Tout à fait d'accord avec la conclusion / petite astérisque : la femme se fait avoir dans tous les cas de figures au boulot. True story comme dirait Barney S.

Par contre, il est quand même à préciser que cette vision négative vient souvent des femmes elles-mêmes :
- je suis célibataire c'est horrible je vais finir seule au milieu de mes chats : syndrôme Bridget Jones en puissance, quiconque n'a pas entendu cette tirade une fois dans sa vie n'a pas d'amie fille
- je suis maman et je ne peux plus travailler à fond, non parce que je suis MAMAN, et que je parle tout le temps du caca mou de mon bébé, des merveilleux arts graphiques de mon aîné de 3 ans parce que je suis MAMAN : la décrédibilisation va bon train chez la mère de famille. ça aussi c'est du vécu, pour le coup dans 3 entreprises différentes, durée de vie de plus d'1 an. Elles sont souvent les premières à dire "non mais moi j'ai plus trop envie de progresser l'essentiel c'est de pouvoir avoir mon mercredi de libre" ce n'est pas une critique hein, mais du coup forcément les stats s'en ressentent.

Nous sommes souvent les pires ambassadrices de nous-mêmes...
 
...et les homosexuels peuvent bien quant à eux être en couple depuis 65 ans, ils n'en restent pas moins célibataires par force puisque le statut marital leur est interdit. Encore une bonne raison de revoir et corriger la notion de célibat (et de permettre aux gays et lesbiennes d'avoir les mêmes droits que les hétéros).
Un article très intéressant :)
 
La dernière fois, je disais à une fille de ma fac (qui me posait la légendaire question "et toi, les amours ?") que j'avais une vie vraiment trop remplie pour vouloir un mec, et que je me pencherai sur la question de l'amour une fois mes deux licences terminées (très bientôt, donc, hinhin). Sa réponse ? "C'est triste". J'ai trouvé ça tellement stupide et borné que j'ai préféré ne pas entrer dans le débat.

Qu'est-ce qui est triste dans l'idée que, pour le moment, je considère qu'avoir un mec me causerait plus de souci que ça ne me rendrait épanouie ? Je ne veux pas avoir à me casser la tête pour trouver un éventuel petit trou dans mon emploi du temps pour un mec ; s'il m'aime, il sera lésé, si je l'aime, je serai malheureuse. Et dans l'autre sens, je ne veux pas me dégoter n'importe quel gus que je verrai une fois par mois - dans son lit.

Mes arguments rationnels conviennent également très bien à mon coeur. Parfois, j'ai l'impression que le célibat est moins bien vécu/perçu par ceux qui sont en couple que par ceux qui sont célibataires. (=_=)
 
Je déteste quand ceux en couple te prennent pour un/une incompétente pour être célib. Ou pire quand ce sont des amis qui te disent, "non mais dépêche toi." comme si dès 18 ans y a une urgence !
Je me plaît à être célib. Même si j'adore être en couple, mais ils'avère que y a toujours des complications autour que je ne sais pas gérer.

Sinon, je juge mal, celles et ceux qui sont tout le temps en couple, celles et ceux qui comblent un gros manque d'affection par un copain et une copine, qui passe genre 5 mois, 10 mois ou plus, se retrouvent célib, vivent 1 semaine le coeur brisé et tout change avec quelqu'un d'autre, et ça encore et encore. Grrr allez en thérapie.

Ce que je dis s'éloigne de l'article. bwef

Comme joulic j'adore la conclusion.
 
Je suis célibataire depuis toujours et j'avoue que pour le moment je suis mieux comme ça, je commence tout juste ma vie d'étudiante et bizarre comme je suis (Prenez Jess de New Girl, c'est moi. Je chante tout ce que je fais et gueule des onomatopées entre autres :d) je me vois pas trop être en couple ^^

Le truc c'est que jusqu'à maintenant je traînais qu'avec des célibataires, mais cette année je traîne ? au contraire ? qu'avec des filles en couple. Et j'avoue que parfois je trouve ça chiant. Autant leurs copains sont tous super sympas, autant j'aimerais bien qu'elles ne les ramènent pas à CHAQUE sortie qu'on fait (je me suis déjà retrouvée seule avec trois couples, effet "forever alone" garanti) Étant l'une des rares célibataires de notre classe, on me demande régulièrement s'il y a du neuf et certaines veulent jouer les entremetteuses -__-" Alors parfois je leur dis que je cherche pas, mais parfois j'ai juste la flemme d'expliquer parce que les gens ont tendance à ne pas comprendre ça ^^"

En gros j'aimerais bien que les filles se définissent moins par leur statut célib/en couple et par leur copain mais plus par ce qu'elles sont par elles-mêmes. (Je sais pas trop si c'est clair .__.)

(Je vous raconte pas le malaise dans lequel je suis quand ça parle sexe, hahaha...)
 
Ça me rappelle un article que j'avais lu sur le blog de Maïa Mazaurette et que j'avais posté sur FB, ce qui avait causé un joli débat entre une de mes amies qui disait que, quand même, c'était mieux d'être en couple... (je ne me souviens plus trop des détails)

Alors oui, mille fois oui, c'est chouette d'être en couple, c'est beau, c'est aussi du soutien au quotidien et une personne toujours là pour soi, mais ça a aussi des contraintes que tout le monde n'a pas envie d'accepter. Alors effectivement, au moment de l'article en question, j'étais encore célibataire, j'étais triste notamment parce que j'avais envie d'être en couple, mais ce n'était pas la seule raison. Être en couple m'a un peu redonné confiance en moi, mais ce n'est pas magique non plus.

Il est déplorable que la vie ne soit pas adapté aux célibataires, ne serait-ce qu'au quotidien, quand on fait les courses : en général, tout est vendu au moins par deux, par exemple, je m'étais fait la réflexion...

De même que les avantages en matière d'emploi par exemple : dans mon ancien job, si tu es marié ou pacsé, tu peux plus facilement choisir tes vacances parmi les deux mois d'été (et si tu as des gosses, c'est encore mieux !), si tu es célibataire, tu viens en dernier...

Être en couple est considéré comme une norme, c'est un fait. J'espère que je ne suis pas comme ces filles qui amènent leur "moitié" partout... J'essaie d'éviter ça, même si ce n'est pas toujours évident, notamment quand on ne se sent pas forcément à l'aise dans les soirées ou ce genre de choses. C'est agréable, de se "renfermer" sur son couple, parfois. De se dire qu'au moins une personne nous comprend. Et puis ça ne fait que trois mois qu'on vit dans cette nouvelle ville, on ne connaît pas forcément grand monde, du coup quand l'une sort, l'autre vient aussi, souvent (la sociabilisation, hé hé). Mais je fais aussi des trucs "en célibataire", du moins j'essaie. Bref, c'était pas le sujet.

Je suis personnellement mieux en couple (ce qui ne veut pas dire que je saute sur la première fille qui passe, loin de là), mais je comprends les célibataires, y compris ceux qui sont heureux de l'être, ça a de sacrés avantages (geeker jusqu'à pas d'heure, manger à l'heure qu'on veut, sortir quand l'on veut...). :)
 
Récemment j'ai l'impression de jouer à motus, d'épeler le mot "AMOUR" et de me choper toutes les boules noires !! J'ai jamais de problèmes en tant que célibataire, mais des problèmes avec les mecs...... je compte pas en fait.
Alors je me dis à moi même que je suis bôôôôcoup plus heureuse toute seule.
Pour moi, mon statut de célibataire/en couple ne concerne que moi, jamais personne ne me fera sentir mal vis - à - vis de l'un ou de l'autre... Après... ma situation est plutôt simple, ça me dérange pas que mes potes jouent les entremetteuses puisqu'au fond je subis un peu mon célibat et que JE VEUX UN MEC ;) (un gentil!) Mais en même temps rester célibataire ne me dérange pas.
Du coup ça va je le vis bien quand même quoi en gros.
 
TOOOOTALEMENT d'accord avec l'article ! Et le pire c'est qu'on se sent vraiment mal lorsqu'on est célibataire seulement à cause de la "norme".

Bien sur que c'est cool d'être avec quelqu'un, personnellement je suis avec quelqu'un, et ce quelqu'un compte actuellement plus que tout. Mais je tiens à rester moi, à faire les mêmes choses que lorsque j'étais seule; je ne veux pas m'embourber dans mon couple et ne plus sortir. D'ailleurs je n'utilise même pas le mot "célibataire", il est inutile, dépassé, vague. On dirait que quand quelqu'un dit qu'il est célibataire, il n'est pas complet ! Or c'est faux ! Je constate que des personnes en couple sont bien moins "complètes" à deux plutôt que seule !

Bref, merci pour cette article :disco:
 
D'ailleurs en parlant des mères. Une de mes profs a mené une étude qui montre que les mères qui travaillent culpabilisent pour la grande majorité d'entre elles de travailler et de "laisser" leurs enfants (et du coup les couvrent de cadeaux, mais là n'est pas le sujet). Du coup ça ne m'étonnerait pas, comme le dit joulic, que les mères se pensent elles-mêmes (inconsciemment) moins efficaces et productives parce qu'elles sont mères.


Par contre justement je ne suis pas vraiment d'accord sur cette phrase :
le problème est le même ? célibataire ou non : pour bon nombre d?entre nous, la vie quotidienne ne sera jamais exceptionnelle?
J'aimerai voir des études et des chiffres sur ça, je mets en doute le "bon nombre d'entre nous". Je pense au contraire que pas mal de gens arrivent à trouver leur équilibre célibataire ou avec quelqu'un. Après les éternels insatisfaits le resteront parce que c'est dans leur nature, ça n'a rien à voir avec le fait d'être célibataire ou non.
Je n'imaginais pas mieux ma vie quotidienne quand j'étais célibataire, et je n'imagine pas que ma vie de maintenant, en couple, puisse être mieux. Et j'oserai même dire que je la trouve exceptionnelle à mes yeux. Et je ne pense pas que ce soit si rare que ça tout de même.


Par contre, juste pour renverser 2 secondes la situation, on ne m'a absolument jamais fait chier sur le fait que j'étais célibataire quand je l'étais, par contre qu'est ce que j'en ai entendu des "c'est triste" "tu gâches ta jeunesse" depuis que je suis en couple :happy:.
Il y aura toujours des cons pour dénigrer ceux que les autres n'ont pas et qu'eux ont, que ce soit la "liberté" ou "l'amour". Et c'est quoi cette horripilante question "Et, les amours ?" :stare:. Je ne supporte tout autant pas "Alors, ça va toujours avec *** ?", j'ai toujours l'impression qu'on veut sonder mon âme profondément pour que j'éclate en sanglots "Noooon baaaaah y a tout ça qui va pas" et ça minimise vachement ma relation.
 

Justine_

Équipe madmoiZelle
joulic;2733749 a dit :
Tout à fait d'accord avec la conclusion / petite astérisque : la femme se fait avoir dans tous les cas de figures au boulot. True story comme dirait Barney S.

Par contre, il est quand même à préciser que cette vision négative vient souvent des femmes elles-mêmes :
- je suis célibataire c'est horrible je vais finir seule au milieu de mes chats : syndrôme Bridget Jones en puissance, quiconque n'a pas entendu cette tirade une fois dans sa vie n'a pas d'amie fille
- je suis maman et je ne peux plus travailler à fond, non parce que je suis MAMAN, et que je parle tout le temps du caca mou de mon bébé, des merveilleux arts graphiques de mon aîné de 3 ans parce que je suis MAMAN : la décrédibilisation va bon train chez la mère de famille. ça aussi c'est du vécu, pour le coup dans 3 entreprises différentes, durée de vie de plus d'1 an. Elles sont souvent les premières à dire "non mais moi j'ai plus trop envie de progresser l'essentiel c'est de pouvoir avoir mon mercredi de libre" ce n'est pas une critique hein, mais du coup forcément les stats s'en ressentent.

Nous sommes souvent les pires ambassadrices de nous-mêmes...
Tu as raison :) Tout le monde est potentiellement soumis à ces préjugés - les hommes comme les femmes ! D'où toute la complexité pour sortir de ce schéma... Ca me rappelle un article d'ici-même (de JackParker me semble) sur la réaction d'une rédactrice du Elle, qui (en gros) regrettait certains combats féministes parce que ça l'empêchait d'être une princesse... C'est difficile d'échapper à la pensée sexiste, même lorsqu'on est une femme, parce que l'on grandit dedans, qu'elle prend part à notre construction !

daffy duck;2733841 a dit :
Je crois que ça résume tout.

Pour en venir au célibat, comme la dit une madz au dessus. Les personnes te répondent "c'est triste" quand tu dis que t'es célib, les tantes et accessoirement ta mère pensent que tu es en train de rater ta vie car seule et sans enfants. Je pense que je pourrais être prix nobel de la paix, avoir trouvé le vaccin contre le sida et ma mère sera toujours là à me dire "oui et les enfants, je veux être grand mère". Et quand on dit qu'on n'est pas triste on a un "oui c'est ça" ou "c'est parce que t'as pas encore trouvé le bon". Je ne pense pas que "le bon" existe, je vais m'arrêter là sinon je vais me lancer dans les délires "l'amour n'existe pas, le seul qui existe c'est celui que l'on a pour soi même"

En fait mon état d'esprit est le même avec un mec ou seule. Je veux dire que je ne suis pas plus déprimée seule qu'en couple. Et ma tristesse est plus souvent dû à autre chose qu'à un problème de couple ou de non couple. Pour moi le célibat est confortable dans le sens où je ne fais pas de concessions, la vie de couple est plaisante car elle apporte de l'affection et du soutien différent de ce que l'on a habituellement.

En fait comme pour tout, j'ai beaucoup de mal avec le fait qu'on juge une personne avec une seule donnée que se soit que sur son statut pro, maritale, son sexe, son ethnie...Je trouve ça tellement réducteur.

By the way, article au top justine!
Saaanx :)
Ton discours ressemble à celui d'une de mes anciennes profs, qui disaient que finalement l'amour (ou du moins l'attirance) existait peut-être lors des débuts mais qu'ensuite le couple relevait plus de "l'arrangement social", du confort ... La remarque avait fait jaser !


Pantaleon;2734530 a dit :
D'ailleurs en parlant des mères. Une de mes profs a mené une étude qui montre que les mères qui travaillent culpabilisent pour la grande majorité d'entre elles de travailler et de "laisser" leurs enfants (et du coup les couvrent de cadeaux, mais là n'est pas le sujet). Du coup ça ne m'étonnerait pas, comme le dit @joulic, que les mères se pensent elles-mêmes (inconsciemment) moins efficaces et productives parce qu'elles sont mères.


Par contre justement je ne suis pas vraiment d'accord sur cette phrase :

J'aimerai voir des études et des chiffres sur ça, je mets en doute le "bon nombre d'entre nous". Je pense au contraire que pas mal de gens arrivent à trouver leur équilibre célibataire ou avec quelqu'un. Après les éternels insatisfaits le resteront parce que c'est dans leur nature, ça n'a rien à voir avec le fait d'être célibataire ou non.
Je n'imaginais pas mieux ma vie quotidienne quand j'étais célibataire, et je n'imagine pas que ma vie de maintenant, en couple, puisse être mieux. Et j'oserai même dire que je la trouve exceptionnelle à mes yeux. Et je ne pense pas que ce soit si rare que ça tout de même.


Par contre, juste pour renverser 2 secondes la situation, on ne m'a absolument jamais fait chier sur le fait que j'étais célibataire quand je l'étais, par contre qu'est ce que j'en ai entendu des "c'est triste" "tu gâches ta jeunesse" depuis que je suis en couple :happy:.
Il y aura toujours des cons pour dénigrer ceux que les autres n'ont pas et qu'eux ont, que ce soit la "liberté" ou "l'amour". Et c'est quoi cette horripilante question "Et, les amours ?" :stare:. Je ne supporte tout autant pas "Alors, ça va toujours avec *** ?", j'ai toujours l'impression qu'on veut sonder mon âme profondément pour que j'éclate en sanglots "Noooon baaaaah y a tout ça qui va pas" et ça minimise vachement ma relation.
Pour te répondre, je voulais plutôt souligner le fait qu'effectivement, très peu de gens vont vivre une vie "exceptionnelle" (dans le sens "sortir de l'ordinaire") et que la complexité du couple (et de la vie en général - à mon sens) réside justement dans le fait que nous devons nous satisfaire d'un quotidien "ordinaire" (qui nous paraîtra à chacun extra-ordinaire et unique - puisque c'est le nôtre)... Je ne disais pas que nous serions tous insatisfaits par nos vies.
Je ne sais pas si j'arrive à m'expliquer ceci dit :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes