Viendez on va bastonner ! "Artiste et narcissisme" le thème redondant des blogs

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par AnonymousUser, le 27 juin 2008.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bon, je provoque. Au début ça me faisait un peu marrer, mais vu que je retrouve ça dans pas mal de blogs, ça commence à pas mal me choquer, alors j'aimerais un peu comprendre. On croirait que c'est la pierre d'achoppement de toutes les personnes qui travaillent à la création. Personnellement, j'avoue que ça ne me taraude pas tant que ça. MAIS ALORS VA FALLOIR M'EXPLIQUER :

    Ecrire,
    C'est quoi ce buzz sérieux ? Ce qui me choque, c'est cette espèce d'hypocrisie, ou de culpabilité de l'artiste (?). Pour moi, que les choses soient claires, un artiste c'est exactement la définition que donne Wikipédia :
    Alors il est où le souci dans le fait de se dire artiste ? C'est quoi cette peur ? En ce qui concerne le "narcissisme", je préfère redonner la définition exacte. Je suppose que toutes vous parlez en réalité des troubles de la personnalité narcissique :
    Narcissisme - Wikipédia

    Ce qui m'irrite réellement, ce sont les personnes qui écrivent/peignent/sculptent/dansent (autres) et qui ont peur de se dire artistes, voir même qui dénigrent ce terme - alors qu'elles sont des artistes.

    Venez donc m'expliquer votre point de vue, vos peurs, vos explications, tout ce que vous voulez, le sujet est ouvert ! Alors, culpabilité ou hypocrisie/fausse modestie ?
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ah ué. Parce que pour moi, un artiste, c'est tout simplement une personne qui crée qui choses et qui aime ça. Peu importe que ce soit bien/beau/important/nul ou que ça compte pour le monde. Donc ouais, c'est peut-être la définition que chacune donne au terme qui change tout. Hum.

    Le sentiment d'imposture, je ne veux pas trop m'avancer, mais ça c'est une caractéristique de personnes qui ont une estime personnelle un peu bancale. A mon avis, on va re-souvent tomber sur ça : l'estime de soi.

    Merci pour ta réponse en tout cas :)
     
  3. Catatonic Sex Toy

    Catatonic Sex Toy
    Expand Collapse
    Night Owl

    Je ne suis pas d'accord avec toi. ( Mais cela n'engage évidemment que moi. ) J'ai tendance à penser que n'importe qui peut être artiste ( ponctuellement, ou perpétuellement ), de plein de manières différentes. J'ai vraiment du mal à voir des limites à l'art, je sais qu'il y en a, qui sont établies etc. Mais ca me dépasse un peu, j'ai cette tendance à voir de l'art partout, mais je vis aussi un peu sur Bisounoursland peut-être. Mais je préfère voir l'Art partout, que d'avoir continuellement envie de me flinguer. J'ai besoin de cela...
    Je sais que quelques mads du forum travaillent dans le milieu "établi" de l'art, et qu'elles sauront me sortir une liste d'arguments sans doute très pertinents qui iront à l'encontre de ma vision "trop peu réductrice". Mais euh, c'est pas grave, j'assume ma... niaiserie ? Je ne sais pas.
    Par contre, Caá Yarí, je crois que je n'ai pas très bien compris l'introduction de ton sujet.
    :redface: Le premier message.
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ah, mince. C'est pas cool ça. Que ne comprends-tu pas ? :gonk:
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Bon, je vais essayer de ré-expliquer. En fait je réagissais au fait que je lis depuis longtemps des commentaires sur l'artiste et le narcissisme qui me choquent pas mal. Y'a un véritable rejet de l'artiste et du narcissisme que je ne comprends pas en fait. Et je ne sais pas pourquoi certaines filles qui créent ne veulent absolument pas se dire "artistes". On dirait que c'est de la peste, je ne sais pas. Donc je voulais savoir où était le souci :] Tu comprends mieux ou pas ? :s
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Tiens, c'est marrant, j'me sens concernée, là ! :razz:

    Pour ma part, c'est que je ne supporte pas le statut de l'artiste : par essence, c'est celui qui est en marge de la société. [J'vais pas m'étaler en philo, au fait, j'ai la flemme].
    Cela dépend aussi, j'imagine, de la relation que chacun a avec la création. Pour ma part, c'est quelque chose de nécessaire mais de douloureux, qu'au final je trouve forcément nul, d'où le besoin d'un public devant lequel j'ai aussi l'impression d'être une impostrice.

    Le terme artiste me semble aussi prétentieux, quelque part. Et souvent relié à "Tu ne peux pas comprendre, tu es une artiste" ou à "Tu peux te ralier à notre bande de snobs cultureux et méprisants, tu es une artiste". En gros, dans la vie sociale courante, l'artiste est un pauvre type torturé ou opportuniste, en dehors de la norme.

    Deuxièmement, pour moi le terme artiste inclue, comme le disais Valnor, un rapport au public, et souvent une professionalisation, ou du moins une volonté de professionnalisation. Je fais partie des puristes imbéciles et viscéraux qui ne peuvent pas vendre ce qu'ils créent et à qui cette simple idée donne idéologiquement des boutons.

    L'Art ayant besoin d'un public et étant donné que mon besoin maladif d'un avis objectif du public m'énerve, je décapite le spectateur ou l'auditeur, ce qui fait donc que je me retrouve dans un statut d' "anti-artiste". C'est pas très clair, mais je m'expliciterai si il y a besoin.

    Parce que justement, tous les artistes ne sont pas narcissiques, mais dans tout ce qui touche à la création, je le suis, et c'est un fait avéré. Certainement, en effet, un problème d'estime. Y'a plein de personnes qui arrivent à avoir un rapport très sain avec ce statut d'artiste, mais moi pas. :errf:

    En gros, je trouve que l'Art pour l'Art, c'est inutile, et que l'Art en tant que semi-profession ou revenu, c'est dégueulasse. Mais je tolère que mes amis soient dans la première ou la seconde de ces catégories. Et j'ai pas envie de sortir mécaniquement tout ce que je ressens sur un médium quelconque ou d'en ressentir le besoin.

    Au fait, je crois que quelque part me dire artiste, ce serait obéir à une certaine fatalité, et prendre conscience du fait que je ne sais faire que ça.

    C'était un pavé pas clair, merci (public adoré, ahah...)
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je vais émettre une hypothèse qui n'engage que moi.
    C'est pas parce qu'être narcissique est assez "mal vu" ? Je m'explique: toutes les personnes narcissiques que j'ai eu l'occasion de rencontrer se font, pas lyncher, mais critiquer (un terme un peu moins fort serait meilleur). C'est un mot assez stéréotypé je trouve, et pour moi narcissique = personne qui ne pense qu'à son nombril. Donc se proclamer "artiste" = narcissisme = tourner uniquement vers soi et c'est peut être pour ça que certaines personnes ne tiennent pas à être considérée comme tel.
    Après je ne comprends pas pourquoi être un artiste voudrait être aussi narcissique. Certes il y a le désir de montrer, mais je pense que l'art sert à montrer les sentiments, l'âme (et toute les niaiseries que vous voudrez) . Et puis l'art, ce peut être aussi donner du bon temps parce que quand je regarde un tableau (ou autre), je fais quelque chose pour moi.

    Si quelqu'un a compris où je voulais en venir, il est fort, très fort.
     
  8. Catatonic Sex Toy

    Catatonic Sex Toy
    Expand Collapse
    Night Owl

    Oui, alors en fait j'avais compris finalement. XD Je pensais que tu t'insurgeais contre quelque chose de beaucoup plus précis, et comme je n'ai pas vu/lu les exemples que tu donnes ( les commentaires et les articles de blog ), je n'étais pas sûre de saisir correctement. Mais faudrait quand même que j'aille me renseigner, muhu.
    pardon d'avoir dérangé :gonk:
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Oh elles sont cools vos réponses, merci, ça m'éclaire :) Catato : tu ne déranges pas, au contraire !

    Kadenco, je comprends beaucoup mieux ce que tu voulais dire dans tes posts. Je vois où tu veux en venir, et finalement, je pense comprendre. Ce que tu as écrit est très clair.

    Riley, oui je pense que c'est de cela dont il est question (je suis très très forte alors ?).
    En fait, c'est ça qui me fait à demi-sourire, parce que des gens narcissiques, et je vais balancer un cliché mais "encore plus dans notre société actuelle", ça foisonne de partout. Et je trouve ça assez hypocrite de dire "Bouh les gens égocentriques ils puent du'c" (je ne parle pas de toi) alors que nous sommes tous plus ou moins imbus de nous-même. Dans mon entourage, je connais très peu de personnes qui ont véritablement réussi à atténuer leur égo. Ou qui sont loin de l'égocentrisme parce qu'elles sont nées ainsi. J'en connais, et je les admire. Elles dégagent une constance, une force, une imperfection, une authenticité, une générosité sublimes.
    Mais rien qu'en matant sur madmoiZelle, il me paraît clair qu'il y a beaucoup de nanas qui sont assez égo centrées (moi la première), et dans la rue aussi, n'importe où. Il suffit d'allumer son poste télévisé, mettre la radio, sortir en soirée. Le narcissisme pathologique est, c'est sûr, quelque chose de beaucoup plus rare. Mais l'égocentrisme me semble très répandu. Et je trouve ça vachard, quand on l'est, de se faire passer pour quelqu'un qui ne l'est pas. Pire, se mentir à soi-même en pensant qu'on ne l'est pas. Certes c'est mal vu, mais accepter toutes ses "horreurs personnelles" (le besoin d'être admirée, l'égocentrisme), c'est déjà faire un pas vers l'acceptation de soi et l'atténuation des boursouflures de son égo.
    Je suis toujours autant stupéfaite en voyant le mépris de l'égocentrisme dans notre société, et le fait qu'il soit dénoncé vigoureusement, alors que la plupart des personnes sont obsédées par leur égo. Les gens doivent vraiment se détester !

    Effloresce : je n'avais pas pensé à ce côté là des choses ! Merci de l'avoir abordé.
     
  10. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Personnellement, c'est le fait de se revendiquer un "statut" qui me chatouille.
    Pour moi, ce qui compte, c'est l'action, le "faire". Pas le fait de dire "je suis un artiste".

    Ou pour reprendre mon cas, "je suis un auteur". La directrice littéraire de Timée prend un malin plaisir à me qualifier d'"auteur", ce qui a le don de m'agacer. Quelle légitimité j'ai pour venir dire "bonjour, Fabrice Florent, auteur" ?

    Donc oui, je peux comprendre :rockon:
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ué. J'comprends. Et en même temps, dire "je suis un auteur", ça reviendrait peut-être à reconnaître ce que tu fais comme un travail de création à part entière, et donc cela aiderait peut-être à nourrir ton estime personnelle - ce qui est indispensable, l'estime de soi, n'est-ce pas. C'est pareil pour les journalistes qui souhaitent être reconnus comme tels, non ? Se dire auteur, c'est aussi accéder à tous les droits d'auteurs, et donc au fait que les gens ne peuvent pas utiliser ta création comme bon leur semble. Mais je comprends ce que tu veux dire :] Et puis "auteur", ça veut tout et rien dire. Ça dépend si tu revendiques le statut, ou les honneurs qui vont avec "Je suis un auteur je déchire tout je suis au-dessus de tout". Le statut ce serait plutôt "je suis auteur, j'écris, je crée, voilà, mon travail n'est pas un paillasson où s'essuyer les pieds, merci". Simple information ou revendication d'autre chose ? Voilà quoi - je m'exprime super bien, je sais
    :sweatdrop:
     
  12. Catatonic Sex Toy

    Catatonic Sex Toy
    Expand Collapse
    Night Owl

    Mmh, en lisant le message d'Effloresce ( tu t'appelais pas Efflorescence, avant ? ), je me suis rendue compte que ce que j'avais écris n'étais pas suffisamment clair. Les types qui jouent Wonderwall sur une place publique durant la fête de la musique ne me transmettront pas de "vibration" ( :xp: ) artistique. A part peut-être s'ils apportent quelque chose de plus que la création originale. De toute manière, les reprises c'est casse-gueule. Bon, je crois que je ne suis pas beaucoup plus claire maintenant, soit ; j'aimerais qu'on puisse reconnaître de l'Art là où on ne l'attend pas forcément, voilà mon opinion... Briser certains carcans classiques. ( Encore une fois, pardon si je blasphème ). On pourrait objecter "mais euh, l'art moderne l'a fait, et continue de le faire". Bah oui mais non, en fait. Je sais pas...
    Je suis hors-sujet en fait ?


    En ce qui concerne le narcissisme Caá, je crois que tu as déjà trouvé ta réponse depuis le début.
    Se revendiquer "artiste", cela sonne généralement prétentieux, pour la plupart des gens. Et peu de gens acceptent de regarder leur égocentrisme en face.
    Mais, étant donné que pour certaines mads, le terme "artiste" est complètement galvaudé, presque sali, ne serait-ce pas
    aussi prétentieux de ne pas vouloir se qualifier d'artiste ?

    C'est un truc établi, obligatoire dans la "définition" de l'Art ?
     
Chargement...