Voyages, amours erasmus et même plus...!

Sujet dans 'Blabla Général' lancé par Lalibulle, le 23 avril 2009.

  1. Lalibulle

    Lalibulle
    Expand Collapse

    Salut les Madmoizelles!

    je lance un topic un peu vague mais qui, je pense, peut déclencher pas mal de réactions!
    Que pensez vous des relations amoureuses en erasmus? celles qu'on avait avant de partir, celles qu'on crées quand on est là bas, celles qu'on arrête ou continue quand on revient? sérieux, pas sérieux? sentiments, ou pas?

    ET APRES? c'est souvent en partant un an à l'étranger que l'on réalise qu'on ne veut pas se priver de bouger pour le reste de sa vie. si on a attrapé la maladie des voyages et qu'on veut trouver un job permettant de voyager de par le monde, est-il quand-même possible d'avoir une vie amoureuse épanouie? ou faut-il sacrifier l'un au profit de l'autre? faire des compromis et se dire que notre vie sentimentale ne sera jamais stable tant qu'on ne sera pas posée quelque part? C'est quand on a 20 ans, pas de maison, pas de mari, pas d'enfants, qu'on peut se permettre de faire des choses difficilement faisable à 40 ans! mais c'est aussi à 20 ans qu'on a parfois envie d'un gentil amoureux...

    Alors, vos réactions?
     
  2. Devka.

    Devka.
    Expand Collapse
    Back in business, bitch

    Ton topic m'intéresse parce que j'aimerais faire exactement ça de ma vie à 20 ans. Je veux dire après un an avec Erasmus. Et en même temps, il y a les études & c'est plutôt compliqué de joindre les deux. Puis aussi, je me demande avec qui je partirais, un amoureux, ouais pourquoi pas, mais faudrait qu'il ai les mêmes envies que moi là-dessus. Bref, j'ai aussi besoin de voir des éventuels témoignages :)
     
  3. AnonymousUser

    AnonymousUser
    Expand Collapse
    Guest

    J'ai eu à peu près la même expérience que Nena Canela, sauf que c'était en Italie donc c'était moins caliente. J'étais célibataire mais j'en ai pas vraiment profité pour plein de raisons, et surtout parce que je tombe sur les mauvais et que je suis super exigeante, bref. Le souci c'est que j'étais dans une petite ville, donc petit campus et pas trop de grosses grosses soirées à gogo. J'avais flashé sur un suédois mais...il était casé, après sur un parisien...mais il voulait choper des italiennes (il a réussi d'ailleurs).

    Beaucoup de couples que je connaissais avant que l'un d'entre eux parte en erasmus, n'ont pas tenu. C'est pas une généralité mais ça arrive souvent si c'est une relation fragile. Puis c'est vrai qu'être à l'étranger, faire plein de rencontres, créer des liens, et se freiner parce qu'on a un copain; ce n'est pas facile.
     
Chargement...