Veille Permanente Végéta*isme et Antispécisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par TheRealTryphon, le 2 mars 2015.

  1. Eugenye

    Eugenye
    Expand Collapse

    :hello:
    Suite à la dernière campagne des chasseurs autoproclamés "écologistes", je recherche des arguments expliquer calmement qu'ils ont tout faux.
    J'en ai déjà quelques uns, comme le fait que des animaux menacés sont également chassés ou encore qu'en introduisant des hybrides d'animaux élevés en captivités certains chasseurs ont eux-même foutu en l'air la biodiversité dans certains endroits.
     
    Balsamique, La.La, Denderah et 2 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. Jinko

    Jinko
    Expand Collapse
    One life, one chance

    @Eugenye La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux, une des plus grande asso de protection de la nature en France) a sorti sur FB une série d'affiches qui "démonte" les arguments cette campagne (par contre elle est uniquement axée oiseaux, et ne donne pas de sources pour aller plus loin) :
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
     
    Mad_Ame, Balsamique, Thad Paï et 19 autres ont BigUpé ce message.
  3. Jinko

    Jinko
    Expand Collapse
    One life, one chance

    La.La, L'océan de la vie, Mamy_Plug et 5 autres ont BigUpé ce message.
  4. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse

    Je ne sais pas s'il y a encore des gens qui passent ici mais je ne savais pas ou poster ça (ça me semblait trop long et sérieux pour l'ECM).

    Je suis végane depuis environ 4 ans et demi, j'ai abandonné les produits animaux brutalement avec un certain enthousiasme, dans l'ensemble j'ai bien vécu ce choix et je le viens toujours bien.

    Mais depuis quelques mois, je me pose de plus en plus de questions.

    Beaucoup d'arguments donc j'avais pris l'habitude en entrant dans le véganisme se sont révélés faux, naïfs ou sciemment désinformateurs.

    D'abord la question du véganisme à bas prix. Quand j'ai perdu en niveau de vie matériel, j'ai pris conscience que les gens qui nous traitent de bobos privilégiés n'ont pas tout à fait tort. J'ai dû revoir pas mal d'exigences à la baisse (local, huile de palme...), en abandonner certaines (bio, boycotter certaines entreprises...) et fermer les yeux sur des trucs pas tout à fait véganes mais inaccessibles autrement. Pareil niveau ingrédients, je trouve vraiment que la plupart des gens et associations qui parlent de véganisme ne se rendent pas compte des possibilités alimentaires réelles des gens "du bas".

    Ensuite, le fer. J'ai gobé comme tout le monde les arguments sur les carences tout aussi présentes chez les omnis, l'astuce de la vitamine C et la liste des ingrédients végétaux riches en fer. Mais en vrai le fer c'est chaud en végétal la plupart du temps (surtout si on est menstrué-e, enceint-e ou allaitant-e). Les ingrédients les plus utiles sont des trucs qu'on ne consomme jamais ou en quantité dérisoire. Qui mange de l'amarante ? Des algues ou du sésame par poignées ? Restent les lentilles et les légumes à feuilles vert foncé, mais les scores sont bas quand même. Quant aux oléagineux, c'est trop cher pour un budget modeste.
    Clairement, je dois mon taux de fer à mes compléments et je pense qu'on est un certain nombre à pas trop en parler mais à en garder de côté.

    Les produits laitiers ? Éthiquement ça reste naze, mais sur le plan sanitaire, on est très loin de la catastrophe décrite habituellement. On avance toujours les mêmes études sans pointer leurs erreurs et on ignore toutes celles qui font consensus sur le fait que non, le lait ne cause pas d'ostéoropose et reste à ce jour la meilleure source de calcium (qui n'est pas particulièrement détruit par acidification osseuse comme on nous le répète). Honnêtement, ça n'a pas plus à mon égo de reconnaître ça, mais voilà la diabolisation des produits laitiers n'a rien de solide niveau santé.

    Dans une moindre mesure, le non-bio est lui aussi bien moins attaquable que je ne le pensais. Le bio a ses torts et on les reconnait mal. Ce n'est pas directement lié au véganisme c'est un sujet qui va souvent avec.

    Le top de mon incertitude sur le véganisme : les gens qui ont été contraint-es de revenir sur du flexitarisme par nécessité sanitaire. Après quelques années à me dire qu'il s'agissait en majorité d'erreurs individuelles et de démotivation, j'ai dû me rendre à l'évidence : ce n'est pas vrai, les impossibilités sanitaires existent et les désordres alimentaires plus fréquents qu'annoncés. Il y a le problème des chaînes courtes et longues des oméga 3 et 6 (tout le monde n'a pas un corps capable de ne fonctionner qu'avec des courtes et il n'y a pas de longues dans les végétaux) et une certaine variété de témoignages sur des carences en minéraux.

    Et en fil rouge dans tout ça : le fait que je n'ai jamais récupéré l'énergie que j'avais avant mon entrée dans le véganisme et que ce soit un constat assez fréquent semble-t-il chez les gens véganes. D'autres choses ont été meilleures pour moi, mais n'était-ce pas finalement parce qu'en entrant dans le véganisme, j'ai mangé beaucoup mieux et beaucoup plus de légumes et de fruits qu'avant ?


    Mes doutes s'accumulent, je me sens trahi-e par une partie des discours qui m'ont motivé à devenir végane, déconnecté-e du gros de la communauté et je suis face à mon inquiétude pour moi-même. Ne pouvant avoir accès aux oléagineux, aux graines et autres ingrédients très riches en nutriments, je me demande quoi faire. Je n'ai aucune envie de nuire aux animaux, mais le véganisme est-il réellement viable finalement ? Comment comprendre ses enjeux sanitaires réels au milieu de tous les discours faux et mensongers ?

    Comment vivez-vous cela de votre côté ? Si vous avez traversé ces questionnements, quelle a été votre réponse ?
     
    Kanou18, Poacée, Mamy_Plug et 14 autres ont BigUpé ce message.
  5. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    @Lumiciole D'une manière générale, je suis dans l'ensemble je suis d'accord avec toi. En termes de santé, on ne peut pas dire que le végétalisme puisse convenir à tout le monde. C'est archi faux. Aucun régime alimentaire ne convient à 100% de la population. Après, ça dépend de quelles conséquences on est ok de subir. Si c'est "juste" une simple fatigue, ça me va. Si c'est plus (maux de ventre notamment, c'est souvent ce qui ressort) boarf.
    Personnellement, j'ai arrêté d'utiliser cet argument de la santé. Ou en tout cas, je parle de mon cas perso et pas d'une généralité.
    et c'est vrai que beaucoup de véganes mangent plus de légumes et de fruits de manière générale donc ça peut aider leur santé.

    Pour ton point 1. Je ne suis pas d'accord. Enfin ça dépend ou tu mets tes priorités. J'ai vécu 2 ans au RSA. Avec mon ex-copain qui était pas plus payé que 1600 je crois, on avait pas de loyer mais lui payait un emprunt + il avait ses 2 filles (école primaire) une semaine sur 2. On mangeait végane et bio de magasin bio. Sauf que... on faisait des plannings de repas, on cuisinait et on se gavait pas d'oléagineux (on prenait les moins chers : graines de tournesol + sésame et moi je rajoutais des graines de chanvre + levure de bière). On achetait de temps des figues (kefir de fruits) des raisins secs/abricots (taboulé, tajins).on achetait que du beurre de cacahuète. On n'achetait pas des F/L au dessus de 5/6 euros le kilos, on mangeait pas d'avocat et on achetait très peu de gâteaux industriels (on faisait une énorme fourné de cookies en début de semaine pour le gouter des filles). on faisait beaucoup de gâteaux à l'eau (au lieu du lait végétal) sinon lait végétal d'avoine et parfois mon copain se prenait une folie et achetait des amandes et faisait du lait d'amande. On achetait la farine "en gros" (sac de 3 kilos) tout comme le sucre. Enfin on faisait attention et on faisait des plats "simples" (couscous, tajines, lasagnes, taboulé, pommes de terres/salades, curry de lentilles). Et bien sur, le + souvent en vrac. (et on faisait tout ça dans une démarche ZD ^^) Et on faisait nos galettes, nos pates à pizza etc ;) Il faut dire que moi au RSA et copain avec des horaires particulières (il pouvait avoir 5 jours de suite de repos, même s'il était pas au top de sa forme) ça aide à cuisiner et que maintenant j'en mène pas large pour cuisiner depuis que je travaille.
    Après il faut dire que je suis peu dépensière et même dans cette situation j'ai réussi à économiser et me faire plaisirs (sans payer de loyer ça aide, on est bien d'accord).(et info importante : mon copain récupérait des desserts pour ses filles à son boulot donc on achetait pas vraiment de dessert, sur la fin avec la coloc on faisait nous-même le yaourt de soja avec les thermos).

    2. Pourtant pleins de femmes sont carencés en fer même avec un régime "classique". Je connaissais une fille de master qui était carencée et son doc lui faisait manger des amandes justement. Ba moi les algues j'aime bien x) C'est une habitude à prendre de savoir les cuisiner et les intégrer à un repas je pense en fait. Après il faut aimer cuisiner asiatique c'est sur. Bon je vais pas te dire que j'en mange tous les jours c'est faux (mais tu me fais penser qu'il faut que je me fasse une soupe d'algue j'ai ce qu'il faut x)).
    Sinon, Mélanie du cul de poule mets des graines de sésame dans ses pâtes maison :) Ni vu ni connu :P et le gomasio c'est la vie. En tout cas personnellement j'ai un taux de fer plutôt bas mais je me suis rassurée en checkant mes prises de sang petites (3/4 ans) j'avais aussi un taux de fer bas, donc je me fais pas trop de souci.

    3. Disons que selon l'article de Green Me up (que tu connais surement) on ne peut pas vraiment conclure un truc général sur les produits laitiers. Le seul truc qui me faire un peu rire, c'est qu'effectivement on parle de l'Asie et elle dit "dans les pays occidentaux il fait plutôt froid il y a du verglas, donc peut plus facilement tomber" > La Corée du Sud est un pays qui ne consomme traditionnellement pas de produits laitiers et c'est un pays à 4 saisons avec une belle saison hivernale justement et beaucoup de verglas :P ) Je relève ça pour la blagounette ^^ Après on peut quand même remarquer que beaucoup de gens ne digèrent plus le lait adulte même en occident et qu'il y a eu un gros gros lobbying à ce sujet.

    4. Ah le sujet du bio VS conventionnel est vaste et oui, c'est sur que les chaines de zététiques mettent à mal beaucoup de certitudes XD Difficile d'y voir clair quand soi-même on ne sort pas d'une formation scientifique et qu'on a clairement pas envie de se pencher sur les études XD

    5. Ah ba oui ça arrive mais y'a des gens pour qui le véganisme fonctionne bien. C'est ce que je disais au début : en fait il faut juste éviter de dire que le véganisme convient à tout le monde et peut-être que ces gens vont être "juste" végétarien ou flexi. (si j'avais des soucis de santé, je peux envisager le végétarisme mais pas le flexi).

    6. Quand à la fatigue, tu as essayé de faire le point sur ça ? Moi je me crois pas plus fatiguée qu'avant. enfin si je suis fatiguée, mais se coucher à 1h du mat' pour se lever à 6h ça n'aide pas trop. + changement de saison là qui n'aide pas trop non plus.
    enfin moi j'ai été hyper impressionnée de pouvoir courir 8 bornes sans trop broncher alors que petite je galérais de ouf !

    7. Sur la santé, on parle beaucoup de B12, fer, et calcium mais on oublie la Vit D et la vitamine K ! Cette vidéo est très clair sur le sujet :) (basiquement : il faut prendre sa Vit D avec du gras (je prends celle du Dr Plantes comme maman végane et manger des aliments fermentés pour la K2 :) Donc de la choucroute certes mais aussi du miso (non pasteurisés, top pour faire des soupes, des marinades, des sauces pour wok et bien sur de la soupe miso), du chou fermenté (perso j'essaye d'avoir un pot de kimchi dans mon frigo, là j'ai kimchi classique + kimchi de chou rave + pickles de mini poivron ^^) et je fais du kéfir de temps à autre. Bref si tu veux te mettre à la cuisine coréenne et intégrer plus d'aliments fermentés et d'algues fais moi signe XD
     
    #9773 Kiha, 1 octobre 2018
    Dernière édition: 1 octobre 2018
    Poacée, Livy., Mamy_Plug et 9 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse

    @Kiha Quelque part ça répond d'une façon inattendue. :happy:

    Ce que tu décris est bien au-dessus de mes ressources et possibilités. C'est deux mondes différents. Cela rejoint tout à fait mon sentiment d'être déconnecté-e de la communauté végane depuis que mon niveau de vie est plus faible, les conseils courants sont devenus inaccessibles et du coup on manque beaucoup de solution pour stabiliser son quotidien.

    C'est bien pour ça que je suis plus gêné-e par la généralisation du discours "on peut tous être véganes", parce que comme beaucoup je l'ai absorbé et qu'aujourd'hui c'est devenu un poids.

    Je vais continuer à faire mes petits essais je crois, en attendant d'avoir un peu plus de choix.
     
    Mamy_Plug, Faolán, Thad Paï et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  7. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    @Lumiciole pourtant les conseils que je te donne ne viennent pas de "la communauté végane" . Je dirais plutôt de la communauté des "gens écolo qui mangent bio" :shifty: et du minimalisme/gestion budgétaire. (tous les conseils viennent de là : "Maitriser son budget alimentaire en 4 étapes") et (ça s'applique même en faisant ces courses en GSM hein)
    Pour moi faire une liste de courses précise (en regardant ses placards avant) et faire une liste de menu c'est vraiment la base pour maitriser son budget. Si on fait pas ça, ça me parait compliqué... Je te laisserais lire l'article, ça explique bien la démarche :) J'espère que ça t'aidera (surtout que y'a plein d'étapes importantes dont je ne parle pas)
    ah oui et l'auteur dit qu'elle a mis 2 ans à stabiliser son budget... donc c'est peut-être normal que tu y arrives pas?

    Et si le "tout le monde peut-être végane" te pèse, lâche du lest sur ça. Personne ne t'oblige à rester végane. Tu peux être végétarienne ou flexi (ou autre chose). Si tu penses que tu t'en sortirais mieux comme ça financièrement et que ta santé s'améliorera fonce. C'est pas ici qu'on va te lancer des pierres.
     
    #9775 Kiha, 2 octobre 2018
    Dernière édition: 2 octobre 2018
    Poacée, MémiCha, Mamy_Plug et 6 autres ont BigUpé ce message.
  8. Shinigamylle

    Shinigamylle
    Expand Collapse
    Professeur en casserologie, Impératrice des WC, sculpteuse et Bisounours à écailles nudiste des pieds.

    @Lumiciole : Il il y a du vrai et du faux, ça c'est clair :) J'apporte un peu de mon expérience perso avec mes 3 ans de véganisme si ça peut t'aider :)

    Pour le "C'est moins cher que manger omni" c'est vrai et faux. En fait ça dépend tout simplement des habitudes alimentaires de chacun ! Si on est du genre à ne pas cuisiner du tout et acheter que des plats préparés ou alors beaucoup de produits transformés, là c'est CLAIR ça va coûter une blinde parce que la tendance actuelle des produits véganes transformés, ça coûte super cher.
    Mais par contre bon, j'ai envie de dire, les plats carnés déjà faits et les préparations transformées, elles coûtent cher quand même et si on ne mange que ça, le budget bouffe il va claquer :erf: J'ai plein de connaissances (omnies) qui, célibataires, ont un budget nourriture bien supérieur à celui de mon chéri et moi car ba, elles ne cuisinent pas (ou très peu)
    Alors que pour les deux, si on cuisine un minimum soi même et qu'on travaille des produits bruts, le budget nourriture baisse littéralement.
    Par contre clairement, je suis consciente que ce n'est pas possible (ou très difficile) pour plusieurs raisons de ne pas cuisiner un maximum, certes il faut vraiment faire le maximum pour sa santé et son porte-monnaie, mais la réalité est difficile : manque de temps, emploi du temps chargé + enfants, déprime… Tout ça, ça n'aide pas à cuisiner soi-même.
    Du coup l'idéal est d'arriver à trouver un équilibre entre produits transformés et cuisine maison.

    Un autre exemple : mon chéri n'est pas du tout végane, il consomme viande (achetée qu'à la boucherie) et poisson (pêché par lui même), il consomme des oeufs occasionnellement, ceux donnés par sa tante (les poules libres sur son terrain), et en produits laitiers, que du beurre pour la cuisine, du parmesan et du comté à l'occasion. Le reste il mange ce que je prépare, pas de lait, crème fraîche ou autre chez nous.
    Pour la viande, je dirais qu'il doit en manger 2 fois par semaine, parce que du coup, il mange majoritairement végétalien vu que c'est moi qui cuisine à la maison :happy: Et un peu de jambon, il doit en acheter une semaine sur deux je dirais.
    Bref j'ai calculé et ça lui fait un budget viande par mois de 50€ environ. Mais si je mangeais de la viande également, et qu'on en mangeait tous les jours comme la majorité des gentes, pouah, j'te raconte pas le budget rien que pour la viande, ça monterait facile dans les 300-400€ par mois à 2 juste pour ça ! Du coup bon, ne pas manger de viande (ou très peu), c'est clair que ça baisse drastiquement le budget nourriture. A condition bien sûr, encore une fois, de cuisiner un minimum :happy:

    Perso je déteste les recettes véganes à base de purée d'oléagineux, ingrédients rares et exotiques en tout genre, parce que c'est cher et j'ai pas que ça à faire d'avoir mille trucs différents pour préparer un plat ou un gâteau… Il suffit de chercher des recettes simples en fait :) J'ai une recette de gâteau marbré, ba y'a rien d'autre dedans à part de la farine, du sucre, vanille/cacao, lait végétal (le mien je le fais moi même à base d'avoine et il me revient exactement à 30 centimes pour quelques minutes de préparation), et du yaourt. Yaourt que je fais moi même car c'est très simple et ne prend pas de temps.
    Genre j'ai une recette de banana bread (j'habite en NC donc j'ai la chance qu'on peut pas faire plus local qu'une banane justement), c'est farine+sucre+lait végétal (et bicarbonte + vinaigre pour le faire monter), je crois qu'on peut pas faire plus simple comme recette de gâteau et il est trop bon et moelleux en plus :yawn:
    Bref je ne prends que des recettes du genre, et je réserve les oléagineux pour la "gourmandise occasionnelle" parce que ça coûte une blinde.
    Déjà de base j'évite ce genre de produits parce qu'habitant en Nouvelle-Calédonie, tous ces produits "secs" sont majoritairement importés, en fait tout ce qui est local, c'est les fruits et légumes frais… Bref c'est cher et ça me gave déjà assez d'avoir beaucoup d'ingrédients importés chez moi, pour en rajouter des chers et des pas nécessaires (ici un kilo d'amande ça coûte 30-35€ en vrac au magasin bio).


    Pour le lait par contre je ne suis clairement pas d'accord pour une seule et simple raison : les vaches elles ne le font pas apparaître comme par magie dans leur lait le calcium, elles le puisent dans l'herbe qu'elles mangent, chargée en silice (enfin, dans la nourriture qu'on leur donne on va dire). Les légumes verts et légumineuses sont vraiment très chargées en calcium, et j'ai tout bêtement mes analyses sanguines en preuve : 3 ans de véganisme, et avant ça, très faible consommation de produits laitiers car je les digères mal, et j'ai un taux de calcium plasmatique à la limite du taux maximum.
    Comme en parlait quelqu'un sur l'ecm y'a peu justement, le calcium c'est plus une histoire d'assimilation que d'apport, comme pour d'autres vitamines et minéraux, certaines personnes l'assimilent mal et du coup en sont carencées peu importe les légumes verts et le lait consommés.
    Y'a du vrai par contre pour certaines histoires de santé liées au lait, j'ai pour exemple ma grand-mère qui souffre de décalcification ET calcification osseuses, d'aiguilles de calcium dans la plante des pieds (qui la font souffrir, c'est comme si elle marchait sur des épines), et les médecins sont tous formels sur l'origine de ses soucis : le fait qu'elle a toujours adoré le lait et se tapait un litre de lait par jour voire plus, + les produits laitiers à côté.
    Bon pour sa part c'était clairement de l'abus, mais voilà, le lait peut vraiment causer des soucis à forte consommation !


    Pour l'histoire d'élevage des vaches, ba y'a des tristes réalités, là chacun sa sensibilité à leur condition. Il y a des élevages beaucoup plus éthiques mais pas forcément accessibles pour tout le monde, y'aura toujours la séparation du veau de sa mère (qui est souvent vendu pour sa viande) car c'est normal, une ferme ne peut pas avoir les moyens de garder tous les veaux, mais bon, entre une ferme éthique qui prend vraiment soin de ses animaux, qui passent leurs journées tranquilles dans un champs, qui doit malheureusement vendre ses veaux, et une ferme industrielle où les laitières sont entassées et torturées + les veaux qui sont vendus, ba c'est clair que le premier choix est mieux ! Et perso quelqu'un qui fait des efforts à réduire les produits laitiers et à n'acheter qu'à des fermes éthiques, jamais j'irais lui dire que "Ouais mais tu cautionnes la mort des veaux blabla" t'en fais pas assez ou tout ce genre de trucs, non, je la féliciterai car elle essaie de faire au mieux et c'est génial <3

    Du coup je diabolise pas les produits laitiers, mais à mon sens il faudrait les consommer plus occasionnellement, déjà les conditions d'élevage en seraient que meilleures (si tout le monde diminue sa consommation, ba la demande sera un peu moins forte et du coup les élevages n'auront pas besoin d'entasser des centaines de vaches dans un hangar), et les gens auront plus de respect pour ce qu'ils consomment, se rendront compte de leur valeur. Comme les oeufs d'ailleurs, si on arrêtait de s'en servir comme un bête liant ou un truc pour faire dorer une pâtisserie, et qu'on le mangeait comme un vrai plat, on en verrait plus la valeur :dunno: Quand je vois quelqu'un gaspiller un oeuf pour faire paner un poisson ça m'agace un peu, vu que ça marche aussi bien de le tremper dans du yaourt ou de la moutarde par exemple ! Et la moutarde elle est non périssable et elle coûte moins cher à produire :cretin: (c'est qu'un exemple, mais voilà quand je vois une recette de gâteau avec SIX oeufs dedans alors que je fais le même et aussi bon avec 150g de yaourt, je suis là en mode "Meh y'a un problème". Bref difficile d'acheter des oeufs de provenance éthiques (car plus chers) quand on gaspille les oeufs pour ce genre de recettes :happy:


    Pour le taux de fer… Malheureusement c'est plus une histoire d'assimilation du corps que d'apport. Certaines personnes ont beaucoup beaucoup de mal à l'assimiler et sont donc obligées de se blinder en suppléments, c'est triste mais même avec un régime carné c'est le cas. J'ai bon nombre de connaissances (qui consomment de la viande tout comme des vg) qui ont malheureusement ce soucis et doivent prendre des compléments :erf: J'ai même une amie qui fait exprès de manger très souvent du boudin noir (et là on peut pas faire plus chargé en fer héménique !) et son fer reste inchangé, elle est obligée de prendre des compléments alimentaires pour compenser son anémie :erf: J'ai une pote flexi (qui manque occasionnellement du poisson, et de la viande vraiment très rarement, juste quand elle sort et qu'elle pas d'autre truc en face d'elle), tendance à l'anémie hyper facile, ba ça n'a pas changé. Pas empiré, pas d'amélioration, donc bon ça lui change pas grand chose.



    Le bio effectivement c'est un autre débat. C'est comme tout il faut apprendre à réfléchir à sa consommation et ne pas bêtement acheter parce que y'a marqué "bio" dessus. Bon c'est pas aussi facile que ça en a l'air, surtout quand on habite en ville. Là c'est pas des discours véganes qu'il faut se rapprocher mais des gens dans le minimalisme, zéro déchets, locavores et tout, qui sont de très bon conseil pour acheter des produits les plus cleans possibles :)



    Mais par contre je suis assez d'accord avec toi dans l'ensemble où ba, pour certaines personne, avoir un régime végane sans se prendre la tête à réfléchir à 100% à tous ses apports, n'est tout simplement pas possible. Ces personnes devront soit réfléchir à tous leurs aliments et apports (et c'est chiant et compliqué), soit connaître leurs faiblesses d'assimilation et donc compenser en compléments alimentaires.
    Personnellement j'ai de la chance, j'ai un corps qui assimile visiblement tout très bien et qui est costaud, du coup le changement d'alimentation n'a pas fait de dégâts au contraire, vu que forcément, je me suis mise à cuisiner, je me suis mise à manger plus varié, plus équilibré. J'avais des soucis de digestion avec les produits laitiers et la viande, donc en les supprimant, mes maux de ventre se sont arrêtés. J'ai toujours des soucis de digestion (alias pets de l'enfer :lunette:) car y'a certains trucs que je digère mal (oignons, ail, légumineuses), mais comme ça ne me fait aucun mal au ventre, juste des prouts qui puent quoi (:yawn:) j'ai pas cherché à réduire ou à chercher des alternatives. Je suis de base assez feignasse, je n'aime pas me prendre la tête avec ce que je mange. J'ai envie de manger un carry de lentilles au lait de coco ? Je fais un carry de lentilles au lait de coco. J'ai envie de manger une quiche aux poireaux et oignons ? Ba j'en fais une et je la mange.
    Et bon, ça a l'air de bien me réussir, jamais de fatigue (sauf quand j'ai mal dormi et ce genre de truc, normal quoi), et même, j'allais courir tous les matins à jeun et je pétais la forme :happy:


    Bref, de base, je n'aime pas les discours "pro-véganes" à tout prix en mode : ça te fera avoir un corps de rêve (wtf), tu seras jamais malade (wtf bis), tout le monde peut l'être (nan, ça dépend de ton corps et de tes habitudes, c'est clair que si tu bosses toute la journée et rentre à 20h, c'est chaud de cuisiner et là oui ba ça va coûter une fortune les plats préparés véganes, et comme déjà dit, certain.e.s ont pas de bol question physionomie et devront compenser certaines choses en suppléments. Les suppléments n'ont rien de mal, mais je sais que ça en agace beaucoup de pas trouver ça dans leur alimentation). D'ailleurs c'est pour ça que je ne suis pas de chaînes véganes, je suis qu'un groupe parce que parfois y'a des bonnes astuces de fait maison facile et pas cher, mais c'est tout. Je n'aime pas les discours, et surtout, j'ai pas besoin d'être convaincue, d'entendre encore un nouveau scandale sur un élevage. Je m'en fous je suis déjà au courant de ça et je fais déjà au mieux que je peux à mon niveau, pas envie de perdre mon temps à la redondance de ces informations qui ne m'apportent rien en fait :dunno:

    Je déteste me prendre la tête et les discours à la limite de la propagande, pour tout sujet.
    Un peu comme l'huile de palme, j'en parlais sur l'ecm. Celleux qui l'ont supprimé totalement de leur maison, je trouve ça super. Mais perso je ne compte pas pour l'instant la supprimer totalement de chez moi. Pourquoi ? Parce que je pars du principe que si tout le monde consommait de l'huile de palme occasionnellement, ba les cultures de palmes ne causeraient pas un désastre écologique comme aujourd'hui.
    Et remplacer l'huile de palme par de l'huile de coco, c'est regarder de l'autre côté pour avoir bonne conscience : l'huile de coco commence à poser le même soucis que la palme, donc si on continue de juste remplacer la palme par l'huile de coco, ça deviendra PAREIL.

    Du coup, ba je la supprime juste pour les produits où elle n'est "pas nécessaire". Genre, ma margarine, elle contient de l'huile de palme. Je n'ai pas envie de la remplacer par une margarine à l'huile de coco pour la raison citée juste avant, et surtout, ba à cause de la mode de l'huile de coco, elle COÛTE BIEN PLUS CHER. Du coup pas de soucis, je garde ma margarine, parce qu'à côté, j'ai fais le tour de ma cuisine, de l'huile de palme ba j'en ai que dans ma margarine, ma pâte feuilletée du commerce (parce que c'est le seul truc que je veux pas faire moi même, trop chiant), mon pain à panini (que je compte faire moi même bientôt justement), la pâte à tartiner au chocolat de Leader Price (végétalienne en fait !) qu'on achète que super occasionnellement parce que sinon je la flingue en deux jours (:lunette:) et… Euh ba c'est tout je crois :hesite: J'en abuse clairement pas et j'ai pas envie de supprimer ma margarine et ma pâte feuilletée. La pâte à tartiner j'veux bien, car je sais que y'en a sans huile de palme ou coco du tout. Et que c'est facile à faire. C'était juste par flemme (et que j'aime bien le format des bocaux des pâtes à tartiner que je trouve trop pour congeler mes herbes et mes légumineuses :lunette:)
    Du coup tout ça pour dire que quand quelqu'un me fait chier parce que j'ai de l'huile de palme chez moi, je l'envoie balader parce que moi, j'ai ça et ça qui en contiennent, mais par contre j'ai rien d'autre qui en contient :vex: Et ça m'agace d'autant plus quand c'est quelqu'un qui consomme de ouf qui me dit ça.

    Bref, je suis végane, on a un très petit budget nourriture car j'ai la chance de bosser chez moi et donc d'avoir tout le temps que je veux pour cuisiner (et d'aimer ça surtout !). Je suis pas zéro déchet car c'est trop trop compliqué à mettre en marche avec mon contexte géographique, quasiment tout est importé ici, si je mangeais que local, ba je mangerai que légumes et fruits frais, une seule sorte de haricot blanc, de l'ambrevade et… C'est tout, pas de riz, pas de céréales, pas de lentilles et autre légumineuses, pas de fruits secs, même pas de blé et de farines diverses. MÊME PAS DE THÉ, LE THÉ C'EST MA VIE :gonk::gonk::gonk::gonk::gonk: Ça serait possible hein, mais j'ai pas envie DU TOUT, j'aime cuisiner et manger varié, donc je choisis délibérément de produire des déchets à cause des emballages d'importation, tant pis, je fais mon maximum à côté pour acheter en vrac le plus que possible, désencombrer ma maison, réfléchir au moindre achat, ne pas acheter un truc non nécessaire à tout prix qui s'utilise que pour UN truc (genre ma cocotte minute, l'exemple parfait de l'achat génial : je peux m'en servir comme faitout, cuiseur vapeur, et pour faire mes yaourts, j'ai du coup viré ma yaourtière :d Bref, je privilégie ce genre d'achat "multifonction" maintenant).
    A côté de ça, je fais mon propre savon, je n'utilise pas du tout de cosmétique (j'ai un mascara végane, et je me sers de cacao comme far à paupière, que je met qu'occasionnellement XD), je fais toutes mes préparations (pain, pain à burger, pâte brisée, gâteaux, mayonnaise, lait végétal) et plats, en transformé j'ai que les trucs genre ketchup, mes galettes végétales de quand j'ai la flemme, crème végétale car j'en ai trouvée une délicieuse, bouillon de légume en poudre (car celui maison est long et chiant à faire, je le trouve pas du tout pratique ni économique finalement). Le reste, c'est que des produits achetés bruts pour cuisiner, j'ai des bocaux de PARTOUT dans ma cuisine XD

    Bref, je m'égare un peu.

    Bon voilà, j'ai finis mon énorme pavé indigeste qui au final parle beaucoup de moi (mon côté "moi-je" qui ressort parfois) car j'ai sans doute envie de relativiser un peu ma consommation :hesite: Mais j'espère que certains trucs (le début notamment qui parle plus de ce que tu disais) t'aideront un peu :happy: ?
    Je comprends un peu sur ce que tu dis par le fait de te sentir "trahie" par les discours véganes, c'est normal parce que certains discours sont vraiment exagérés. Essaie à la rigueur de relativiser, faire ta vie tranquille, et comme le dit si bien @Kiha , si vraiment tu as des soucis côté alimentation, ne te met pas en danger et tu peux reconsommer quelques produits animaux, personne ici ne viendrait te blâmer pour ça :jv: Au contraire, sur l'ecm si tu regardes bien, on a beaucoup d'omni.e.s et de flexi car justement, le jugement c'est de la merde et on est content.e.s de tous les efforts de chacun.e :rockon: Rien que de se renseigner pour changer ses habitudes et consommer mieux, c'est super ! Si tout le monde faisait au moins ça, pour sûr la planète et les animaux iraient bien mieux !
     
    #9776 Shinigamylle, 2 octobre 2018
    Dernière édition: 2 octobre 2018
    MémiCha, Lumiciole, CabroCarus et 15 autres ont BigUpé ce message.
  9. Heather.

    Heather.
    Expand Collapse
    Mother of kittens.

    @Lumiciole Je rejoins @Kiha et @Shinigamylle sur le côté santé. Je ne suis absolument pas convaincue que le régime végétalien soit le meilleur de manière universelle. Je pense qu'il est viable pour une majorité de personnes, mais qu'il convient très bien à certains (dont je fais partie, tant mieux) et beaucoup moins à d'autres. Globalement je me méfie pas mal des arguments qui vendent le végétalisme comme miraculeux pour la santé, parce que ça me semble juste faux. Et effectivement, il y a souvent une part de mauvaise foi dans le choix des études mises en avant, qui sont toujours les mêmes (on peut reconnaître les mêmes torts au camp adverse, mais l'argument "c'est cui qui dit qui y est" n'est pas le plus convaincant :lunette:). Si tu ajou tes à ça un certain manque de temps, d'argent, et / ou de disponibilité, je comprends très bien que ça puisse devenir un régime alimentaire pesant à suivre.
    Je pense que pour manger végane équilibré et pas cher, il faut effectivement du temps libre et la disponibilité mentale nécessaire. Il faut l'énergie pour faire des courses réfléchies en amont, pour trouver des recettes, éventuellement pour cuisiner en amont pour avoir des plats prêts pour la semaine... Ça demande de l'investissement. Cela dit, je ne pense pas que ce soit propre au véganisme : si tu veux manger omni, mais avec de la viande et des produits laitiers de qualité, ça demande pas mal de préparation maison aussi pour ne pas t'en sortir avec un budget qui explose. Je ne connais pas bien les prix de la viande, mais au marché près de chez moi, le fromage bio fabriqué dans de bonnes conditions (petits alpages de montagne, ce qui sans relancer le débat wellfariste est quand même beaucoup mieux niveau conditions de vie avec les grands élevages) est à facilement 20 euros le kilo. Un poulet, en bio et local, c'est plus de 10 euros je pense ? Donc globalement, à mon sens, c'est plutôt manger en respectant certains critères environnementaux et éthiques (bio, local...) qui revient cher, et pas spécifiquement l'alimentation végane. De même que beaucoup d'omnis se nourrissent de pâtes au jambon, un vg peut se nourrir de pâtes à la sauce tomate pour un budget dérisoire, mais ce n'est évidemment pas l'idéal vers lequel on tend quand on devient végane.
    D'où mon insistance sur cette notion de disponibilité : l'alimentation végane n'est pas nécessairement coûteuse, mais pour qu'une personne s'y consacre, ça suppose qu'elle ait dépassé un stade d'autres préoccupations immédiates. Ce qui rejoint ce qu'on dit souvent sur le fait que ce soit une alimentation de privilégiés : ça n'est pas nécessairement vrai sur le plan économique, mais sur le plan sociologique ça se vérifie pas mal j'ai l'impression. Beaucoup de véganes ont un capital culturel plus important que la moyenne, y compris ceux qui sont par ailleurs précaires financièrement. Je te renvoie aux études sociologiques sur le sujet sur l'absence de lien systématique entre revenu et classe sociale, c'est assez connu.

    Pour la santé donc... c'est possible que le végétalisme ne te convienne pas parfaitement. Et si ta motivation principale pour le suivre est la santé, ben dans ce cas il n'y a aucun problème à lâcher du lest et à redevenir végétarienne, flexi, ou omni. C'est difficile de toute façon de distinguer l'apport propre de l'alimentation et celle du mode de vie en général, dans la mesure où beaucoup de personnes qui deviennent vg pour la santé en profitent pour améliorer aussi leur hygiène de vie. Personnellement je suis bien plus en forme maintenant qu'il y a quelques années, mais je fais beaucoup plus de sport, j'ai un rythme de vie plus équilibré, je sors et je bois moins d'alcool et mon alimentation que je m'efforce de conserver équilibrée est seulement un élément dans ce mode de vie. Mais si tu es carencée en fer, c'est normal que tu sois fatiguée... Sur ce plan là on n'est pas tous égaux et l'idiosyncrasie joue beaucoup, il y a beaucoup de personnes qui une tendance à la carence en fer et que, régime vg ou pas, la solution la plus efficace reste la complémentation. Dans mon cas je n'en souffre pas alors que je ne prête aucune attention aux apports en fer de mon alimentation et que je bois beaucoup de thé, mais je pense que c'est juste du bol du à ma composition physiologique.
    Petite piste quand même, as-tu déjà essayé de suivre ton alimentation via une application comme cronomoter ? C'est contraignant et je ne le recommanderais pas à long terme (j'aurais peur que ça entraîne un comportement alimentaire restrictif dans mon cas) mais ça peut permettre de vérifier ponctuellement ses apports.

    Bref, ce pavé pour en revenir à une question qui me paraît centrale ici : pourquoi, pour quelles motivations, es-tu végane ? L'argument de la santé seul ne me semble effectivement pas pertinent, puisqu'il fonctionne à un plan individuel mais pas universel. L'argument écologique n'est pas totalement viable non plus : il a été très popularisé par des documentaires comme Cowspiracy, mais il souffre de biais aussi. S'il me semble évident que l'élevage massif n'est pas bon d'un point de vue environnemental, un élevage modéré (dans le nombre d'animaux et la manière de les élever) n'est a priori pas incompatible avec le respect de l'environnement. Là aussi il y a une tendance dans la communauté végane à ne privilégier que les études qui les arrangent, mais la réalité est un peu plus nuancée et traiter tous les éleveurs de pollueurs irresponsables me semble légèrement caricatural :lunette:.
    Pour le bio, c'est le même débat : oui, il y a des dérives, non, ce n'est pas par définition une agriculture parfaite et oui, il y a des militants qui desservent la cause avec des discours et des études approximatives. On remarquera que le manque de rigueur qui se retrouve partout, dans les milieux écologistes / vg comme chez leurs adversaires, est un gros point noir.
    Le point qui me décide, ici, c'est l'intention derrière une telle agriculture : le type d'agriculture qui est visé. L'agriculture bio n'est pas parfaite, mais elle vise certains objectifs : un impact écologique moindre, la diminution du recours à la monoculture, la découverte ou la remise à jour de certaines techniques innovantes ou oubliées, la défense de la diversité des semences, la réappropriation du territoire local... Mais elle peut aussi être déviée de ses intentions et devenir un simple outil marketing (cf le bio à destination des grandes surfaces, qui est souvent de l'agriculture conventionnelle mais sans pesticides de synthèse). Personnellement, j'essaie d'encourager ces valeurs et de choisir ce que j'achète en fonction. J'ai par exemple près de chez moi un marché bio et local de petits producteurs, ce qui pour moi est à peu près idéal. Mais il y a des cas où je privilégie le local de petits producteurs non bio au bio de grandes surfaces... Dans les faits je consomme bio pour 95% de mon alimentation, et je fais mes courses au marché et en magasin bio parce que je préfère encourager ce type de modèle que la grande distribution classique, mais c'est une démarche éthique et pas seulement écologique (qui a des limites sur les deux plans d'ailleurs).

    Tout ça pour en venir à mon dernier point (que je ne vais pas avoir beaucoup le temps de développer parce que je suis pressée, désolée) ; le critère éthique. Et là, c'est à chacun de fixer le critère en fonction de ce qui lui semble acceptable (manger de la viande élevée dans de bonnes conditions ? Seulement des produits laitiers de petits élevages ? Seulement les oeufs de la poule du voisin ? Rien du tout ? ) mais c'est rationnellement la raison qui me paraît la plus justifiée d'être vg, et plus solide que de l'être seulement pour des raisons de santé ou d'environnement (qui sont donc des arguments attaquables individuellement). Mais bien sûr, le fait que ce soit un choix éthiquement préférable ne signifie pas que ce soit bon pour la santé... Ça me paraît fallacieux de vouloir mélanger ces arguments. Et évidemment, c'est plus facile d'être vg quand on supporte bien ce régime. Je ne suis pas convaincue que ce soit une bonne chose de rester vg par principe éthique quand l'on s'aperçoit que ce soit mauvais pour sa santé. Et je ne pense pas qu'il faille culpabiliser si l'on a vraiment essayé mais qu'on s'est rendu compte que ça ne nous convenait pas. De même que je ne suis pas certaine qu'une société complètement dénuée d'exploitation animale puisse voir le jour... Ce qui n'empêche pas, à mon sens, de reconnaître une certaine validité au combat anti-spéciste : mais il y a d'autres moyens d'être anti-spéciste qu'en cessant de consommer des produits animaux, et à l'inverse il y a plein de vg spécistes. C'est un peu confus désolée, je reviendrai développer quand j'aurai plus de temps... J'aurais envie de dire en conclusion que le végétalisme ne me paraît pas le meilleur régime alimentaire par défaut, ni sur le plan de la santé, ni sur le plan écologique, ni sur le plan économique, mais qu'il est un prolongement logique (mais pas nécessaire) d'une position anti-spéciste. Et dans ce cas qu'il me semble le plus justifié. Ce qui n'empêche pas qu'à titre individuel, il peut convenir à certaines personnes pour tout un tas de raisons...

    (Note : j'ai utilisé le terme végétalien au début comme équivalent du terme "plant-based diet" en anglais, donc un régime motivé surtout par des questions de santé, puisque j'ai cliqué vers végane (qui a une connotation plus éthique pour moi) par réflexe et je n'ai pas le temps de tout relire, je pars bosser. Mais donc l'usage de "végane" est à comprendre plutôt comme "vgl" ici).

    Edit : Ah oui, et j'ai lu cet article sur Slate qui rappelle bien qu'au départ, l'alimentation saine / vg pour des raisons de santé n'est pas un truc de classes favorisées comme l'est devenu le mouvement healthy, au contraire. C'est une récupération qui est relativement récente mais plutôt originaire de la contre-culture !
     
    Poacée, Lumiciole, Mamy_Plug et 10 autres ont BigUpé ce message.
  10. Kiha

    Kiha
    Expand Collapse

    @Heather. doit se rappeler il y a quelques semaines de mon poste ou je me plaignais qu'elle cuisinait des trucs trop compliqués pour moi :cretin:
    Clairement je ne suis plus dans les même dispositions qu'avant : travail en 35h + travail physique. Je ne cuisine presque plus. Je ne fais plus de fournées de 50 cookies le dimanche soir. :cretin:
    Je peux comprendre qu'on perde l'envie et la motivation. @Lumiciole mais moi c'est tout le contraire de toi. AU RSA je cuisinais plus, je tentais plus de choses. Maintenant j'ai des sous (un smic, n'exagérons rien), je travaille en magasin bio (donc j'ai accès à tout tout le temps avec des avantages). Je ne cuisine plus. :happy: je rentre à 20h30 je veux juste m'affaler :goth: J'ai encore plus simplifié.
    La depuis 3 jours ma base c'est salade (salade verte/concombre/carotte rapées que je pimpe : graines de tournesol grillé, persil frais, sauce au miso..) et au choix : patates au four/stick au fromage/samoussas (les 2 derniers sont des récup du magasin).
    Même si récemment j'ai fais quelques trucs sympas (des cookies (une petite fournée) ou des galettes au zatar.

    Mais moi je t'encourage vraiment à te questionner sur ton véganisme comme l'on fait @Shinigamylle et @Heather. ça ne sert à rien de te faire du mal. :goth: mais je pense pas que ton budget baisse avec des produits animaux (surtout si tu les veux éthiques.. pour info les 6 oeufs en vrac, bio et de producteurs locaux à La Vie Claire coute 1,80, ça me parait pas exagéré? je ne connais pas les prix d'oeufs classique en GSM).

    Pour ta fatigue, je te questionne encore ? Tu as fait une mise au point sur ça? Effectivement, la fatigue est lié au fer. Si tu es en carences de fer ça peut jouer. Mais le sommeil aussi. Tu dors assez? d'un sommeil de qualité ? Une ancienne amie (omni) avait eu des gros soucis de fatigue à une période de sa vie, on avait cru un souci de thyroïde.
    Bref c'est pas normal que tu sois fatiguée comme ça même avec une complémentation en fer.

    En tout cas, prends soin de toi :)
     
    #9778 Kiha, 2 octobre 2018
    Dernière édition: 2 octobre 2018
    Mamy_Plug, Kamtcha, Geny et 3 autres ont BigUpé ce message.
  11. Cucurucu

    Cucurucu
    Expand Collapse
    .

    C'est super intéressant de vous lire. Pour ma part @Lumiciole, j'ai aussi traversé quelques questionnements avec d'autres perspectives. Je rejoins les réponses pour dire que ça semble vraiment dépendre de chacun.e.

    Pour ce qui est du véganisme à bas prix : en fait là-dessus, je crois que ce qui fait qu'on a ou non les moyens, ce n'est pas uniquement une question d'argent (ça rejoint ce que dit @Heather.). Je le constate de plus en plus en regardant autour de moi et en constatant la galère de certain.es avec autant voire plus d'argent que moi. Je suis au RSA depuis deux ans, et je suis précaire depuis cinq ans. Voilà cinq ans aussi que je mange végétalien. Je paye un loyer. Et j'achète bio, et des purées d'oléagineux (parfois, pas systématiquement quand même ^^), des oléagineux souvent mais je prends mon temps pour les manger, du lait végétal, ... J'achète sinon très peu de produits transformés, surtout du vrac et des fruits / légumes, mais ça arrive pour les jours de flemme. Et du coup, je me dis que nos privilèges ou capacités ne sont pas uniquement liés à l'argent. Comme je ne travaille pas, j'ai le temps de cuisiner (comme le disait @Kiha aussi), avant d'acheter quelque chose (nourriture ou objet) je me dis "est-ce que je peux le faire moi-même" et du coup ça me limite dans mes dépenses, je ne suis d'ailleurs pas très dépensière... Et à côté, je suis dans une ville où je n'ai pas à payer un loyer énorme tout en ayant accès à une offre diverse au niveau des prix. Je vis seule, sans enfant, ni copains animaux. Pour bouger loin, je me déplace surtout en stop. Je suis valide et ça aussi ça doit jouer. Je sais que je n'ai pas encore posé le doigt sur tout, mais voilà pour mon morceau de réflexion.
    Ah et je n'ai jamais réussi à tenir un budget, ni à prévoir mes menus :cretin:. Après oui je fais attention à ce que j'achète, je regarde les prix, je compare, je limite mes envies de snacks (mais ne m'en prive pas —ça dépend du mois)...

    En tout cas si tu n'a pas les moyens d'investir ton argent / temps là-dedans, c'est ok, et comme l'ont dit les autres, tu es libre de ne pas rester dans un cadre figé, il est possible d'être flexitarienne, etc., si c'est ce qui te convient le mieux.

    Pour le fer, là aussi je rejoins les autres, ça dépend vraiment de la capacité d'assimilation de la personne et pas uniquement de l'alimentation. Pour ma part j'ai depuis toujours eu un taux bas, et deux médecins m'ont confirmé que j'avais des difficultés à assimiler le fer et que ça n'était pas dû au fait que je mange végétalien.

    Et pour les carences... je me questionne aussi. Car parfois, je ressens un inconfort musculaire, qui ne me handicape pas mais je me demande d'où ça vient, et j'ai fait plusieurs prises de sang pour en trouver la cause et viser ce qui manque (et prendre des compléments). Eh bien j'ai des prises de sang parfaites. Protéines, calcium, cuivre, zinc, fer, vitamines, tout ! Ma médecin pense quand même que je manque de quelque chose et que c'est simplement qu'on ne pense pas à tout vérifier, qu'on ne connaît pas tout. Alors comme j'ignore ce qui manque, j'ai recommencé à manger des œufs (occasionnellement encore) de poules qui vivent "en liberté" chez des copains.

    Pour le manque d'énergie, est-ce que tu as aussi pensé au magnesium ?

    Après, tout ça demande à démêler nos envies profondes, nos besoins profonds, et la crainte de la "police végane" (qu'on intériorise parfois envers nous-même).
    :jv:
     
    Mamy_Plug, Geny, Heather. et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Shinigamylle

    Shinigamylle
    Expand Collapse
    Professeur en casserologie, Impératrice des WC, sculpteuse et Bisounours à écailles nudiste des pieds.

    @Cucurucu : Je confirme ce que tu dis, "les privilèges ne dépendent pas que de l'argent", comme je disais, c'est grâce au fait de bosser à la maison et donc d'avoir totalement tout mon temps que je peux me consacrer à toutes ces préparations maison, et du coup baisser drastiquement notre budget nourriture !

    Pour la police végane, j'ai trouvé le truc avec mon chéri : se moquer et surrexagérer le trait :cretin: !
    Genre la dernière fois, je cuisinais un truc pas végane juste pour mon chéri (parce que ça me fait plaisir et qu'il fallait bien cuisiner ces crevettes dans le congélo :dunno: Et que ça ne me dérange absolument pas du tout de manipuler des aliments carnés, je culpabilisais avant en mode "Je suis végane je devrai être dégoûtée" mais non, et en fait tant mieux j'ai envie de dire, ce serait problématique d'avoir des haut le coeur dès que je passe devant le rayon viande au supermarché, les légumes sont derrières :drama:) et bon ba, fallait bien que je goûte pour l'assaisonnement. Mon chéri était là "Quoi t'as goûté :gonk:??? Mais la police végane va venir t'arrêter :halp: !!!" et j'étais là "Oh mon dieu ! Faites qu'ils ne me trouvent jamais dans cette campagne reculée :halp::halp::halp:!" bref on se tape souvent des délires comme ça quand j'ai le malheur de juste goûter une sauce dans laquelle a cuit une viande pour l'assaisonnement, que je crevais la dalle chez un pote et qu'il avait que des gâteaux sans lait ni oeufs mais avec du miel, ou que j'ai le malheur de m'en foutre total quand je manipule de la viande et des os pour mes chiennes :lunette:

    Je m'auto-traite de végane en carton aussi, parce que l'expression me fait marrer :yawn:
    Parce que ba, maintenant c'est "Je fais ma life" totalement et purement et je cherche pas à militer, j'informe seulement si on me pose les questions, certains véganes ne m'aimeraient clairement pas car beaucoup estiment que si tu milites pas, tout ce que tu fais ne sert à rien. Sauf que je m'en fous, je suis pas militante, je déteste ça, j'aime pas le conflit, et que j'ai autre chose à faire, et que mon pays c'est pas demain la veille qu'il sera végane, comme @Heather. un monde végétalien j'y crois absolument pas pour beaucoup de raisons (que je peux développer après si ça intéresse :)), et mon pays par dessus tout, vu comment la majorité des aliments sont, pour l'instant, importés de France, Australie, Nouvelle-Zélande et du reste du monde, si nous nous nourrissons que des produits locaux, ce serait CHAUD d'être végétalien : pas de légumineuses (pas de lentilles, haricots, pois chiches et compagnie), pas d'oléagineux (c'est le moins grave j'en consomme peu, mais j'aime manger des noix et des amandes quand l'envie m'en prend quand même), pas de céréales donc pas de riz, pas de farines, pas d'avoine, pas d'épices à part du curcuma et du poivre, pas de thé (et omg je pourrai pas vivre sans thé :drama:), pas de lait de coco (ben oui, j'ai beau vivre dans un pays tropical, il n'y a pas de grande culture de cocotiers pour assurer un commerce, il faut le faire toi même si tu veux du lait de coco frais) il vient de Thaïlande (et sûrement à base de coco cueillis par des singes en plus), pas de produits en conserve car tout est importé, certaines sont juste conditionnés ici mais les produits sont importés… Ok les conserves c'est pas vital MAIS c'est chaud de s'en passer quand t'as pas un jardin avec beaucoup de rendements pour faire tes propres conserves et tes réserves en congélation…… Bref, si mon but est d'avoir un potager pour être un minimum autosuffisante en légumes frais, ba tous ces produits secs je suis pas prête du tout à m'en passer et j'en ai pas envie surtout, c'est vraiment hypra compliqué avec le statut actuel de mon pays :dunno: Tout ça pour dire que si tu veux être totalement locavore en Nouvelle-Calédonie, t'es un peu obligé de manger viande et poisson sinon c'est juste pas possible d'avoir une alimentation équilibrée, et il faudrait vraiment avoir les yeux coincés dans le trouffion pour oser dire qu'en Nouvelle Calédonie, on peut manger 100% local et végane, c'est faux :dunno:
    Si tu veux manger 100% local et végétalien, c'est fruits et légumes frais (c'est déjà bien MAIS) et comme légumineuses, juste des ambrevades et 1-2 sortes de haricots, qui sont introuvables sur le marché si tu n'en cultives pas toi même. Et le tout assaisonné qu'avec du gingembre et du curcuma, et du sel :troll: Et du lait de coco si t'as un cocotier qui produit ! (j'en ai un, avec plein de cocos, mais encore petits, c'est suuuuuuper long donc je suis pas prête de faire mon propre lait de coco :lunette:). Bref tout ça pour dire, pas sûr que ce soit l'alimentation la plus équilibrée, et surtout, omg, comment la cuisine serait redondante et ennuyeuse ! En gros il faudrait avoir un terrain immense avec énormément de plantes anciennes et variées pour pouvoir être auto-suffisant à 100%, et ça c'est top mais difficilement réalisable, et il faut surtout le temps tes cultures aient du rendement.
    Bref, c'est difficile d'être totalement auto-suffisant, t'as toujours besoin de la société moderne pour te nourrir faute de riches marchés de produits locaux :dunno:
    Et mon pays est sans doute pas le seul, je pense que beaucoup de pays comme le mien qui avec l'industrialisation amenée par les colonisateurs, ont arrêté nombreuses cultures locales car "l'import c'est vachement plus facile et rapide" (et oui, avant, on avait des cocoteraies de partout et on avait de l'huile de coco locale, avant on avait même des rizières et du riz local ! Et bien d'autres ! Bref, j'espère que tout ça va se remettre rapidement, je sais qu'en ce moment des cultures de soja locales sont en projet par exemple et que c'est apparemment bien parti, bref je suis positive). Quelques tribus de la commune d'à côté commencent à remette en marche les cultures de café, il y a une cinquantaine d'années on produisait énormément de café et on l'exportait même, et ba l'industrialisation a fait que la quasi totalité des caféries ont fermé, les prix dérisoires des produits étrangers importés ont fait que le café local ne pouvait pas concurrencer ces prix et à l'époque on pensait moins à la qualité et les conséquences à long terme… Du coup hop, plus de caféries.
    Là ça fait 5 ans je crois que quelques caféries ont réouvert et proposent de nouveau leurs produits, et les gens d'aujourd'hui sont plus soucieux de la question de l'importance de la conservation de la culture et du patrimoine, surtout au niveau de l'alimentation qui est la clé d'une bonne santé, du coup de plus en plus de gens vont essayer de privilégier les producteurs locaux même si leurs produits sont un peu plus chers que le café dégueulasse de Leader Price par exemple :lunette: Y'a de plus en plus de marchés alternatifs, de permaculteurs qui proposent des "journées découvertes et formation", de groupes de troc locaux, etc, je suis positive là dessus. Je pense que mon pays retrouvera son autonomie d'antan.
    MAIS, ça sera long. Pour l'instant on a besoin des produits d'import pour vivre surtout si on est végétalien :yawn:

    Tout ça pour dire : je suis une végane en carton et j'assume :troll: (en fait ce long pavé était juste un exemple pour dire que ba non, certains arguments véganes tiennent pas la route, et l'abolitionnisme j'aimerai beaucoup, mais j'avoue que je pense que ça n'arrivera jamais, d'où l'importance de ba, donner raison aux welfaristes)
     
    MémiCha, La.La, Mamy_Plug et 3 autres ont BigUpé ce message.