Votre rapport à la pauvreté

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par tomo, le 14 avril 2007.

  1. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Je voulais savoir quel était votre rapport à la pauvreté, (mais pas des phrases général du genre la pauvreté c'est nul, car ca, c'est sur qu'on est tous d'accord sur ce point), mais plus par rapport aux SDF par exemple, est ce que quand ils quémandent , est ce que vous donnez de l'argent, est ce que tout simplement vous les regardez, ou vous baissez les yeux du genre (yen a pas, je les regarde pas, comme ca ils ne me demanderont pas d'argent).
    Est ce que dans les transports, quand des personnes parlent de leur vie et qu'ils demanddent de l'argent, est ce que vous en donnez ?
    Trouvez vous qu'il y a en france assez d'aide par rapport à cette pauvreté, et si non est ce que vous pouvez argumenté, pourquoi ? ...
     
  2. Stille

    Stille
    Expand Collapse
    Blasée

    Je suis toujours touchée quand je vois un SDF mal en point couché dans la rue, comme un chien, ça me fait quelque chose. Et j'ai le réflexe de regarder les autres personnes pour voir comment elles se comportent, si elles détournent le regard, regardent un peu, donnent une pièce... Non pas pour les imiter, mais par réelle curiosité.
    Quand quelqu'un vient me demander de l'argent, je lui en donne pas souvent, souvent dans une grande ville comme Paris. Il y a tellement de misère, tellement de gens qui quémandent... si on donnait à tous, on serait vite fauchés, faut être réaliste. Par contre ne pas ignorer la personne, ça me semble être un essentiel. Même si quand je regarde un SDF dans les yeux je suis toujours mal à l'aise parce que je ne sais pas comment il interprète mon regard, j'aimerais pas qu'il prenne ça comme de la curiosité malsaine, comme quand on regarde un handicapé. Non je le regarde vraiment parce que j'ai envie de le regarder, de le considérer en tant que tel. Je pense que faire un léger sourire peut aider à ce qu'il comprenne notre "intention". M'enfin dit comme ça, ça semble bien dérisoire.
    En tout cas je suis pas du tout méprisante envers eux, bien au contraire. Je suis plus méprisante envers les riches égoïstes, mais il faut que j'apprenne à devenir un peu plus tolérante de ce côté.
    En ce qui concerne l'aide donnée par l'Etat, bien sûr que non je ne trouve pas ça suffisant. Je ne suis pas très au courant de ce qu'il y a, mais je trouve juste ça inadmissible que des individus pourrissent au sol, meurent de froid en hiver et que rien ne se passe de concret d'année en année. J'aimerais qu'il y ait plus de structures d'accueil, d'aide à l'intégration, des gens qui soient qualifiés et rémunérés pour aider à la réinsertion des SDF avant qu'il ne soit trop tard, qu'ils s'enlisent et deviennent fous, quand l'elastique est trop distendu.
    Tout le monde a droit au RMI normalement, alors comment ça se fait qu'on n'aide pas les SDF à perçevoir ce revenu ?
    Ca fait mal à la dignité humaine de voir chaque matin en spectacle des hommes qui tentent de survivre dans la rue.
     
  3. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    Mais en faite, c'est tjrs pareil, les outils pour faire sortir les personnes en difficultés sont tjrs très insufisant, et ca, l'état n'est pas le seul responsable, mais bien les communes, prenons comme exemple la loi Borloo qui dit qu'il faut 20% de logement sociaux dans chaque ville de plus de 30000 hab je crois, sinon les villes payent des ammendes, et combien de villes payent l'amende pour ne pas avoir de logement sociaux ? apres, c'est vrai qu'il manque énormement de logement d'urgence, et que souvent (il faut le dire),
    Après la question d'aide des SDF est un peu compromise du fait de la complexité des aides . Par ex, pour toucher le RMI, il faut vivre avoir une adresse (mais maitenant, je sais que les CCAS, et des assoc comme St vincent de paul,la croix rouge, propose des "boites au lettres" au SDF comme ca ils ont une adresse), et vivre dans cette commune plus de 3 mois. et apres aussi il faut aller voir des assistante social et tout ca, et ca, c'est quand même difficile d'y aller.
     
  4. tomo

    tomo
    Expand Collapse
    Musique Addict

    J'avais pas vu ta réponse Petoncule, alorsbon, ma réponse sert un peu à rien, vu qu'elle repete ce que tu dis
     
  5. Creamm

    Creamm
    Expand Collapse
    gloutonnise.

    Je n'ai pas beaucoup d'argent moi-même, alors je ne peux pas donner aux SDF, question de budget, pas même quelques pièces, et à chaque fois, mais sérieux, vraiment à chaque fois, je me sens coupable. Quand j'avais plus d'argent, je donnais systématiquement, mais c'est vrai que je n'ai jamais prit de mon temps pour avoir une vraie bonne discussion avec eux, et j'imagine que ça leur ferait du bien aussi. Lorsqu'on me demande l'aumône, je regarde la personne qui m'a interpellé, et je dis 'non désolée'. Je peux offrir une cigarette aussi, parfois, si j'en ai moi-même. Je me trouve vraiment minable avec les SDF, je ne suis pas aussi à l'aise que je le voudrais.

    Sinon, à part avec les SDF, durant des années, je n'ai pas eu vraiment de contact avec la pauvreté, ou en tout cas pas de contact intime. Puis, je suis sortie durant deux ans avec quelqu'un qui avait faim, parce que chez lui, parfois, il n'y avait tout simplement pas assez à manger, et qui attrapait des grippes la nuit parce que l'hiver sa mère baissait complètement le chauffage pour économiser. Sa famille était très fière, je crois que personne chez lui se rendait compte qu'ils vivaient pauvrement, mais moi, si. Une fois je lui avais dit d'ouvrir les yeux, et ça avait été une de nos plus grosses disputes. J'essayais de l'emmener régulièrement manger chez moi, mais je ne voulais pas le blesser non plus. C'était une situation un peu compliquée.
     
  6. Reiyel

    Reiyel
    Expand Collapse
    Mélange instable

    Je suis toujours touchée mais j'avoue que ma réaction dépend un peu de mon humeur...
    Il m'arrive de détourner la tête, sinon je leur répond et discute parfois un peu(et de fois jdonne un calin en rigolant quand on m'en demande :P)
    Je ne donne jamais d'argent, parfois je vais acheter un sndwich ou un croissant, et il m'est arrivé d'inviter à prendre un café ou un chocolat chaud.
    Je pense que quand j'aurai un appart je proposerai de prendre une douche, parce que je trouve que la saleté est une des choses qui déshumanise le plus...
     
  7. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Je suis aussi très touchée quand je vois un sans-abris. Au début de l'année j'avais tendance à aller leur acheter un croissant ou quelque chose du genre mais je crois que malheureusement je commence à m'habituer au rythme super rapide de la ville donc forcément je deviens une "je n'ai pas le temps" et c'est dommage.

    En général je donne (plus souvent de la nourriture que de l'argent) à ceux qui sont assis sans rien dire parce que j'avoue que ceux qui viennent avec une voix larmoyante ça a tendance à m'agacer. Et puis bon quand on leur dit "non" ou "je n'ai pas le temps" et qu'on reçoit une volée d'insultes c'est moyen ... Mais il ne faut pas généraliser. Et je sais que c'est stupide de penser ça.

    J'ai un petit peu sympathisé avec deux qui sont sur mon chemin pour aller en cours mais à part ça je dois avouer que je ne fais pas partie des personnes super à l'aise quand ils vont vers "eux" ... Et puis il y en a un qui est adorable souvent près de la cathédrale dès que quelqu'un lui donne une pièce il dit "coin-coin". Ca parait bête mais dès que je passe devant ce type il me rend heureuse, c'est le genre de petit bonheur que j'affectionne vraiment. Mais j'ai peur qu'il vire "phénomène de foire".

    J'aimerais vraiment pas mal d'argent pour leur en donner mais malheureusement ce n'est pas le cas. Et chez-moi pour en inviter à venir manger quelque chose.
    C'est vraiment le "problème" des SDF quelque chose qui me touche vraiment depuis de nombreuses années. J'aurais aimé faire partie d'une assoc' mais je crois que comme pour tout je me trouve toutes les excuses du monde. Mais je vais le faire un jour. Des gens qui dorment dehors à notre époque c'est d'une tristesse. :rolleyes:
     
  8. Eärane

    Eärane
    Expand Collapse
    Une margarita à la main

    Ca dépend aussi beaucoup, parfois je peux donner et d'autres fois non, parce que, je ne sais pas, je me sens génée, je n'ai pas le temps/pas l'envie (ça après j'ai honte). J'en connais un très gentil qui est toujours à côté de l'entrée d'un supermarché, et qui me fait sourire à chaque fois que l'on passe parce qu'il est drôle et sort toujour des petites phrases gentilles ou marrantes. J'aimerais aller discuter avec lui mais je ne me sens pas à l'aise, quelque chose m'arrête et je n'y vais pas, je me contente de donner de l'argent. Et ça me rend vraiment coupable...
     
  9. PandApple

    PandApple
    Expand Collapse
    Mélange instable

    J'ignore les SDFs. Enfin non, mais je les regarde un instant, puis apres je regarde toujours par terre quand je passe devant eux, car je me sens coupable dans un sens, surtout que je n'ai jamais de monnaie sur moi :confused: Alors j'ose pas croiser leur regard, ni leur sourire ou je sais pas quoi, j'aurais trop peur qu'ils le prennent mal :confused:
     
  10. assia

    assia
    Expand Collapse
    Stressée à mort

    En faite,sa dépent si j'ai des piéces.Quand j'en ai,évidament que je donne.Sinon je me sentirais trop coupable.Et quand j'ai pas d'argent,ou pas assez,j'leur dis un truc du genre : " Nan,désolé,j'ai pas d'argent sur moi...".
    C'est vrai qu'àprés j'suis trop mal à l'aise...

    Ce qui me répugne vraiment,c'est les riches egoistes.J'ai envie d'leur cracher dessus.Ses riches là,qui mérpisent les pauvres en disant "ah bah ils avaient qu'à trvailler!!ah ah".
    Ses riches là qui jettent que piéces de deux euros en lançant un "Tiens,prends sa, tu m'fait pitié",puis ricannent..

    Et non,je trouve que la France est composée inégalement question budget.
    Je trouve que la France est un pays avec le message "Sois t'es riche , sois tu créves en douceur"...
    Je trouve que que l'Etat ne prends pas assez d'iniciatives pour aider les SDF.
    Et surtout,on se dit Egalité,Liberté et Fraternité.:confused:
    Désolé je vais arreter là,au risque d'méloigner du sujet..:rolleyes:
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne donne pas souvent d'argent mais, par exemple, les personnes pauvres me "touchent" beaucoup. J'aimerais pouvoir être plus généreuse mais, c'est peut-être de l'égoïsme, je n'ai vraiment pas de grands moyens, et la vie n'est pas toujours facile non plus. Ils sont dans une autre situation, je le sais, mais bon. A côté de ça, une ancienne histoire me reste en travers de la gorge.
    Si je pouvais me le permettre, je donnerais à la plupart des personnes que je peux rencontrer en rue.
     
  12. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    J'essaie de donner quand je peux, quand mon budjet est pas trop serré et que j'ai des piéces sur moi... C'est souvent à la gare, y'a souvent quelques monsieurs qui aident à la réinsertion des sdf, alors je donne quand je peux. Mais je me sens souvent très coupable de pas pouvoir donner, prendre un peu de temps pour discuter, c'est pas toujours évident.
    J'avais jamais vraiment été confronté à la pauvreté avant cette année, je vivais dans une petite ville avant, et de ce côté là, soit il n'y en avait pas, ce qui me semble étrange en y repensant, soit on ne les voyait pas forcement faire la manche...
     
Chargement...