« Vous n'aurez pas ma haine », le discours d'un père dont la femme est morte au Bataclan

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Lea Bucci, le 18 novembre 2015.

  1. Lea Bucci

    Lea Bucci
    Expand Collapse

  2. Candbitch

    Candbitch
    Expand Collapse

    Tout mon respect et mes condoloéances à ces deux hommes/bonhommes. Je suis impressionnée par tant de sang-froid quand on perd sa moitié pour moi c'est inimaginable rien que le fait de penser à perdre mon homme un jour me tord les tripes...courage à tous et toutes !
     
    ChansonMuette a BigUpé ce message
  3. PtitePlume

    PtitePlume
    Expand Collapse

    <3 très émouvant
     
  4. Aguarà

    Aguarà
    Expand Collapse

    Mon clavier est trempé :tears:

    Et je trouve que, si, c'est un exemple et un être formidable, le fait qu'il s'admette à lui-même qu'il risque de céder à la haine mais qu'il se rend compte que c'est cette haine qu'il ne faut surtout pas laisser grandir, c'est formidable et ce serait formidable que des personnes le prenne en exemple. Moi qui n'ai pas été touchée mais qui me laisser facilement aller à des moments de haine, je vais en tout cas le prendre en exemple.
    Courage à lui, à son fils, à tout ceux qui comme lui ont perdu quelqu'un qu'ils aimaient. Courage.
     
    agapanthe7 a BigUpé ce message
  5. Liza Radley

    Liza Radley
    Expand Collapse
    .

    c'est très christique, courage pour lui et son fils :calin:
     
  6. Astyana

    Astyana
    Expand Collapse
    I have been bent and broken but...I hope...into a better shape

    Quel homme ! Bien qu'il dit qu'il ne se considère pas comme une personne exceptionnelle, je trouve qu'il l'est. A sa place, je serais rongée par la haine
     
    ChansonMuette a BigUpé ce message
  7. shavri

    shavri
    Expand Collapse

    J'ai les larmes aux yeux de penser a cet homme qui a perdu la femme qu'il aimait depuis 12 ans et à son bébé qui ne souviendra pas de sa maman autrement que par des photos, vidéo...

    Il a beaucoup de courage et de force de caractère de ne pas se laisser aller, même si il dit lui même qu'il y aura surement des moments ou il sera en colère, et qui ne le serait pas.

    Mon mari a faillit mourir en début d'année d'une grippe mal soignée qui a dégénérée de façon dramatique. J'ai toujours envie d'aller hurler sur son ancien médecin que si on lui avait donné des antibiotiques immédiatement vu ses antécédents et mis en arrêt de travail au lieu de lui dire "de prendre sur lui et de revenir si ça va vraiment pas", il aurait pas terminé 3 semaines en soin intensif.
     
    Muwglyk a BigUpé ce message
Chargement...