Voici 17 idées reçues sur l'homosexualité 3/3

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Tree Hugger, le 1 mars 2012.

  1. Tree Hugger

    Tree Hugger
    Expand Collapse
    T'aimer un peu pour vaincre l'automne.

  2. Bl00m

    Bl00m
    Expand Collapse
    I wish I had done everything on earth with you. [F. Scott Fitzgerald]

    "simplement parce qu?ils sont amoureux d?une personne, et pas d?un sexe. "

    Tellement bien dit !
    Bravo pour tes articles, super interessants et qui font franchement dit bien à l'heure où on entend encore certains politiques considérés les homos comme une "abbération anthropologique" !
     
  3. Romeowyn

    Romeowyn
    Expand Collapse
    But break, my heart ; For I must hold my tongue.

    Merci, merci d'avoir parlé de la biphobie. Elle est en général moins violente que l'homophobie, (les abrutis pensent que, d'une certaine manière, tu as toujours un "pied dans le droit chemin" ou que "c'est de la curiosité" ou encore pire que "si tu te cases avec le sexe opposé, tu rentreras dans la normalité") mais bien là.
    Ca s'exprime en général par une espèce de dédain bienveillant un poil condescendant.

    J'ai une fois entendu un ami, que je pensais ouvert d'esprit, dire "Être homo ou hétérosexuel c'est normal, ça ne me pose pas de problème, mais les bisexuels, eux il faut vraiment les enfermer". WHAT THE FUCK ?! Idem chez les homos, on m'a dit plusieurs fois "En fait tu es lesbienne mais tu n'assumes pas" ou bien "Arrête de faire genre, t'es juste une hétéro qui veut avoir l'air plus cool".

    Toujours le problème ce ces p*tains d'étiquettes : si tu ne rentres pas dans une case, tu n'as pas ta place. Je pensais pourtant que les gays, qu'on a longtemps (et encore !) mis dans la même case que les pédophiles, en seraient conscients.

    Alors oui, la bisexualité existe vraiment. J'aime autant coucher avec un homme qu'avec une femme, et je pourrais autant tomber amoureuse d'un homme que d'une femme. C'est extrêmement différent, mais je ne peux pas choisir. Je crois même que si les extraterrestres étaient sexys, j'essaierai de coucher avec.

    Je ne vous dirai pas que "homme et femme, c'est pareil", parce que c'est faux. Les hommes et les femmes sont très différents, mais pas plus qu'un homme ou une femme d'un ou d'une autre. Point.

    [edit : Oh, et il y a aussi ma remarque préférée : "Mais tu couches avec tout le monde, alors ?!" Parce que bien entendu, tous les hétéros et les homos ne couchent qu'avec les trois milliards de personnes qu'il leur "reste".]
     
  4. Brise-Marine

    Brise-Marine
    Expand Collapse

    100% d'accord avec toi Romeowyn.
    Je suis bisexuelle (et d'ailleurs fidèle depuis 2 ans à un homme).
    Quand je suis sortie avec des demoiselles les gens me disaient "ce n'est qu'une passade" et me disent maintenant "alors tu vois on avait raison c'était une passade, tu es maintenant avec un homme". Oui je suis avec un homme mais je n'arrête pas pour autant d'être bisexuelle. Je suis fidèle mais si un jour on se sépare je pourrais tout aussi bien tomber amoureuse d'un homme ou d'une femme.
    Quant à certaines lesbiennes que je connais ou avec qui je suis sortie c'est limite si je ne les ai pas déçu quand je leur ai annoncé que j'étais avec un homme. Comme si c'était une trahison.
     
  5. nilujettte

    nilujettte
    Expand Collapse
    Nail Polish Addict !

    Merci ;-)
     
  6. Hawley

    Hawley
    Expand Collapse
    Retraitée sans scrupules

    Vraiment très chouettes ces articles :)

    Je crois qu'ils sont autant utiles pour les hétérosexuels qui se posent des questions que pour les jeunes lesbiennes et bi qui ne savent pas trop où trouver ces réponses là! Bravo pour la partie sur la sexualité, "quand ça s'arrête", qui explique sans entrer dans les explications techniques complexes! ;) Chacun ses méthodes et préférences, effectivement! C'est très agréable à lire, et ça peut peut-être même pousser des hétéros à tenter d'autres choses "tiens, la pénétration ne fait pas tout on dirait!...". Quant aux bi, c'est vrai que j'ai toujours trouvé ça un peu étrange, cette méfiance, quand elle n'est pas rejet. J'en avais longuement discuté avec un ami homo qui s'était dit bi pendant longtemps, et qui voyait ça comme une période de transition, avant de réussir à s'accepter pleinement homo. Peut-être que les homos le voient comme une sorte de mensonge, du coup? Dans le sens "j'arrive pas à m'assumer"? Personnellement j'ai aimé des filles et des garçons avec la même sincérité...

    Par contre petite note : "(ce qui est possible dans une relation homosexuelle, mais avec un « changement de méthode » dû au fait que la pénétration est difficilement possible une fois que l?homme a éjaculé)." je pense que tu voulais dire dans une relation hétérosexuelle?
     
  7. DolceVita

    DolceVita
    Expand Collapse
    home sweet home

    C'est la partie que j'ai le plus aimé, surtout la fin...

    Très émouvant, je suis de tout coeur avec les mad'z lesbiennes qui souhaitent fonder une famille dans le futur <3
     
  8. Tree Hugger

    Tree Hugger
    Expand Collapse
    T'aimer un peu pour vaincre l'automne.

    Merci à vous surtout !

    Marine Hawley : Effectivement, ça paraît plus logique ! Quelqu'un pour corriger ça ? Jack Parker ? (:

    Cette histoire de biphobie m'exaspère aussi. Sans doute encore plus quand elle vient de la communauté gay et lesbienne, parce que oui, je pense que beaucoup croient que c'est une transition (et ça peut être le cas mais ce n'est pas une généralité), que c'est en fait un ou une homo qui ne s'assume ou une hétéro qui veut faire style... Alors que ce n'est pas le cas (enfin y en a toujours, mais c'est loin d'être la majorité).

    Je comprends en partie le "malaise" qu'ont certaines lesbiennes à sortir avec des bisexuelles dans le sens où elles ont souvent en tête que l'autre personne va peut-être "choisir" la voie de l'hétérosexualité au final parce que c'est plus facile à gérer, aux yeux de la société, pour fonder une famille, etc... Je pense que beaucoup ont cette idée, cette peur-là. Et d'autres ont le cliché des infidèles, etc. Mes deux premières copines étaient bisexuelles (il s'est avéré qu'elles le sont toujours mais plus à tendance hétéro) et ce n'est en aucun cas pour cette raison que ça n'a pas marché. Il se trouve que ma copine actuelle est lesbienne et que ça fonctionne, mais ce n'est pas du fait d'être exclusivement lesbienne (mais après je vais devenir niaise si je commence à détailler les raisons :d). ;)
     
  9. Marie Cannelle

    Marie Cannelle
    Expand Collapse

    Merci beaucoup pour cette série d'articles ... ça fait du bien de voir que des personnes peuvent combattre des stéréotypes sans en rajouter d'autre, tout en restant assez large dans les conclusions et les problématiques pour n'exclure personne ...

    Je dois avouer que la biphobie est malheureusement plus présent chez les homos que les hétéro (enfin d'après mon expérience), ce qui est un comble ...
     
  10. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Encore merci pour ces articles, qui sont vraiment intéressants et super bien écrit !

    En espérant que le monde change rapidement et octroie les mêmes droits à tout le monde, ce qui est carrément plus logique que d'interdire à un couple de gay/lesbienne... de fonder une famille...
     
  11. Mllepomme

    Mllepomme
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    Mon copain est bi, pourtant nous sommes ensemble depuis 4mois et j'ai une totale confiance en lui malgré les stéréotypes. Pourtant nous mettre ensemble a posé quelque probleme et m'a fait perdre quelques amis qui n'assumé pas le regard des gens sur notre couple. Moi j'assume totalement, je le savais avant de sortir avec lui et je l'aime comme ca.
     
  12. Shanes

    Shanes
    Expand Collapse
    Enjoy it wildly

    Ça fait plaisir de lire un article comme celui là après avoir passé le repas de midi à expliquer à sa cousine que c'était plutôt bête de "cautionner les gays mais pas trop les lesbiennes", d'entendre des choses comme "je suis ok pour qu'ils soient ensemble, qu'ils se marient et tout mais pas pour qu'ils aient des enfants" et qu'elle vous explique qu'elle est pas homophobe par "si j'ai une copine lesbienne je m'en fou (du moment qu'elle me touche pas) mais moi je pourrais jamais l'être". Mais on t'a rien demandé hein ... :facepalm:

    C'est dur de prendre sur soi quand on entend ça et qu'on va surement finir sa vie avec une fille :cretin:

    Donc merci pour cette suite d'article :fleur:
     
Chargement...