Veille Permanente Végéta*isme et Antispécisme

Sujet dans 'Veilles permanentes' lancé par TheRealTryphon, le 2 mars 2015.

  1. AprilMayJune

    AprilMayJune
    Expand Collapse
    C'est assez, dit la baleine

    @Anableps C'est effectivement très intéressant comme question à se poser! :d

    Je n'ai pas de réponse fixe, juste des hypothèses. Je pense que deux choses poussent le végétarisme à devenir une marque d'identité.

    Il y a un facteur interne : il y a communauté de gens qui se fait par la force des choses, avec des échanges de liens, d'informations, des valeurs partagées; avec aussi des échanges de recettes et une cuisine partagée, et ce que l'on mange est toujours un marqueur culturel fort.

    Il y a un facteur externe : en étant végé on se retrouve à la fois isolé-e des autres (ne serait-ce qu'au repas, où là aussi c'est symboliquement marquant) et catégorisé-e comme tel-le par les non-végés, voire même en étant antagonisé-e par elleux.

    Les deux à la fois construisent une différenciaition eux/nous très forte quand même, qui doit participer à construire une identité, ou tout du moins la reconnaissance de l'appartenance à un groupe distinct, avec ses valeurs, sa cuisine (et une certaine culture peut-être ? :hesite: ) qui n'est pas partagée par le reste de la société.

    (Edit: personnellement je ne considère pas le fait d'être végane comme étant important, ça fait juste partie d'un ensemble de valeurs pour moi; mais à côté j'ai beaucoup d'autres trucs plus marquants dans ma vie.)
     
    Lis, Cornélie, Nil et 8 autres ont BigUpé ce message.
  2. Mels

    Mels
    Expand Collapse

    @Anableps Ah moi au contraire je définis mon identité par mes choix et mes actes. Ma culture, mon sexe, mon caractère, ce ne sont pas des choses que j'ai choisies, de même que ma couleur de peau ou de cheveux, etc. Bien sûr ça fait partie des éléments qui me caractérisent, mais mon identité c'est surtout mes actes et mes choix, comme mon métier, mes passions, ou bien mon végétarisme :happy:

    C'est drôle cette discussion car je me rends compte que pendant longtemps j'ai refusé d'être rattachée à l'étiquette "végétarienne" car justement je ne voulais pas faire partie de ce "groupe" ni que ça fasse partie de mon identité. Je réduisais déjà beaucoup la viande mais j'arrivais pas à passer le cap de l'arrêt. Le souci, c'est que comme je n'étais pas végétarienne, que je ne faisais que réduire, bah je m'autorisais trop souvent des écarts carnés au restaurant, je faisais pas vraiment l'effort de regarder les menus à l'avance ou même de demander au serveur un plat végé s'il n'y avait rien. Bah oui, je mangeais de la viande encore, donc c'est bon je pouvais prendre un plat carné ! Au final j'ai décidé d'arrêter car réduire c'était du pipeau, peut-être pas autant que ton anecdote @L'océan de la vie mais je continuais d'en manger trop à mon goût donc j'ai fini par dire stop.

    Pareil quand j'avais arrêté la viande mais pas le poisson, j'ai eu du mal à arrêter le poisson car ça voulait dire que j'étais vraiment végétarienne, je pouvais pas inventer un autre mot ou juste dire "je ne mange pas de viande ni poisson" aux gens, ils m'auraient dit "ah bah t'es végétarienne" et j'allais pas dire "non". Bon après quelques mois j'ai fini par dire bye bye le poisson et maintenant j'ai aucun problème à dire que je suis végétarienne, mais au final je comprends que ces étiquettes puissent bloquer les gens. Et oui tu as raison, il y a quand même des gens qui vont te dire que t'es pas un vrai végé si t'as mangé de la dinde une fois chez mamie malheureusement.

    Bref c'est une question intéressante et je peux finalement comprendre que des gens préfèrent se dire flexi/réductarien car le mot végétarien ne leur convient pas. Je trouve ça juste dommage car ça multiplie les mots, déjà que les omnis ont du mal avec végétarien-qui-mange-du-poisson, et ça fait un peu de la "concurrence" au végéta*isme, après si ça peut vraiment permettre à des gens de réduire réellement leur conso de viande, bon bah tant mieux !
     
    #10562 Mels, 6 juillet 2017
    Dernière édition: 6 juillet 2017
    Lis, Faolán, ImatinibGlivec et 8 autres ont BigUpé ce message.
  3. LadyNightstalker

    LadyNightstalker
    Expand Collapse
    à l'ouest

    C'est vrai que comme moi je ne suis ni à 100% végétarienne (je mange de la viande/du poisson encore avec ma famille) (ça arrive une fois par mois) ni à 100% végétalienne (je le suis pas au resto et il y a encore du lait ou des oeufs qui se cachent dans la composition de ce que je mange chez moi, mais mon alimentation est végétalienne à 97%), je ne me sens pas légitime de me définir comme ni l'un ni l'autre, et pourtant étant donné que j'ai quasiment éliminé ces aliments de mon alimentation, je me sens proche des végétalien.ne.s mais je peux pas dire que je le suis puisque je ne le suis pas à 100%...
     
    Lis, Faolán, Giacomo et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Senyo

    Senyo
    Expand Collapse

    Bonjour ! Vous avez peut être vu l'article du Figaro d'aujourd'hui, comme quoi le régime vegan serait inadapté pour les enfants. Auriez vous des liens d'études contraire à cela, de préférence venant de personnes "objectives" ? C'est pour une personne qui est persuadé que " les études contradictoires témoignent de la pauvreté scientifique basée sur le soutien d'un mouvement, la science d'un côté et l'idéologie de l'autre" :facepalm::facepalm:
    Merci d'avance !
     
    Lis a BigUpé ce message
  5. PetitePaille

    PetitePaille
    Expand Collapse

    @Senyo
    J'ai trouvé ça par exemple : http://ajcn.nutrition.org/content/48/3/822.short

    Personnellement je ne pense pas que ce soit le régime en lui même qui soit inadapté aux enfants mais la façon dont les gens le font. Le véganisme c'est un peu "une mode" aujourd'hui j'ai l'impression et certains se lancent la dedans sans trop se renseigner, ça crée du coup pas mal de gens avec des carences. On peut le voir avec ce qui s'est passé en italie, des enfants vegan se sont retrouvés en état de malnutrition car ils avaient trop de carences, ce qui nuit à leur croissance etc, beaucoup d'adultes vegan selon une étude ont des carences en vitamine B12 (52%), ce qui montre bien que les gens le font peut être pas assez rigoureusement, ne savent pas ce qui est important de prendre en complément etc.
    Le problème au final c'est qu'un adulte prend ses risques on va dire, il pratique mal son régime vegan et ils se retrouvent avec des carences, ça aura un impact seulement sur sa santé, alors que là l'enfant n'a pas son mot à dire.
     
    Astrobulle, Elanore, Faolán et 2 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse
    De retour en Webbonie.

    @Senyo Je n'ai pas vu cet article mais pour moi, il faudrait déjà regarder les intérêts de la personne qui a écrit ça. Très souvent, ça se base sur l'avis d'un seul médecin qui travaille pour une grosse industrie vendant de la viande et/ou des produits laitiers. Il y avait eu par exemple un cas je-ne-sais-plus-quand-mais-ça-fait-pas-longtemps d'un médecin qui avait dit publiquement que le végétalisme ne posait aucun problème pour la santé d'un enfant et qui avait complètement retourné sa veste après avoir changé de poste et s'être mis à travailler pour une industrie de produits laitiers. Je n'ai plus de nom malheureusement pour retrouver cette affaire.

    Toutes les études ne se valent pas, loin de là, avant d'en chercher une contraire il faut déjà enlever toutes celles qui sont biaisées par un conflit d'intérêt et/ou qui ont été faites avec l'arrière-train (trop peu de participations, pas de groupe témoin, population choisie trop spécifique, etc). Il y a aussi un tout un tas d'études aux résultats neutres ou faibles qui sont surinterprétées par les médias. Je me souviens par exemple d'il y a un ou deux ans, une étude qui avait fait parler d'elle parce qu'elle concluait (soi-disant) que le végétalisme augmentait les risques de contracter un cancer. J'avais cherché l'étude en question et non-seulement sa véritable conclusion était plus modérée que ça, mais en plus il y avait une grosse erreur de logique (ou de la manipulation volontaire). L'argument en gros était : "on a demandé à plein de personnes qui ont eu un cancer de dire ce qu'elles mangeaient aujourd'hui > il y avait plus de végétarien.nes et végétalien.nes que dans la moyenne nationale > ces régimes provoquent le cancer". Ce qui était idiot parce qu'une bonne partie de ces gens étaient devenus végés après leur cancer et qu'iels avaient justement fait ce choix parce que ça leur avait été conseillé pour réduire le risque de rechute.

    Les études contradictoires ne prouvent absolument pas que le sujet n'est pas sérieux, ça montre seulement que c'est un sujet qui implique beaucoup d'enjeux humains, sociétaux et économiques. Quand un sujet minoritaire est pauvre, même en y mettant du sien pour le renforcer on galère vraiment pour sortir des résultats utilisables, faut pas croire qu'il suffit de vouloir faire des études pour obtenir ce qu'on veut. Par contre c'est sûr que quand il y a de l'argent derrière, on peut produire beaucoup de choses, c'est fait n'importe comment mais vu que les protocoles scientifiques sont obscurs pour 95% des gens, ça passe.

    Dans l'absolu, je dirais que personne ne demande à la personne dont tu parles de rendre ses enfants véganes. Je ne pense pas qu'elle soit particulièrement renseignée sur l'alimentation infantile, elle a juste envie de te contredire. Personnellement plus le temps passe et plus je réplique les phrases aux gens : "ah ouais le véganisme c'est pas bien sur tel plan ? Ben prouve-le moi correctement et prouve que ton choix est meilleur". Parce que de toute façon on nous demande toujours d'avoir réponse à tout mais même en face du meilleur argument de la Terre (qui reste à mes yeux que tuer un animal pour rien c'est pourri), c'est jamais assez convaincant pour un.e omni qui veut se rendre pénible.
     
    ca_rou_selle, Lis, Alice81 et 9 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ysallyra

    Ysallyra
    Expand Collapse

    Bonjour !

    Je me permets de venir sur ce forum car j'ai besoin de vos lumières :
    Pour un projet de fin d'année, j'ai besoin de réaliser une étude concurrentielle et une analyse du marché des produits vegan. N'étant pas du tout renseignée sur le sujet, je me demandais si vous auriez des sources fiables que je pourrais exploiter... :)

    Merci d'avance, belle journée à vous !
     
    Alice81 a BigUpé ce message
  8. Denderah

    Denderah
    Expand Collapse
    Dragon à plumes

    @Ysallyra

    Une étude à quel niveau, consommateurs ou entreprises ?

    Côté entreprises française sur le créneau, je pense par exemple à Triballat, l'entreprise bretonne qui gère la gamme végé Sojade, et qui est en plein essor.
     
    Ysallyra a BigUpé ce message
  9. Galoulouelle

    Galoulouelle
    Expand Collapse

    Bonjour !

    Je vous rejoins ici parce que je veux devenir végétarienne. Pas parce que j'adore les animaux, au contraire, je n'aime pas les animaux. Par convictions écologistes et pour protester contre l'élevage intensif et les abattoirs qui tuent leurs animaux dans la souffrance. Pour essayer de changer le monde à mon échelle.

    Le problème, c'est que j'ai des carences en fer, et que j'ai des règles très abondantes qui entraînent une grande fatigue. Dans ma famille, on me dit que ce serait dangereux pour moi d'arrêter la viande, à cause du fait que je sois anémiée et de la fatigue qui serait plus lourde ainsi. Est-ce que le fait de ne plus manger de viande augmenterait ma fatigue ?

    On me dit que c'est mauvais pour ma croissance ( bon, ça fait un an que j'ai arrêté de grandir ), est-ce que c'est vrai ?

    Je suis allée voir une diététicienne, et elle m'a dit ; " À ton âge, les filles ne veulent plus trop manger de viande, mais tu ne peux pas arrêter, ça te ferait grossir. " Merci la généralité de un, et de deux, je m'interroge. Parce que je doute qu'arrêter la viande me fasse grossir...
     
    Alice81, Lis, AprilMayJune et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  10. Sauruse

    Sauruse
    Expand Collapse
    Tut tut tut

    @Galoulouelle
    J'ai perdu 2 kg en devenant végé alors que je n'étais déjà pas bien lourde, c'est assez ridicule de dire que tu vas prendre du poids en arrêtant la viande et que donc tu ne dois pas arrêter je trouve x)
    Je suis également sujette aux carences en fer (je viens de finir une cure), mais l'année dernière quand je contrôlais mieux mon alimentation j'avais des valeurs de ferritine tout à fait normales ^^ Je consommais des lentilles corail au moins une fois par semaine. Il y a d'autres aliments riches en fer pour t'aider.
    Et des personnes sont végés depuis la naissance sans que ça ne leur ai jamais posé de problème, je ne comprends pas comment ne pas manger de viande va t'empêcher de grandir si tu manges de manière équilibrée.

    En tout cas bienvenue dans la végétanie, tu verras c'est cool :cretin: N'hésite pas à te rendre sur l'ECM des végés, on sera beaucoup plus a te répondre et il y a pas mal de liens sur l'alimentation en première page.
    http://forums.madmoizelle.com/sujets/ecm-des-vegeta-ien-ne-s-veganes-et-des-curieux-ses.108439/
     
    #10570 Sauruse, 14 juillet 2017
    Dernière édition: 14 juillet 2017
    Faolán, Nil, Daily Mail et 5 autres ont BigUpé ce message.
  11. Lumiciole

    Lumiciole
    Expand Collapse
    De retour en Webbonie.

    @Galoulouelle Coucou, bienvenue !

    Déjà, bonjour le sexisme de la diététicienne, les filles ça sait pas trop ce que ça veut et ça s'intéresse plus à leur poids qu'à des valeurs éthiques et écologiques. Plus un argument sorti de nulle part vu qu'en majorité les personnes qui deviennent végé perdent du poids ou conservent la même physionomie. Enfin bon, rien de nouveau sous le soleil, les professionnel.les sont peu renseigné.es et ne veulent pas forcément l'être parce qu'iels sont des humain.es et ont leur propre sentiment sur leur rapport aux animaux.

    Les gens n'ont généralement aucune connaissance sur le végétarisme et très peu sur la nutrition en général, si quelqu'un te dit que telle chose provoque tel problème, assure-toi d'abord que la personne sait de quoi elle parle, qu'elle n'a pas juste vu un article quelconque, un truc à la télé ou qu'elle dresse son raisonnement sur une vision ignorante du végétarisme (du genre on ne mange plus de viande et on ne remplace par rien). Je ne pense pas te faire un gros spoiler en te disant que tu vas rarement tomber sur des gens omnis qui se sont renseignés sérieusement sans retenir uniquement ce qui les arrange. Mais bon on y survit bien tu verras. :)

    Le végétarisme ne prétend pas être l'alimentation parfaite, sans faille et sans défaut, parce qu'au départ elle n'est pas prévue pour améliorer la santé humaine mais pour s'accorder avec des nécessités éthiques et écologiques. Comme toute alimentation, elle doit s'appuyer sur un minimum de sérieux pour être équilibrée. Mais il n'y a pas besoin de grandes connaissances non plus et quelques règles simples suffisent à éloigner les problèmes possibles (qui existent aussi dans l'alimentation ordinaire, ce qui est même souvent plus fréquent parce que les non-végés sont généralement moins consciencieux avec ce qu'iels ingèrent).

    Pour t'aider, tu peux déjà regarder la première page de ce sujet, ainsi que celle du sujet Être végé et en bonne santé. Il y est renseigné entre autres un article de l'Asso Végé de France sur le fer. Je te recommande d'y jeter un œil parce que bien que le fer ne soit théoriquement pas plus un problème avec ou sans viande, il se surveille différemment et c'est bien de savoir un peu ce qu'on fait.

    Bonne journée et bon courage ! :happy:
     
    Faolán, Nil, Alice81 et 7 autres ont BigUpé ce message.
  12. Mels

    Mels
    Expand Collapse

    @Galoulouelle Salut pote anémiée ! J'ai eu des problèmes de carence en fer assez sévères pendant mon adolescence, et j'ai eu beau m'enfiler des steaks et du boudin noir, rien n'y changeait :yawn:

    - Si tu le peux et que tu le veux, arrête d'avoir tes règles. C'est la solution la plus simple. Pour arrêter d'avoir tes règles, ça veut dire prendre la pilule en continu. Si tu prends déjà la pilule, et que c'est une pilule classique monophasique (chaque comprimé est identique et a le même dosage d'hormones, ce sont les plus courantes), prends-la en continu sans faire d'arrêt entre les plaquettes. Ce n'est pas dangereux pour la santé, et c'est un excellent moyen d'éviter l'anémie (validé par mes médecins), en plus de réduire considérablement les échecs de la contraception (les échecs sont souvent dus à un oubli de reprendre la nouvelle plaquette après une semaine d'arrêt). Si tu ne prends pas la pilule et que tu n'as pas envie d'avoir une contraception hormonale, alors reste l'alimentation riche en fer.
    - Mange des aliments riches en fer (lentilles, chocolat noir, noix et graines type sésame, graine de citrouille, légumes verts cuits) et combine-les avec une source de vitamine C : mange des fruits en fin de repas, ou bien mets du jus de citron frais sur tes lentilles ou tes épinards.
    - Évite le thé à l'heure du repas

    L'article de l'AVF mentionné par @Lumiciole t'aidera à savoir quels aliments végétaux sont riches en fer, il y en a beaucoup !

    N'hésite pas à nous rejoindre sur l'ECM végé pour plus d'astuces et conseils ! Bonne chance.
     
    Faolán, Lis, Nil et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...
Sujets similaires
  1. Matouh
    Réponses :
    55
    Affichages:
    4689
  2. Alicia89
    Réponses :
    569
    Affichages:
    53992
  3. Hocolat
    Réponses :
    17
    Affichages:
    4886