@Wink Dowo En fait il y a quand même une grande différence entre ces deux phrases:
Comme dirais un grand homme "s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème !"
Non, on s'entend, mais une personne malade toute sa vie va devoir accepter ce fait, pas se dire "c'est pas juste, pourquoi moi, je veux pas etc" à l'infini... Je sais pas si on comprend ce que je veux dire, mais c'est ça que j'entends par lâcher prise. C'est accepter que parfois, on a pas le choix.
Et c'est probablement pour ça que @Babitty Lapina et toi n'êtes pas d'accord.
Sur le fait d'accepter je suis complétement ok, j'essaye d'appliquer ça au mieux tout les jours même si certains jours c'est dur. Eet je pense sincèrement que quand on ne le vit pas c'est un peu facile de dire "oui il faut accepter", alors oui c'est un bon conseil, c'est ce qu'il faut faire parce que clairement ça aide à aller mieux, mais parfois c'est juste hyper dur et je ne me permettrais jamais de juger quelqu'un qui n'accepte pas sa maladie, parce que même avec toute la résilience qui soit, la nuit où t'es à 18/10 sur l’échelle de la douleur et que t'as envie qu'on t’achève, ben t'accepte pas forcement la situation, quand bien même tu l'as accepté tout le reste du temps.
Par contre dire "s'il n'y a a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problèmes" de mon point de vue c'est de gros bullshit de "grand homme" qui n'a clairement jamais été confronté à de gros problèmes.
 
Par contre dire "s'il n'y a a pas de solutions, c'est qu'il n'y a pas de problèmes" de mon point de vue c'est de gros bullshit de "grand homme" qui n'a clairement jamais été confronté à de gros problèmes.
Tu lis dans mes pensées où quoi ?

Ça me rappelle cette phrase (je cite de mémoire) «La vie est injuste et il faut l'accepter» dont l'auteur n'est autre que...Bill Gates ! Ah oui, c'est facile d'accepter l'injustice quand on s'est fait des couilles en or grâce à un abus de position dominante.
 
Très bel article sur le fait de se reposer ou non sur ses acquis...
J'en profite pour dire que j'aime beaucoup la façon dont tu fais des parallèles entre le sport et la vie, ça me parle beaucoup, et j'ai vraiment adoré les textes qui en parlaient (dont l'effet de seuil)

(Juste une coquille : grimper EN tête :) )

Pour ma part, j'ai tendance à beaucoup tenir à mes acquis et j'ai du mal à les remettre en question. Je pense que c'est du au fait qu'on a essayé de me faire avaler beaucoup de couleuvres sans raison, donc pour remettre en cause quelque chose, ou travailler mes points faibles, j'ai besoin soit qu'on m'explique à quel point c'est important, soit de prendre le temps de trouver la volonté de le faire par moi-même.

Exemple : j'ai décrété que je ne savais pas faire A et que j'étais nulle, que c'était la lacune dans mon parcours scolaire. À partir de là, j'ai renforcé toutes mes compétences sauf ça, j'ai décidé que je n'avais pas envie, que j'allais compenser, et personne ne peut me faire changer d'avis.
J'arrive à un stade où je suis assez forte partout sauf en A. Je dis à la coordinatrice de ma nouvelle école : j'ai des grosses lacunes en A, j'ai peur d'avoir beaucoup de retard par rapport aux autres... Elle ne m'a pas répondu que j'avais merdé. Elle m'a dit "oh, ça se travaille, posez-vous cet été, trouvez l'envie, à petite dose, ça va le faire"
Je ne me suis pas braquée, et je m'y suis mise.

Sinon en ce moment je suis en train d'apprendre à respirer correctement, sur les conseils de l'ostéo... C'est dur !
 
Un sentiment de nostalgie quand à la fin de cet été et de tes articles que je n'ai pas manqué de suivre jour après jour, mais j'ajoute en corrélation, un immense regain d'énergie. J'ai pu trouver des similitudes avec mes propres questionnements sur de nombreux articles et sans toujours me concerner personnellement, je pense qu'on peut toutes se retrouver dans l'aspect intime de tes expériences, idéologies et préceptes de confiance en soi. J'apprécie énormément ton écriture, tes tournures, tes belles comparaisons, ta philosophie.
Un grand grand merci pour ces 2 mois en ta compagnie et pour tous tes autres articles, drôles, instructifs, beaux, "vrais".
 
@Clemence Bodoc Bouleversant de vie tous ces articles ! ça fait du bien !
Je voulais juste réagir à ton article, "garde les yeux sur la ligne d'arrivée" qui m'a beaucoup touché.
Ce qui m'a beaucoup aidé dans des moments compliqués de ma vie, c'est à aimer le voyage plus que la destination, à aimer tous les petits chemins qu'on est obligé de prendre et dont tu parles si bien, parce qu'on ne peut pas tout maîtriser.
C'est pour moi là que réside le super power, tendre à être capable de profiter de chaque moment, et pas seulement du fantasme de la ligne d'arrivée, parce que soyons honnête, dans les chemins de traverse ( ;) ) il y a pas mal de trucs stylés.
ça permet de prendre double de dose de kif, et de ne pas être déçue quand l'arrivée n'est pas comme on l'avais désiré. Parce que parfois le projet prend tellement de place qu'on ne voit pas que ce qu'on a réalisé est en fait beaucoup mieux.

Je ne citerai qu'une chose, mais c'est du lourd : Dans Siddharta, de H. Hesse, ça m'a retourné le cerveau il y a 1 an.
Qui dit chercher dit avoir un but. Mais trouver c'est être libre, c'est être ouvert à tout, c'est n'avoir aucun but déterminé.
Merci encore de partager avec nous ces moments de vie, ça fait du bien et c'est tellement enrichissant et inspirant !
Et comme je le disais à ma mère l'autre jour, on passe sa vie à essayer de se rencontrer, et c'est un bien beau voyage !
 
Réflexion sur la haine
C'est marrant :hesite: pour moi la colère est un sentiment incontrôlable alors que la haine est plus latente .Elle permet une réflexion sur le pourquoi de son existence quand la colère n'est analysable qu'une fois libérée. Comme si la colère était de l’énergie en barre et la haine ton entrepôt de stockage.
Mais enfin soit ça n'empêche rien à l'idée de la haine qui pourrit et qui détruit de l'intérieur.Il faut juste savoir la remettre en question et ne pas l'oublier risquant qu'elle s'insinue en nous.
Quand je faisais du basket ou quand je m'investissais dans une nouvelle lubie:vieux:,je traduisais mes émotions en rage et ça me donnait l'adrénaline dont j'avais besoin. Je me rend compte que j'ai énormément plus de mal à me gérer maintenant que j'ai arrêtée le sport et que je ne me passionne pour rien. Je n'ai plus rien pour investir le trop-plein.
 
  • Big up !
Reactions : 7Tangerine6

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes