Vivre sous le joug de la timidité

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Ophelie, le 9 avril 2012.

  1. Ophelie

    Ophelie
    Expand Collapse
    Monarchiste au crépuscule

  2. Bout-de-chon

    Bout-de-chon
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    En tant que grande timide - et pourtant quand je le dis, les gens me regardent comme s'il m'était poussé un troisième sein "Mais attends, ça ne se voit pas du tout, ah si, ça y est tu rougis ! C'est drôle !" - je compatis et je lève mes mains en l'air parce que tout à coup, je me sens moins seule.

    Et même si ça partira jamais, je m'en fiche.

    :boxing:
     
  3. Peaudouce

    Peaudouce
    Expand Collapse
    Peau d'ours.

    J'avoue que la timidité est quelque chose que j'ai du mal à comprendre, et quand je dis comprendre, je ne veux pas dire "accepter" je veux vraiment dire "appréhender".

    Je veux dire, de quoi les timides ont-ils peur? Se croient-ils moins dignes d'intérêt que les autres? Pourquoi? J'avoue que ça me semble quelque peu irrationnel comme comportement.

    Et puis je trouve que c'est important de dépasser ses peurs en fait. C'est aussi important de s'accepter tel qu'on est, mais j'aime pas trop le concept du "je suis incapable de changer, je serai toujours comme ci/comme ça", tant pis si ça me complique la vie et celle de mon entourage. Je ne dis pas ça que pour les timides, mais en ce moment j'ai beaucoup de gens dans mon entourage qui ont des comportements sociaux pas évidents à gérer; mais qui sont persuadés que faire des efforts de comportement ce serait renier leur personnalité. Et ça m'énerve, mais alors au plus haut point (d'autant que j'en ai moi-même bien chié pour m'adapter à la vie en société).

    J'ai par exemple une copine super timide qui parle à voix très très très basse. Résultat la plupart du temps il est carrément impossible de comprendre ce qu'elle dit, et on est obligé de la faire répéter trois fois pour comprendre ce qu'elle dit, et encore, parfois c'est peine perdu et on laisse tomber. Parfois c'est carrément elle qui finit par dire avec un air légèrement agacé "non mais rien en fait". Et j'avoue que ça me met en colère, parce que si elle voulait être comprise elle se donnerait la peine de parler distinctement. Mais non.
     
  4. Ségolène0008

    Ségolène0008
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    moi aussi je suis timide et je me suis bien retrouvé dans ton article (j'ai ris aussi ^^)
    depuis toujours dans mes bulletins j'ai la même chose que toi x)
    ("je n'entends pas sa voix")
    Le pire a été une prof qui me dit (pour une fois que je parlais en classe) "je ne t'entends pas!" [avec la tête qui va avec du genre :eh: trop méchamment! ] alors qu'elle même termine ses phrases dans sa moustache donc on entend pas la fin de ses phrases. :stare:
    Bref c'est la vie des timides :[
     
  5. iGrec

    iGrec
    Expand Collapse
    Moral au beau fixe

    J'aurais pu écrire cet article ...

    J'ai justement un prof qui me barre le passage pour le master alors que je suis assidue aux cours et de bonnes notes avec. J'ai l'impression qu'il ne réalise pas à quel point c'est dur de ne pas y arriver à cause de notre nature profonde.

    Comme écrit dans l'article, j'ai appris à camoufler ma timidité mais parfois pas assez pour encore en souffrir aujourd'hui ...
     
  6. Lyx

    Lyx
    Expand Collapse
    Happiness is a warm gun

    Je me reconnais tellement dans cet article, les bulletins, je peux prévoir à l'avances toutes les appréciations, depuis la 6ème, c'est "très bon résultats mais participation insuffisante/inexistante".
    Les soirées où je connais personne, j'ai renoncé : quitte à finir seule dans un coin, autant rester chez soi.
    En cours je connais la réponse, mais je suis toujours paralysée, pareil pour demander quelque chose à quelqu'un que je connais pas trop ou qui m'impressionne, je fais des phases dans la tête, je répète, mais ça sort jamais...
    Alors merci pour cet article, même s'il commence à me faire prendre conscience que ça ne changera peut-être jamais...
     
  7. Rumplestiltskin

    Rumplestiltskin
    Expand Collapse
    Ex AmyPond et ex Moriar-tea. 

    Je crois que je suis encore plus timide que la plupart d'entre vous.

    le "Ah bon, t'es timide", ça ne m'est encore jamais arrivé. C'est plutôt le contraire. Je suis un cas. :cretin:

    Bah comme grand nombre de comportements, c'est irrationnel.
    De mon côté et parce que j'essaie justement de comprendre pourquoi je suis comme ça (espérant bêtement que ça m'aiderai), j'estime qu'il y a la crainte du jugement négatif. Après je ne pense pas que ça soit forcément généralisé. :)
    Et pour rapidement répondre au reste de ton message, tu dis qu'il est important de dépasser ses peurs (etc) et je ne te contredis pas, mais vraiment : c'est plus facile à dire qu'à faire.
     
  8. Jambo

    Jambo
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Perso je suis timide, et oui je me trouve moins digne d'intérêt que les autres, incapable, inintéressante... C'est assez bizarre, car une fois que je connais les gens je peux devenir très bavarde limite soulante. En effet, c'est le "groupe" qui me stresse, des fois j'ai l'impression d'être transparente :erf:
    Je pense que le "je suis incapable de changer, je serai toujours comme ci/comme ça" est un peu le leitmotiv du timide, puisqu'il n'a pas confiance en lui.
    Il me semble que je suis un peu moins timide qu'avant, du fait que je m'accepte un peu plus, j'ai un peu envie de dire "F*CK" aux gens qui me trouveraient nulle. Mais c'est un cercle vicieux: on n'a pas confiance en soi, on se trouve nulle, on se ferme comme une huître...
     
  9. Lyx

    Lyx
    Expand Collapse
    Happiness is a warm gun

    Ahah! Moi aussi on ne m'a jamais dis ça! Pourtant j'aimerai bien!
     
  10. zoui

    zoui
    Expand Collapse
    Heureuse, simplement

    Y a-t-il un réel lien entre timidité et non confiance en soi ? Les deux vont-ils obligatoirement de paire ?
     
  11. tomiko

    tomiko
    Expand Collapse
    Si tu savais...

    c'est l'histoire de ma vie... les bulletins "charlotte est elle muette ?" les gens qui me prenaient pour une idiote, les profs qui m'harcelaient à chaque cour pour que je parle, l'inscription au sport pour que je m’intègre, les stratagèmes pour cacher tout ça, le blocage pour s'incruster dans un groupe, l'impression d'être invisible (et le désir de vraiment l'être en vrai)...

    je suis timide comme certains sont myope, je suis née avec, ça s'arrangera peut être par moment mais ça ne disparaîtra jamais...

    le pire c'est que les gens finissent par réagir avec agressivité lorsqu'ils ont affaire à des timides... ils t'humilient pour t'obliger à parler "pour t'aider".. ils pensent que si l'on est toujours timide c'est de notre faute, si l'on a pas réussi à dépasser ça c'est qu'on est trop con ou feignant... ils finissent par penser que tu es attardé ou que tu as une très grave névrose...

    le destin de l'ado timide est bien triste... j'avais 2 amies timides au lycée, l'une a fini par se refermée sur elle même au point de ne plus voir personne pendant plus d'un an, l'autre a découvert le pouvoir désinhibant de l'alcool et depuis ne passe pas 1 mois sans frôler le coma éthylique (mais c'est pas grave car maintenant elle socialise..)
     
  12. Lapsa

    Lapsa
    Expand Collapse
    Miaou

    je suis aussi une vraie timide mais j'arrive à le camoufler quasiment totalement dans mon travail : je suis dans la médiation culturelle et je n'ai aucune difficulté à faire des visites guidées pour des groupes ou même parler au micro devant 200 personnes.
    par contre dans la "vraie vie"... il suffit qu'il y ait 2-3 personnes que je connais pas autour d'une table et je suis incapable de prononcer un mot sans rougir ou bafouiller...

    je suis une bipolaire de la timidité :stare:
     
Chargement...