Votre traumatisme Beauté...

Sujet dans 'Forum Beauté' lancé par AnonymousUser, le 8 janvier 2011.

  1. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    On a toutes une idée très personnelle des catastrophes provoquées par certains make-up hasardeux.
    S'il nous arrive parfois d'en croiser au détour d'un chemin et de pousser un cri horrifié, rappelons-nous qu'un jour, nous avons merdé, vraiment merdé. Alors certes nous avions des excuses : trop jeune, lumière trop jaune, ou trop blanche, mauvaise qualité du produit, ...

    Toi aussi viens raconter la fois où ton maquillage t'a foutu la honte!


    Et je me lance avec mon traumatisme du fond de teint qui m'a valu d'éviter ce produit comme la peste pendant presque une dizaine d'années. A mon anniversaire, je reçois un fond de teint compact Gemey (ou L'Oréal, ma mémoire défaille, j'avais 16 ans, j'en ai 24 et j'ai longtemps refoulé ce souvenir dans les tréfonds de mon cerveau donc...). Je ne trouve pas le visuel mais le machin était contenu dans une boîte orangée en plastique et à l'intérieur nous avions un merveilleux camaïeux de teintes supposées pouvoir cacher toutes les imperfections et illuminer le teint lorsque mélangées... Déjà je suis restée sceptique puis un matin, je décide de me lancer. Je répartis allègrement le produit sur mon visage, en prenant soin de tout mélanger :facepalm:...
    Une fois arrivée au lycée, rien ne se passe jusqu'à ce que le soleil pointe son nez. Et là mes chers copines ont commencé à ricaner en me disant que j'étais couverte de paillettes façon boule à facettes. Et que j'étais orange en prime...
    J'ai donc filé aux toilettes pour me laver le visage à grande eau.
    Par contre, le produit en question sentait super bon!

    Voilà comment naît une réticence tenace à utiliser un produit.
    (Et remarquez qu'elles sont cool mes popines, elles auraient pu me laisser comme ça toute la journée :cretin:.)
     
  2. Jixels

    Jixels
    Expand Collapse
    Lapinesquerie.

    En lisant le début de ton topic, je me suis dit "nan, jamais". Et en lisant la suite j'ai fait "ah, ouais... moi aussi:facepalm:".

    J'étais au lycée, je devais avoir 16 ou 17 ans et j'avais acheté ce produit au club des créateurs de beauté et me le suis appliqué de bon coeur, toute fiérote, sur mon visage. (je viens d'ailleurs de découvrir, en cherchant l'image, que c'était un autobronzant... triple honte). Et en fait, ça allait également à peu près bien jusqu'à ce que le soleil fasse une apparition. Power Ranger force Paillette quoi. Une copine m'a fait remarquer que j'avais plein de paillettes sur le visage, et comme je me doutais bien que c'était cette daube qui donnait ça, je lui avais dit que c'était le savon que j'avais utilisé le matin tellement j'avais honte de m'être étalée une merde pareille sur le visage ahah.

    Souvenir souvenir :whistle:
     
  3. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    J'ai deux hontes majeures.

    La première, je devais avoir dans les 10 ans, je n'avais pas l'âge de me maquiller, mais ça ne m'empêchait pas de fouiner dans les produits de ma sœur, où j'ai trouvé un magnifique auto bronzant (et c'était les anciennes formules des années 90 hein...) et je me suis empressée de me tartiner sur le visage avec.
    J'étais orange, genre ça, et ça a mis une bonne semaine à partir complètement. Évidemment, je ne m'étais pas lavée les mains, j'avais donc les doigts et ongles oranges beurk. Ça m'a vacciné de l'auto bronzant... La première fois où je m'en suis resservie, c'était cet été, donc 13 ans après, juste sur les jambes, et j'ai fait super attention à mes mains!

    La deuxième, je devais être au lycée, et je me mettais souvent du correcteur, sur les cernes et tous les boutons. Le téléphone a sonné, j'ai répondu, et j'ai oublié d'estomper le correcteur. Ma meilleure amie était pliée quand je suis passée la chercher, j'avais des petites tâches de correcteur partout sur le visage, heureusement que personne d'autre ne m'a vu... :facepalm:
     
  4. Banh xeo

    Banh xeo
    Expand Collapse
    a acheté un saucisson

     
  5. Bleuenn

    Bleuenn
    Expand Collapse
    For death and glory.

    HO MAIS OUI, le mascara pour cheveux ! Pfiouuu nostalgie là ! J'en avais un violet (ou bleu ?) mais heureusement je ne m'en suis jamais servi haha.

    Ceci dit ton histoire me rappelle étrangement la mienne, encore dans le rayon "cheveux" (c'est peut-être HS, tant pis je raconte quand même). En 4e je me suis mise à faire des colorations Garnier, celles qui sont censées partir au bout de 2 mois, et j'avais jeté mon dévolu sur le coloris "framboise" (et ouais !). Et donc il fallait les refaire régulièrement. Bref. Une fois il y avait une sortie scolaire au cinéma où il y aurait plusieurs classes, dont celle dans laquelle était le mec que j'aimais en secret [rires]. Evidemment j'avais tout prévu et j'ai fait ma couleur entre midi et 2 avant d'y aller. Sauf qu'en fait on y allait à pied, et forcément il s'est mis à pleuvoir, et forcément ma magnifique couleur framboise a déteint sur ma veste et sur la moumoute de ma veste (ouais j'avais une veste à col en moumoute, je suis sûre que vous voyez de quoi je parle). TADAM.
    (mais c'est pas grave, au final j'étais contente parce que je me suis retrouvée derrière lui dans la salle de ciné et que je pouvais regarder sa tête à loisir. :cretin: Aaalala le collège c'était vraiment le bon temps. <3 )

    Sinon niveau maquillage j'ai été traumatisée par mon essai infructueux de l'embellisseur abricot d'Agnès b. Alors effectivement il porte très bien son nom, j'étais orange. Heureusement j'avais essayé dans ma salle de bain un jour où je n'avais pas à sortir donc j'ai pu enlever les dégâts tout de suite.

    Plus récemment, j'ai été traumatisée par ma tête le premier janvier après une soirée mouvementée et aucun démaquillage alors que j'avais mis genre 18 couches de tout et n'importe quoi sur mon visage haha. C'était pas beau à voir.
     
  6. Lorraine Bancale

    Lorraine Bancale
    Expand Collapse

    Quand j'étais ado, le matin j'avais pour habitude de fouiller en douce dans l'armoire beauté de ma grande soeur lorsqu'elle partait prendre sa douche ( et ça me laissait genre 5-10 minutes pour me tartiner de ses crèmes, parfums etc (bouh la peste!) et repartir aussi sec au collège)

    Sauf qu'un jour, j'ai vu un nouveau tube, qui sentait une odeur particulière mais pas désagréable... j'men suis tartinée allégrement le visage,j'avais pas lésiné sur la quantité.

    Si je n'avais pas eu un niveau d'anglais proche du néant à l'époque j'aurais compris la signification de "Sunless"....


    J'ai passé la journée avec le visage orange vif, c'était de toute beauté avec les zébrures sur le cou, le cercle autour des yeux, genre "marque de lunettes de soleil".

    Probablement une de mes plus grosses hontes...

    Depuis, l?auto bronzant, c'est mort de chez mort pour moi.
     
  7. poppyZ

    poppyZ
    Expand Collapse
    Une margarita a la main

    Perso je n'ai jamais mis de fond de teint, mais par contre plus jeune je me tartinais d'anticerne (ce que je continue à faire mais sans vider le flacon),en choisissant bien sur le plus clair. C'est ainsi qu'à ma première soirée taaard le soir, je me suis retrouvée avec des yeux de hibou, limite phosphorescents, et que sur les photos on dirait que je rentre du ski.

    Concernant les colorations, il y'a aussi le brun /rouge, qui ne part JAMAIS, mais la couleur étant délavée, j'étais quasi certaine que j'allais pouvoir repartir sur du châtain foncé.Oui j'avais de grands espoir.Du coup quand ma meilleure amie m'a coloré (avec un chatain très clair "oui oui t'inquiète je l'ai déjà fait ça marche") puis séché les cheveux, et que je me suis retrouvée avec les racines et les pointes limites blonde et le reste rougeâtre, j'ai du aller en cours comme ça et courir pleurer chez mon coiffeur juste après :)

    Et sinon, le rasage de sourcil.Ha ça, c'est sur que c'est net sur le coup.Le lendemain déjà on se dit que ça le sapin cette histoire!
     
  8. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Ahah, ça me fait penser que je bénis aujourd'hui ma mère d'avoir refusé de m'acheter un vernis à ongles turquoise et d'en avoir pris un transparent à la place. J'étais verte de rage à l'époque et avec le recul :MERCI MAMAN. :cretin:
     
  9. Julina.

    Julina.
    Expand Collapse
    Happy kitty, sleepy kitty

    Ahah je ne suis pas la seule traumatisée de l'autobronzant orange! :d

    Côté vernis, je me souviens que j'avais un vernis jaune poussin (oui oui, ça existe...) pelable! je crois que ça ne se fait plus tellement c'était une catastrophe ce truc... D'ailleurs, ma mère m'avait interdit d'en mettre au collège, et merci merci merci! :pray:
     
  10. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mais vos mères étaient cruelles :cretin:. Elles ont pas pris des photos par hasard? :cretin:


    Un souvenir de fard à paupières bleu myosotis vient de se rappeler à ma mémoire... Avec un trait de crayon noir sur la muqueuse interne, je devais être so chic :facepalm:.
     
  11. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    Mon maquillage de collège/en cachette : le mascara...Bleu. :winky:
     
  12. Ancien membre

    Ancien membre
    Expand Collapse
    Guest

    Ca remonte à très longtemps mais lorsque j'étais plus jeune je voulais absolument avoir le shampooing Dop,histoire de faire comme toutes mes copine.
    Ma mère pas vraiment pour me l'achète,et me lave les cheveux avec....je me suis retrouvé avec des cheveux emmêlé comme chez pas quoi : le shampoing n'était tout simplement pas adapté à mon type de cheveux,ma mère a mis 2h à me démêler les cheveux et a du me les coupe un peu parce que c'était plus possible....
    Depuis je me fais conseiller par une coiffeuse pour choisir mon shampooing...:coiffe:
     
Chargement...