Votre réalisateur préféré ?

Sujet dans 'Forum Cinéma / DVD' lancé par Nadja__, le 24 janvier 2010.

  1. Nadja__

    Nadja__
    Expand Collapse
    Miou.

    Tout est dans le titre, la grande question. Quel est votre réalisateur préféré ? Quels films vous ont collé au plafond ? Pourquoi ? Bref, à vous les studios.
     
  2. Eloyce

    Eloyce
    Expand Collapse
    Cheese nacho baby

    J'aime beaucoup Kubrick. Pour Orange mécanique, pour Shining aussi. C'est vraiment des films qui m'ont scotchés.
    Dans un autre genre j'aime beaucoup les films de Cédric Klapisch, je les trouve toujours plein de sincérité, d'humour aussi parfois. J'ai adoré l'Auberge espagnole, les Poupées Russes, le Péril Jeune. Des films qui donnent envie de vivre.
    J'admire aussi le travail de James Cameron, pas uniquement pour Avatar mais pour tous les succès qu'il a eu avant, Titanic, Alien. Mais je dois avouer qu'Avatar m'a bien confirmé mon coup de coeur! Pour son ingéniosité, son talent, il y a quelque chose qui ne s'explique pas en fait; mais je ne suis pas la seule à avoir été touchée par ce film de toutes façons :)

    Je repasserai, il y en a surement d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit maintenant.
     
  3. Bleuenn

    Bleuenn
    Expand Collapse
    For death and glory.

    Ah, j'adore ce topic !
    Je voue une passion à David Cronenberg, j'ai vu presque tous ses films et quand on me demande qui est mon réalisateur préféré c'est lui qui me vient à l'esprit tout de suite. J'aime son parcours. Ses films d'horreurs/fantastiques sont magnifiquement réussis, et surtout il y a vraiment une réflexion derrière. Vidéodrome date de 1983 et pourtant tout ce qu'il dit sur la télé est tellement moderne. Je suis vraiment fan de l'univers de ce mec, et il a réussi à adapter certains de mes livres cultes (Le Festin Nu et Crash, ce dernier étant mon film préféré de lui) en se les appropriant.
    En fait je l'ai découvert à rebours, le premier film de lui que j'ai vu a été A history of violence (parce que Viggo Mortensen jouait dedans, mon acteur culte ;)), et ensuite je m'y suis intéressée de plus près et hop, notre destin était scellé haha. Et donc après avoir vu plus de lui j'aime bien son évolution, il ne s'est pas cantonné à un genre.
    J'aime aussi la personne, ce que j'en vois dans les interviews, j'aime sa réflexion (et j'aime qu'il soit marié à sa costumière depuis des années je trouve ça chou haha).

    J'aime aussi beaucoup les frères Cohen, pareil j'ai vu quasiment tous leurs films et bon quelques uns sont plus faibles que les autres mais globalement y'a vraiment rien à jeter haha, et ils ont leur style bien reconnaissable.

    En développant un peu moins, quelques autres noms :
    J'adore l'univers de Wes Anderson. (The Royal Tenenbaums est mon préféré)
    Sean Penn, notamment The Indian Runner (bon ok c'est aussi grâce à Viggo héhé) et Into The Wild
    David Lynch, comment ne pas être fascinée ?
    Jim Jarsmusch et son côté éthéré (qui j'admets vire parfois vers le chiant quand c'est too much, The Limits of Control m'a déstabilisée)
    Dans les classiques : Hitchcock, Billy Wilder

    Je reviendrai sûrement, pour l'instant je crois que ce pavé suffit !
     
  4. Black Mamba

    Black Mamba
    Expand Collapse
    Meurs, pourriture communiste.

    Je suis une immense fan de Tarantino, dont j'aime chacun de ces films, à part Boulevard de la mort, qui n'est pour moi qu'une mauvaise passe..Mon préféré étant sans conteste Kill Bill que j'ai du voir une centaine de fois, et Pulp Fiction ! Pour moi cet homme est tout simplement un génie, c'ets mon Dieu du ciné :)

    Sinon j'aime beaucoup le cinéma de Clint Eastwood, , que je trouve toujours très fort, beau et juste. Invictus est peut être celui que j'ai le moins aimé, car je n'en suis pas sortie aussi bouleversé qu'avec l'échange ou Gran Torino..

    Puis aussi, Tim Burton, il arrive toujours à me surprendre alors qu'il fait pourtant du cinéma qui reste souvent dans le même style fantasque. Et je suis amoureuse depuis des années de Johnny Depp, donc j'ai souvent 2 bonnes raisons d'aller voir un film de sa part :)

    Mais il y a pleins de réalisateurs dont je suis aussi le travail, comme Woody Allen, David Fincher, Sam Mendes,...
     
  5. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    A brûle-pourpoint comme ça, je crois pas avoir de réalisateur préferé vraiment : je crois que j'ai un film préferé pour des raisons très arbitraires, mais un réalisateur préferé vraiment je ne crois pas, il faudrait qu'il y ait un attachement sans borne à cette personne ou cette vision ou je ne sais quoi, et les réalisateurs dont j'ai aimé le plus de films ne me sont pas spécialement sympathiques. Il y a trois ou quatre ans j'étais très amoureuse de David Lynch, j'avais un amour énorme pour tous les films que j'avais vu de lui (sauf Dune), il parvenait toujours à me surprendre et à me faire ressentir beaucoup de choses. Je sais que beaucoup de gens trouvent que c'est un réalisateur prétentieux pour bobos branchouilles, et je peux comprendre qu'on adhére pas à sa façon de faire des films et à son personnage, mais il m'a toujours semblé que ça allait quand même beaucoup plus loin en vrai, je ne lis pas ses interviews parce que je le trouve un peu chiant et pas très dissert, mais du coup ça me rassure que lui même n'ait pas un discours sur ce qu'il peut produire (bon, il a peut-être un discours transcendaliste foireux, je ne sais pas, je suis pas trop documentée, mais finalement je trouverais ça plus attachant qu'un discours intellectualisant, je trouve que ce type de conneries ésoteriques te forcent moins à adhérer à ce qui peut être dit et montré qu'un truc plus thésard au final. Après, je peux me tromper et être très mal renseigné, si c'est le cas je m'excuse platement). Puis je sais pas, la passion est retombée, j'avais revu certains de ses films que j'aimais toujours énormement mais qui me transportaient moins qu'avant, tout ça. Puis j'ai commencé la série Twin Peaks, et j'ai un peu retrouvé et compris pourquoi j'étais attachée à Lynch. Voilà. Après, ce n'est plus mon réalisateur préferé, d'abord parce que je crois que ce genre d'amour inconditionnel et un poil fanatique retombe toujours, et puis surtout parce que j'ai vu d'autres films, j'ai "connu" d'autres réalisateurs, que j'ai beaucoup aimés aussi, et que mon regard a dû un peu mûrir du coup.
    Donc aujourd'hui j'ai pas vraiment de réalisateur préferé, donc, mais il y a des réalisateurs, dont je n'aime pas tous les films, mais qui peuvent me surprendre et m'étonner de façon très agréable plutôt souvent, que je trouve inventifs, merveilleux, incroyables, géniaux, tout ça, et qui ne m'agacent pas et pour qui j'ai de l'affection : Ingmar Bergman, Andreï Tarkovski, Pasolini, Fellini, Murnau, Miyazaki, Despleschin, et Terrence Malick. Alors oui je sais, c'est assez conventionnel et sans doute un peu pédant sur papier, mais c'est vraiment sincèrement les réalisateurs qui me touchent le plus souvent, et sans doute tous pour des raisons assez similaires : j'aime beaucoup le côté très littéraire de certains, j'adore la façon dont certains filment les gens, les objets et la nature comme si tous étaient vivants, j'aime beaucoup la recherche autour du sacré de certains, et surtout j'adore quand un film va vers l'onirisme. Voilà, en gros.
     
  6. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Sacrée tartine ! Et j'ajoute qu'il y a beaucoup de réalisateurs (ou, heu, groupes) dont je regarde toujours les films avec plaisir même si ils ne font pas partie de mes préferés au sens strict : Woody Allen, Michel Gondry, Billy Wilder, Alain Resnais, Ocelot et les Monty Pythons
     
  7. Amarcord

    Amarcord
    Expand Collapse
    Stiamo sbagliando tutti !

    Je plussoie tout ce que tu as dit Ambre, et les passages en gras reflètent carrément ma pensée. Je rajouterai cependant au top des réalisateurs Kubrick et Kurosawa, pour leur technique avancée, leurs films intemporels, d'une diversité de genres impressionante, ainsi que le côté un peu mystique et poétique qui ressort de chacun de leurs films.
    Mais si je devais en citer qu'un, je pense que ça serait Fellini ; du moins, c'est le réalisateur qui me parle le plus en ce moment. Ce que je trouve extraordinaire, c'est qu'il a réussi à se recréer tout un monde, un monde complètement onirique, relevant presque du non-sens, où les choses s'enchaînent presque sans linéarité et à la fois avec une logique tellement fellinienne, une espèce de théâtre d'illusions composé de grotesque, de freaks, et de figures carnavalesques. D'ailleurs je suis allée voir l'expo sur Fellini la Grande Parade à Paris, vraiment, ce fut un délice.
     
  8. Betty Blue

    Betty Blue
    Expand Collapse
    Work in progress

    J'aime avant tout les films à l'univers viusel fort, empreint de romantisme noir et de lyrisme. J'adore des réalisateurs tels que Leos Carax, les frères Quay, Terry Gilliam. Un peu moins noir mais visuellement tout ausi fort, Wong Kar Wai.
    Kaurismaki pour ses films qui mèle l'absurde, la poèsie et le tragique, pour sa pudeur.
    Kusturica encore pour son utilisation du burlesque et son grain de folie.
    J'aime beaucoup aussi la sensibilité de Claire Denis (je suis aussi fan du travail de sa chef op Agnès Godart) . Kieslowski aussi.
     
  9. matigresse

    matigresse
    Expand Collapse
    Obsédée qui s'assume

    Je dirais Tarantino, pour ça façon de bouleverser la chronologie "classique" d'un film, et son aptitude a mettre les femmes en avant de manières fortes.

    Sinon, j'adore vraimais aussi Clint eastwood (pas sure de l'ortographe :lol:) qui se bonnifi vraiment avec le temps, et qui a le don comme personne de me foutre sur le cul avec les larmes aux yeux quand je regarde un de ses films.
     
  10. Ambre

    Ambre
    Expand Collapse
    Hyène

    Alors, Kubrick j'y avais beaucoup pensé parce qu'au final c'est vrai que c'est difficile de trouver un cinéma plus maîtrisé que le sien (je trouve!), que j'adore le côté fleuve de ses films, et tout et tout, mais je ne sais pas au final j'avais trouvé que, là où Kurosawa par exemple, filme ses personnages comme des personnes, ceux de Kubrick me font plutôt penser à des figures de cire, que son regard est "au-dessus" et pas trop "avec". Sauf peut-être dans Lolita ? Du coup j'adore ses films, je trouve ça très interessant chez lui, mais il a un côté un peu trop "clean" qui vient peut-être du fait que j'ai retrouvé ce regard dans presque tous ces films, bien que les trames, les contextes narratifs, a priori tout quoi ! soient très différents les uns des autres. Après ça fait longtemps que j'ai pas revu un film de lui donc j'interprete peut-être très mal mes souvenirs, mais voilà c'est l'impression qu'il me restait de Kubrick.
    Bon, en y repensant, peut-être que je peux aussi reprocher ça (le regard au-dessus) à certains des réalisateurs que j'avais cité, donc au final je ne sais pas trop ce qui me dérange chez Kubrick, mais je sais qu'il y a quelque chose :P. Peut-être que c'est juste cette maîtrise extrême au final
     
  11. miss-ter

    miss-ter
    Expand Collapse
    Tumble in the wind

    Je pense que mon réalisateur préféré est James Gray car non seulement j'adore tous ses films mais en plus j'aime beaucoup le lire en interview ou voir des vidéos de lui, je suis très sensible à ses idées aussi bien pour ce qui concerne le cinéma que la vie en général. Je crois que nous avons des obsessions en commun (la famille, les aspirations ambivalentes) et c'est ce qui fait que plus que les autres, j'ai presque de l'affection pour lui.

    Sinon par ailleurs je place haut dans mon coeur Wes Anderson, Rohmer et De Palma. Il y en a des tas d'autres dont j'aime le cinéma, parfois TOUS les films quand ils en ont fait peu mais ceux-ci ont ce petit plus qui fait que je les aime bien. Et dieu sait que De Palma a fait de la merde et est parfois à la limite de la malhonnêteté dans ses entretiens mais j'aime bien sa démarche, je le trouve humble, c'est pour ça que j'y suis plus attachée que Scorsese qui par ailleurs est bien plus brillant.

    Autrefois les trois réalisateurs dont je me sentais le plus proche étaient Amos Kollek, Kieslowski et Kaurismäki mais les temps ont changé.
     
Chargement...