sister, I do not spread rumors. I create them.

    @Lis pendant mon master de traduction littéraire, l'un de mes profs nous a dit "si vous voulez utiliser le féminin, pas de soucis, mais alors utilisez "autrice", puisque c'est le ""vrai"" mot" :cretin:
    Personnellement je trouve que "auteure" c'est bien trop soft. On entend pas de différence à l'oral. C'est discret, pour pas choquer les gens sexistes.
    Et puis zut, on a un mot correct pour désigner une femme qui écrit, et c'est autrice. Si ça plaît pas, tant pis pour les ignares :cretin:
     
    Solal, TheEvilMarmotte, Pompoko et 7 autres ont BigUpé ce message.
  10. la-dorure-en-reste-aux-doigts

    I am a quitter. I come from a long line of quitters. It's amazing I'm here at all.

    @Lis ce qui serait cool, ce serait un langage neutre je trouve... sinon moi j'aime beaucoup "écrivaine" parce que j'adore le mot écriture, et qu'on entend forcément le "e" pour le coup, ça m'arrive de dire autrice, ou auteur.e. à l'écrit comme ça c'est plus inclusif.
    Mais je me demande ces derniers temps si ce ne serait pas mieux un langage neutre plutôt que d'avoir un pendant féminin pour chaque mot masculin. Et le coup du masculin = neutre (et féminin = particulier) ça ne me satisfait pas du tout.

    Sinon j'étais venue pour poster ça si vous voulez jeter un œil, c'est le pacte pour l'égalité entre les femmes et les hommes du laboratoire de l'égalité, le but c'est de le faire signer aux candidat.e.s à la présidentielle.

    http://www.liberation.fr/debats/201...ommes-et-les-femmes-ici-et-maintenant_1557311

    (je me rends compte que le programme pour l'égalité entre les hommes et les femmes du Nicaragua après la révolution sandiniste contenait déjà tous ces points-là, et encore d'autres... Et c'était genre au tout début des années 80. Donc il y a plus de 35 ans quoi) Mais finalement pour un tas de raisons ça ne s'est pas passé comme il faut. Je me demande combien de temps il va falloir batailler comme ça)
     
    Multicolorielle, Haunted, Allons-y et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Lis

    Lis
    Expand Collapse
    Qu'est ce qu'on attend pour se mettre debout et foutre le boucan?

    @LadyNightstalker Merci beaucoup pour cet article!! Je ne savais presque rien de tout ça. C'est extrêmement intéressant!
    @La Dame Grise Je suis contente de savoir maintenant quel est le "vrai" mot
    @la-dorure-en-reste-aux-doigts C'est vrai qu'écrivaine est très joli. La dimension de l'emploi du neutre dont tu parles me parait super importante aussi. Aussi bien pour inclure les personnes trans que pour éviter le particularisme dont tu parles. S'il est plutôt facile d'utiliser l'écriture inclusive, comment faire pour que cela soit le cas à l'oral?
     
    Shadowsofthenight, Manea, LadyNightstalker et 2 autres ont BigUpé ce message.
  12. la-dorure-en-reste-aux-doigts

    I am a quitter. I come from a long line of quitters. It's amazing I'm here at all.

    @Lis oui, je ne sais pas du tout pour l'oral, il y aurait tout un travail à faire... après ce serait peut-être cool d'avoir du neutre, du féminin, du masculin, sans hiérarchie... si on parle de soi on pourrait genrer si on veut, et pour les autres ou plusieurs personnes on genrerait toujours au neutre. Pour moi il y a une dimension de revendication et de fierté en disant autrice ou écrivaine, et c'est vrai que j'aimerais bien garder ces termes, mais il en faudrait des neutres, pour ne mégenrer personne.:dunno:
    En tout cas je trouve ça cool que tu trouves autant d'importance au langage, ça me fait rire que ça t'énerve la tiédeur de "auteure", je compatis :cretin:
     
    Eudette, LovelyLexy, Haunted et 3 autres ont BigUpé ce message.
  13. Morpheme

    Morpheme
    Expand Collapse

    Je viens d'un endroit où on dit auteure et écrivaine depuis toujours (facon de parler :shifty:), c'est dans mon vernaculaire donc bon je me sens vraiment jamais concernée par cette question. Quand je lis que auteure c'est "pas le bon mot" alors que de toute évidence ca l'EST pour une grosse communauté, par contre, ca me pique au vif. On va quand même pas commencer à légitimer la glottophobie et le purisme (que j'emmerde) dans le féminisme, si ?!
     
    Tératogène, Grumpy Bunny, Aqua et 9 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...