#VraisProblèmesUniversité pointe du doigt la précarité des étudiants

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Anouk Perry, le 13 avril 2016.

  1. Anouk Perry

    Anouk Perry
    Expand Collapse
    Membre de l'équipe

  2. Chazou

    Chazou
    Expand Collapse
    Rêveuse cynique et naïve invétérée.

    Truc qui me saoule bien comme il faut pas : le CROUS. Pitié les gars soyez réguliers c'est ridicule de nous donner les bourses à des dates différentes tous les mois. On fait comment pour payer notre loyer quand on reçoit les bourses le 18 ou le 20 ? Ca se paye en début de mois les loyers hein :stare::goth::scream:

    Ha aussi : on est sensé avoir un système de SEMESTRE. Donc c'est sensé être SIX MOIS. Sauf qu'on commence les cours entre mi septembre ou mi octobre et on finit très (trop) tôt. Alors oui, on est le 13 avril, j'ai fini les cours. Et ça me saoule. Je préférerais finir en juin et avoir plus de temps pour apprendre les notions qu'on voit en cours. Entre les vacances ect on a même pas huit mois de cours. Je trouve ça ridicule. Et ça m'énerve parce qu'après les étudiants passent pour des branleurs alors que non, on est pas tous des branleurs.

    Voilà pour mon petit coup de gueule :lol:
     
    Bernarde, melumelo, Eachna et 15 autres ont BigUpé ce message.
  3. Métempsycose

    Métempsycose
    Expand Collapse
    (Presque) spécialiste ès tatouages fleuris

    En Belgique il y a un système de quadrimestre et c'est beaucoup plus logique et adapté à la morphologie des années académiques !
     
  4. Chazou

    Chazou
    Expand Collapse
    Rêveuse cynique et naïve invétérée.

    Je connais pas du tout ce concept :hesite::ninja:
     
  5. LaBeletteMasquée

    LaBeletteMasquée
    Expand Collapse

    "Avoir des problèmes d'adultes mais être traité comme un enfant".
    Ça résume vraiment bien ce que je retiens de la fac, après 6 ans. Plus des problèmes de budget ridicule qui viennent vraiment entacher la qualité des formations.
    Bref, pas mécontente de finir cette année !
     
    Giogio, Volatile, RockAlma et 3 autres ont BigUpé ce message.
  6. Lily Fraser

    Lily Fraser
    Expand Collapse
    High Functioning sociopath. With your number.

    Entre ma dépression et mon job (26h par semaine tout de même) j'ai du mal à suivre les cours et rendre les devoirs. Si on proposait des vraies solutions aux étudiants dans mon cas, je pense que ça rendrait service à de nombreuses personnes. Je remarque que les profs nous laissent très facilement décrocher et s'intéressent assez peu à nos problèmes, je fais face à pas mal d'incompréhension de mon côté (j'ai du mal avec le "on a fixé une date pour le devoir, tu ne l'as pas rendu à temps, c'est pas mon problème le pourquoi du comment"). Après, mes profs ne sont pas non plus les pires. Mais voilà, pour le coup je pense que c'est un vrai problème universitaire. :rolleyes:
     
    Bernarde, Volatile, Nunnally et 11 autres ont BigUpé ce message.
  7. guerredesmiroirs

    guerredesmiroirs
    Expand Collapse

    J'etais a l'universite d'art il y a 3 ans, et au lieu d'avoir des vrais profs qui ont eu un minimum de formation pour eduquer une salle de 40 ou 500 etudiants, on a des professionels qui petent plus haut que leur tete et jaugent et infantilisent les etudiants.
    Et avoir cours quelques fois de 9h a 19h, et en rentrant, etre tellement fatiguee que je ne pouvais pas faire la cuisine ou me nourrissais a peine. Et au contraire, des fois, avoir des cours de 1h pendant la journee. Pourquoi ne pas avoir essaye de rendre l'emploi du temps plus faisable en repartissant les cours plus equitablement ? Probablement parce qu'ils s'en foutent .
     
    Bernarde, ZalaPapote, ElizabethVernet et 9 autres ont BigUpé ce message.
  8. Calipo

    Calipo
    Expand Collapse

    Dans la fac où j'ai fait mon échange universitaire au canada, il était possible d'aller en cours toute l'année (même en juillet-août) si on avait besoin de travailler pour vivre en plus de la fac. Les élèves pouvaient doser le nombre de matières qu'ils avaient par trimestre en fonction de leur job à côté pour éviter la surcharge job étudiant + travail scolaire. Et aussi les horaires étaient définis une bonne fois pour toute en août, au moment du choix des matières, afin que les élèves puissent s'organiser au mieux. Et cerise sur le gâteau: les profs étaient vraiment bons.

    En France une des choses les plus insupportables pour moi était l'absence quasi totale de professionnalisme chez les profs et les secrétariats. Pourquoi informer les étudiants à l'avance que le prof ne viendra pas?? (c'est pas comme si certain faisaient 1h de transport pour venir...) pourquoi afficher des horaires cohérents qui permettraient un minimum d'organisation? pourquoi rendre les corrections à temps? pourquoi traiter les étudiants comme des adultes et leur montrer un minimum de respect, en étant à l'heure, en ayant un vrai cours de préparé? et plus simplement, pourquoi avoir des profs compétents?? Pourquoi permettre l'accès à des bibliothèques et salles de travail hors du sacro-saint 10h-12/13h30-17h30 lundi-vendredi???

    La fac publique est un concept génial, mais c'est devenu les écuries d'Augias tellement personne n'ose mettre de l'ordre là-dedans.
     
    Arinelle, Bernarde, Thedreaming et 11 autres ont BigUpé ce message.
  9. Neverland90

    Neverland90
    Expand Collapse

    J'avoue... L'Université m'agace à un point...
    Pour être honnête, on est traité comme des gamins, obligé de rendre des devoirs, assister au TD: soit disant pour notre bien, étrangement la première fois que j'ai validé une année du premier coup, c'est lorsque j'étais en RSE. J'ai l'impression que les TD ont toujours été là pour me couler: la plupart du temps, ils sont assurer par des étudiants en thèse qui en ont rien à faire des eleves, qui n'ont aucunes formations pédagogiques et qui te considèrent comme de la m*rde et te le font bien savoir.
    Pour moi, les TD devraient aussi être optionnels, on est assez grand pour savoir ce que l'on vaut.
    - Les rattrapages des cours sur la période de revision
    - Les fameux stages, c'est vraiment la guerre pour en trouver un: aucune aide de l'Université. Idem si tu subis du harcèlement..
    - L'administration en général : Imbuvable, ils ne respectent même pas leur propre règlement.
    - Un prof directeur d'un M2 , nous a avoué prendre un élève qui a 10 de moyenne car celui-ci avait beaucoup de stage au lieu de prendre l'élève avec 16 de moyenne: vive l'égalité des chances, j'ai tendance à penser selon mon expérience que les stages se trouvent si tu as de bon contact. Si tu viens pas du bon milieu, ça sera très difficile surtout si tu as besoin d'un job l'été. En gros 16 de moyenne ne garantit même pas l'accès à un M2, ce qui est nul.
    - Alors il y a des ateliers pour aider à la rédaction du CV mais quand 3 personnes se disputent pour savoir si les logos de l'entreprise pour lesquelles j'ai travaillé doivent figurer sur mon CV, ça donne même plus envie d'y participer.
    - Les amphis mal chauffés, sérieux tous le monde était toujours malade en hiver.

    Et encore, c'est que la face immergée de l'iceberg. J'ai pas parlé du Crous. Le supérieur reste plus ou moins accessible ce qui est une bonne chose mais c'est terriblement dépassé comme système.
     
    melumelo, Querencia, Mlle C. et 11 autres ont BigUpé ce message.
  10. Bananou

    Bananou
    Expand Collapse

    Dans mon master, on nous a clairement expliqué que les intervenants étaient TELLEMENT des professionnels, des pointures dans leur domaine que l'emploi du temps se faisait en fonction de leur disponibilité, ouais leur bon vouloir en fait (on a déjà attendu un prof pendant 30 min parce qu'il était au restaurant...).

    Et le pire dans tout ça, c'est qu'on a nous a demandé d'être compréhensifs sur leur absence de pédagogie (c'est un p*tain d'euphémisme pour certains) car c'était un privilège de les avoir en face de nous 2h dans notre vie...
     
    Maia Chawwah, Querencia, kisskissbangbang et 9 autres ont BigUpé ce message.
  11. Xenorah

    Xenorah
    Expand Collapse

    Cette année on a une prof de Physiologie animale qui nous a fait deux cours, puis a arrêté de venir parce qu'elle s'est cassé la cheville (accident de luge). Depuis elle nous poste les diapos sur l'espace collaboratif (les diapos avec des mots clés, des schémas, et des fautes dedans sinon c'est pas drôle) et nous avait promis un cours en mp3 et un forum de discussion.
    Au final elle "ne sait pas comment s'enregistrer" donc ne l'a jamais fait, et toujours pas de forum de discussion en vue. On a quand même nos partiels, sur les 12 chapitres et franchement c'est tendu d'essayer d'assimiler un cours sans avoir le cours en question.:scream:
    Après on devait aussi faire trois dissections en TP pour avoir les bases mais une seule va suffire apparemment.

    La BU, est ouverte du lundi au jeudi de 8h à 19h et le vendredi de 8h à 18h. Je trouve que c'est pas beaucoup en comparaison avec d'autres BU qui sont ouvertes tard le soir, ou même des fois le samedi.

    Le CROUS aussi est assez énervant.:mur:
    Le premier truc qui me vient à l'esprit c'est la restriction par rapport à internet (quand il fonctionne, c'est assez aléatoire). Il y a beaucoup de sites bloqués.
    Par exemple je ne peux pas accéder aux strips de Cy, aux témoignages en rapport avec la vie sexuelle, aux posts josée l'obsédée etc (par exemple, je ne peux pas accéder au témoignage sur le bdsm). D'autres pages sont bloquées comme le site de la BU, super pratique pour aller voir le catalogue des livres disponibles, ou mes prêts en cours.
    On ne peut pas non plus jouer en ligne. Et ça c'est super énervant vu que je vis dans la résidence toute l'année.
    Puis il n'a pas de wifi non plus, alors que sur la fiche de la résidence il était écrit "accès wifi dans les chambres"

    Sinon j'ai eu d'autres problèmes, genre le "directeur" de la résidence qui entre dans les chambres pour voir ce qu'il y a dedans, ou les gens chargés des maintenances qui utilisent mes toilettes alors qu'ils sont venus pour fixer un miroir (avec du scotch, ils font dans le longévité).
    Après avoir des gens qui foutent le bordel à 2h du matin et des cuisines communes dég h24 c'est plus un problème de savoir vivre.

    J'ai encore plein de trucs à dire, mais bon..
    Déso pour le pavé :non:
     
    Arinelle, Maia Chawwah, ApoLapine et 6 autres ont BigUpé ce message.
  12. Antheus

    Antheus
    Expand Collapse
    Addict aux maillots de bain et aux imprimés tropicaux.

    Je pense que cette initiative est une belle initiative, vraiment. Quand je lis tout vos messages je suis outrée, dégoûtée, horrifiée mais surtout...En colère. Comme la plupart ici (?) je suis étudiante, je suis en Master 1 et moi aussi je connais les aléas de la fac. Et j'ai moi aussi envie d'apporter ma pierre à l'édifice et d'énumérer tout ce qui me soule la dedans :

    - Premièrement, l'administration : Des résultats qui arrivent une semaine ou deux avant les rattrapages (alors qu'il est écrit DANS LA LOI qu'on doit avoir nos résultats trois semaines avant quand même), des copies qui se perdent personne sait pourquoi, des informations qui n'arrivent jamais, des notes mal saisies, chacun se renvoie la balle, prof, secrétaires, tout le monde déteste tout le monde et tu te retrouve dans la merde au final et on te fait discrètement sentir que tu fais un peu chier à venir poser tes questions. Personne ne t'explique le principe des rattrapages (surtout dans mon master ou c'est même pas des épreuves écrites mais des dossiers à rendre !). Des problèmes de communication à tout va, impossible d'avoir quelqu'un au téléphone ou par mail. Un manque de respect énorme pour nous étudiants, qui devons nous démerder seuls parce que tu comprend "vous êtes à la fac maintenant, plus au lycée", ce qui inclut deviner les dates de rendus des mémoires, à qui ont doit les rendre, les dates de soutenance, bref tout en fait. Des évaluations qui varient bien selon le bon vouloir des profs (entre un petit exam d'une heure au bout de 8 heures de cours, ce qui est plutôt cool en fait, à un putain de dossier de 15 pages + un autre de 5 pages, merci au bout de 8 heures j'ai que ça à foutre en plus de mon mémoire !).

    - Ensuite, les profs. Ils n'ont pas tous une formation d'enseignant et dans ma branche (archéologie) sont bien souvent enseignants-CHERCHEURS et tu sens bien qu'eux tout ce qu'ils veulent, c'est chercher hein, justement. Du coup les petits pics bien sentis du genre "Je ne suis pas à l'inauguration de la réplique de Chauvet pour vous faire cours hein !" Bah merci du geste alors ! Ou les mails assassins qui arrivent deux jours avant tes résultats à coup de "Vous êtes nuls, vous avez tous ratés tel partiel, jamais vu des copies pareilles, vos dossiers c'est que du plagiat (et autre joyeusetés), vous allez tous finir aux rattrapages !" (alors que TOUT les étudiants de ma licence ont eu leur licence justement, non mais vraiment !) Et le gars se demande pas si son sujet de partiel était pas légèrement foireux non, ou que ses cours sont juste totalement wtf ? Des dossiers que tu ne revois jamais, des notes atroces et personne te dis pourquoi, pas de séances de méthodologie pour écrire des dossiers ou pointer les erreurs récurrentes. Bref, on s'en fou bien de toi. Des stages à faire pour valider, que tu dois faire l'été, que tu dois trouver seul, vraiment aucune aide de la part de personne.

    - Enfin les bâtiments, qui, à Aix en tout cas, tombent en ruine, des amphis où il caille de ouf en hiver, des salles détériorées, des toilettes immondes, mais à part ça ils ont le budget pour des bâtiments tout neufs hein ! Pour des belles salles informatiques toussa toussa.

    Bref, méga pavé mais c'était mon coup de gueule du soir, j'en peux vraiment plus d'être prise pour une idiote. Courage à tous et à toutes et pleins de keur sur vous (ah et marre du cliché de "ah mais t'es à la Fac, donc tu fait rien en fait ? T'es un peu feignante non ? Même mon copain me sors ce refrain hyper chiant).
     
    Maia Chawwah, ZalaPapote, Bananou et 6 autres ont BigUpé ce message.
Chargement...