Vous êtes où les 2000 ?

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Louise Pétrouchka, le 13 juin 2018.

  1. Strelitziia

    Strelitziia
    Expand Collapse

    Hey moi aussi j'suis une 2000 ! Pas forcément fière parce que je me sens pas du tout à ma place avec les gens de mon âge >< surtout que j'ai fait un changement de fillier donc avec des gens de 1 an de moins et bon bah pas mieux au final XD j'ai toujours traîné qu'avec des vieux que voulez vous mes amis ont 23 ans j'ai du mal à m'adapter XD
    Là je viens de finir ma 1ere paskeuh j'ai dû bosser pendant 1 an et bon voilà je suis étonnamment super douée en cours alors que j'en branle pas une (enfin si mais vous voulez pas savoir XD )
    Ça va ? Nan ça va pas je me sens vraiment super mal dans ma vie c'est horrible cette année c'est pire que tout ! Je comprends pas comment je fonctionne je suis quelqu'un de complétement bizarre, cad que je déteste tout le monde de base et je suis pas quelqu'un de sympa avec l'extérieur alors qu'en vrai avec mes vrais amis (genre 2/3 du coup XS ) ben en fait je suis un petit truc mignon qui peut changer d'humeur en 2 sec Pour devenir ton pire cauchemar XD Je me pose enormeméno de questions sur ma santé mentale et mon incapacité à gérer ma vie, mes émotions x) je me demande clairement ce que je veux bien faire de ma vie j'aimerais bien comment par connaître le bonheur svp c'est important XD
    Je me pose pleins de questions par rapport à ce que je devrais faire pour pas décevoir mes parents, pour reusréu ma vie, qu'est ce que c'est d'ailleurs réussir sa vie, est ce que si je mettais en place mes solutions à tous les problèmes daans le monde ce serait mieux ? J'ai envie de me battre pour pleins de choses et de parler mais je sais pas pourquoi physiquement ça ne sort jamais ! J'ai juste l'impression d'avoir de gros troubles par rapport aux autres gens x)
    En fait je crois juste que je suis perdue entre les crises d'épilepsie de mes émotions, ma vie qui n'a absolument aucun putain de sens rien, qui je dois être et qui je suis vraiment, comment je fais pour me sortir de tout ca, pourquoi ma passion à moi c'est faire la morte et fixer mon plafond ! XD Normalement on est censeetre à un age où on dit tout le temps "je sais" (enfin il paraît d'après les vieux) mais moi je sais pas, je sais pas et fin ouai je sais pas c'est juste je sais pas XD J'suis un peu tordue et puis voilà quoi XD
     
    CutaPica, Badoufle, Louise Pétrouchka et 2 autres ont BigUpé ce message.
    ----- Publicité -----
  2. P'tite Belette

    P'tite Belette
    Expand Collapse
    Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises

    Je suis une 2000 mais pas encore majeure. Ma vie de personne de 17 ans, en ce moment c'est surtout le bac (S). Avant cette année, ma vie, elle était pas si bien, j'avais des problèmes de dos qui me complexaient parce que je devais porter des corsets, je n'arrivais pas à me faire des amis mais surtout je n'arrivais pas à être moi-même. Puis l'année dernière, j'ai rencontré mes 2 meilleurs amies, des filles absolument géniales qui avaient toutes les qualités que j'appréciais : de l'humour, pas d'hypocrisie, elles se prenaient pas au sérieux et elles étaient très ouvertes d'esprits. Elles m'ont aidé à sortir de ma coquille, à m'ouvrir aux autres sans avoir peur d'être rejeté et surtout à faire mon coming-out que j'ai fait juste avant le bac (ça s'est bien passé ).
    Contrairement à beaucoup de personnes ici, je n'ai aucunes passions artistiques, ma principale passion c'est le voyage , j'adore découvrir et visiter de nouveaux lieux que se soit dans des pays chauds ou froids. Je n'ai pas vraiment de projets à part celui de faire une license et de devenir professeur.
    Mes questionnements sont majoritairement par rapport à l'homosexualité (se protéger, les rapports sexuels... tous les trucs qu'on devrait voir en cours d'éducation sexuelle mais qu'on ne voit pas ou seulement pour les hétéro) et à mon avenir en tant qu'homosexuelle (pour se marier, pour avoir des enfants, pour trouver des logements parce qu'apparemment c'est compliqué pour les couples gays).
    Ma relation avec mes parents est un peu différente maintenant, j'ai l'impression qu'ils sont plus gentils et compréhensifs, surtout ma mère, pour mon père ça ne change pas de d'habitude. Ma soeur a presque 20 ans, j'ai une relation assez complice avec elle, on se dispute comme n'importe qui mais sinon on est assez proches (c'est elle qui m'a initié au féminisme quand j'étais au collège). J'ai plutôt hâte de quitter le cocon familial parce que je veux gagner de l'autonomie et parce que je serai en colocation.
    Voilà, merci Madmoizelle, ça fait 2 ans que je vous suis et vous m'avez beaucoup apporté, vous m'avez éduqué et aidé à gagner de la maturité. ❤
     
  3. Annaan

    Annaan
    Expand Collapse

    Je suis née en novembre 2000 ! J'ai donc 17ans et ça me va très bien (j'adoore me faire trimballer partout par mes copains majeurs).
    Déjà je voulait dire que je trouve ce sujet super intéressant et pas seulement parce que je suis un bébé 2000 héhé.

    Alors ma petite vie.
    Cette année de terminale n'a pas été très facile surtout dans la gestion de mes émotions, qui me font osciller entre énergie folle et périodes que j’intitule "bruh".
    J'ai passé trois années superbes au lycée, entourée par des gens incroyables à rigoler tout le temps. Mais dès rentrée chez moi, je vivais souvent des périodes dures où tout mes soucis revenaient. J'ai du vivre la séparation très douloureuse puis la réconciliation digne d'un conte de fée de mes parents. Une histoire trèèès longue et compliquée avec un garçon pour au final accepter que je suis amoureuse de lui mais que nous ne seront pas ensemble. Je me suis beaucoup questionnée sur mes amitiés et sur ma place dans le petit monde qui m'entoure. J'ai vécu mes premières crises d'angoisses où je me sens si seule. Toutes ces choses ne m'ont pas fait beaucoup de bien mais au moins j'ai beaucoup gagné en maturité. Je me suis beaucoup affirmée. Maintenant j'ai envie de changement.

    Je suis très réceptive à toutes les émotions qu'on m’envoie, et notre société me rend très triste. C'est pas facile de grandir avec ces questions de réchauffement climatique, de terrorisme, de libéralisme qui laisse de moins en moins de répit aux gens à côté des clous. Et avec des trucs abrutissants genre Trump ou tpmp.
    D'un côté je pense que ma génération a réellement la possibilité de créer un monde plus ouvert et bon. J'ai grandis avec des séries comme Skam et Sense8, des sites comme Madmoizelle et des chaines Youtube infiniment bienveillantes qui nous informent, nous éduquent et portent des valeurs de bienveillance, de tolérance et d'amour. La diversité et le respect de l'individualité de chacun sont de plus en plus mis en avant. On a plein d'outils pour changer le monde et On est imprégnée de ces bonnes ondes. On est certainement la génération la plus informée que la terre n'ai jamais portée.
    Mais j'ai très peur qu'au final cet élan s’essouffle. Des milliers d'années n'ont pas suffis à arranger les choses et faire un monde "bon", et l'être humain reste le même. On est pas plus différents des connards qui provoquent le réchauffement climatique. A côté de la gay pride organisée par mon lycée, les partis extrêmes montent en flèche, et certains de mon âge adhèrent à ces idées... Ça me rend triste.

    Le futur lointain me fais très peur, donc j'y vais étape par étape. D'abord l'année prochaine. J'ai d'ailleurs été refusée par les logements crous, ce qui veut dire que pour l'instant je serais SDF. Merci le gouvernement qui découvre le baby boom que maintenant. On verra bien.
    La seule chose que je sais avec un peu près certitude c'est que je veux voyager, voyager partout. Mais j'ai peur de ne pas trouver un filon qui me permette de le faire. Pendant très longtemps j'ai envisagé de partir en sve après le bac. Ou de faire du volontariat. Même si je ne le fais pas maintenant au final, je me suis promise de le faire un jour dans ma vie.
    Je pourrais continuer à écrire des heures et des heures, parce que j'adore ça et que j'aime bien raconter ma vie, mais on va s'arreter là pour le moment.
    Merci Madmoizelle ♥
     
    CutaPica, Louise Pétrouchka, Jujitsu et 4 autres ont BigUpé ce message.
  4. Mrs Val

    Mrs Val
    Expand Collapse

    Ceci est mon premier message sur Madmoizelle.com, je suis un sous marin, madmoizelles je vous aime, très cher rédac' j'admire votre travail (votre engagement, votre non-conventionnalité) et je félicite le youtube gang pour réussir à me contaminer par autant de bonnes ondes !

    Bonswâr !

    Je suis une 99, j'ai donc 19 ans cette année. Ma vie commence chaque matin par un petit déjeuner d'une heure, ensuite je me douche, je range ma chambre et hop à mon bureau ! Je travaille à la maison depuis deux ans, fort de deux premières années de médecine qui ont été (sans ironie) les deux plus belles années de ma vie.

    Ça va très bien, je suis en vacances !

    J'avais décidé vers avril de bosser cet été comme l'an dernier j'ai bossé dans une crêche et c'était bien sympa !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !

    Le seul projet dans mes tripes c'est être médecin militaire.
    Un lycée de l'Ouest Parisien, des notes au lance pierre, beaucoup de névroses, des parents et des amis contre l'idée de me voir partir, un échec au concours niveau bac et deux PACES foirées n'ont pas eu raison de moi puisque je passe en septembre un concours pour faire médecine ailleurs qu'en France.
    Je suis affectée en sage-femme : féministe, sportif, médical. Parfait pour moi en somme mais tant qu'il reste une chance pour son grand rêve c'est difficile de penser à autre chose.

    Autre projet : le théâtre me maintient la tête hors de l'eau depuis longtemps, à un moment cette année je me rends à un colloque sur la jeunesse d'aujourd'hui. Pensant entendre comment m'engager pour mes convictions, je rencontre des gens qui me ressemblent, j'envoie un message à mon petit ami pour lui dire à quel point tout est génial. Il me rejoins, grâce à lui je fais un pas en avant vers un auteur que j'admire. Je repars complètement lessivée après l'accumulation 'autant d'émotions, apaisée de sentir enfin mon combat réparti sur d'autres épaules que les miennes, avec une seule envie : revenir ! De là je fouine sur le net, au hasard d'un compte Twitter je trouve une adresse mail : de ce colloque est né un mouvement en collab' avec le théâtre... je fais partie du noyau maintenant et on a pas mal d'ambitions :d


    Comment avoir du pouvoir et de l'impact dans la société ?
    Comment continuer de créer et de militer tout en gardant des études pro-actives ?



    Ma principale envie c'est de ne plus être en colère
    ,
    ne pas être dans un mouvement de vengeance, (à la fin du concours j'étais sur le point d'aller en Droit -parcoursuuup- pour faire du Droit médical pour devenir directrice d'hôpital ou Ministre de la Santé limite). Pour moi c'est vraiment les AG et mes sorties artistiques qui me permettent de me laisser vivre.

    J'ai envie de faire un pas en avant dans la création et de faire lire ce que j'écris, j'ai envie de continuer le dessin (que j'ai repris pendant ces vacances), continuer la course à pied et le Nike Training Club, continuer à prendre le temps de me faire des bons petits plats.

    J'ai envie de continuer à me construire, développer encore mes carnets de réflexion personnelle. J'ai envie de rejoindre le Tutorat de ma fac et donner aux autres ce que j'ai reçu, lutter bien sûr contre les prépas privées et la propagande de l'Anemf. J'ai envie d'aller au conservatoire de théâtre aussi mais ça s'annonce compliqué avec tous mes projets :yawn:.


    J'ai envie de remercier l'Univers pour avoir mis entre mes mains les livres, les articles, les vidéos qui m'ont permis d’arrêter de faire du sport pour le physique et la compétition, d'arrêter de me comparer, d'arrêter de me brider ma vie créative, sexuelle et sentimentale.

    J'ai envie de me dire merci à moi même d'être aussi intrépide, aussi tenace et aussi spontanée dans la folie :d Merci de me donner les moyens de ne plus être atteinte par les gens toxiques, la maladresse ou le chantage émotionnel de mes proches. J'ai perdu des amis, de vue ou de vie, j'en ai rencontré d'autres, j'en ai retrouvé des anciens. De tous les horizons, de tout âge : quand le jumeau de mon petit ami passe les ECN j'ai deux poupettes qui passent le bac <3 la seule chose qui importe c'est qu'on soit bien tous ensembles :pelle:
    Je mange comme je veux, je m'épile comme je veux, je dis et je rigole de ce que je veux, je suis belle si je veux, je fais le ménage si je peux, je me casse de la maison si je veux. Je danse sans musique, je fais des jeux de mots atroces, je vais voir toutes les expos gratuites parce que je suis Picsou et je suis fière de moi !:supermad:


    J'ai un truc dire à tous les gens à qui on répète "aie confiance en toi"
    : la confiance en soi ça existe pas. Prends conscience de tes qualités et de tes défauts. Prends le temps d'améliorer ce qui d'après TOI à eu un impact négatif sur ta vie et laisse tomber ce qui semble être un défaut uniquement aux yeux des autres. Petit à petit, parfois tu vas régresser mais tu re-avancera plus vite ensuite. Au final tu seras mieux que la personne que t'as toujours voulu être, parce que tu seras toi même.

    :rainbow:
    :culotte: si tu m'as lu jusqu'ici <3
     
    #40 Mrs Val, 2 juillet 2018
    Dernière édition: 2 juillet 2018
    Kestal, Lynx Ailé, Hylo et 10 autres ont BigUpé ce message.
  5. Tinasse

    Tinasse
    Expand Collapse

    Salut les 2000 !
    J'espere que je ne débarque pas trop tard pour «témoigner». J'ai dans tous les cas bcp aimé lire tous les messages précédents ! Je suis très curieuse de voir comment tu comptes exploiter ces nombreuses réponses, Louise !
    Pour ma part, je suis de 2000, mais j'ai sauté une classe. Depuis le temps j'ai été adoptée par les 99 ! :)
    Ma vie a beaucoup changé cette année, ou je suis entrée en prépa (une Bl, lettres sciences sociales + maths). En term, j'ai eu une année très compliquée ou mon fardeau à été l'orientation. J'aimais tout, je suis super curieuse, j'aimais l'ambiance lycée même si au fond j'en avais marre et que je voulais du changement ! La prépa me tentait bien mais j'avais un tel syndrome de imposteur que je n'osais pas y croire et j'ai presque saboté mon année, en stressant, en abandonnant des DS parce que je me disais que j'étais nulle. Mais, j'ai finalement intégré une petite prepa de province. Comme je venais de S, j'ai travaillé d'arche pied pour rattraper mon retard en Ses. Et, ô miracle ! Non seulement, la prépa m'a plu, mais j'ai eu de bons résultats ! Bref j'en profite pour passer un petit message, battez vous contre votre syndrome de l'imposteur, ça en vaut la peine ! J'ai été frappée de voir à quel point il était présent dans le classe. Dans la tête de classe, on retrouve une grande majorité de mecs, alors qu'ils sont ultra minoritaires !
    L'année de term à été un grand vide pour moi, mais je suis sortie d'un état très déprimé, si ce n'est dépressif en décidant d'aller voir une psy et en me faisant de nouveaux amis. Franchement, n'hésitez pas à consulter , même une courte période de votre vie, c'est si libérateur et éclairant !
    Bref, les choses sont chouettes pour moi depuis que je suis en prépa, je m'éclate, j'apprends plein de trucs et je me suis fais de chouettes amis, notamment à l'internat !
    Les seuls moins, c'est le stress et la fatigue toujours présents.
    Pour ce qui est de mes passions, elles sont pour le moment entre parenthèses ! J'ai hésité a faire de la musique mon métier, et ça restera un hobby pour moi !

    Pour ce qui est de mes peurs, elles sont en deux catégories,
    1) La peur de voir le monde se refermer, avec la montée de l'extrême droite en Europe, l'avènement de Trump aux US... Mais aussi la peur de voir mon pays être si homophobe, xénophobe, voir raciste, antisémite et égoïste face des problèmes qui n'en sont pas comme l'arrivée de quelques migrants...
    2) Mes peurs personnelles pour mon avenir. Je me retrouve assez dans ce que disait Legume Vert sur l'ambition. Je veux être épanouie dans mon métier, être utile aux autres mais je suis aussi poussée par mon ambition qui est toxique parce qu'elle semble assez irréalisable (comme avoir l'ENS à mon concours de fin de prépa ??).

    Mes projets, c'est de pouvoir être utile aux autres, et m'ouvrir. Voyager, faire du volontariat, mais aussi plus simplement discuter avec les gens autour de moi. Avec des inconnus (c'est tellement enrichissant, vraiment, osez le faire !), mais avec les gens proches de moi, comme ma classe. J'ai essayé autant que je le pouvais de soutenir les personnes qui partageaient mon expérience en prépa pour les aider à prendre confiance en eux, à combattre le syndrome de l'imposteur et à réussir leurs concours ! J'échange aussi beaucoup à propos du féminisme et de l'acceptation de soi avec mes amies pour partager tout ce que Mad m'a apprit et m'a apporté !
    J'essaye aussi de parler de moi pour sensibiliser les gens aux différences. Je vis dans une situation familiale assez atypique. J'ai des parents séparés (pas si extraordinaire,certes), un grand frère autiste, et je suis moi même un zèbre (c'est un joli petit mot pour dire surdoué). Comprendre ma différence et celle de mon frère, représente une vrai quête identitaire pour moi, que j'ai vraiment approfondis cette année. Mais je remarque que les gens sont aussi très curieux et posent plein de questions, puisque ce n'est finalement pas si répandu que ça. Cela va sans dire que cela modifie grandement ma relation à ma famille. L'internat à été un vrai souffle libérateur pour moi !

    J'espère que ma réponse aura pu apporter une pierre ou au moins un caillou à l'édifice ! Merci à Mad (et à Louise!) de lancer des sujets de conversation et de réflexion aussi chouettes et enrichissants !
     
    CutaPica, Louise Pétrouchka et Clarinou18 ont BigUpé ce message.
  6. Anna421

    Anna421
    Expand Collapse

    Bon je suis né en 2000 aussi et j'ai même pas 18 ans c'est dire. Comme beaucoup ici madmoizelle a un peu fait mon éducation. En fait non, disons que j'avais déjà ces idées présentes en moi mais mad m'a aidé a m'affirmer et a me sentir moi seul aussi. Grâce a un témoignage j'ai compris que oui on pouvait aimer les filles et les garçons et plus tard je me suis senti moins seul dans ma non binarite ( bon et du coup j'ai compris qu'on pouvait aimer les filles les garçons et les personnes non binaires ). Je suis fier un peu grâce a vous, fier de mes poils.
    L'année prochaine je pars dans une grande ville, je rêve de voyager et qui sait un jour peut être vous rejoindre. (Par contre que je ne vous reprenne pas a faire des articles aussi horrible que celui sur la manière dont se masturbe un homme trans)
     
    Badoufle, CutaPica et Louise Pétrouchka ont BigUpé ce message.
  7. Isaliiine

    Isaliiine
    Expand Collapse
    Guest

    Hé, les 2000, est-ce qu'à la fin de chaque année scolaire de primaire il y avait tout le monde qui ramenait ses gameboys pour jouer à Pokemon ? :puppyeyes:
     
  8. Jadouu

    Jadouu
    Expand Collapse

    @Isaliiine Haha noon dans mon école on avait pas le droit aux jeux vidéos (nintendo et tout) mais on ramenait pleins de jeux de sociétés, ou par exemple des cartes Pokemons :nod:
     
    CutaPica et Isaliiine ont BigUpé.
  9. Tinasse

    Tinasse
    Expand Collapse

    Non.. pour moi aussi c'était jeu de société a la fin de l'année... Mais c'était cartes pokemon tout le reste de l'année !
     
    CutaPica et Isaliiine ont BigUpé.
  10. garance46

    garance46
    Expand Collapse

    1999 ! et 19 ans
    c'est quelque chose de touché des doigts la vingtaine, d'avoir ses premieres expériences professionelles, d'apprendre a vivre sans les parents, de vivre en tant que jeune femme dans un monde qui n'est pas si tendre et bienveillant que je l'imaginais. Mais deja depuis 3 ans j'ai eu plusieurs déclic : de bons amis qui ont été proches de moi a une période difficile et ensuite la découverte de madmoizelle qui a changé beaucoup de chose en moi et qui m'a permis de m'affirmer. Donc meme si parfois j'ai des angoisses des inquietudes des incertitudes et des doutes sur moi, mon futur etc; en lisant mad et en etant avec les personnes que j'aime j'affronte la vie avec plus de sérénité
     
    CutaPica et Jadouu ont BigUpé.
  11. Chatmooth

    Chatmooth
    Expand Collapse

    Je sors de mon sous-marin, mon premier message sur le forum <3 ~ JE-AH ANGOISSE. Pavé spotted, mes excuses.

    Je m'appelle Maud, et je suis des années 2000 (à deux semaines près j'étais de 99!). Je suis à moitié vietnamienne, et du côté de ma famille vietnamienne, on déforme la prononciation de mon prénom, ce qui résulte au charmant : "MOUTE". Mais au lieu de prendre le pseudo Moute, qui pourrait être mignon sur un malentendu mais qui est franchement ridicule, j'ai adopté le pseudo Chatmooth (ce qui fait référence à la blague nulle au début du film RrrrRrrr!, avec les poulemouths et les vermouths, et mon amour inconditionnel pour les chats). Tout compte fait, j'aurais peut-être du prendre le pseudo Moute. Je suis végétarienne, j'aime l'odeur des vieux livres, j'aime manger salé au petit déjeuner, éternelle introvertie, je porte des vêtements beaucoup trop grands, magicienne des cocktails à mes heures perdues, fana du réglisse (cette révélation me fait perdre 50% des lecteurs, misère), grande admiratrice des polaroids, du cinéma et de la littérature. Voilà, c'est moi. Aimez-moi s'il vous plaît. (je peux vous acheter avec des caramels maison si vous voulez).

    Je pose ma pierre à ce topic qui m'inspire beaucoup, j'aime cette idée de "communauté des 2000" qui fait part des craintes, des parcours, des aspirations. J'adore lire vos réponses!

    Alors si je devais résumer ma vie en ce moment (là j'ai tout de suite le monologue de Scribe avec le "Si je devais résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d'abord des rencontres." pardon je m'égare), je dirais que tout va beaucoup trop vite dans ma vie. J'ai toujours grandi avec l'idée que l'échec était quelque chose d'extrêmement positif, cette idée s'est confirmé avec tous les témoignages que j'ai pu lire, rencontrer dans la vie.. Mais qu'est ce que je peux dire de mon parcours à moi? Pas grand chose. Pas d'anecdote, peu d'efforts, c'est tout lisse. Parfois ça me fait de la peine, j'ai l'impression de n'être pas légitime à avoir ce que j'ai, dans le sens où sur tous les points de vue ma vie remplit un certain nombre de critères qui sont vus comme les éléments garantissant le bonheur dans notre société moderne. Je vais paraître ingrate, mais je veux connaître l'erreur, je veux connaître l'aventure, et surtout rencontrer des embûches. Parce que ça fait partie de la vie, et j'ai l'impression que la mienne est sacrément incomplète.
    Ma vie personnelle ? J'ai eu mon bac mention TB avec les Félicitations du Jury sans vraiment travailler, j'ai mon copain depuis 3 ans, les mêmes amis depuis toujours, j'emménage à la rentrée à Paris pour commencer des études dans un chouette appartement avec ma meilleure amie... Tout ça est parfait, tout ça me plaît, mais..il manque quelque chose. Je rencontre des gens de mon âge qui ont des passions, qui ont des projets insolites, qui vivent des choses palpitantes que je ne vivrai peut-être jamais..donc ouais je cultive une sorte d'envie. Peut-être que j'ai trop d'attentes de la vie et que j'ai une vision un peu trop passionnée/romanesque de celle-ci... Et puis après tout, en 2018, Internet et les réseaux sociaux ont ouvert un champ des possibles inédit aux jeunes. C'est très inspirant et fortifiant de savoir qu'on peut tout faire, tout être, tout essayer.. je n'ai pas envie de me fixer dans une vie prédéfinie avant d'avoir tout essayé, je veux me perdre.
    Je tiens un journal intime dans lequel j'écris beaucoup. J'aimerais vraiment, mais tellement, pouvoir, à la fin de ce journal, le relire et voir à quel point j'ai évolué, je me suis forgée.. J'ai envie de me construire en tant que femme, et en tant qu'adulte (en ce sens, (alerte déclaration d'amour) Madmoizelle.com est une véritable pépite, un moyen de m'éduquer, de m'informer) . Et non pas rester l'adolescente ingrate et pleurnicharde parfois immature que je suis. J'ai beaucoup d'attentes pour l'année qui va suivre, parce qu'elle signe le début de mon indépendance, et je l'espère le début de nouvelles aventures. J'imagine que ce qui me manque le plus, c'est le courage de sortir de ma zone de confort. Rester là dedans parce que c'est parfait, c'est confortable et beaucoup voudraient ma vie. Mais je veux prendre ma chance, et m'élancer dans l'inconnu. (allons conquérir Paris ui ui, motivation d'une jeune fille des montagnes..)
    Comment je me sens dans la société ? Dans le monde ? La question est vaste. J'ai pleinement conscience d'être un tantinet trop optimiste en disant que tout me plaît et que je suis reconnaissante et satisfaite du monde parce que bien-sûr il y a des problèmes. ET HOULA IL Y EN A DES TAS. Cette année, j'ai appris que des femmes de ma famille ont été violées quand elles avaient à peu près mon âge, et ça m'a littéralement anéantie de l'apprendre. Une grande claque. La claque de voir, d'entendre, d'apprendre qu'il y a chaque jour tel cas de harcèlement, tel cas d'intimidation, d'oppression, de violence.. Savoir qu'au moment où j'écris ce message, des jeunes filles sont conditionnées et élevées dans la soumission et la peur des hommes. Me savoir inférieure pour certaines personnes dans ce monde. C'est sûrement le pitch entendu par chaque féministe, rien d'original mais mon seul souhait étendu à l'ensemble du monde serait de proposer un monde plus sûr pour les femmes, pour tout le monde. Lutter pour s'imposer en tant que femme indépendante, forte, avec des convictions, des aspirations bien au delà de celles proposées par la société.
    Je m'embarque dans des études de philosophie, et ça me transporte de joie de savoir qu'un homme pourrait être capable de libérer un autre grâce au dialogue dans la non-violence, le questionner, l'aider à se dépasser, comprendre..

    Dans ma vie je souhaite philosopher un peu plus chaque jour, lire un peu plus, moins me préoccuper de mon poids et de l'allure que j'aurai face à l'inconnu qui va me voir deux secondes dans la rue, essayer de me sortir les doigts et m'engager pour des choses qui en valent la peine (je suis touchée par la cause animale également), cultiver mon semblant de talent en théâtre (3 années affreuses d'option théâtre au lycée avec 8H/semaine, un vrai calvaire compte tenu des conditions des cours mais paradoxalement ça a déclenché une passion pour le jeu, trouvons du positif dans le masochisme hourra!), pouvoir entretenir des pots d'aloe vera, tenir longtemps un bullet journal pour être ce genre de Wonderwoman ultra organisée, et s'il vous plaît, du temps pour voir des films, je ne pourrais pas tenir sans, battre mes démons, mes angoisses, ma timidité, ayant jamais vraiment voyagé j'aimerais découvrir le monde, mais d'abord..conquérir Paris !

    Salutations du soir. <3 Merci à toi qui vient de lire ce pavé infâme, quelle détermination !
     
    Badoufle, Jadouu, Lolk et 4 autres ont BigUpé ce message.
  12. Solovey

    Solovey
    Expand Collapse
    breathe in the light and say goodbye

    Oh, salut.

    C’est de derrière un nuage que je sors, pas tant d’un sous marin, je préfère observer d’en haut sans risquer de me prendre une pierre dans le crâne. Et puis il y fait bon, et il y a comme des effluves de lin et de pêches qui vont et viennent.

    2000, en avril. Saint Petersburg. Enfin, pour cette vie là.

    J’ai longtemps hésité à poster. C’est vrai, à quoi bon parler de soi, c’est quelque chose qui m’a beaucoup ralentie pendant très longtemps. Cache-toi et observe, agis sans faire craqueler les feuilles sur ton passage.

    Mais il y a quelque chose qui m’a plu, dans la formulation de cet appel à témoins. Je ne sais pas, peut être l’évocation d’une certaine communauté, le rassemblement des enfants du début du deuxième millénaire. La fin d’un cycle et le début d’autre chose; comme pour tout chose ici. Et nous autres êtres à l’apparence humaine, nous aimons porter nos pierres aux édifices, marquer les dates et illustrer ces cycles pour en garder un arrière goût un peu mélancolique. On se retourne en arrière et on continue notre chemin.

    Et je dis bien à l’apparence humaine, car je me suis longtemps sentie comme une âme dans une enveloppe charnelle. C’est encore le cas, en réalité, et le simple fait que je me sois faite cette réflexion fait que je n’arriverais pas à m’en détacher. Tu en sais trop, Rea, tu ne peux plus effacer.

    Cette enveloppe, je l’aime bien. Elle me sert, il faut bien contenir tout ce qu’on est quelque part. Trop légère, trop longiligne, comme un bâton prêt à se briser au moindre coup de vent; mais voila, je valse avec lui, et entre les gouttes, c’est en osmose avec lui que je me mouve. Les lances de lumières se plantent dans mon dos, dans ma nuque; ça m’émoustille, ça me plaît. Et ça ressort dans ce que je fais.

    Je vis dans mes rêves et je rêve la réalité, peut être est ce ce qui me pèse le plus. Alors, comme ma voix ne parle pas la langue de mes mots, je crée, j’écris.

    J’ai entrepris des études d’art, mes proches m’ont toujours poussé à en faire une force. Malgré tout ce qui me passionne ; le comportement humain, la littérature, les sciences, l’astrophysique, la philosophie et la nature, et encore ... j’ai décidé de suivre cette voie, cette voix.

    Je savais que j’allais être déçue, alors je ne l’ai pas été. Dites, ça prend sens?

    On pourrait me dire que « tu ne va pas avec l’environnement » mais c’est tellement faux. On est tous là pour évoluer indépendamment, et on a besoin des autres pour grandir. Et les autres ont besoin de nous pour grandir.

    Tout ce que je souhaite, c’est de continuer à peindre mes rêves pour les ramener à la réalité. Et peu à peu, tenter d’y faire rentrer des gens; j’ai du mal avec ça, mais ça ira. J’enchaîne cycles de vie après cycles de vie, être sur Terre demande de faire des efforts d’adaptation. Et j’aime tant les petites choses de la vie, tellement plus que ce qui semble inspirant pour d’autres. J’aime les jolies réverbérations de lumières, j’aime ce mur qui change de couleur à l’approche d’une ombre, j’aime les feuilles translucides du figuier par lesquelles le soleil tente de se frayer un chemin. J’aime la sensation de ma peau contre un drap en coton, j’aime le bruit de sa caresse. J’aime le goût du fromage blanc sur un toast, j’aime les odeurs de sève de pin et de pluie. Et parfois j’ai l’impression de tout ressentir plus fort, trop fort, parfois je pleure à la vue de la vie, et je prétexte ma lentille de contact qui me fait mal. Ou le pollen. Mais qu’importe, il faut de tout pour faire un monde, et ça me plaît bien, ce séjour.

    Oh et, si vous êtes curieux, je dessine ici; Solaveyi sur Instagram

    Enfin, je ne fais pas que ça, il y a aussi des moments de vie et des textes parfois. Mais j’aime bien les messages spontanés, les rencontres mêmes brèves, même deux mots en helvetica 12px échangés.

    Bonne journée, soirée, c’étaient beaucoup trop de choses de dites d’un coup :fleur:
     
    #48 Solovey, 10 août 2018
    Dernière édition: 14 août 2018
    CutaPica, Chatmooth, Ivy. et 1 autre membre ont BigUpé ce message.