Votre rentrée scolaire la plus marquante

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Jack Parker, le 5 septembre 2011.

  1. Jack Parker

    Jack Parker
    Expand Collapse
    Génie incompris

  2. Tracy Jacks

    Tracy Jacks
    Expand Collapse
    suckcess

    Je suis en train de vivre ma pire rentrée jusqu'ici donc on en reparle dans quelques mois, haha.
     
  3. MilouMilou

    MilouMilou
    Expand Collapse
    Roule une pelle a la vie

    Ma pire rentrée était en 6ème. Je suis arrivée dans un collège où je ne connaissais personne, mais où tout le reste des élèves se connaissaient. J'en garde un plutôt mauvais souvenir.
    Et demain c'est ma première journée à l'université dans une ville que je ne connais pas : j'espère juste que j'en garderai un moins mauvais souvenir ^^.
     
  4. Faith.

    Faith.
    Expand Collapse
    A perdu la foi.

    Ma pire rentrée c'était quand j'ai changé de lycée.
    Avant j'allais dans un lycée en banlieue parisienne, public, y'avait tous mes potes que je trainais depuis des siècles, je connaissais tous les recoins où se cacher, y'avait un coin fumeur ET une caféteria avec des pains suisse à la récré, j'habitais à 10 min à pied, bref le paradis.

    Ca, c'était en seconde. J'avais commencé à sortir de mon cocon "petite fille sage", à fumer, à sortir, à fuguer (dans mes escaliers), à porter des vans trouées, la rebellitude à l'état pur. J'ai fini l'année à 2,6 de moyenne en math, pas mal pour quelqu'un qui voulait faire S. Et mon charmant lycée ne voulait me mettre nul part, sauf si je recommençais une seconde. Mais juste après le conseil de classe, décès dans ma famille, gros problèmes perso, je fini pas l'année. Et aucune envie de retourner dans ce lycée pour une autre seconde.

    Du coup j'ai cherché des établissements privés avec ma mère, et une section à faire parce que bon, je suis à peu près nulle partout. Je tombe sur la section SMS (ahah) (ancienne ST2S), dans un bahut parisien. Je joue le tout pour le tout et je m'inscris, en pensant "refaire" ma vie et oublier toutes ces galères que je vivais. Donc je rencontre la directrice, qui m'a reproché mon athéisme. Finalement je suis acceptée par pitié à cause de décès de ma grand-mère qui m'avait élevée (et qui, elle, était catho), et je me retrouve en 1ere SMS avec des gens que je connaissais pas.

    3/4 d'heures de retard le premier jour, trois mois pour me faire des amis, des conseils de classe devant TOUT LE MONDE (pleurer une fois par trimestre devant tout le monde c'est génial). Au final j'ai eu mon bac avec mention, mais c'était vraiment mal parti.

    Mais sinon en règle générale, les rentrées dans des endroits que je connais pas, je kiffe pas. Dans un mois y'en a une nouvelle, qui sait si je vais pas venir modifier ce post :cretin:
     
  5. RedSunshine

    RedSunshine
    Expand Collapse
    Moral dans les socquettes

    Ma pire rentrée fut celle de la FAC, l'année dernière. J'étais perdue, bombardée d'informations, dans une filière qui ne m'intéressait pas... et en cours avec mon ex. En d'autres mots : L'horreur ! La preuve, j'y suis restée un mois.
     
  6. Damsel

    Damsel
    Expand Collapse
    Perpetual Fury

    Je me rappelle de ma rentrée en 6ème, venant d'une petite école ( ou on était 9 CM2 et ou j'étais la seule fille ) le collège pour moi c'était le grand saut. Ils ont tous été mis par 2 en classe, mais on était 9, alors moi j'ai été mise toute seule en 6ème G.

    J'avais mon premier jean taille basse Complice et un haut affreux de la même marque. Mon éternel carré, mes dents qui poussaient quand et ou elles voulaient et mes lunettes rondes. Je me souviens que ma mère me trouvait " tréééééés jolie ! " finalement elle mentait, hein. On me l'a fait remarquer dès la première heure.
    Les seuls qui m'aimaient bien c'était les profs, parce que j'étais bosseuse et que j'étais toujours la seule a lever la main. Les autres ils aimaient beaucoup moins.
    Et comme un drame n'arrive pas seul, j'ai eu mes règles ce jour là, si tout le monde avait pas été au courant c'aurait pas été fun !
    Tout le monde s'est moqué, ils me traitaient de dégueulasse ou de gamine ( bon sang j'avais 11 ans ! Allo ! ) et quand je suis rentrée, j'ai dis à ma mère que j'irais plus jamais à l'école, et ç'a a été comme ça pendant 2 ans, la boule au ventre, les insomnies, les moqueries, tout le monde m'appellant "La moche" j'ai finis par signer mes journaux intimes "LAMOCHE" ahahah.

    Les enfants sont cruels je vous dit !
     
  7. endza

    endza
    Expand Collapse
    Force du Mal

    Ma rentrée la plus marquante... la plus bordélique en fait je dirai, c'était pour mon apprentissage.
    Je débarquais dans une ville inconnue, où je n'ai trouvé un logement que 2 jours avant la rentrée, et comme c'était une grande ville, je ne savais pas où était l'école, et puis je ne savais pas où était mon entreprise non plus (la fille super informée quoi).
    Je sortais de ma campagne alors j'étais pas préparée !
    C'était le gros bordel, j'avais des horaires à la con, pas de voiture, aucun sens de l'orientation, et bien sûr je ne connaissais personne.
    Donc rentrée chaotique pour moi !
     
  8. Antigonedream

    Antigonedream
    Expand Collapse
    If this is to end in fire, then we should all burn together...

    Terriblement choquée par la rentrée de Jack Parker!!!!!

    2003 seconde 4eme
    Je venais de redoublée (alors que j'étais censée être surdouée), changement de collège, direction le collège catho de notre petite ville, mon père est décédé, mais j'ai rencontrer mes amis actuels et surtout mon chéri (un vrais coup de foudre)

    2008 term
    Je venais de me faire virée de mon école d'art (sans raison valable je vous prie) et j'allais entamé une année de boulot à la maison (sans aucuns cours par correspondance puisque ça n’existait pas dans ma filière) a être LA candidate libre du bac Arts appliqués (et non ça se faisait pas du tout de passer le bac en candidat libre dans cette section, c'était censé être impossible...) Tout mes "amis" m'ont rejetée/ ont racontés des horreurs sur mon dos...
    Mais je m'en fout j'ai eu ce fameux bac (avec certes 10,00 au rattrapage) mais j'aurais économiser le prix d'un ans d'étude dans cette école de merde!
    Enfin ce fût quand même une année de dépression où je me suis bien sentie rejetée:
     
  9. L Heure B1eue

    L Heure B1eue
    Expand Collapse
    eating cookies and avoiding conversation

    Hum, le délice des rentrées, je n'en ai jamais eu de traumatisante, même si certaines furent pires que d'autres.

    La 6ème, comme beaucoup d'entre vous, m'a bien marquée. 6ème C, dans un collège où je ne connaissais pas grand monde et forcément, personne de ma classe. Je vous laisse imaginer la première journée : première table à côté de la porte, premier rang, toute seule. Ca a duré longtemps comme ça, même si j'ai fini par m'y faire vu que je n'étais déjà pas bien sociable. Avec ça, mon collège avait le bon goût de faire la photos de classe le jour de la rentrée !

    L'autre rentrée qui m'a le plus marquée c'est la Seconde. La encore changement de décor et là encore, je ne connaissais personne. Mais là je me suis directe installée en fond de classe (héhé), encore toute seule. Je me souviens encore des filles sur la table à ma gauche - et là ça devient fouf - elles sont devenues deux de mes meilleures amies. Comme quoi je devais déjà les avoir jugées comme chouettes ;)

    Après je ne me souviens pas avoir eu de cours ces jours là !
     
  10. LolaMarylou

    LolaMarylou
    Expand Collapse

    Ma pire rentrée fut sans doute ma deuxième troisième.
    J'ai fait une première troisième, sans grande conviction ni motivation, sans savoir quoi faire après, et donc sans beaucoup travailler, vers la fin de l'année, j'ai su ce que je voulais faire et me suis mise a bosser, mais un peu tard. J'ai eu mon brevet haut la main, mais ai du redoubler ma troisième pour pouvoir accéder a la formation qui m'interressait.

    Je suis donc arrivée dans une classe de gens tous plus jeunes que moi, que je ne connaissais que de vue pour la plupart, et surtout, dans le collège que je m'était fait une joie de quitter deux mois avant.
    J'ai tout de suite été vue comme la "cancre" de service, puisque je redoublais, et j'ai été pas mal détestée dès le départ, et au final j'ai réussit a me faire a peu près accepter par une partie de la classe. Mais j'ai passé une grande partie de mon année avec les deux redoublants au fond de la classe.
    MAIS j'ai travaillé pas mal et je suis finalement allée dans le bac pro que j?espérais !
     
  11. Ineffable

    Ineffable
    Expand Collapse
    Act like a girl !

    La plus marquante, sans aucuns doutes, celle de seconde

    Revenons quelques mois en arrière, fin de la 3eme : 1er acte non-conformiste de ma scolarité. J'ai refusé l'option "selective" du lycée de secteur, celle ou il fallait un dossier et qui regroupait dès la seconde les futurs S mention B/TB au bac. Je pense que tous mes profs et tous les amis de mes parents m'ont demandé pourquoi. Je leur ai servi un discour tout fait sur les Sciences de l'ingenieur et un soudain desinteret total pour la bio et c'est plus ou moins passé. Mais la vérité c'est que je voulais changer d'air, changer de têtes, changer d'amis (sauf quelques uns) et changer de moi. Et je crois que je voulais unssi, un peu, me rendre interressante

    Haha que j'etais fière de moi :flappie:. Ben ça n'as pas duré... Moi qui avait passé toute ma scolarité avec les mêmes personnes, j'ai rapidement réalisé que je ne savais pas quoi leur dire à ces 33 mecs assis avec moi en classe. J'etais encore une gamine, à qui on donnait 2/3 ans de moins que mes 14 ans presque 15 et eux des grands gaillards intimidants et la seule autre fille etait une redoublante qui avait tous ses potes en 1ere et qui me prenait de haut. Horrible journée, j'etais même à deux doigts d'allez me terer au CDI plutot que de manger toute seule mais heureusement il existe des mecs cools qui m'ont embarqué avec eux à la pause.

    Le soir je me suis demandée si j'avais bien fait de faire ma petite rebelle, si j'allais pas allez supplier mon lycée de secteur de me reprendre même avec grec et latin en otpion obligatoire. Puis finalement j'y suis retournée, la boule au ventre au début mais c'est passé et le lycée et mes classes de mecs me manquent un peu quand même aujourd'hui
     
  12. Crush

    Crush
    Expand Collapse
    Hérisson

    Wtf je ne suis donc pas la seule folle sur Terre a avoir retapé la terminale tout en ayant déjà son bac... Je suis HEUREUSE :cretin:
     
Chargement...