« Vous seriez sidéré de savoir comment on se sent, à 21 ans, après qu'un vieux mec a mis sa langue dans votre bouche »

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Clemence Bodoc, le 15 mai 2016.

  1. Clemence Bodoc

    Clemence Bodoc
    Expand Collapse
    Rédactrice en chef
    Membre de l'équipe

  2. Fleur d'oranger*

    Fleur d'oranger*
    Expand Collapse

    Mon collègue, la trentaine, célibataire en manque, qui cherche à sauter sur tout ce qui bouge, un peu homme préhistorique.

    Quand je suis arrivée, il me faisait des commentaires du genre "je peux te réchauffer" à un simple "il fait froid", ou "je peux te faire un massage" si je disais que j'étais fatiguée. Des blagues... il a mis une couche pour rire et m'a dit qu'il voulait que je lui donne la tétée...
    Je n'ai jamais mis de jupe au travail parce qu'il mate énormément. Il regarde souvent passer les femmes dans la rue et fait des commentaires "oh elle avait pas de soutif !! ah ba moi je regarde hein !!". etc.

    Maintenant il a arrêté toutes ses tentatives de drague, il a compris. Et je ne me sens plus mal à l'aise comme au début.

    Mais je n'ai jamais pu me plaindre. Mon patron rigole bien à toutes ses blagues. Ma patronne l'a encouragé à tenter sa chance avec moi ! Il ne faisait pas ça à mes autres collègues, et en plus je suis le genre de fille timide. On m'aurait dit que c'était pour rire. Et c'est difficile de se plaindre quand on vient d'arriver.

    Et ce ne sont que qq remarques. C'est rien.
     
    Amara81, copaulette, Lis et 14 autres ont BigUpé ce message.
  3. Crazy

    Crazy
    Expand Collapse
    "Il ne faut pas confondre ce qui est personnel et ce qui est important." (Terry Pratchett)

    Dans mon premier boulot, il y a une quinzaine d'années, on m'a reproché plusieurs fois d'être "pas assez féminine", de ne pas me mettre en jupe ou me maquiller (j'étais webmaster, pas vraiment un boulot où on faisait des relations publiques).

    Je ne sais pas s'il y a eu du harcèlement plus "sérieux" que ça, mais sur les 4 femmes qui travaillaient là (avec une demi-douzaine d'hommes), deux ont démissionné parce qu'elles trouvaient l'ambiance pourrie, moi j'ai été licenciée "pour cause réelle et sérieuse"... parce que je consultais des sites avec de la pub :facepalm: (j'aurais dû me battre, mais j'étais jeune, j'ai laissé tomber :sad:) et la quatrième était la copine du patron...
     
    copaulette, Lis, Mlle C. et 6 autres ont BigUpé ce message.
  4. Howling

    Howling
    Expand Collapse

    @ParasitA Je trouve la moral de ton histoire d'harcèlement plutôt triste. Tu es devenue moins naïve, mais en quoi as-tu été naïve ? Tu n'as envoyé aucuns signaux à ces messieurs. Lorsque consciemment on ne fait rien on ne peut pas accuser notre inconscient d'être fautif. Tu as juste aidé un collègue à aller chercher du bois et tu as demandé réconfort à un autre qui à abuser de sa position. Alors pourquoi ce serait à toi de changer, d'être moins naïve ? Tu as certainement raison de l'être en vu de ton histoire que je trouve complètement sidérante par ailleurs :erf:
    (Ce n'est pas du tout un reproche mais c'est triste que l'on soit désormais "obliger" de changer notre comportement pour éviter le harcèlement :goth:)
    :fleur:
     
    Peace&Love&It;3, Lis, Hewilan et 22 autres ont BigUpé ce message.
  5. LunaaaD

    LunaaaD
    Expand Collapse

    Dans la chaine de resto ou je bossais avant, le contrôleur qualité qui devait avoir bien 45 ans, qui me faisait tout le temps "des blagues" dégueulasses, et se foutait de moi quand je rougissais. J'avais beau protester, dire que c'était pas drôle, il balayait tout d'un revers de main en disant qu'avec moi, c'était "trop facile". Et avec mes patrons à côté, je pouvais pas faire grand chose.
    Ah et d'ailleurs un de mes patrons me demandait tout le temps de l'accepter dans ses amis Facebook, mais j'ai tenu tête! Faut pas déconner non plus. Et j'ai bien fait parce qu'une de mes collègues a accepter, résultat il commente ses photos perso...
     
    copaulette, Peace&Love&It;3, Lis et 13 autres ont BigUpé ce message.
  6. Fleur d'oranger*

    Fleur d'oranger*
    Expand Collapse

    @LunaaaD je comprends très bien pour le rougissement. Moi aussi je rougis, et c'est considéré par lui et ma chef comme s'il me plaisait mais que j'étais trop timide pour le dire !
    Alors que non, je rougis pour pleins de raisons, et surtout quand je suis gênée.
     
    Lis, Hewilan, Alonso et 7 autres ont BigUpé ce message.
  7. Ancalimars

    Ancalimars
    Expand Collapse
    The good the bad and the cheeky

    N'hésitez pas à me donner votre avis si vous pensez que mon impression est fausse, mais on dirait qu'ici en France, on fait encore la part belle à tout ce qui est plaisanteries graveleuses, sexisme décomplexé, drague lourde et bruyante...beaucoup semblent penser que c'est un comportement normal pour un homme...:mur:
    J'ai pu le constater alors que j'étais encore scolarisée entre les regards appuyés et les clins d’œils pas vraiment discrets de certains professeurs. Puis en stage sur un salon événementiel, l'un des responsables (âgé et costume-cravate) qui s'extasiait ouvertement devant les danseuses...bref les personnes censées nous encadrer ne pensaient même pas que c'était un mauvais exemple :sweatdrop:.
    Après les lourdeaux ne sont pas tous des agresseurs, mais je suis toujours choquée d'entendre des allusions sexuelles en milieu professionnel parfois sous couvert de convivialité...et celle qui n'aime pas c'est forcément une coincée :stressed:.
    Voilà je pense qu'il y a un gros retard de la société à ce niveau.
     
    Crazy, Peace&Love&It;3, Hewilan et 19 autres ont BigUpé ce message.
  8. Bouledenerfs

    Bouledenerfs
    Expand Collapse

    C'est etonnant (j'allais dire marrant mais ca n'a rien de drole) j'etais entrain de me dire "elles ont pas de chances ces filles il ne m'est jamais rien arriver". Et puis apres je me rappelle de ce pote de mon pere qui ne pouvait m'empecher de me regarder de haut en bas, de ce prof de geo tjs le nez dans nos decolletes qui rigolait si on se recrouvait, de ce coup de telephone dans une entreprise "bonjour est-ce que machin est la?
    - non ce n'est pas le bon bureau
    - je plaisante je voulais juste entendre votre jolie voix".
    Ca me paraissait banale. J'ai eu la chance d'avoir des boss respecteux (tjs tres jeunes aussi) pour autant ce n'est pas super normal.
     
    copaulette, Lis, Hewilan et 9 autres ont BigUpé ce message.
  9. Hililo

    Hililo
    Expand Collapse
    [I][B]Seul le vide permet à un plein de se créer.[/B][/I]

    J'ai deux exemples de situations de ce genre.
    La première c'était lors de mon premier stage, j'avais 18ans. Je faisais un stage dans une entreprise de maçonnerie et lors de mon premier jour je discute bien avec un des ouvriers de l'équipe, la quarantaine, marié, deux enfants. À la fin de la journée il me demande quand est-ce qu'on se voit. Je lui réponds crédule "demain". Il me dit "non mais en dehors du travail". Je n'ai pas su quoi répondre. Il a continué à faire des petites blagues de ce genre le reste du stage, j'ai pris mes distances.
    Le deuxième exemple est arrivé à une de mes amies avec laquelle je travaillais. On faisait la fouille du public avant les matchs de foot (jobs étudiant de rêve *ironie*) et nos supérieurs étaient plus ou moins tactiles et dragueurs sans dépasser les bornes, du gère relous mais gentils. Mon amie ne rentre pas vraiment dans les normes de la " féminité " cheveux courts, pas de maquillage. Elle me raconte que l'un des chefs lui a dit "t'es pas vraiment jolie, mais par derrière ça passerait." J'en ai été sidérée ! Je ne suis jamais retournée travailler pour eux.
     
    copaulette, Crazy, Lis et 15 autres ont BigUpé ce message.
  10. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    Poincaré de Kaamelott, Enquêtrice Sherlockienne du topic SOS Madmoizelle contre l'invasion des Illumymynatis.

    non malheureusement je pense que tu as raison :erf:
    absolument toutes les personnes de mon entourage pense qu'il est normal pour un homme de faire preuve de remarques ou comportements qualifiés, par moi et nous ici sur madz, d'harcèlement sexuel :stare:
    j'ai jamais réussi à faire changer d'opinion ma famille. J'y arrive peu à peu avec ma meilleure amie. Aujourd'hui elle a enfin (enfin je crois) compris que non elle n'était pas obligé de dire oui aux "envies" de son petit-ami. Là dés que la conversation s'y prête, je lui rappelle que le harcèlement sexuel ou le comportement sexiste commis par qui que ce soit n'est pas moral, pas légal et surtout pas "normal" :sweatdrop: mais autant dire que c'est pas facile. ya toute une éducation morale à refaire donc bon...
    et concernant les blagues graveleuses, effectivement, je confirme que tu passes pour une coincé. Toute ma famille adore faire des blagues sur le sexe, et étant la seule à ne pas aimer ça, je passe pour la coincée de la famille :stare:
     
    Lis, Kaus Australis, Marie Requin et 8 autres ont BigUpé ce message.
  11. PieMaker

    PieMaker
    Expand Collapse
    Euh ?

    Je remarque que le harcèlement passe souvent pour de l'humour graveleux que tout le monde accepte plus au moins avec un haussement d'épaule ...

    Lors de mon 1er stage de 6 mois (j'avais 23 ans), un de mes collègues -marié avec des enfants- passait son temps à me faire des blagues sur skype du style " ah ok je te rends ce service mais je ne savais pas si tu vas apprécier ce que je vais te demander en retour !" ou " tu me feras des bisous ? etc." c'était jamais devant mes autres collègues bien sûr. J'étais HYPER mal à l'aise et esquivait toujours ses rem

    En salle déjeuner avec mes collègues femmes, j'ai appris qu'il avait une réputation de dragueur et elles plaisantaient en disant qu'il n'aurait rien à se mettre sous la dent car toutes les stagiaires filles avaient des copains. Je n'ai rien dit mais j'étais loin de trouver ça drôle. Le pire c'est que ce mec était adorable avec tout le monde et rendait beaucoup de services. Comment se plaindre et passer pour la chieuse de service ?

    Plus tard j'ai appris qu'il faisait des avances à TOUTES les stagiaires, d'un côté ça m'a soulagé car je me suis sentie moins seule et j'ai pu en parler. Mais l'une d'elle l'a rembarré et il l'a mal pris, donc il lui mettait des bâtons dans les roues et elle était toujours la dernière servie quand elle avait besoin d'un truc de sa part. Une autre est entrée dans son jeu pour voir jusqu'où il irait (pas tellement en mode drague mais plutôt "tu me dis ça pour rire ou t'es sérieux ?") et il lui a proposé de la rejoindre dans le parking de la boîte...

    Sur le coup ça ne me semblait pas grave. Tout le monde le savait et en riait. Mais en en parlant à ma meilleure amie et ma mère et en ressortant des messages skype que j'avais gardés, j'ai compris qu'il y avait un problème. Ma mère, super énervée contre le gars, m'a dit que j'aurais dû le dénoncer à mon maître de stage. mais comme je disais plus haut, je pense que je serais passée pour la stagiaire un peu prude et sans humour donc je n'avais rien dit à l'époque... 4 ans après j'y pense encore donc au final, non, ce n'était pas "juste de l'humour" :/

    edit : et du coup en lisant vos témoignages je me sens chanceuse que cela ne soit pas allé plus loin ou que cela m'ait rendu la vie au boulot insupportable.

    @Fleur d'oranger* : je compatis :/ dans le cadre du travail c'est très dur de se plaindre, on a peur de remettre en cause son boulot, et surtout quand nos supérieurs sont au courants et que cela ne les dérange pas, au final, quels recours existent ? Alors souvent on se tait et on attend que ça passe :/
     
    copaulette, CanetonVariable, Crazy et 15 autres ont BigUpé ce message.
  12. Laoragwen

    Laoragwen
    Expand Collapse
    Poincaré de Kaamelott, Enquêtrice Sherlockienne du topic SOS Madmoizelle contre l'invasion des Illumymynatis.

    du coup ce que tu dis ma rappelle lorsqu'on dit aux enfants de faire bisous pour remercier quelqu'un :hesite:
    on aide ou on offre quelque chose à un gosse, il dit merci et ensuite très souvent ses parents lui dise de faire un bisou.
    Moi qui n'est jamais était très contact physique, j'ai toujours étais trés mal à l'aise dans ce genre de situation étant enfant. Et maintenant adulte, j'ai déjà eu des hommes inconnues ou non me demander de leur faire un bisou pour les remercier : ma réaction est toujours la même "euh, non :eh: "

    du coup je me demande si cette façon de penser des hommes : que les filles/femmes leur doivent bien un bisou pour leur comportement, qui est final juste un comportement sympathique ou correct, ne viendrait pas d'une société où on apprend aux enfants que pour remercier, un "bisou" vaut mieux qu'un simple mot :hesite: ça serait en fait juste la perpétuation d'une éducation générale.
     
    Crazy, Peace&Love&It;3, Alaska Nokomis et 15 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...