Vos rêves d'enfants VS votre vie « d'adulte » — Témoignages

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Melissa, le 8 juillet 2015.

  1. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

  2. xMarnie

    xMarnie
    Expand Collapse
    Could be worth.

    Je trouve ça super sympa cet article avec tous ces rêves différents.
    En ce qui me concerne quand j étais petite j'avais dans l'idée de partir de chez moi a 15ans et être médecin légiste et accessoirement me marier avec un anglais.
    Au final je suis partie a 23ans, je suis gestionnaire client MAIS je vis en Irlande pour le moment.
    Après tout, la vie d'adulte que j'ai me convient.. Disons que nous avons des nouveaux rêves en tant qu'adulte !
     
    LennonWalker a BigUpé ce message
  3. elisabellissima

    elisabellissima
    Expand Collapse
    Hold the door!

    Je regrette de ne pas avoir été citée... mais c'est un chouette article. :)
     
  4. Destiel Mok´

    Destiel Mok´
    Expand Collapse
    "-You can fly? -I'm a bird Poh..."

    Petite je voulais devenir chanteuse puis écrivain, et puis écrivain c'est resté et chanteuse aussi sauf que j'ai vite réalisé que je chantais TRES moyennement.
    J'ai écris des romans, j'en écris un en ce moment, ca a toujours été ma passion et disons que vu que ca fait 21 ans que c'est une passion (j'ai commencé à écrire à 7 ans, et oui, alors c'était des trucs de mômes mais bon.) je pense qu'elle ne partira plus.
    Le chant aussi, j'ai toujours beaucoup chanté (mal) et le chant et la musique ont toujours été de paire avec mon univers créatif. D'une certaine manière les deux sont indissociables (même si je n'écris pas de paroles de chanson : ca ne m'intéresse pas du tout et je préfère chanter les chansons des autres. Chacun son taf : moi je fais des romans, d'autres des chansons! Et honnêtement vu que je suis incapable de faire une rime correct j'ai une admiration sans limite pour les auteurs!)

    Jusqu'à y a un an je faisais du service client et de la logistique pour de grosses boites internationales et j'écrivais de temps en temps. Puis j'ai décidé de changer parce que j'étais trop loin de mon 'idéal' de vie. Ma "reconversion" s'est plutôt bien passée.

    Depuis quelques mois en plus de mon job (toujours service client mais dans la boite la plus cool au monde) je suis payée pour écrire des articles pour divers blogs et faire des pages facebook. Mon salaire a été divisé de moitié, mon bien être lui a été multiplié par 1000000.

    En gros des gens me donnent de l'argent pour que j'écrive. Je suis payée pour écrire. Alors il est loin le temps ou j'en vivrai et franchement je ne sais pas si la rédaction d'articles sur "pourquoi le marketing réseau c'est trop de la balle" me conviendrait à temps plein vu que j'adore mon job "fixe" (je m'occupe de la clientele / fournisseurs / commandes / achats/ livraisons/ assistante perso de mon boss adoré / pour une petite boite de produits pour adultes type smartshop) mais je suis payée pour écrire. Pareil pour mes romans, j'adorerais être publiée mais je ne me vois pas forcémment ne faire que ca toute la journée.

    Et, enfin, ca fait plusieurs mois que je prend des cours de chorale, donc je chante "sérieusement" une fois par semaine.

    Je pense que l'enfant en moi peut être relativement contente de savoir qu'elle écrit et que ca lui ramène des sous et qu'elle continue de chanter autrement que sous sa douche!

    Pourtant je reste tres amere de plein de choses que j'aurais pu faire et que je n'ai pas faite. Cela ne fait que un an que j'ai commencé à me rattraper et je ne compte pas m'arrêter là.
     
    #4 Destiel Mok´, 8 juillet 2015
    Dernière édition: 8 juillet 2015
    Scarlett OH! et EdocSil ont BigUpé.
  5. Melissa

    Melissa
    Expand Collapse

    J'essaye de mettre le plus de témoignages possibles, mais je suis malheureusement obligée de faire des choix... Très difficiles vu tous les témoignages géniaux que j'ai reçus ! :loveeyes: Merci beaucoup d'avoir témoigné en tout cas, je lis tous ceux que je reçois et ceux qui ne sont pas cités orientent tout de même la compilation ! Je suis contente que l'article te plaise du coup :)
     
    Soleilhivernal, elisabellissima et EdocSil ont BigUpé ce message.
  6. Donoma

    Donoma
    Expand Collapse
    Rêveuse pragmatique

    J'ai trouvé ça marrant que l'article se focalise sur l'enfance.. Moi, mes rêves d'enfant, je m'en souvient quasiment pas ! Je crois que je voulais être très riche, avoir un poste à très haute responsabilité, être la boss, commander...
    Il me semble qu'à un moment donné je voulais être pilote d'avion aussi. Mais sinon, je ne me souviens pas de comment je me voyais adulte.

    J'ai toujours des rêves pleins la tête, mais ce sont les miens, pas celle de l'enfant au crâne lavée par les valeurs douteuses de ses parents. Depuis l'enfance, j'ai grandis, vécu des tas de choses, rencontré des personnes très différentes, tout à changé en moi. J'ai plus du tout les même envies ! Enfant je louchais sur le luxe, le pouvoir, aujourd'hui je rêve d'une vie de bohème, et mon 17m² me paraît presque trop grand.
    Pour l'instant, mon BIG DREAM est en bonne voie de réalisation. Je suis une formation qui permet d'y accéder plus ou moins facilement, j'ai rencontré des pros du milieu, je sais ce que je dois faire pour y arriver et je suis prête à m'en donner les moyens. Si je réussis, je serais très heureuse je pense de ma vie.

    Après, je pense que j'aurais quand même toujours 2 petits rêves en tête que j'avais à la fin du lycée mais pas trop trop réalisables : j'aurais aaaaadoré être astrophysicienne, car c'est vraiment une science qui me passionne. Mais bon j'avais pas fait S et même si ça avait été le cas je pense pas que j'en aurais été capable. Et sinon, j'aurais bien aimé être chercheuse en économie. Je sais même sur quoi aurait été ma thèse haha. Mais pour celui là j'étais pas sûre à 1000% du coup je me suis lancée dans d'autres études.
    J'ai pas de regret, j'ai suivi un autre chemin, et je pense qu'il me conviendra vraiment très bien aussi.

    Par contre maintenant que j'y pense, je me rends compte qu'il y'a bien une constante entre mon enfance, mon adolescence et la jeune adulte que je suis : je me suis toujours imaginée me réaliser par le travail. Je me suis jamais pris la tête à me demander dans quel pays j'habiterais, quels gens je fréquenterais, est-ce que j'aurais un mari, une famille... J'y ai quasi jamais réfléchi. Par contre le nooombre d'heure à me casser la tête pour savoir quel métier je ferais ^^ En fait exercer un métier qui me passionne m'a toujours paru être le seul moyen de m’épanouir pleinement.
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  7. Soleilhivernal

    Soleilhivernal
    Expand Collapse

    Ooh oui le rêve d'Indiana Jane :puppyeyes:
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  8. Aamu.

    Aamu.
    Expand Collapse
    L'Âme d'un dragon

    Si l'enfant que j'étais savait ce que je fais aujourd'hui, elle n'y croirait pas :d
    Quand j'étais petite je voulais être prof ou être autrice de BD, après au collège j'ai pas eu de rêve "sérieux", j'avais des amis qui avaient de grands projets et je ne faisais que les copier.
    J'ai vraiment rêvé pour moi en terminale, et je réussis petit à petit à vivre ce que j'ai rêvé :d
    Je garde quand même mon côté "prof" (j'adore expliquer à quelqu'un), et j'aimerais bien transmettre mon savoir, peut-être plus tard dans mon domaine ! (et pour la BD, si j'en fais une ce sera par loisir :d)
    Après pour le reste je ne m'en souviens pas, je sais que plus âgée je me voyais mariée et avec des enfants, j'ai eu une période où cette idée me répugnait, et maintenant j'essaie de ne pas avoir d'attentes, il viendra ce qui doit venir :)
     
  9. Margay

    Margay
    Expand Collapse

    C'est génial tous ses témoignages! Le témoignage d'Anaîs m'a mis la larme à l'oeil :tears:

    Sinon, je me souviens plus trop de mes rêves d'enfants à part que je voulais tout faire (sauf vétérinaire) : maitresse, danceuse, charmed, guerrière, dragonnière. Je me rêvais Ellana ou elfe d'une contré perdue, à la vie autonome et tout, du coup rien de bien réaliste ^^ Au final, j'ai fait 7 ans d'art martiaux et j'ai fini par me mettre à l'escalade car ENFIN, un club à côté de chez moi (bon l'année prochaine, ça va être compliqué parce que je bouge, maaiiss bref.)

    Pour la vraie vie professionnelle, je sais que j'ai toujours voulu être écolo et tout faire pour la planète, même si à 11 ans j'étais plus pour l'extermination de l'humanité qu'autre chose... Aujourd'hui, je poursuis mes études en environnement, dans la gestion des déchets et mes rêves de 20 ans (actuels quoi) c'est de taffer, m'acheter un terrain, construire moi même ma maison et vivre en ermite à partir de mes 35/40 ans, après avoir voyagé. Si je pouvais entre temps apprendre à réparer un frigo et.ou une bagnole, survivre dans les bois, écrire un livre et faire du dessin, ma vie serait géniale :d

    En gros, sans avoir de vraie rêves d'enfants dans mon monde, je m'en approche le plus possible, juste un rêve de départ qui grandit, s'affirme et se modifie, avec une trame de départ toujours présente :)
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  10. TheFool2

    TheFool2
    Expand Collapse
    Anciennement TheFool

    Ce que je trouve rassurant dans ces rêves d'enfants, c'est qu'il y avait des métiers "d'homme", comme quoi on était pas si formatées que cela aux stéréotypes du genre, et c'est cool ! Par contre je m'interroge sur un élément :

    Ca veut dire que parfois les médecins ne tentent pas le tout pour le tour pour sauver une main sauf cas particulier ?????? Je connais quelqu'un partiellement handicapé d'une main et ça lui complique énormément la vie, alors sans main....je ne comprend pas cette démarche médicale de ne pas tout tenter. Si jamais l'auteur a plus d'informations, je suis curieuse d'en apprendre plus sur la façon de raisonner des médecins.
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  11. Soleilhivernal

    Soleilhivernal
    Expand Collapse

    Ahah contente que ça te plaise :rire: Je crois que c'est le rêve de beaucoup de petites filles :loveeyes:
     
    EdocSil a BigUpé ce message
  12. Malf

    Malf
    Expand Collapse
    J'ai capturé tout les pokémons !

    @TheFool2 J'ai oublié de dire dans le mail que j'étais Malf et je l'ai envoyé avec ma boite perso, bref c'est Anaïs qui te réponds.

    Lors d'un gros accident comme ça, on ne peut pas prévoir du tout comment va se remettre la main du patient, comment ça va évoluer etc. J'avais plus de 10 fracture sur seulement deux os et on voyait littéralement à travers ma main.
    Une semaine après la première opération j'ai fait un staphylocoque et là la question s'est encore plus posé, si on gardait ou pas. Parce qu'on ne sait pas, quand un membre est abimé à ce point on ne peut pas du tout savoir si et comment ça va se remettre.
    Alors on se concerte avec le chirurgien, on discute et on décide. Et c'est dur.
    Je faisais du sport à haut niveau, c'était ma main droite, j'étais déterminé quitte à souffrir tout ce qu'il faut pour la garder. Et crois moi plus d'une fois je me suis mis à pleurer en me disant que ça aurait été tellement plus simple d'amputer.
    Alors je comprend que des gens qui font un usage plus "simple et normal" de leur main préfèrent choisir de se faire amputer quand leur membre est dans l'état où était le mien. Les médecins ne décident jamais tout seul, les médecins ne tentent jamais le "tout pour le tout" si tu leur dit "stop", c'est ce que le patient décide qui prime.
     
    TheFool2 et EdocSil ont BigUpé.
Chargement...