Votre rapport aux achats/produits Beauté

Sujet dans 'Forum Beauté' lancé par Winter River, le 25 juin 2011.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ouvre avec ma propre histoire au lieu
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    :facepalm:.

    J'ai toujours été prise de lubies. Je suis passée par (en vrac) les rois de France, les pharaons, les bijoux vintage, les mangas, la musique japonaise, les bouquins d'heroic fantasy, les fringues avec des motifs liberty... Mais la lubie qui dure depuis un bon moment chez moi, ce sont les produits de beauté.
    Je suis quelqu'un de perfectionniste. Il m'est impossible de sentir que je suis décoiffée, que je transpire, que mes habits ne sont pas accordés, etc. Le fait d'utiliser des produits de beauté fait partie chez moi de cet espèce d'idéal que j'essaie d'atteindre : ongles vernis, maquillage toujours réfléchi ou encore parfum en fonction de la situation "sociale" (sortie avec des amis, séduire quelqu'un). Pour le maquillage, je pense qu'il me permet de me différencier dans la mesure où je n'ai pas besoin d'une occasion spéciale pour sortir le rouge à lèvres voyant. Forcément, on se fait remarquer mais je pense que cela fait partie du jeu.
    Mes parents étaient vraiment dubitatifs au début. Comme la plupart des parents, ils croient les autres mais pas leur propre enfant. Je m'explique : lorsque j'ai commencé mon millefeuilles, j'en ai parlé à ma mère qui croyait dur comme fer que j'allais me bousiller la peau et attraper des boutons. En lui montrant des photos avec un "avant après" sur le blog de Sonia, ça l'a fait changer d'avis. Si j'essaie de conseiller des produits à ma petite soeur, elle ne dit plus rien non plus, comme si j'avais acquis une sorte d'aura pour les problèmes de peau.
    Je finirai avec la question "vous sentez-vous mal quand vous acheter ?" La réponse pour moi est oui, parce que je n'ai pas des revenus mirobolants. Je sais que tout ou tard j'achèterai beaucoup moins, voire quasiment plus parce que je suis écoeurée de voir que j'ai au moins trois gels douches, gommages et autres différents dans ma salle de bains. J'ai l'impression d'envahir ma famille avec cette passion, mais aussi avec toutes les odeurs de ces produits.
     
  2. azertg

    azertg
    Expand Collapse
    J'aime la bière et les frites.

    Je suis une acheteuse "réfléchie". C'est à dire que je n'ai pas une douzaine de blushes, ni une vingtaine de vernis, ni vingt-deux shampoings. En général, j'achète un produit parce que 1) j'en ai l'utilité immédiate et ça ne fera pas doublon 2) il me tente, j'aimerais l'avoir. Un achat beauté est donc motivé par un besoin et une envie.

    Je n'aime pas les choses qui font double emploi, et je ne suis pas particulièrement obsédée par la nouveauté : je ne me lasse pas vraiment d'un produit, j'éprouve plutôt une certaine satisfaction à le voir se vider progressivement : je suis contente de voir que mon achat ne s'est pas révélé inutile et que je l'utilise. En revanche, si un produit ne me plaît vraiment pas ou ne me convient pas, je n'essaie pas à tout prix de le finir : je le mets à la poubelle et j'en achète un autre. Mais je ne jetterai jamais un produit qui me convient juste parce que j'ai envie d'en acheter un autre, ou que sais-je. Je jette parce que ça ne me va pas, point, et je rachète parce que je n'ai rien pour le remplacer dans mon armoire.

    Mais j'aime bien la beauté. J'aime bien me renseigner un peu, comparer, baver sur certains trucs. Je vois la beauté de façon très "intellectuelle" et en même temps très spontanée : pour moi, c'est un passe-temps comme un autre. Ceci dit, le côté maquillage, très peu pour moi. Quand je suis maquillée, c'est toujours un truc très naturel, genre j'ai du blush et du mascara, c'est tout. Je privilégie le côté soin, le côté plus dermatologique que cosmétique.

    Par contre, comme je n'achète pas souvent des trucs et que je réfléchis avant de le faire, je mets souvent le prix. J'ai une poudre Guerlain, des trucs comme ça. C'est mon petit plaisir : je mets le prix de 3, 4 produits dans un seul (mais comme je n'en achète qu'un et pas trois ou quatre, tout s'équilibre). Ce qui ne veut pas dire que je mon objectif est d'acheter un truc cher ; je me "contente" d'acheter ce qui me va, sans trop me soucier du prix (parce qu'à côté des trucs Guerlain, j'ai un correcteur Yves Rocher, un crayon à trois francs cinquante et une crème hydratante à 3€ -je me fiche donc vraiment du prix, je prends ce qui me convient, que ce soit un truc cheap ou pas).

    Je n'ai donc jamais de gros regrets, une sensation d'avoir trop acheté, ou acheté compulsivement. J'achète posément, mais non sans enthousiasme ! Et j'achète toujours en boutique. Non seulement parce que je n'ai pas trop la possibilité d'acheter via Internet (je pourrais, cependant) mais aussi parce que j'aime le magasin, plus réel qu'un panier sur Internet. Internet, c'est un immense magasin très alléchant, qui n'est pas très réel même s'il se concrétise par la suite. Moi, j'aime bien toucher, renifler, prendre mes produits, les poser sur le comptoir, discuter avec la vendeuse, payer. J'ai beaucoup plus conscience à la fois de l'argent et à la fois de la possession en magasin. Le shopping beauté sur Internet, j'aime vraiment pas ; c'est très solitaire, on ne peut pas tester (et pour moi, c'est un vrai plaisir que d'ouvrir les testeurs pourris, sentir l'odeur des poudres, voir la consistance des crèmes,...), il y a ce côté "je le fais dans mon coin" que j'aime pas, personnellement (mais je suis plutôt du genre très ouverte, à aimer le contact -même si avec certaines vendeuses, j'aimerais que le contact se fasse plus style "ma main dans votre tronche si vous continuez à être si hautaine").

    Mes proches s'en fichent et je ne leur parle jamais de trucs beauté. Mais je sais qu'il y a des gens qui trouvent que c'est la dernière des futilités, surtout parce que le domaine de la beauté = paraître. Limite le monde est plus complexé par les sujets cosmétiques que par les sujets sexuels, c'est étrange.

    Mais c'est vrai, je suis très rationnelle avec la beauté. Très enthousiaste, mais très rationnelle. Pour moi, la beauté ne doit pas me prendre la tête, doit être relativement drôle et pratique. Je l'aborde de la même façon que je la consomme en fait : rapidement, de façon pratique (et donc réfléchie), et drôle (avec légèreté).
     
  3. Greenfairy2a

    Greenfairy2a
    Expand Collapse
    Etat larvaire

    je suis complètement schizophrène au sujet de la beauté.
    D'une part parce que je viens d'une famille très simple, ma mère ne se maquille pas et utilise très peu de produits de beauté, en gros tout ça c'est très superficiel pour eux et de l'argent jeté par les fenêtres. Mes parents, mon père surtout, a toujours tout fait pour que je cultive mon esprit, et c'est clair que je me sens absolument pas coupable de m'acheter 50€ de livres ou dvd, alors que mettre 50€ dans un produit de beauté me culpabilise énormément...
    Et d'autre part, j'ai toujours été très garçon manqué, donc je m'intéresse à tout ça que depuis peu de temps... (et aussi parce que jusqu'à il y a quelques années, pour moi mes seuls atouts étaient mon esprit, mon intelligence etc, et pas mon physique, donc j'insistais pas vraiment là dessus)...

    Donc voilà, c'est assez compliqué pour moi. J'estime qu'on peut très bien être intelligente, intéressante, ET prendre soin de soi, donc je me maquille, je m'achète des produits, mais EN MÊME TEMPS parfois je me dis que je suis une petite conne superficielle avec tous mes vernis et j'ai honte.

    J'ai aussi un problème avec le fait de dépenser son argent là dedans, alors qu'il y a des gens qui meurent de faim. Je me sens coupable d'être tellement dans la société de consommation et de l'apparence, alors qu'au fond j'ai pleinement conscience des problèmes du monde. je me sens faible quand je regarde mes produits de beauté et mes fringues. certes, arrêter de consommer ne nourri pas les gens qui meurent de faim, mais ça n'empêche que je trouve ça parfois indécent. Je sais que bientôt je vais m'acheter un mascara dior, et je culpabilise d'avance en me disant que je pourrais aussi en acheter un moins cher. Et après je me dis "j'ai bien le droit de me faire plaisir, j'ai eu mon concours"...

    hellooooooo je suis complètement tarée ! ^^

    EDIT : pour répondre un peu plus aux questions, je pense être plutôt raisonnable, je n'achète pas de doublons par exemple : j'ai UNE crème hydratante, UN mascara, UN gommage, etc... j'attends de les finir avant d'en changer, je n'aime pas le gaspillage. Pour le maquillage c'est un peu différent, j'ai un peu plus de fards ou de vernis, mais je n'aurais pas par exemple DEUX vernis corail juste pour une différence de teinte ultra subtile, j'en ai un de chaque couleur (ça fait déjà pas mal ^^) plus les pailletés, etc... Après comme je suis loin d'être une pro du make up, je suis à peu près tout le temps maquillée pareille, j'aimerais bien changer parfois mais bon je suis pas douée et j'ai pas envie d'y consacrer trop de temps non plus.
    Je gagne ma vie donc c'est moi qui me paye tout, donc mon budget est proportionnel à mon salaire, même si je pense que même avec plus d'argent je n'achèterais pas forcément des produits plus chers, car pour moi ils ne valent pas forcément leur prix et je suis pas du genre à acheter du luxe juste pour avoir du luxe ou un plus joli packaging... mais bon qui sait ^^

    sinon niveau remarque on ne m'en fait pas, tout simplement parce que je ne parle pas de mes produits de beauté, c'est pas un sujet que j'aborde dans mon entourage, sinon avec mes copines qui sont comme moi... ma mère fait un peu la tronche parfois (mais pas autant que pour mes fringues ! hahaha)
     
  4. Leech

    Leech
    Expand Collapse
    Have less. Do more. Be more.

    Ha, la même :d ! J'adore utiliser jour après jour mes produits soins, voir que le niveau diminue petit à petit :twisted:.

    Pour les produits soins je suis assez raisonnable. Je n'ai pas de produits doublons. Je mets un point d'honneur à finir le nettoyant / la lotion / autre que j'utilise avant d'en entamer une autre. Et puis, comme c'est des produits qui me conviennent bien, je ne suis pas tentée d'en acheter d'autres. Il n'y a que pour les masques où je craque facilement. Parce que je les vois comme un moment de détente, de plaisir. Du coup j'ai envie de varier les sensations, les odeurs, les textures, etc :shifty:.

    Niveau cosmétiques, c'est déjà un peu plus "compliqué". Un vernis reste un vernis, mais il y a telleemmeent de couleurs. C'est dur de ne pas craquer et d'en prendre régulièrement un nouveau, parce qu'on n'a pas encore telle ou telle couleur. Pareil pour les rouges à lèvres, les fards, etc. Pour l'instant je n'ai pas une collection immense (voire riquiqui) mais j'ai un peu "peur" d'avoir des produits trop similaires dans le futur. Surtout que je peux facilement craquer pour un packaging trop beau :facepalm:.

    Mon petit point faible reste les mascaras. Je sais pas pourquoi, j'adore ça. Et là, j'avoue que des fois j'ai un peu honte de voir que j'ai je-ne-sais-combien de mascaras ouvert en même temps. J'ai envie de tous les finir mais je sais bien que ce sera impossible avant des mois et des mois...

    Bref, dans l'ensemble je suis (pour l'instant) une acheteuse raisonnable. Peut-être que ce sera moins le cas d'ici quelques moi :lol:. Mais bon, après tout, c'est aussi un plaisir le maquillage. Il y a bien des gens qui dépensent des fortunes dans des collections de cochons / Père Noël ou autre :cretin:.

    (j'ai pas répondu à toutes les questions ! Rhaa mais c'est tellement vaste comme sujet !)
     
  5. Cherie Jane

    Cherie Jane
    Expand Collapse

    J'achète beaucoup de cosmétiques. J'ai eu ma période vernis où je suis passé de trois vernis à plus d'une cinquantaine en quelques semaines. Je changeais de vernis tous les deux jours, c'était ma signature. Et puis j'ai eu toutes les couleurs que je voulais (ce qui ne m'a pas empêché d'en acheter 3 hier).
    Et il y a eu ma période soins du visage, je me suis ruinée chez Lancôme, Nuxe, Caudalie, dans des gammes bios aussi... Encore aujourd'hui alors que je suis ravie de ma routine soins de la peau je suis tentée par pleins de produits.
    J'ai eu ma période soins du corps. Alors que j'étais ravie de ma crème pour le corps (Le Petit Marseillais gamme à l'huile d'Argan), j'ai acheté la même mais à la figue, trois autres chez The Body Shop, une Philosophy. Il m'a aussi fallu un gommage alors j'en ai pris quatre et puis une huile à la rose. Je ne vais même pas essayer de justifier l'achat de gels douches qui, chez moi, vire au grand n'importe quoi.
    Aujourd'hui, je suis dans une période maquillage. Après avoir trouvé les produits parfaits pour le teint, je me suis crée une collection impressionnante de fard à paupières, eye liners et pinceaux en tout genre. Maintenant je m'attaque aux rouges à lèvres parce que je n'en ai que six.

    Quand j'achète, je sais que c'est un besoin que je me crée toute seule mais j'aime ça alors pourquoi m'en priver. Je travaille, je gagne mon argent toute seule alors j'estime que je suis la seule à pouvoir décider de ce que j'achète ou pas. Je ne me prive de rien pour assouvir cette passion. Parfois je me dis que je dois pas être très intelligente pour dépenser autant et puis je pose un fard UD ou un rouge à lèvres Chanel et je trouve ma vie plus jolie.
    Parfois, j'ai même été "triste" de trouver le produit parfait. Mon fond de teint Mac est sérieusement génial, du coup je suis frustré de ne plus avoir à chercher le produit parfait. Je m'extasie devant la tenue d'un fard ou les reflets d'un vernis. Je parle d'eux en disant qu'ils sont formidables, géniaux ou au contraire je peux être presque en colère quand je suis déçue. Je m'extasie dans les Sephora et il y a toujours un truc que je veux. Par contre, je n'achète que des trucs qui me vont, des choses que je vais porter. Et plus le temps passe, plus je me dirige vers des produits chers (parce qu'en plus je suis bien consciente que c'est beaucoup d'argent). Pas parce que je veux pouvoir dire "J'ai du Chanel et du Lancôme" mais parce que ce sont des produits qui ne me déçoivent pas. Par exemple je n'achèterais plus de vernis Chanel parce qu'au vu du prix, la tenue est vraiment pourrie, par contre je reprendrais mon fond de teint quand il sera fini parce qu'il est parfait, qu'il m'a certes coûté 35? (je crois) mais il tiendra un an.
    Je peste souvent parce que ma salle de bains ressemble à champ de bataille et que "j'oublie" certains de mes produits mais au fond c'est ma soupape de décompression.
    Pour les autres, ce n'est pas un sujet à discussion. Mes copains s'en foutent et mes copines me demandent ce que je pense de tel ou tel produit. Au boulot, je passe pour une fille qui prend soin d'elle et pas pour une fille futile. A part à mon banquier, ça ne pose de problèmes à personne et en même temps, je m'en fous.
     
  6. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Je suis une grosse acheteuse... Je fais partie de celles qui ont une dizaine de blushes, une cinquantaine de vernis, etc. En fait, je fonctionne par période. Pendant plusieurs mois, je vais acheter énormément puis plus rien pendant des années sinon le renouvellement de produits possédés. J'avais eu une folie des cosmétiques à 17-19 ans, période durant laquelle j'avais acheté à gogo. Là, je suis de nouveau dans une période comme ça parce que j'arrivais à la fin de plein de produits. J'ai pas envie d'acheter de fringues donc je me rabats là-dessus. Mais j'arrive à saturation. Je n'ai plus besoin de rien, et rien ne me fait plus vraiment envie. Donc je vais me trouver une nouvelle addiction et recommencer ce cycle là avec autre chose. Il y a eu les robes, les livres, le maquillage et les soins, les écharpes/foulards, il y en aura d'autres...

    J'aime avoir plusieurs produits parce que je ne supporterai pas de me faire la même tronche tous les matins. J'ai besoin de varier, de jouer avec le maquillage, de tenter des choses, d'expérimenter et au final de me déguiser un peu. Je peux jouer la jeune fille fraîche et nue comme la femme fatale quand j'en ai besoin. Je peux assortir mon vernis à ongles à mon sac, à mes chaussures ou à mes accessoires. Pour moi le maquillage reflète le temps qu'a pris la personne pour s'occuper d'elle et l'attention qu'elle prête au monde qui l'entoure et à elle-même. Je me maquille pour moi mais aussi pour dégager un image agréable pour les autres. Je ne demande pas d'adhérer à mon point de vue à tout le monde mais je fonctionne comme ça. Et pour ça, il me faut une panoplie où piocher.

    Je ne me sens pas coupable d'avoir des tonnes de produits. Je ne prive personne en ayant autant de choses. Si la personne est jalouse, elle n'a qu'à faire pareil et celle que ça estomaque n'a qu'à regarder ailleurs. Je me fiche de passer pour une fille futile. La dernière fois, je demandais à mon copain ce que ça faisait de sortir avec une dinde superficielle et il m'a répondu qu'aimer le maquillage ne faisait pas de moi quelqu'un de superficiel, aimer le superficiel ne rend pas superficiel. Sinon maintenant il rigole quand je lui dis que je suis encore allée chez Sephora.

    J'aime aller chez Sephora, lire des blogs Beauté et acheter les produits qui me font envie. Je me fais plaisir comme ça, et même si j'ai de quoi faire pour des années, ça ne regarde que moi après tout.
     
  7. Ellis

    Ellis
    Expand Collapse

    Je suis un peu une acheteuse compulsive. L'attrait de la nouveauté, de la couleur, de la beauté, je connais, et je trouve toujours des raisons d'acheter un produit : "oh, mais ce vernis irait tellement bien avec mon nouveau sac, allez hop !"

    Comme je gagne mon argent, je reçois assez peu de critiques. Parfois, ma mère tente quelques remarques sur la quantité de maquillage que je possède ; mais pour les soins par exemple, on est pareilles, elle a un stock monstre dans sa salle de bains, alors...

    Personne ne m'a jamais accusée d'être superficielle. J'ai toujours tellement été dans le cliché de l'intello de base (je lis énormément, j'écoute beaucoup de musique, je suis passionnée d'art), que ça doit être reposant de me voir m'occuper de choses plus "légères". :d En plus, j'ai été éduquée avec l'idée que "bien présenter, c'est la moindre des politesses" donc je ne trouve pas ça futile de s'intéresser à la beauté.

    Niveau maquillage, je sais que j'abuse. J'ai plein de produits parce que j'aime avoir le choix et honnêtement, j'aime acheter, mais je suis loin de me servir de tout : les ombres à paupières par exemple, j'en ai un paquet, aussi bien du Sleek que du Givenchy, et parfois, j'en viens à oublier que j'ai certains coloris. Parfois, j'ouvre une de mes boîtes de maquillage et j'ai un peu envie de me taper sur les doigts quand je vois tout ce que j'amasse. Du coup, j'essaie de me calmer. Que ce soit mon argent ou non, voir qu'il y a autant de maquillage que je n'utilise à peine, ça me fait culpabiliser.

    Sur les soins en revanche, j'ai peu de remords. Je rêve d'avoir une belle peau, je trouve ça très important, alors j'achète, j'achète, jusqu'à trouver ce qui me convient vraiment. Effectivement, j'ai claqué une petite fortune chez Unt, effectivement, ma salle de bains pourrait être une boutique La Roche Posay, mais je constate une amélioration donc je suis satisfaite. Bien sûr, j'ai quelques remords pour les produits qui ne me conviennent pas, mais dans ce cas, je donne, ou je les mets dans mon 10 pan et je les recycle : shampooing en nettoyant pour pinceaux, gommage visage en gommage pour le décolleté, crème visage en crème pour le cou... J'ai beau être une grosse acheteuse, je ne supporte pas de jeter.
     
  8. Marie Obrigada

    Marie Obrigada
    Expand Collapse
    en construction...

    Je me retrouve partiellement dans ce que tu dis (donc tu n'es pas tarée ou alors nous sommes 2 ! ^^)

    J'achète peu de produits de beauté (et de vêtements) et j'en utilise assez peu. Jusqu'à l'année dernière, je ne cherchais pas du tout à plaire pour mon physique, j'étais (je suis) persuadée que l'on ne peut apprécier que ma personnalité mais pas mon physique. Je ne cherchais donc pas vraiment à me mettre en valeur... maintenant j'ai un peu évolué à ce niveau là. Je me maquille toujours assez rarement, mais je reconnais que lorsque je le fais (et même parfois lorsque je ne le fais pas) je suis assez mignonne, enfin pas vilaine.
    Malgré tout, j'ai quand même envie d'être un peu plus belle donc parfois j'achète des produits un peu moins basiques (crème pour le corps, pour les mains, gommage, fond de teint, etc.) mais j'oublie de les utiliser régulièrement. Ca commence à venir petit à petit mais ce n'est vraiment pas une habitude et je garde encore ce sentiment d'imposture quand je cherche à me faire belle (de toute façon ça ne sert à rien de faire semblant, tu n'es pas belle...)
     
  9. clairebelgato

    clairebelgato
    Expand Collapse
    "Where there's tears, there's hope."

    je n'ai jamais été une maniaque de la cosmétique. Pas seulement parce que parce que je me maquille très peu. Mais aussi parce que j'ai toujours eu un mal fou à prendre soin de moi. Mais depuis un an, ça commence à aller mieux .Certes, mes produits de beauté tiennent très peu de place: un gommage, une crème et du savon d'Alep. Mais c'est un début. j'ai commencé à prendre soin de moi à cause de mon dernier boulot: peintre en Bâtiment. à force de manipuler des produits agressifs, j'ai pris conscience que je n'avais qu'un seul corps et qu'il faut le protèger. Ca a commencé par de simples crèmes apaisantes et depuis je continue, mais pour le plaisir cette fois. Grand pas en avant pour moi.
     
Chargement...