Vos livres préférés

Sujet dans 'Forum Littérature / BD / Manga / Comics' lancé par Alecto, le 16 septembre 2006.

  1. Alecto

    Alecto
    Expand Collapse

    Puisqu'on est dans les classements de toutes sortes, une simple question, quels sont vos bouquins préférés ?

    Un maximum de vingt-cinq, et avec un mot d'explication si possible, ça serait parfait ! Et sans forcément les classer scrupuleusement par ordre (mais si vous avez un ordre, ça serait bien de le mettre aussi).

    Merci :)
     
  2. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

  4. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Les Hauts de Hurle-Vent, Madame Bovary, Rien de grave.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je crois que si il y a bien quelque chose dont je suis incapable c'est pouvoir dire quels livres sont mes préférés :confused:
     
    barnima a BigUpé ce message
  6. Callirhoé

    Callirhoé
    Expand Collapse

    Pareil.
     
    Catgroove a BigUpé ce message
  7. Naleen

    Naleen
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Ouaip.

    (d'ailleurs, Kenza ... Tsss. :P )
     
  8. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Ca n'est qu'un sympathique clin d'oeil ;)
    répond au topic toi, ca m'interesse!
     
  9. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Le voleur de corps parce que c'est le premier livre d'Anne Rice que j'ai lu et que, même si je n'avais pas lu les prédécents de cette chronique (c'est le 4e de la série donc j'avais peu de chance de tout comprendre :x), j'ai vraiment adoré. Il y a une douceur dans ses écrits, une légèreté, un sensualisme fou qui se dégage. C'est... waoh, excellent quoi :x

    L'insoutenable légèreté de l'être de Kundera. Ce livre m'a fait comprendre une foule de choses. Vraiment, je n'ai jamais autant cogité sur un livre. Chaque chapitre me donnait envie d'écrire sur un sujet précis. Et finalement, j'ai gardé tout ça pour moi, alors que je voulais les publier :x L'écriture de Kundera, c'est vraiment étrange mais j'adule.

    Léviathan de Paul Auster. Une histoire vraiment originale, qui démarre "par la fin" je serais tentée de dire. Il a un style d'écriture que j'adore, vraiment, et puis cette ambiance qu'il a créée dans cet ouvrage, c'est quelque chose d'inimitable, je trouve.

    L'homme qui voulait vivre sa vie de Douglas Kennedy. Ca se lit vraiment bien, l'histoire n'est certes pas très très originale mais alors, qu'est-ce que c'est bien ! Je me suis reconnue à certains moments, pas pour l'histoire en elle-même mais plutôt sur la façon d'envisager les choses. Je ne connaissais pas cet auteur mais j'ai envie de découvrir d'autres de ses oeuvres maintenant.

    Ensemble, c'est tout. L'histoire est banale, les personnages attachants, au début les deux histoires sont mélangées et n'ont rien à voir. Mais alors j'ai adhéré, de suite. Déjà parce que le style de Gavalda, c'est exactement le genre d'écriture que j'apprécie. Et puis aussi parce que ça se lit à une rapidité... Je suis toujours un peu longue à lire mais là, ça s'est fait en quelques jours (j'étais en vacances pourtant, donc peu de temps à y consacrer).

    Les métamorphoses d'Ovide. J'ai adoré ! J'étais un peu réticente au départ parce que ma prof de lettres en avait parlé de façon assez curieuse. Et puis finalement, j'ai vraiment apprécié. Tout ce qui tourne autour des mythes, de toute façon, c'est pour moi :d

    Et si c'était vrai... Humpf, ce livre m'a plu mais avec un peu de recul c'est plutôt pour le cadre dans lequel je l'ai lu que pour l'histoire en elle-même. Parce que j'ai essayé de m'y remettre et... non, ça passe pas :x

    La musique du hasard de Paul Auster. C'est un peu loin maintenant donc je ne me souviens pas de tout mais j'avais vraiment trouvé l'histoire originale, l'écriture fluide... Enfin, c'est du Paul Auster quoi ^^ Même chose pour La nuit de l'oracle <3

    Le petit prince parce que c'est enfantin et sérieux en même temps. L'histoire est jolie, invraisemblable mais jolie, les personnages sont attachants, certaines phrases sont cultes et je les adore. C'est tout un univers que j'apprécie.

    Et puis, bien sûr, les Harry Potter. Mon préféré étant le 3e. Je ne saurais pas expliquer pourquoi mais l'histoire m'a plu, beaucoup plus que celle du 4e par exemple, et je l'ai relu 5 ou 6 fois sans problème.
     
  10. Ice

    Ice
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Fahrenheit 451 (Ray Bradbury) Des romans de SF, j'en ai lu très peu, des contre-utopies uniquement, et ce doit être celui ci qui m'a le plus impressionnée. Dans le genre, la première partie du Meilleur des Mondes (Aldous Huxley) est bien également, la deuxième chiante.

    L'Etranger (Albert Camus) Court et (très) efficace. Freudien (hinhin).

    Belle du Seigneur (Albert Cohen) Parce que &#9829;. (Je pourrais mettre des coeurs à chaque livre mais j'ai décidé que celui ci seul y aurait droit.)

    Lady L ou La Promesse de l'Aube (Romain Gary). L'un est un excellent roman, Genève et Paris pendant les attentats anarchistes, la fille est adorable, le type exalté, les discours très bons, la fin sadique. L'autre est une excellente autobiographie, très drôle (et sans fausse modestie.)

    La Vie est Ailleurs (Milan Kundera) Je crois que je le préfère à L'Insoutenable Légèreté de l'Etre, ce sont en tout cas ses deux meilleurs. Des réflexions vachement pertinentes, ai-je trouvé. Très facile à lire. Mais des répétitions d'un livre à l'autre.

    Les Liaisons Dangereuses (Choderlos de Laclos) C'est génialissime, l'histoire, Merteuil, Valmont, le film de Frears. Sauf la fin, elle est stupide et inutile, quand un livre est immoral il l'est jusqu'au bout.

    Pourquoi J'ai Mangé mon Père (Roy Lewis) Un bijou d'humour, injustement incompris.

    Lolita (Vladimir Nabokov) On en a déjà dit pas mal là-dessus. C'est déroutant.

    1984 (George Orwell) Ca, c'est carrément flippant, c'est culte, la fin est désarmante et ça nous tombe dessus jour après jour.

    Phèdre (Racine) J'ai pas lu tout Racine mais ses vers sont remarquables, donc je tiens à en mettre un et tant qu'à faire celui-là.

    L'Attrape-Coeurs (JD Salinger) c'est sans prétention, ça change des bouquins censés décrire l'adolescence (qui dans la plupart des cas tombent soit dans la psycho à deux balles, soit dans la futilité chiante), tout ce que j'ai lu de cet auteur (c'est pas comme s'il en avait écrit beaucoup) m'a énormément (l'expression est un peu nulle mais je la dis quand même) 'parlé'.

    Les Mots (Jean-Paul Sartre) ou Huis Clos. J'hésite, encore. L'un est vraiment bien écrit, tellement pédant que c'en devient évident (sans fausse modestie, là encore, hinhin), l'autre m'a extrêmement plu.

    L'Ecume des Jours (Boris Vian) Je la joue pas originale (na), je mets le plus connu parce qu'il mérite bien d'être le plus connu. Incroyablement poétique, very touchant (et c'est une insensible qui le dit.)

    Le Portrait de Dorian Gray (Oscar Wilde) Wilde, c'est mon homme idéal.

    Au Bonheur des Dames (Emile Zola) terriblement futile, incroyablement précis et fouillé, et au final très intéressant (distrayant, aussi).

    Stefan Zweig, et après, j'hésite, Lettre d'une Inconnue qui est si troublant, ou Le Joueur d'Echecs qui est si impressionnant. Ses plus connus sont seulement géniaux, huhu.

    Mémoires d'Hadrien (Marguerite Yourcenar) Le livre le mieux écrit que j'aie lu.
     
    Jules- a BigUpé ce message
  11. Moossye

    Moossye
    Expand Collapse
    Vieux Meuble de Mmz.com

    Bon Allez, je vais essayer...

    Histoire d'O, Pauline Réage : Indescriptible la sensation que peut provoquer ce livre, c'est qquchose de l'ordre du ressenti, ça passe directement dans le corps sans passer par le cerveau... J'aurais du mal à donner des adjectifs

    Histoire de L'Oeil, Georges Bataille, alors là pfiou... J'en reste sur mes fesses. C'est déviant, on pourrait facilement trouver ça obscène et on ne peut pas s'empêcher pourtant de le rapporter à nos expérience d'enfant quand on découvrait alors le sexe, les excrément etc... La perversion atteint vraiment qquchose de grandiose dans ce livre mais ça va au delà des mots. Tout est dans la pensée.
    Grosse préférence pour la confession de Simone.

    Le Traité du Fétichisme, Jean Streffe, Pas un roman, mais plutot un gros pavé documentaire de pas loin de 1000 pages sur le fétichisme et (un peu) les pratiques sado masochistes. On en apprend beaucoup, les sources sont diverses : des psychanalyste, des artistes, des créateurs de mode, de gens de tous les jours, des légendes...

    La philosophie dans le Boudoir, Sade des idées vraiment intéressantes et aussi une litterature érotique comme on ne sait plus en faire. Je citerais bien aussi les 120 journées de sodome mais cette fois pour d'autres raisons... un bouquin qui arive à décrire toute la noirceur qui sommeille en chacun de nous...

    Lolita, Vladimir Nabokov indescriptible aussi, on ressent tous cette fascination pour Lolita...

    Et non, je ne suis pas qu'une perverse :
    LA Nuit des Temps, René Barjavel, le roman d'amour, de science fiction et d'utopie le plus boulversant qu'il m'ait été donné de lire. On a envie de le relire encore et encore en espérant que la fin change...

    L'Ecume des jours, Boris Vian, fantaisiste et très noir à la fois. C'est un univers à part dans lequel j'ai adoré entrer.

    Lettre au père, Kafka C'est si bien écrit, si bien expliqué et tellement vrai...

    Je L'aimais, Anna Gavalda. Parce que quand je l'ai lu je vivais justement cette histoire en sens inverse, il disait m'aimait, il m'avait menti sur son statut, il était avc qqun, mais j'étais accro, à lui, à ses promesses... Ce bouquin m'a fait terriblement de mal car il m'a donné beaucoup de faux espoir.. il m'a rendue encore plus naïve que je ne l'étais... et pourtant je ne peux pas m'empêcher de trouver ce livre magnifique. Comme un vestige de notre relation.... Comme un feu, ça s'éteint vite, mais lorsque ça brule, c'est grandiose... Et parce que je l'aimais


    et euh Harry Potter, le seul bouquin qui sait me faire retomber en enfance :o
     
  12. Baptgirl

    Baptgirl
    Expand Collapse
    de retour

    Torey L. Hayden : L'enfant qui ne pleurait pas MON livre préféré s'il n'en est qu'un. celui-là et tous ceux de Torey Hayden. des histoires vraies qui racontent ses expériences avec des enfants à problèmes (autisme, viol, dépression, céssité...)

    Barbara Samson : On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans j'ai été retournée. magnifiquement écrit, l'histoire de Barbara qui tombe malade du sida à 17 ans parce qu'elle pensait qu'elle pouvait faire confiance...

    Paulo Coelho : Véronika décide de mourir (merci kim) un livre que tout le monde devrait lire, une vraie leçon de vie, merci Paulo, as usual !

    Stephen McCauley : L'objet de mon affection dans la rubrique relaxation, je demande Stephen MacCauley, un super moment de détente et une histoire romantico-pas-trop-culcul qui me plait.

    Louisa-May Alcott : Les quatre filles du docteur March que j'aime le relire à des années d'intervalle pour voir à laquelle je m'identifie.

    Lewis Carroll : Alice au pays des merveilles pour sa délicieuse ambiguité...

    Virginia C. Andrews : Fleurs captives parce que c'est la seule saga à laquelle j'ai accroché. des enfants capturés par une grand-mère cruelle, la trahison de leur mère, des histoires de famille qui trouveraient leur place dans les Feux de l'Amour, mais pourtant savament rédigées.
     
Chargement...