Vis ma vie d'hôtesse d'accueil

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Ninouchkak, le 15 avril 2012.

  1. Ninouchkak

    Ninouchkak
    Expand Collapse

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Vis ma vie d'hôtesse d'accueil .

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis ;)
     
  2. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Ça m'a toujours angoissé ce job, je déteste devoir être tirée à quatre épingles et porter des fringues qui ne sont pas les miennes à la base. Je me souviens quand j'attendais pour un entretien chez Hermès, je regardais l'hôtesse d'accueil et je la plaignais.

    quand j'étais caissière perso, je disais "bonsoir" à partir du moment où la nuit tombait (en hiver), ou deux heures avant la fin de ma journée quand je faisais la fermeture. C'était genre la dernière ligne droite de cette journée de merde, la lumière au bout du tunnel ÇA Y EST JE PEUX DIRE BONSOIR WOUHOU.
     
    yuyunaâ et Mlle C. ont BigUpé.
  3. FlorenceS

    FlorenceS
    Expand Collapse
    Cinéphile accomplie

    Hotesse d'accueil ça peut consister en pleins de choses... Moi j'ai été hotesse d'accueil, ce qui signifiait dans mon cas : être obligée de me maquiller comme une pouf, d'avoir les cheveux bien tirés en arrière aussi mais tous ceci dans le but de : distribuer des fly sous la neige, ou à une foire, ou devant des lycées après le BAC... Dans ce genre de boulot, on est juste une sorte d'objet bien joli bien mignon, avec des bras, pour donner les papiers...
    PS : Si vous portez des lunettes, vous êtes recalé, si vous êtes ronde aussi. YOUPI ! :joy:
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  4. Aelyse

    Aelyse
    Expand Collapse
    Enniaisée

    Soit j'ai bossé dans l'antichambre du paradis (euh... non, quand même pas), soit ce témoignage sent quand même la mauvaise expérience personnelle, et ce serait dommage de ne se baser que là-dessus...

    J'ai été hôtesse pendant un an et demi, et même si l'uniforme c'est chiant, même si se maquiller tous les jours quand on n'est pas obligatoirement fan c'est pas top, franchement ce n'était pas non plus le bagne, loin de là...

    J'étais hôtesse "volante", c'est-à-dire que je remplaçais toutes les collègues malades (qu'elles soient réellement malades ou tombées mystérieusement malades un lundi / un vendredi / le jour de leur anniversaire), ou les postes en attente d'être pourvus. En tout, j'étais formée sur plus de 35 sites différents, dont je devais connaître toutes les procédures, parce que quand on t'envoie quelque part en catastrophe, t'as pas trois jours pour réviser tes notes... Donc ce n'était pas vraiment de la haute voltige intellectuelle, d'accord, mais fallait tout de même pas être la dernière des idiotes.

    Sur environ 35 sites, la grande majorité fournissait un internet très vaguement bridé aux hôtesses en poste (je n'ai jamais autant traîné sur internet de ma vie!), donc non, je ne regardais pas non plus fixement devant moi en mode poupée de cire.

    On ne me demandait pas de me maquiller comme une voiture volée, d'ailleurs je me pointais avec mascara-crayon et vogue la galère. Ma boss aurait adoré que je porte du rouge à lèvres, mais rien à faire, ça ne passait pas pour moi, et elle a abandonné l'idée. Mon uniforme à moi était différent en tant que volante, mais sur les autres sites, il y avait simplement une version hiver, et une version été. Et évidemment c'est mal coupé, peu seyant et d'un goût douteux... comme plus ou moins tous les uniformes. Pour les chaussures, encore une fois, pas de bol, parce que je n'ai jamais croisé de sites où on les imposait: on demandait un petit talon, mais on ne fournissait rien.

    Je suis embêtée de lire une vision si négative d'un métier qui est loin d'être aussi bête qu'on le croit, et qui ne m'a pas déplu le temps que j'y suis restée. J'ai pu voir le fonctionnement de tas d'entreprises différentes (en surface évidemment, personne ne m'invitait aux brainstorming), et comme partout, j'ai bossé avec des gens adorables, et avec de vrais crétins. Les sites où c'était calme me permettaient de glander sur internet / lire / tricoter (bon, pas souvent tricoter, c'est quand même pas hyper discret)/ jouer à la DS en douce, et quand ça bougeait, la vache, on sentait la fatigue à la fin de la journée.

    Franchement pour un job d'été c'est vraiment chouette, et moi je le conseille à tout le monde. Evidemment la plupart des visiteurs vous prendra pour une dinde écervelée, mais caissière ce sera pareil... et je pense que rester dans un hall d'accueil est quand même plus agréable que bosser en caisses au mois d'août, non?

    Ninouchkak je serais vraiment super curieuse de savoir où et dans quelle boîte tu bossais! :d
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  5. Meaouw

    Meaouw
    Expand Collapse

    Pour la question du Bonjour Bonsoir, apparemment, le savoir-vivre voudrait qu'on dise Bonsoir à partir de 18h. Ou on peut toujours dire Bonjoir, et le problème est réglé. :cretin:
     
  6. DiDiine

    DiDiine
    Expand Collapse
    Working Girl

    Et bah... Mise à part pour le "bonsoir" à 15h30 qui me perturbe et mes "emmêlages" entre bon/bonne tout ça. Je trouve que malgré la "classe" de mon lieu, en tant qu'hôtesse on a beaucoup plus de "liberté". Droit de bouquiner des magazines (Y en a même posé sur le comptoir), faire ses devoirs... Et niveau tenues vestimentaires, évidemment, pas de jean/baskets mais tant que la tenue est correct et classe, exemple: Veste/blazer (qu'on peut enlever durant le boulot), chemise/jolie haut, jupe/pantalon ou "jean"/short à pince (noir, bleu marine, beige...), robes, chaussures à talons style escarpins/bottines/sandales ouvertes. Et mes cheveux sont lâchés ! Pas de coiffure ni rien et heureusement, j'ai les cheveux raides comme des baguettes et lisses qui ne tiennent avec rien du tout, ça aurait été une grosse perte de temps !
    Enfin tout ça pour dire que je fais ça pour gagner des sousous et qu'à part le fait d'être assise des heures, on est quand même payé à quasi rien faire. Je ne m'en plains pas et je préfère ça à caissière personnellement ! :) J'ai des collègues très sympas, des personnes qui papotent avec moi, bref c'est génial !
    A moins que je sois tombée sur une boîte "cool"...
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  7. Weaver

    Weaver
    Expand Collapse
    is Shoshanna Shapiro

    Je n'ai jamais été hôtesse d'accueil, mais j'ai distribué des journaux gratuit, et j'ai répété "bonjour", "bonne journée", "merci", "pareillement" et "je vous en prie" mille fois par jour, pendant 2h tous les matins, pendant six mois. Bref c'était pas lamort, mais je me rappelle que les jours de petite forme je me trompais d'intonation. Enfin c'est difficile à expliquer mais c'est assez marrant à entendre.
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  8. Caliodë

    Caliodë
    Expand Collapse
    Oh Yeah !

    JE N'AI JAMAIS COMPRIS NON PLUS LA LOGIQUE DES BONJOURS/BONSOIRS !!


    Voilà. T'es pas toute seule.
     
  9. Mamzelle.Sleepy

    Mamzelle.Sleepy
    Expand Collapse

    Je suis d'accord avec Aelyse l'expérience de la Mad ayant écrit ce commentaire doit vraiment se baser sur une mauvaise expérience.
    J'ai été hôtesse d'accueil à temps partiel le matin (tout en étant caissière le soir et WE et en faisant du babysitting, 3 jobs, je rigolais pas).
    Je ne fais pas une taille 36 donc je n'étais vraiment pas le stéréotype de la super belle hôtesse, je ne me maquillais pas, ma boss qui passait une fois toutes les 6 semaines essayait de me persuader mais rien n'y fait. Et puis clairement en tant qu'hôtesse dans la boîte où j'étais je savais que je pouvais arriver comme je voulais je ne serais pas virer car ils perdaient trop d'hôtesses et ils avaient besoin de main d'oeuvre (je venais quand même toujours bien habillé).
    Pas de cheveux tirés car j'avais un piercing industriel donc j'ai clairement dit le jour de l'entretien, c'est soit les cheveux tirés et piercing apparent, soit les cheveux laché et un côté rebelle caché.

    J'étais dans une entreprise ou l'accueil n'était pas au RDC de l'immeuble, c'était un complexe où l'accueil était indépendante je ne voyais quasiment personne. Sauf les invités qui venait chercher un badge.
    Je pouvais lire, regarder des films (discrètement). Enfin ça dépendait du vigile avec moi, car oui j'avais un vigile derrière moi. Certains étaient trop gentils et me laissait faire ce que je voulais car eux même ne faisait rien. Et d'autres étaient un poil moins rigolo.
    Mais ce fut une bonne expérience tout de même.
    Je l'ai fais car j'ai arrêté la fac en plein milieux d'année ça m'a permit de tenir 6 mois avant la rentrée d'après.

    Pour l'uniforme je n'en avais pas, je devais juste venir en noir si possible (couleur préférée de moi à l'époque donc youpi) par contre les ballerine quand il fait -20 dehors et qu'il neige c'est moche.
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
  10. Volver

    Volver
    Expand Collapse
    Princesse Consuela Banana Hamac

    Hinhin, j'ai justement passé un entretien pour une agence cette semaine (vous savez, celle qui rime malencontreusement avec "sal***"). L'entretien est super "youpi youhouhou tralala on est une boite trop cool", mais quand on cherche sur internet, on trouve plein de témoignages : non paiement des heures sup, pas de respect de la part des supérieurs, tenue de travail jamais reçue, blablabla. Donc je pense qu'ils trouveront d'autres jeunes potiches en devenir que moi :d

    (bon courage à toutes les filles qui bossent comme hôtesses au passage, je compatis à mort, et tant mieux pour celles qui ont des postes cools.)

    Sinon pour bonjour/bonsoir, quand j'étais vendeuse en boulangerie, je commençais à 17h30, je disais "bonjour" environ une demie-heure, puis bonsoir. OU ALORS, j'avais la technique de la mort qui consiste à attendre que le client parle en premier, et à répondre la même chose que ce qu'il a dit.
     
  11. elaphebolos

    elaphebolos
    Expand Collapse

    Je suis hôtesse d'accueil tous les étés depuis 5 ans dans la même boîte. Bien sympa, je bosse en résidence de tourisme ouverte l'été à la montagne. Patrons sympa, bonne ambiance. Tu peux te coiffer, maquiller comme tu veux. Les deux premières années, pas d'uniforme, jugés trop moches par ma supérieure, je devais mettre mes plus belles robes chaque jour. Si t'as pas envie de te coiffer, pas grave. Si tu veux venir en ballerine, tant mieux...
    Depuis deux ans, on a un uniforme assez moche mais bon, la jupe crayon bouteille parachute, c'est pas la mort non plus ^^
    Ce que j'aime le plus dans ce boulot, c'est de prendre les réservations, accueillir les gens, les conseiller. Après tu noues des contacts, tu revois les mêmes têtes chaque année. Les clients se souviennent de moi la plupart du temps... J'aime beaucoup ce contact et ce côté social, c'est l'avantage de la résidence de tourisme!
     
  12. deanea

    deanea
    Expand Collapse

    L'angoisse. J'ai bossé pendant 2 mois l'été dernier comme hôtesse d'accueil à la Défense. L'été c'est encore pire car il y a personne ! J'ai eu des journées entières où seulement 3 visiteurs sont venus s'enquérir de mes services.
    Sur le look c'était un peu plus cool, je pouvais m'habiller comme je voulais dans la mesure ou c'était pas trop décontracté (ni jean ni jogging ni baskets). Mais quelle angoisse. Je bosse également comme caissière un jour par semaine depuis 2 ans et demi et je préfère faire 35h comme caissière que 1 journée comme hôtesse d'accueil. Je ne supporte pas l'inactivité et avec ce job c'était l'angoisse. Comment se sentir inutile... Au moins quand on a des choses à faire, aussi fatigantes soient elles, la journée de boulot passe plus vite.
     
    yuyunaâ a BigUpé ce message
Chargement...