Victor Svyatski, le « patriarche » des FEMEN

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 10 septembre 2013.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Annie D'Astrée

    Annie D'Astrée
    Expand Collapse
    Blurry mind // Neat goals

    Elle reconnaît le paradoxe qu’a été la présence dominante d’un véritable patriarche à l’origine de FEMEN, mais pour elle, ce n’est qu’un argument de plus qui justifie l’existence et les actions de FEMEN.

    Qu'ils parlent des FEMEN ou pas, on est pile dans le mansplaining il me semble? Le fait que plus loin, Inna Shevchenko précise: Non mais c'était pas pour nous c'était pour les autres est assez dérangeant pour moi.

    C’était un dilemme moral pour moi, lorsque j’ai réalisé comment cette organisation était dirigée. Il était vraiment horrible avec les filles. Il criait après elles et les traitait de salopes.


    Pas d'explication pour ça? Okay.

    Elle reconnaît le paradoxe qu’a été la présence dominante d’un véritable patriarche à l’origine de FEMEN, mais pour elle, ce n’est qu’un argument de plus qui justifie l’existence et les actions de FEMEN.

    Tout est beau, tout est justifiable, c'est parfait.



    ... :facepalm:
     
  3. Lise-bête

    Lise-bête
    Expand Collapse
    Petit être de la fiole

    Les FEMEN… Sujet délicat, à tout le moins pour moi.

    Effectivement, on ne peut pas leur "reprocher" d'avoir été créées et dirigées (en Ukraine) par un homme, parce que… ça ne nous concerne pas. Nous, gens de base, féministes ou non, sommes en contact avec les FEMEN par le biais de ce que les médias nous montrent d'elles, et il a été plusieurs fois dit — à tort ou à raison — qu'elles maîtrisent parfaitement bien le sujet (les médias) et qu'elles savent très bien comment véhiculer leurs différents messages. Le fonctionnement interne de l'organisation, c'est autre chose. Et puis… ce qui compte, c'est leurs combats, avec lesquels on peut ne pas être d'accord si on le souhaite.

    Je trouve très bien que l'article de @Marie.Charlotte mette les deux points de vue — la polémique d'une part et la mise au point d'Inna Schevchenko — sur le même plan. Thèse, antithèse, on a les deux points de vue.

    Après, je ne suis pas une fan des FEMEN, du tout. Loin de moi de faire du slutshaming, mais ce sont systématiquement les plus jolies dont on montre les seins à la télévision. En plus, utiliser son corps pour véhiculer un message présente le risque qu'on voie davantage les nichons que le message. Par ailleurs, la haine de la religion — les "no more pope" et compagnie — sont à mon sens des messages de haine (je suis une laïque qui respecte les opinions religieuses de chacun, qu'il s'agisse de l'Islam, des Sikh ou des Témoins de Jéovah, tant qu'on ne m'embête pas avec ça). Par contre, leurs actions en faveur des droits homosexuels et pour la liberté des femmes, j'applaudis… mais que le message. Pas la méthode.
     
  4. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Mais c'est le problème, non ? Elles ne décident pas qui passe à la télévision, ce sont les médias qui choisissent systématiquement de mettre en avant les belles blondes ! Elles ont aussi des militantes plus âgées et moins "canons", qui participent aussi aux actions. Mais oui, les médias "préfèrent" les canons. Donc pour faire entendre le message, c'est plus "rentable" de mettre les "canons" en première ligne. 

    Elles se battent avec les mêmes armes que la société de consommation : les filles nues, ça fait vendre ? Ok. 

    Le fait que "les nichons" soient davantage retenus que le message est à la base du problème. Il est temps que les femmes soient prises au sérieux dans l'espace public en tant qu'individus et pas en temps que femmes. Il est temps qu'on arrête de réduire les femmes à leurs corps, et plus particulièrement à leurs seins. 

    Tant que "les nichons" seront davantage visibles que le message, les FEMEN auront une raison de continuer leurs actions seins nus... (à mon avis très humble !)

    Oui voilà, c'est exactement ce que je voulais soulever dans les critiques légitimes : en fait, quand on les interroge, elles ne sont pas anti-religion, elles sont anti-religion-qui-s'immisce-dans-la-sphère-publique. "Pope no more" c'était pour dire "Pope no more dans mon débat de société sur [insérer une thématique féministe, contraception, droits des LGBT, etc...] 

    Mais leurs slogans sur ce point sont trop réducteurs et trop agressifs, et elles donnent effectivement l'impression de mépriser tous les croyants... alors qu'elles combattent seulement les croyants qui essaient d'imposer leurs croyances dans les moeurs et/ou les lois. 

    Je suis désolée mais je n'ai pas compris ton message ! Est-ce que tu peux préciser ta pensée s'il te plait ? (peut être qu'il s'agit d'imprécisions de ma part dans l'article, ça vaut le coup d'éclaircir si c'est le cas ?) :fleur:

    (je suis d'accord avec l'intégralité de ton message ! :top: )

    Concernant tes questions, oui c'est un peu flou... À lire les réactions (et surtout les premiers articles qui ont relayé cette "révélation"), le premier problème était qu'il y ait un homme à l'origine de FEMEN. 

    Du coup ceux qui fustigeaient leur mode d'action seins nus ont pu s'exclamer "je le savais que c'était du faux-féminisme ! Les vrais féministes ne montrent pas leurs seins, c'est vulgaire !" - peu ou prou. 

    Moi ce qui me dérange par dessus tout, c'est surtout la réaction très répandue en mode "tout s'explique" ! Ok donc il y a un homme à la base de FEMEN, donc C'EST LUI le seul et l'unique cerveau. Toutes les filles le suivent au doigt et à l'oeil car ce sont des poupées écervelées, dénuées de tout libre arbitre. 

    ... Je crois "sexiste" ne couvre pas suffisamment l'aberration que m'inspire ce raisonnement... 

    (Merci pour vos commentaires !)
     
  5. Pinceau_

    Pinceau_
    Expand Collapse
    Cherche le divin en toi plutôt que le diable chez les autres.

    Ce qui me gène beaucoup, c'est que dans l'article ici, les paroles de ce Victor sont précisées : quand il parle des femmes faibles etc., il parle de "toutes les femmes". Dans les autres articles que j'ai lus sur le sujet, il était dit qu'il parlait des femmes qu'il avait engagées dans le mouvement FEMEN.

    Ses paroles en soi sont débectantes, mais j'en reviens pas de la désinformation des médias. Qu'il parle seulement des FEMEN, ou de toutes les femmes, c'est quand même pas la même chose !!! Donc merci pour la précision. Merci Madmoizelle de nous informer, de donner plusieurs points de vue.

    Plus généralement, je ne comprends pas l'argument qui consiste à dire que "tout s'explique, c'est un homme à leur tête". Euh... ? :eh: Tss c'est tellement débile ! Un homme peut tout autant être féministe, militant ou un connard qu'une femme !!!!

    Après, j'avoue quand même ne pas bien saisir les objectifs de ce monsieur. Quand il dit qu'avoir des femmes autour de lui, c'est "peut-être un souhait de son subconscient" euh... Enfin le mec me paraît quand même un bon gros macho de base. Mais ce n'est pas sa personne à lui qui doit remettre en cause le mouvement des FEMEN ! (qu'on apprécie ou pas)

    En fait, tout ça pour dire que je trouve que la réflexion des gens est de + en + limitée, c'est soit tout noir, soit tout blanc, on dirait que les gens se rallient à la dernière personne qui a parlé, que les gens n'ont plus un minimum de sens critique... (enfin, sauf sur Madz bien sûr <3)
     
  6. clarybulle

    clarybulle
    Expand Collapse
    Manger. Maintenant.

    Ca me dérange pas que les FEMEN utilisent leur corps pour dénoncer le sexisme. Après ce qui me gène, c'est qu'en effet on (en général) ne retient que le fait qu'elles soient à poil. Et même si c'est ce qu'elles dénoncent, bah ça sert à rien puisque les gens ne les écoutent pas. Suffit de regarder les commentaires des articles qui parlent des FEMEN (pas celui de madmoizelle bien sûr), mais c'est toujours "haha vivement qu'elles refassent une manif histoire qu'on puisse les mater". C'est un cercle vicieux: elles se mettent à poil pour dénoncer le fait qu'on ne les écoute pas -> vu qu'elles sont à poil on ne les écoute pas.
    Voilà pour moi le procédé ne me semble pas très judicieux, c'est un peu dommage.

    Mais bon sinon je suis en désaccord avec elles sur plein d'autres points (qu'on ne soit pas d'accord pour que la religion fasse partie de la politique/société d'accord, mais aller crier "Fuck your God" ou poster sur Twitter "Votre Dieu on l'emmerde" c'est pas très intelligent et ouvert d'esprit).
     
  7. Annie D'Astrée

    Annie D'Astrée
    Expand Collapse
    Blurry mind // Neat goals

    Arh, y'a eu un bug des citations..
    Ce qui m'embete (Non non c'est pas ton article!) c'est qu'elle donne des explications super vaseuses sur la personnalité du type.
    Il a parlé crûment des FEMEN? Elle répond en disant "Mais noooon c'est les autres femmes."
    (Dites moi si je me trompe mais c'est sexiste et dégradant, à partir du moment où on fait pas parti du mouvement on est une bonne petite poire sous le joug du patriarcat?)
    Il ajoute qu'il fallait qu'il fallait qu'il leur enseigne, explique même la rébellion, là aussi, merci bien monsieur une belle manière de montrer que tu les as remises dans le droit chemin ces pauvres petites.

    "Elle reconnaît le paradoxe qu’a été la présence dominante d’un véritable patriarche à l’origine de FEMEN, mais pour elle, ce n’est qu’un argument de plus qui justifie l’existence et les actions de FEMEN."
    Ca c'est le pompon. Alors "Okay les mecs, c'est dans le thème on peut les traiter de salopes..!".

    Que ces paroles rapportées soit vraies ou pas au final, peut importe. Ce qui en ressort ce sont les justifications d'Inna qui frisent le non-sens, au vu de la violence de leurs actions, on pouvait s'attendre à une violente réaction de leur part sur un tel individu, mais non, on l'excuse, on justifie et tout le bordel.

    Enfin toute l'histoire est dérangeante, mon féminisme ne s'est jamais reconnu dans leurs actions, et encore moins avec cette polémique.
     
  8. Lady Von Duck

    Lady Von Duck
    Expand Collapse
    Blame It On The Boogie

    Wahou ... c'est le premier bon article que je lis sur les Femen ( que ce soit pour les critiques positives ou négatives)
    Je commençais à désespérer de lire un truc un minimum objectif sur leur mouvement, merci madmoizelle ^^


    (l'article de rue 89 m'avait particulièrement énervé)
     
    #8 Lady Von Duck, 11 septembre 2013
    Dernière édition: 11 septembre 2013
  9. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

    Hey ! Merci d'avoir précisé, effectivement je n'avais pas compris. :red:

    Concernant les citations de Victor, apparemment - selon Inna Shevchenko - Victor ne parlait pas des FEMEN en particulier mais de la place des femmes en générale sous le joug de la patriarchie. Son analyse étant que les femmes sont dans une situation d'oppression, elles sont dominées, mais ne cherchent pas à se révolter. Sa philosophie est donc d'enseigner à ses femmes les principes de l'activisme politique pour les encourager à "se libérer". 

    Je suis entièrement d'accord pour dire que ces propos restent dégoulinants de condescendance, mais Svyatski reconnait volontiers être lui-même un représentant de cette société patriarcale contre laquelle les femmes doivent (devraient) se rebeller. 

    Les citations qui ont été reprises par les médias ont donc été sorties de leur contexte, et leur sens a été déformé : Svyatski est présenté comme un espèce de maquereau qui traite les FEMEN comme "ses filles". 

    Quant à la réaction d'Inna, j'ai le sentiment qu'elle donne l'air de se justifier plutôt parce que les réactions médiatiques critiquent la pertinence du mouvement à l'aune de ces "révélations". 

    Dans sa tribune, elle dit que Svyatski a été un conseiller, qu'il leur a permis de prendre conscience de la situation d'oppression dans laquelle se trouvent les femmes en Ukraine. Et que lorsqu'il a commencé à prendre trop de place (à vouloir les contrôler), elles sont parties, elles s'en sont éloignées. 

    Personnellement je n'y vois pas de contradiction par rapport à leur mouvement : elles ne sont pas "anti-hommes", les hommes n'ont pas nécessairement conscience de leur privilège et n'exerce pas consciemment leur domination. Lutter contre la patriarchie, ce n'est pas lutter contre les hommes. 

    Moi ce qui me chiffonne dans cette histoire, c'est le fait qu'elles disent que Svyatski a été mis dehors "il y a plus d'un an" alors qu'il y a un mois, il était encore "conseiller politique" (cf les photos facebook).... ça je trouve ça louche, oui...  :confused:

    Pour exister en France, elles doivent sans doute avoir des statuts loi 1901. Donc leurs comptes sont publics...

    Ce serait bien que les journalistes se penchent sur la question plutôt que de relayer des rumeurs (ou la magnifique phrase d'Amina "qui finance ? Et si c'était Israël ?" HMMM.)

    MON DIEU cet article de Rue89... Pour vous en exclusivité, mon passage préféré :

    "Mais c’est le buzz inévitable autours des Femen et l’effet séduisant de ce miroir qu’elles imposent aux médias qui les rendent de moins en moins crédibles.

    Lors de la conférence de presse à Venise, Shasha et Irina, magnifiquement blondes, sont arrivées maquillées, les lèvres rouges, comme Scarlett Johansson n’avait pas osé la veille."

    Juste, pour être sure de bien comprendre : elles sont trop bonnes pour pouvoir être crédibles en féministes ?

    Que penser de ce sous-entendu ? Au choix : 

    :bomb: :mur: :halp: :caca: :boxing: :mur:

    (et sinon, merci pour le compliment, il me fait l'effet de cette licorne arc en ciel : :unicorn: )
     
  10. jonathan-harker

    jonathan-harker
    Expand Collapse
    Levons le pied = toreros sauvés  Guest

    Bonjour!

    Alors je suis désolée de rentrer dans la case critique illégitime mais je ne comprends vraiment pas pourquoi combattre seins nus, en France du moins (pour les autres pays je ne suis pas assez renseignée pour me prononcer). J'ai l'impression que l'effet obtenu est exactement l'inverse de celui escompté. Bon ça permet au moins de pointer du doigts le fait que les médias, les journaux sont complètement, pour la plupart, "victime" du patriarcat et de l'hyper-sexualisation du corps des femmes. Maintenant, ici sur Madmoizelle on s'en aperçoit parce qu'on est plutôt bien informées et sensibles au féminisme mais je n'ai pas l'impression que ce soit le cas pour la majorité des gens. C'est pour ça que je me demande si leur stratégie ne manque pas un peu de subtilité (sans parler de leurs positions sur la religion etc).

    Je me demandais aussi si le mouvement Femen avait une si grande ampleur que ça en France, parce qu'on en parle beaucoup mais je n'ai pas vraiment l'impression qu'elles soient très nombreuses non?

    Sinon l'article était vraiment instructif et intéressant, surtout la dernière question; à savoir si Victor a vraiment été exclu du mouvement.

    Si quelqu'un pouvait m'indiquer des bons articles traitant des Femen, des interviews... ça serait super cool :) (j'ai trop peur de tomber sur des torchons).

    (je suis désolée si mes questions n'ont pas vraiment de rapport avec l'article)
     
  11. Tatsue

    Tatsue
    Expand Collapse

    Mais non mais bien sûr enfin ! Si elles sont bonnes, c'est coconnes qui font leur crises parce que leurs copain ont pas voulu leur payer une bagnole mais qu'il suffirait de leur jeter un sac Vuitton rempli de rouges à lèvre pour les calmer !

    Et si t'es pas bonne bah si t'es pas contente c'est que t'es mal baisée parce que de toute façon t'es pas vraiment une femme du coup, t'es pas vraiment un homme non plus donc t'es un peu juste une merde alors manque plus que tu te rebelle pour qu'on se foute de ta gueule encore plus...
    Jolie société :unicorn:

    D'ailleurs rien à voir mais j'suis tombée sur un épisode de South Park où ils avaient représenter Angela Merkel... avec une voix d'homme. Pas que je l'apprécie cette femme mais le truc femme politique+pas belle=pas une femme...
    Donc uais non faut pas être belle pour être féministe, les féministe elles sont moches elles cherchent juste à attirer l'attention XD
     
  12. Eleonore Or

    Eleonore Or
    Expand Collapse

    Coucou j'ai conscience d'arriver après la bataille mais tant pis ^^

    Je suis d'accord avec le fond de cet article, à savoir que critiquer les FEMEN juste parce que le fondateur de leur mouvement est un homme et/ou que des hommes font parti du mouvement est complètement idiot et hors-sujet. Les critiques soulevées par cet article (racisme, religiophobie, ...) sont beaucoup plus pertinentes !

    Mais tout de même, je n'ai pas pu m'empêcher d'être très choquée par les propos de Viktor Svyatski au sujet des femmes (en général ou des FEMEN) et par les propos rapportés (insultes, ...) ! Et j'ai été un peu étonnée que ce ne soit pas vraiment commenté dans l'article... Mais peut être ai je loupé un truc...
     
Chargement...