Vivre avec le RSA, ça fait quoi ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Annelise, le 8 septembre 2011.

  1. Annelise

    Annelise
    Expand Collapse
    Human pot de crème

  2. Sonea

    Sonea
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement.

    Le problème dans notre société, c'est qu'on fait d'un cas une généralité. Bien sur qu'il y a des profiteurs dans le système (pour les alloc, pour frauder les impôts pour plein de choses), mais c'est pas parce qu'une personne préfère ne rien faire et survivre avec un RSA que c'est le cas de la majorité. Mais encore une fois, les gens ont les raccourcis faciles.

    Sinon pour la proposition de wauqiez de faire des heures de travail, j'aurais pu trouver ca intelligent de proposer aux personnes au RSA de faire des heures dans des associations comme le resto du coeur par exemple. Je m'explique. Je fais mes études par correspondance, parce que je n'ai pas pu m'inscrire à la fac en présentiel, et pendant un temps j'ai travaillé au mac do juste pour voir du monde finalement. (J'ai la chance d'avoir mes parents pour me soutenir financièrement). Pour moi, rester seule chez moi, c'est la déprime assurée. Donc mettons j'aurais fini mes études et je serais au RSA parce que je n'ai pas trouvé de boulot, ca me plairait finalement de pouvoir faire quelque chose dans ma journée qui me sorte du train train CV lettre de motivation déprime parce que je vois personne et que je trouve pas de boulot.
    Je trouve que c'était bien pour le cas de place normalement bénévole (prendre les heures de ménage par exemple, c'est prendre un boulot que quelqu'un pourrait faire à temps plein), et en choix pas en obligation.

    La recherche d'un emploi c'est déjà une période suffisamment éprouvante, alors c'est sur que les personnes bénéficiaires du RSA n'ont pas besoin d'entendre aux infos que ce sont des grosses feignasses profiteuses, des espèces de parasites en somme.

    Bon courage à toutes celles qui sont dans cette situation difficile. :hugs: Pi les cons, faut pas les écouter !
     
  3. clairebelgato

    clairebelgato
    Expand Collapse
    "Where there's tears, there's hope."

    Bravo. Là , je dis vraiment Bravo pour ce coup de gueule très justifié. Je suis moi-même dans ce cas ( diplômée mais pas de "force psychologique" pour avoir un emploi stable) Qu'est-ce que j'en ai marre de ces personnes qui me traite de fénéante, de blasée de la vie et compagnie. La meilleure que j'ai entendue, c'est une "conseillère" qui après un stage d'à peine une semaine en entreprise, m'as certifiée "que j'ai eu mon diplôme dans une pochette surprise!" et qui me rabaissait à chaque proposition que je faisais! Du coup, je n'osais plus rien demander!
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mon coup de gueule serait surtout sur les gens qui critiquent "oh celle là elle a 6 gosses, elle touche le RSA, l'APL, les allocs, elle est riche! Et si elle est pas contente, fallait pas faire autant de gamins" (véridique, j'ai déjà entendu ça, à la campagne, les gens sont des gros cons plein de préjugés)

    Oui, bien sûr :facepalm: et les enfants se nourrissent gratuitement? Ne s'habillent pas? N'ont pas besoin de cartable/stylos/cahiers?

    Je trouve que ces aides sont justifiées, que ceux qui touchent le RSA et toutes les autres aides de l'Etat les méritent!! Et même, je trouve que ces aides sont beaucoup trop basses, pour reprendre l'exemple d'une famille avec 6 enfants, vivre avec moins de 1000?/mois pour payer un loyer (d'un appartement avec beaucoup de chambres donc), manger convenablement (de la viande, du poisson, etc), de payer toutes les factures, etc...

    Je suis entièrement d'accord avec l'article! D'ailleurs, je connais quelqu'un qui a un bac +5 et qui touche le RSA car on lui dit "vous êtes trop qualifié pour nous" alors il n'a pas à avoir honte d'être aidé par l'Etat, c'est sensé être son rôle ;)
     
  5. Flo

    Flo
    Expand Collapse
    Reine Paillettes

    Bim et re-bim ! Vraiment, ça serait cool d'arrêter ce genre de commentaire.
     
  6. Kallisto

    Kallisto
    Expand Collapse
    Blasée

    Merci pour cet article, ça change des discours "Tu bosses pas et t'as le RSA ? Mais t'es qu'une feignasse qui profite de l'argent gagné par les honnêtes travailleurs". J'estime que quand on vit sous le seuil de pauvreté, on est pas un privilégié, même s'il y a des aides (RATP, CMU etc.).
    De même, j'ai l'impression qu'il y a un vrai manque de tact de la part de certaines personnes, au sujet de celles touchant le RSA. Ce n'est pas quelque chose de glorifiant, parfois même, c'est très douloureux d'aborder le sujet. Alors se vanter de son salaire et enchaîner sur le RSA de son voisin, c'est pas classe, non.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Au fin fond de la picardie, je peux te dire que ces préjugés sont tenaces ;) Après bien sûr, je fais un gros cliché en disant ça, mais en tout cas, tous ceux qui touchent le RSA, ou qui ont une famille nombreuse dans ma ville sont jugés! Mais je m'excuse si ça t'a blessé :facepalm:
     
  8. Flo

    Flo
    Expand Collapse
    Reine Paillettes

    Je viens aussi du fin fond de la campagne Picarde, je ne suis pas blessée personnellement car le cliché "campagne = débiles" est lui aussi tenace, et j'y ai eu droit plus souvent qu'à mon tour. Par contre je ne doute pas que ça puisse en blesser d'autres !

    Je vais me faire l'avocat du Diable, mais pour avoir bossé avec des petits enfants, issus de grandes familles (9 enfants) touchant mille aides de l'état, je peux te dire que certains d'entre eux ne connaissent ni la jouissance d'avoir un slip propre pendant des jours, ni l'obligation d'étudier dans de bonnes conditions, ni la joie de manger tous les jours.

    Si je suis la première à défendre toutes les personnes victimes des clichés de merde qu'Annelise énonce dans son papier, il faut aussi être capable de reconnaitre que parfois, il y a des travers, que ça soit dans les campagnes ou ailleurs !
     
  9. Chandernagor

    Chandernagor
    Expand Collapse
    Mamiezelle. Si vous êtes nouvelle, perdue, que vous ne savez pas à qui parler, n'hésitez pas à m'écrire!

    Quand bien même il y aurait tout un tas de "parasites" qui profiteraient des aides sociales alors qu'ils pourraient s'en passer, je préfère vivre dans une société de "l'assistanat", que dans une société du "chacun pour soi et Dieu pour tous"...
     
  10. mrs.bradbury

    mrs.bradbury
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie


    Vue la ponctuation je ne pense pas qu'elle ait voulu dire qu'a la campagne les gens etaient des gros cons mais qu'elle avait entendu ca a la campagne (virgule) les gens (en general) sont des cons avec plein de prejuges.

    Je peux me tromper aussi, evidemment.

    Apres on peut ne pas etre d'accord avec le fait que les gens en general sont des cons :P
     
  11. Ssimablacky

    Ssimablacky
    Expand Collapse
    A chaque jour suffit sa peine

    Très bel article beau coup de gueule c'est ça que j'aime chez madmoizelle on nous montre du vrai, la vie la réalité.

    Franchement big up j'espère que beaucoup de personnes lira cet article et se rendront compte que leur préjugés et clichés sont faux et injuste c'est trop facile de cracher dessus .
     
  12. Canard

    Canard
    Expand Collapse
    Quiche des bois

    Mais du coup quelle intérêt d'avoir un diplôme et de faire des études? Parce qu'en général quand tu fais des "petits boulots" sans rapport avec ton diplôme, à l'entretien suivant le responsable va te regarder d'un oeil peu amène en te demandant pourquoi tu t'es "perdue" dans des boulots de type Ménage au lieu de chercher quelque chose en rapport avec ta profession, que tu n'es plus dans le coup, etc ...
     
Chargement...