Votre rapport au forum

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par AnonymousUser, le 17 août 2010.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Il semble y avoir une vague de départ sur le forum et, dans beaucoup de message, j'ai l'impression qu'il y a un sentiment de ... "rejet" de la vie internet. Je vois beaucoup d'entre vous dire "il faut que je m'éloigne du PC pour retrouver une vie "irl", pour retrouver une sociabilité, parce que j'aurais mieux a faire en dehors du PC, parce que le forum me prend trop de temps".

    Ca m'amène a me poser des questions car je crois faire, à titre personnel, peu de distinction entre une vie "irl" et une vie "sur le net". J'avoue ne pas comprendre d'où vient le fondement de cette "idée" selon laquelle le forum - et plus largement le net - serait un endroit contraire à la vie, contraire à l'expérience. Je ne comprends pas cette opposition.

    Et puis, je vois aussi un peu partout des gens qui se disent plus ou moins déçu de l'ambiance qui peut régner sur le forum, pour diverses raisons, mais comme on est souvent déçu en fonction de ce qu'on espère/projette sur les choses, les gens, les communautés, je me demandais aussi quelle était, pour vous, l'utilité du forum? Qu'espérez vous trouver, en venant ici, et finalement, qu'avez vous trouvé, réellement?

    Ces questions sont bien-sûr personnelles et rien ne vous oblige à y répondre mais je trouve que ça peut être une discussion intéressante, car je trouve qu'on ne se rend pas forcément compte du fait que chacun projette sur le forum des espoirs différents, et c'est souvent en ayant conscience de ces différences que l'on arrive a comprendre le comportement des uns et des autres, mais aussi "l'ambiance de la communauté".

    Beaucoup, aussi, disent "ce n'est qu'un forum", mais je ne suis pas exactement d'accord : c'est une communauté, c'est donc un peu différent d'une simple plateforme de discussion. Nous sommes toutes ici parce que nous le voulons bien et parce que l'ambiance de la communauté nous attire. Il y a des affinités qui se créent, on rencontre des gens, parfois même on va jusqu'a lier des amitiés. On fait des rencontres, on organise des "rencontre irl", et on ressent, toutes, je pense, un sentiment d'appartenance a un forum, à un groupe. Le quitter, ce n'est pas sans sens, le rejoindre non plus. S'intégrer dans ce forum, ce n'est pas simplement participer a des discussion, c'est aussi, à mon sens, s'intégrer dans un groupe, dans une communauté avec une organisation sociale bien particulière. Je n'arrive pas, en fait, a considérer madmoizelle comme un "simple forum" sans importance. Mais peut-être suis-je la seule !

    Enfin, je lance ce sujet mais je vous propose d'en faire ce que vous voulez, je n'ai pas de question réelle a vous poser mais j'espère que ce message peut lancer une discussion "fertile".
     
  2. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ce forum (celui-ci seul, qui constitue à mes yeux une véritable communauté) est pour moi un concentré de féminités multiples, de supports et d'avis, tous porteurs d'épanouissement. Il s'agit d'un panel de femmes d'âges, de religions et de modes de vie différents réuni au sein d'un petit coin sur la toile. C'est coloré, ça a autant de cran que certaines montagnes russes, très (trop ?) souvent addictif et de ce fait particulièrement chronophage. Certes.
    Son statut de forum et donc de support en ligne annihile quelque peu le spontané - ce qui semble attendu puisque tout acte ne passe désormais plus que par le canal écrit - et la plupart des visages avec qui nous nous entretenons quotidiennement ne se résume souvent ainsi qu'à des photographies figées. Dès lors, nous ne bénéficions plus du naturel sans mesure face à l'autre, de ce qui ne se programme et ne se projette pas. Dans le cadre bien étroit des messages, toute Madmoizelle pense, efface, rature, tente, puis poste. Et possède la possibilité de modifier son propos à tout moment.
    Ainsi, nous ne bafouillons pas, ne rougissons pas, n'éclatons pas d'un rire visible ou sonore, et gommons de ce fait les éventuels chaos de l'image. Passer par le net et y trouver un moyen d'expression tel que nous le possédons ici nous offre donc le privilège du paraître - qui à défaut d'être totalement vrai - correspondra le plus à nos attentes. Et pour la plupart d'entre nous, à ce que nous sommes vraiment, sans trop d'erreurs.

    De là naît je pense la différence entre "la vie d'ici" et "la vie réelle", plus crue et parfois plus cruelle. Pour autant, j'avoue ne pas saisir pourquoi certaines considèrent l'une au détriment de l'autre, et non les deux comme deux moyens d'expression conjugués. Une question de confiance ?
    Je conçois que l'écran puisse tout autant conforter l'assurance de certaines (dont je fais partie) qu'ébranler celle que nous avons en les autres, toutes ces filles à qui nous parlons si souvent et avec qui nous semblons si commodément nous entendre. Ecrire et se livrer ici, c'est ainsi accepter d'être comme on le souhaite, de montrer ce que l'on souhaite, d'évoquer ce que l'on souhaite, et accepter l'éventualité somme toute assez dérangeante que notre destinataire ne soit pas vraiment lui. Tout est jeu de cache-cache, un cache-cache rudement bien consenti.

    Pour ma part, j'apprécie de pouvoir gommer un minimum mes angles pas si arrondis, mon incapacité notoire à parler en public et mes mots trop malades. Je suis ici un peu comme à l'intérieur de moi, un endroit bien au chaud où tout se bouscule trop souvent ; un agréable fouilli bombardé de questions, de réponses, d'illusions, où je néglige le néfaste pour me porter plus entière vers ce qui me berce et me plaît. Et dans "la vie réelle", je ne pense pas pouvoir autant y faire.

    (Après, il restera toujours l'éventualité que je ne sois qu'un sombre psychopathe édenté ayant pour projet d'assouvir sous peu ses envies primaires et perverses. Ce serait la raison toute trouvée au temps incroyable déroulé quotidiennement à fouiller, disséquer, dénuder ce harem à la recherche de mes proies futures, de préférences blondes et candides.)
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Van Kasteel : pour ce qui est du fait qu'internet soit chronophage je ne suis qu'a moitié d'accord. Enfin, je ne suis pas d'accord avec l'exemple que tu cites. Passer 15 minutes a faire un message au lieu de prendre 2 minutes pour dire la même chose ce n'est pas, à mes yeux, du temps perdu. Quand je poste ici je me "cherche" autant que je cherche a répondre a une question ou a intervenir dans un débat. On peut voir ça comme une façon de "fausser la réalité" puisque je me mets en travers de la spontanéité. Je poste, mais je réfléchis a ce que je dis, je façonne mon avis afin qu'il corresponde le mieux possible à ce que je veux dire, je réfléchis à mes mots et mes phrases... Choses que je peux difficilement faire, ou du moins, de manière plus superficielle, à l'oral. L'écrit est pour moi non pas une manière de "faire du faux" mais au contraire d'aller plus en profondeur.

    Cependant je suis d'accord avec le côté "addiction". Et c'est d'autant plus traite que personnellement je me rend compte de tout les "temps morts" qu'il y a sur le net. Tout ce temps qu'on peut passer a aller de lien en lien ou à actualiser l'accueil du forum... Sur internet, l'ennui ne se fait quasiment jamais sentir, ou de façon "perverse", car on sait que la communauté du web est si importante qu'il se passera forcément quelque chose à un moment ou l'autre. Résultat, il m'arrive personnellement d'attendre pendant des heures et des heures que cette "chose" arrive au lieu de me donner les moyens ( en prenant un livre, par exemple ) de "faire quelque chose.

    Là dessus, je te rejoins, le réel vaut mieux que le virtuel car on sent plus tout ça, on sent plus cet ennui et quelque part on "maitrise" mieux son temps, car on sait qu'il y a peu de chance qu'il se passe quelque chose, ici, dans notre chambre (ou ailleurs hein !).

    Ce qui explique, en partie, qu'on puisse "dénigrer" le virtuel à la faveur du réel. Mais je trouve que cette opposition est souvent abusive, puisque l'on voit parfois un rejet total du virtuel, ce qui me semble être une erreur. Tout comme "la vie", (enfin, ça c'est osé et c'est un point de vue personnel...) internet est un "outil". On peut l'utiliser de bien des façons, y trouver bien des choses différentes. Chacun peut y trouver son compte. C'est pour ça que je trouve dommage ce rejet. J'ai conscience d'avoir passé beaucoup de temps sur internet pendant mes vacances et d'avoir "perdu du temps" mais j'ai conscience aussi du fait que rester sur ce forum n'est pas nuisible en soit, c'est la façon dont je vis sur le forum qui est, elle, nuisible (puisque j'attends que quelque chose se passe, par exemple, au lieu de me prendre en main).
     
  4. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ben je ne sais pas, je ne trouve pas qu'on soit moins "nous" parce qu'on poste de manière plus réfléchie ici qu'on ne parlerait "en vrai". C'est juste un contexte différent. Doit-on dire qu'on est moins "nous" lorsqu'on fait une dissertation parce qu'on nous impose de réfléchir pendant tant de temps sur un sujet délimité avec des règles précises?

    Je vois internet comme un contexte parmi tant d'autres. J'aurais des réponses plus réfléchies, posées, calme, si je suis dans le contexte réel d'une soirée entre amis autour d'un diner tranquille que si je suis dans un bar (même sans boire forcément!)... Je raccroche souvent les situations virtuelles à des situations réelles. Pour moi, une discussion sur un forum, c'est un peu comme une discussion à la maison, c'est calme, tranquille, posé, mais c'est "normal". On est tous différents selon le contexte dans lequel on se trouve, je ne trouve pas pour autant qu'on soit plus "faux" dans une situation que dans une autre. Ce que je dis est un peu flou mais si j'étais d'accord avec cette "falsicitation" au début de mon utilisation d'internet, je comprends de moins en moins cette idée et son fondement.

    Par contre, ce que tu disais, Van Kasteel, sur l'importance qu'on se donne sur internet, et sur, finalement, l'importance que nous donne internet, je trouve ça vraiment intéressant et vrai. Internet favorise beaucoup l'égocentrisme, c'est un des côté négatif d'internet, à mes yeux. Il n'y a qu'a voir la façon dont chacun développe son blog (comme si ma vie ou celle de la blogueuse d'a côté avait un intérêt assez grand pour être "publié" de la sorte). Ca a un côté négatif mais peu aussi en avoir un positif qui est de chercher notre originalité, notre unicité, de nous chercher nous-même, quelque part.
     
  5. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je trouve ton exemple assez porteur, effectivement, notamment parce qu'il m'avait également attiré l'oeil (et donc je pense celui de plusieurs autres Madmoizelles). Mais je ne peux pour autant me résoudre à le réduire au constat de "tentative désespérée" dans la mesure où - pour moi - cet acte reste plus anodin que dans "la vie réelle".
    Il y aura toujours à mes yeux le fond et la forme des choses, le contenu et le contour des gens. Un forum permet d'accentuer et affiner la forme, le paraître, l'image afin d'exposer le fond de façon plus visible et plus facilement remarquable. Comme l'exprimait Devotchka, si je souhaite que l'on saisisse mon avis de façon la plus adéquate et la plus fidèle à ce que j'ai en tête, je me montrerai certes moins directe que dans la vie réelle car mes mots y seront ici plus soigneusement choisis, mais j'accentuerai les chances de me voir et savoir comprise. Paradoxalement, prendre le soin de la forme revient ainsi à chercher la réduction de tout quiproquo éventuel lors même que la privation du langage corporel spontané aurait plutôt tendance à laisser place au quiproquo. Vaste débat, donc.

    En me référant à mon propre vécu, j'aurais pourtant tendance à considérer le net comme une possibilité d'expression inouïe, un terrain où les craintes de se voir rejetée sont réduites. Justement parce que - comme cela a si justement été précisé auparavant - cette sphère reste souvent dénigrée aux yeux des gens. Pour beaucoup, il n'y a plus donc "la vie d'ici" et "la vie réelle", mais "la vie d'ici" et "la vraie vie" - ce qui réduit le net en général et ce forum en particulier à l'état de vaste spectacle où nous ne serions que pantins en costumes, injustement capables de ne pas être réels. Aucune tentative désespérée en ce lieu n'est alors possible, puisque tout y est plus ou moins estimé "pour de faux".

    En réalité, je pense qu'il appartient à chacun de juger de l'état de sa (ou ses) vie(s), réelle(s), fictive(s), ou les deux à la fois. Accentuer et gommer sont ici de l'ordre du naturel et de l'implicite, car ces simples deux faits sont admis dans les règles du jeu. Echanger et s'entretenir avec l'autre par le biais des sujets revient donc à admettre un accord silencieux de confiance et de respect pour ce que l'autre semble être et/ou ce qu'il est.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je plussoie Devotchka, j'ai remarqué par rapoprt aux mois précédents une sorte de desertion. Il y a je pense une majorité qui a un rapport biaisé avec le forum. La preuve en est qu'il y a 15 personnes qui ont envoyé un big up au post de départ, et je ne vois pas 15 personnes participer à la discussion...

    J'ai été accro à un forum, j'étais même modo, ça m'a brulé les ailes, car j'ai essayé d'être aussi sincère que possible, et ça m'a joué de vilains tours. Maintenant je m'abstiens de participer aux posts qui pourraient en révéler plus que nécessaire sur moi.

    Dans un monde idéal tout le monde il est beau tout le monde il est gentil, mais je n'y crois pas. L'exemple de la Mad' qui rêvait d'être cité dans les Madmoizelle qui ont retenu l'attention est révélateur. Bcp de filles aimeraient qu'on les aime, et comme dans la vie réelle elles n'y arrivent pas, ben elles mettent toutes leurs chances de leur côté pour être plébiscitées sur le net.
    Un autre exemple est le post du mur des lamentations. Bcp de posts m'ont donné l'impression de Mad' au bord de la dépression nerveuse. Pourtant, dans d'autres posts elles sont enjouées, et puis dans ce topic virage à 180°, comme si ce n'était pas les mêmes personnes.

    Le besoin d'être aimé sur le net fausse tout.

    Pour ma part je ne fais plus trop de différence, c'est ma vie, une partie certes car ce n'est pas les quelques posts que j'ai pu faire ici qui me définissent, et je n'ai pas envie d'être incontournable loin de là. Je suis moi. Si je n'apporte rien à la discussion tant pis, si j'ai pu apporter un peu de clairvoyance tant mieux.
     
  7. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je ne pense pas non plus que ça soit une "tentative désespérée de se faire remarquer". Je ne sais pas de quelle fille tu parles, mais je ne sais plus trop quand je voulais quitter le forum et plusieurs filles m'ont demandées pourquoi ; j'ai répondu que je ne me sentais pas à l'aise, que j'avais l'impression d'être invisible, de ne servir à rien sur ce forum. Je ne me sentais pas vraiment "aimée". Et je ne voulais pas continuer à poster si c'était pour que personne ne me lise, car ici je cherche avant tout de la communication. Je me suis sentie obligée d'en parler, car j'en avais besoin ; j'avais besoin de savoir ce qu'on pensait de moi, même sur internet.

    Pour répondre au sujet, quand je me suis inscrite sur le site (ça va faire maintenant environ quatre ans), je me suis dit "Cool, je vais pouvoir rencontrer un tas de filles toutes plus différentes les unes que les autres." ; c'était simplement ça, car dans la "vie réelle" je m'entendais beaucoup plus avec les garçons qu'avec les filles. C'était comme si grâce à ce site, je découvrais enfin ce qu'était une fille (ne vous inquiétez pas, j'en suis une), comment elle pensait, etc.
    Et maintenant, j'en sais beaucoup plus. Je me dis que si une copine était inscrite sur ce forum (peut-être qu'il y en a, je ne sais pas), je pense que j'en saurais beaucoup plus sur sa vie que ce qu'elle me dit quand je la vois. Je pense que pour certaines, c'est beaucoup plus difficile de parler devant une personne que devant un écran. Et puis, c'est aussi le fait de pouvoir parler de quelque chose qui nous dérange à quelqu'un carrément hors de la situation ; qui ne connait -presque- rien de toi et qui peut te répondre sans l'influence de quelqu'un d'autre (je galère à expliquer ça, par contre). Juste avoir un avis objectif.

    Enfin voilà, ce que je cherchais, je l'ai trouvé et je pense que grâce à ce forum, j'ai pu évoluer, apprendre beaucoup de choses, etc.
     
  8. Polysemie

    Polysemie
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    A ma première inscription ici, qui n'a pas fait long feu en fait, il y a 2 ans je crois, je pensais aussi qu'il serait difficile de s'intégrer dans le forum parce qu'en effet il me semblait y avoir un groupe de filles particulier dont on parlait tout le temps. Mais depuis quelques temps je me rends compte que justement ce groupe a changé et change encore petit à petit. Ce ne sont pas les mêmes filles qui sont le plus "populaires" aujourd'hui qu'il y a un an.
    Pour s'intégrer, il ne faut pas forcément poster quelque chose d'intéressant, de percutant, mais simplement poster très souvent...

    Pour ma part, je ne poste pas beaucoup comparé à certaines Mad'z et j'aime garder cette distance. J'envoie des messages par ci par là à certaines filles, mais je ne lie aucune amitié. Et je ne saurais pas expliquer cette distance. A vrai dire, c'est passer mon temps devant l'écran au lieu de le passer dans la "vraie" vie que je ne conçois pas, même si je le fais de temps en temps. Mais je peux comprendre le fait d'avoir des amis sur internet, au final c'est comme une correspondance par lettre.
    Ici, je ne parle pas beaucoup de problèmes personnels (par exemple je n'ai été qu'une seule fois dans Mur des Lamentations, je n'ai jamais été dans le forum Petite soeur, et peu dans Prises de têtes), j'accorde mon temps aux topics drôles, distrayants, simples et à certains débats et opinions.

    Mais au final, le point commun dans la réalité et le virtuel c'est le besoin d'être vu, voire d'être aimé. La différence, c'est peut-être la sincérité. Et puis, certainement qu'ici nous pouvons être comprises par rapport à certains points que nos amis "IRL" contredisent. Je dirai que le forum peut nous aider à oser plus de choses dans la vie réelle sans penser à l'avis des autres.
     
  9. Cygnus

    Cygnus
    Expand Collapse
    Sous-marin

    Sur le forum je saisis l'opportunité de m'exprimer et de me confronter aux autres, à leurs avis différents, à leurs vécus différents. Ecrire me manque énormément. Ici, je peux m'en servir comme outil pour mieux me connaître et outil pour apprendre à mieux connaître les autres; je joue, j'adapte mes mots, je façonne ma pensée, mes opinions, je cherche à aller toujours plus loin, c'est un travail intellectuel que j'ai toujours adoré et passé les bancs de l'école, c'est difficile de garder ce lien-là dans la vie quotidienne. Madmoizelle me permet de revenir dans l'expression et la création écrites. Je sens une place ici, à moi. Je me sens exister. Je sais que cette place est là, que j'ai une chance de prendre possession de ce que je suis et de me représenter à cet endroit-là. J'aime toutes les individualités qui s'ajoutent à la mienne, très différentes. On a toutes une espèce d'avatar qu'on entretient au fil des jours, un avatar qui nous représente et nous cache en même temps, la frontière est floue entre réalité et irréalité, c'est là où ca peut devenir plus difficile à vivre, cette image qu'on a de soi qui prend toute la place et vient étouffer notre personnalité "vraie".

    Par périodes, le forum m'épanouit, je m'y sens bien; et puis d'autres, je m'y sens aliénée, j'ai des ressentis négatifs, je deviens cassante parce que la moindre chose me blesse ou que je la prends pour moi. Dans ces périodes je suis très sensible dans ma vie et cela se répercute sur le forum. Je me sens emprisonnée par cette vie virtuelle. Je ne sais plus si je suis moi telle que je suis, ou telle que je voudrais être, c'est très perturbant à la limite du dédoublement de personnalité. Je ressens beaucoup de choses, j'ai l'impression d'être ouverte, béante et là le forum devient douloureux pour moi. Je réalise aussi que me confronter aux autres, dans leur quantité et leur qualité, est toujours une épreuve. Qu'elle soit au final positive ou négative. C'est difficile de communiquer avec les autres, très difficile voire douloureux et il y a des barrières dont je ne peux pas me libérer (préjugés, ressentis, blessures à lesquelles je me sens renvoyée).

    J'adore lire les autres, les regarder vivre, je trouve ça passionnant, autant en s'asseyant sur un banc et en regardant les gens marcher qu'en lisant le récit de leur vie au jour le jour, ici. On peut avoir l'impression connaître des gens en "intégralité" sans les avoir jamais approchés, avec l'opportunité de les rencontrer "virtuellement" alors que dans la réalité on n'aurait jamais su l'existence de l'un et de l'autre, je trouve ça génial presque un peu "magique".
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai l'air con si je dis que je n'arrive pas à saisir "l'ambiance" du forum ? Parlez moi du ton, de la diversité du site en lui-même (donc de madmoizelle.com en tant que webzine), là oui, mais je ne distingue pas d'ambiance particulière ici. Ce que je vois, c'est une diversité de débats, de sujets, de personnalités, et il y a tant et tant de choses que c'est difficile à classifier. La seule chose que je note clairement ici, c'est un esprit de solidarité, et ça, c'est assez cool.

    Je ne fais pas de distinction entre "vie réelle" et "vie internet." Tout ce que je lis ici me sert dans la vie. Je me sers de vos histoires de couple, de quotidien, de vos parcours professionnels ou étudiants pour m'aider à y voir plus clair dans ma vie, ou dans celles de mes proches. J'enrichis ma culture avec le forum approprié, ou récemment le topic "la chanson qui", qui m'a fait découvrir plein de morceaux chouettes. Je dis souvent "j'ai vu sur madmoizelle que..." Je m'enrichis intellectuellement au contact de ce forum et de ces filles (donc, euh, de vous.)

    Je me rends bien compte qu'il y a un visage derrière chaque avatar, et une personne physique. Je rencontre en vrai les filles qui me plaisent et que j'ai l'occasion de rencontrer. Je m'enrichis donc aussi socialement. J'ai connu comme ça Zia, pour ne citer qu'elle, et depuis c'est une copine ici, mais surtout dans la vie. Je n'ai pas l'impression d'être ici dans une dimension parallèle.

    J'apprends en plus ici à me poser. Dans la vie je suis (j'étais?) très dispersée, très agitée. Ici je prends le temps de penser, d'organiser un peu mes idées. Ca aide très clairement pour la vie de tous les jours.

    Mon seul souci c'est que j'apprends tellement de trucs ici que forcément, parfois, j'ai ma pile de travail sur le bureau, et non... je passe une heure de plus pour madmoizelle ! mais encore une fois, ce n'est pas du temps perdu, parce qu'au milieu des "j'ai mangé une pomme", il y a des trucs/des meufs hyper intéressants, et je m'épanouis ici.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J' dois être simplette comme fille, parce que d'une manière générale je n' vois pas internet comme quelque chose qu'il faut (nécessairement) prendre au sérieux.

    Madmoizelle est le premier site auquel je m' suis inscrite. Je l'ai découvert en 2007, et j'ai ouvert mon premier compte en mars 2008 (que j'ai choisi de supprimer il y a quelques mois pour une raison personnelle qui n'a aucune connexion avec le forum). Pour moi, le forum/site de Mad c'est l'endroit où j'aime traîner en buvant une tasse de tisane ou emmitouflée dans ma couette le soir. Ca détend, il y a des tonnes de choses à lires, des débats intéressants, de l'humour, des infos insolites, de la mode... bref, je trouve ça divertissant.

    Maintenant pour le coté communautaire etc.. s'inscrire ici c'est accepter de faire en quelque sorte partie d'une "communauté virtuelle". Alors oui, ce sont de vrais nanas derrière leurs écrans - en chair et en os - on est d'accord, mais ça reste (en tout cas à mes yeux) virtuel dans l' sens où tout ce passe devant un écran d'ordinateur. Mais je n' considère pas Mad comme un monde parallèle pour autant, ici, on interagit avec des personnes bien réelles mais sur une toile qui elle reste virtuel. Et ça je ne l'oublie jamais, car lorsque je suis sur Mad, je n' change pas de personnalité, je suis la même ici et dans la vie. Et c'est d'ailleurs je pense la raison pour laquelle je n'ai jamais été vraiment proche d'aucune Mad (bien que j'en apprécie beaucoup ici), simplement parce que dans la vie je n' me confis pas facilement, je n' raconte pas de choses que je considère comme personnelles (c'est pas forcement de la timidité, c'est surtout de la pudeur/réserve).

    Je n'ai pas "une vie ici, et une vie réelle". J'ai une vie, et mad c'est juste un site que j'Adore avec des membres que j'aime suivre et lires, que je visite régulièrement. C'est aussi con que ça.

    En ce qui concerne des choses que j'ai pu lire sur le forum au sujet des Mads populaires-concours de popularité-piédestal toussa-toussa... et bien ça m'étonne beaucoup en fait. Honnêtement je n' comprend pas comment on peut avoir ce sentiment (peut-être parce que je prend beaucoup de recul par rapport à internet d'une manière générale), j' veux dire on est pas dans MeanGirls tout d'même, hein, j' pense qu'il faut dédramatiser tout ça ^^

    Et vous allez probablement me trouver neuneu, mais je crois qu' ici tout l' monde a sa place, tout l' monde peux s'exprimer et c'est pour ça que j'aime tant ce site-avec ses défauts (et la guerre dans le monde c'est pas bien, et la famine c'est caca-boudin... :cretin:)

    Aller hop, pavé clôt.
     
  12. Poppya

    Poppya
    Expand Collapse
    Chocolate is the answer. Who cares what the question is.

    Je distingue facilement vie "irl" et vie "sur le net" car le ressenti n'est pas le même pour moi. Les sentiments et les émotions sont bien plus fortes quand on vit quelque chose en vrai, c'est à dire quand on parle à quelqu'un face à face que lorsqu'on est devant son ordinateur. Il est aussi bien plus facile de s'exprimer quand on a quelqu'un devant soi car tout notre corps s'exprime alors et on voit nettement les réactions de notre interlocuteur. C'est pourquoi, je préfère bien plus des rapports humains directs et j'essaie de minimiser les rapports virtuels. En plus, les réactions de chacun ne sont pas forcément les mêmes dans les deux contextes à cause de l'écran qui sert de barrière. Même si j'essaie d'être le plus sincère possible, malgré moi certains traits de ma personnalité sont légèrement gommés comme c'est le cas de ma timidité. Mais c'est bénéfique et elle reste toujours présente comme une ombre. Je pense que les 1ers contacts avec quelq'un irl et sur le net ne sont pas les mêmes. Je n'ai donc jamais franchi le pas de rencontrer quelqu'un face à face que j'avais appris à connaître sur internet aussi bien ici qu'ailleurs. Je mets donc naturellement des distances avec les autres pour éviter que cela n'arrive, bien que d'un autre côté ça ne me déplairait pas car cela permettrait de concrétiser certains rapports et de rencontrer plus de monde. Je trouve ça chouette que de nombreuses madmoizelles se soient rencontrées grâce au forum.
    Je dirais que c'est la richesse du forum qui forme son utilité. <comme cela a été dit, on y trouve des filles qui viennent d'endroits différents, n'ont pas le même âge, n'ont pas les mêmes valeurs, les mêmes origines, les mêmes secteurs d'activités et pourtant tout le monde interagit ensemble sur les mêmes sujets. J'aime lire les avis de chacune sur différents sujets. Il n'aurait d'ailleurs pas été possible de toutes nous réunir en vrai, nous parlons à des filles que nous n'aurions jamais eu l'occasion de rencontrer. Et puis, les sujets de ce forum sont très variés, chaque moment de notre vie, chacun de nos intérêt peut être rattaché à un sujet. On y trouve des sujets aussi bien sérieux que loufoques et donc qui correspondent à toutes nos humeurs. Cette diversité de membres et de sujets permet aussi une entraide facile et rapide. A la moindre question au moindre doute, une des membres sera en mesure de répondre. C'est cela que j'admire en ce forum et qui est à l'origine d'une idée de communauté pour moi : donner et recevoir, de manière spontanée, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas irl. Cela permet aussi ainsi de se sentir moins seule. Les allées et venues de chacune dépendent ainsi des différents épisodes de notre vie. J'essaie que la part d'internet ne pèse pas trop lourd dans ma balance internet/irl et je viens plus quand j'ai moins d'occasion de sortir irl. Pour moi, madmoizelle est un soutien et un moyen d'ouverture.

    Petite parenthèse : L'utilité du forum n'a pas toujours la même pour moi. Au début, il me servait à partager des avis sur les articles du site ou à passer le temps dans la partie Delirium tremens. Quand j'ai vu que de nombreuses filles utilisait ce forum pour se confier, qu'elles voulaient rester anonymes pour ne pas avoir de problèmes irl, j'ai commencé à me poser des questions sur le fond réel du forum et ce qui incitait tant de monde à venir régulièrement. J'ai adopté à mon tour, entre autre, un certain aspect défouloir de ce site (comme le mur des lamentations). Je ne suis pas très intégrée parce que je ne poste pas beaucoup et n'ai pas de grande attache avec quiconque mais ça me va. C'est étrange, mais voilà maintenant, je vois tant de qualités en vous, sans vous connaître, que ça me met en joie d'appartenir à une sorte de communauté et ça ne me donne pas envie de partir. (bon ok c'est un peu niais...)
    Ce n'est pas toujours le besoin d'être aimé qui nous incite à nous plaindre. Justement, un des inconvénient d'internet qui peut parfois se révéler être un avantage est le fait qu'il permet de mettre en avant certains traits de notre personnalité comme on le souhaite. Chaque être humain est trop complexe pour être cerné dans son ensemble par quelques posts, d'où certaines incompréhension. Un même message peut être pris différemment en fonction du ton qu'on lui donne et qui est parfois difficile à transcrire. Je pense que justement ce mur amplifie nos propos, et ce parfois volontairement pour évacuer certaines souffrances. Je prends ça pour un exutoire, qui peut aussi être pris avec humour. Et parfois aussi on peut être envahit de sentiments opposés ou passer de l'un à l'autre très rapidement, ces messages à priori incohérents reflètent ainsi la réalité.
    J'ajouterais à ce que vous avez dit, le fait que j'ai l'impression qu'on retient moins les choses qu'on a vu sur internet que si on les avaient ailleurs comme dans un livre. Internet permet de trouver tellement d'informations en si peu de temps, que même si on est content d'en apprendre si vite, notre cerveau n'imprime pas toujours tout.
     
Chargement...