C'est vrai que Polanski est juif aussi (et c'est peut-être aussi pour ça qu'il s'identifie, mais à tort à mon avis), mais il n'a pas été accusé sur cette base. D'ailleurs, personne ne lui reproche cela, par contre. Quand je parle de ça, je vois Polanski en tant qu'homme (plus précisément, homme prédateur sexuel), donc appartenant à cette majorité- là en particulier (ce que j'aurais dû préciser en effet).
 
Avez-vous lu le dernier article sur slate (
http://www.slate.fr//story/187944/interview-samantha-geimer-affaire-roman-polanski-victime-viol-violences-sexuelles ) , une victime de Polanski y explique qu'elle n'est pas en accord avec les propos d'Adele Haenel "Je ne suis pas du tout d'accord. Demander à toutes les femmes de supporter le poids de leur agression, mais aussi de l'indignation de tout le monde pour l'éternité, c'est cracher au visage de toutes celles qui se sont rétablies et qui sont passées à autre chose."
Qu'en pensez-vous ?
Je trouve le témoignage intéressant mais pas incompatible avec le ressenti d'Adèle Haenel.
Et autant Adèle Haenel, hormis le fait de parler au nom de "toutes les victimes" ce qui ne peut pas être le cas (vu que tout le monde à sa réalité), je trouve qu'elle ne dit aucun propos blessant pour Samantha Geimer. Autant Samantha y a certaines parties de son discours qui sont un peu difficile...
Elle dit :
Attaquer des hommes puissants et célèbres, les faire «chuter» pour des agissements sexistes et violents commis il y a des décennies et dont personne ne s'était plaint à l'époque, cela n'aide personne aujourd'hui.
Okay elle, elle a porté plainte d'emblée. Mais y a plein de femmes qui ne l'ont pas fait pour tout un tas de raison (notamment pour ne pas avoir de préjudice sur leur carrière ou parce qu'elles étaient dans une relation d'emprise) et en gros elles devraient fermer leur gueule parce qu'elles n'ont pas parlé à l'époque et qu'à l'époque c'était monnaie courante... Bof bof comme discours !

Et puis elle dit que les féministes qui instrumentalisent son histoire ne le font que pour faire chuter les puissants mais je pense que c'est pas la motivation principale. Les personnes qui ont été victimes de viol ou pédophilie peuvent aussi le faire pour que ça ne se répète (comme c'est bien expliqué dans le film Les Chatouilles). Et je pense que la lutte actuelle dans le cinéma c'est pour qu'on arrête de penser que c'est normal d'abuser des comédiennes, qu'on arrête de sexualiser des mineures et qu'on arrête de prendre les femmes pour des objets.
Et Roman Polanski cristallise tout ça. Et je pense qu'on ne peut pas diviser l'homme et l'artiste mais on ne peut pas non plus dire que c'est un "monstre". C'est un pédophile, un violeur mais également un juif victime de la Shoah, un mari qui a perdu sa femme enceinte de 8 mois dans des circonstances injustes et sordides, et également un grand réalisateur. Mais c'est un homme qui est toutes ses réalités à la fois.
Ce qui est choquant dans cette affaire c'est qu'il s'est extrait à la justice, et qu'il a certes avoué l'agression de Samantha Geimer mais pas les autres. Et celle de Samantha était difficile à niais au vu des preuves...
Et c'est difficile de concevoir qu'une personne fugitive dans la quasi totalité du monde sauf 3 pays puissent faire des films en toute impunité alors qu'il est certain que si ça n'avait pas été un homme d'influence il aurait été en prison et sa vie aurait été brisée. C'est aussi une vraie lutte des classes cette affaire.
Et dire c'est okay, c'est accepter la situation et ces inégalités.

Mais après c'est très intéressant la question qu'elle pose de la résilience qu'il puisse avoir chez certaines personnes coupables. Et que des personnes puissent avoir eu des actes pédophiles à un moment donné, se rendre compte de leurs actes et ne plus recommencer, ce n'est pas à exclure. Si on est pas uniquement victime ni victime toute sa vie, c'est également valable pour les coupables. Surtout s'ils comprennent en quoi leur acte a été nocif, qu'ils en éprouvent de la culpabilité et qu'ils ont une certaine empathie pour les victimes.
C'est quand même dans la nature humaine d'évoluer et je trouve dommage de l'oublier. (Après je n'inclue pas les sociopathes/sérial killer qui font des actes malfaisants sans aucune empathie et qui sont assez nocifs pour la société et les autres).
Par exemple Bertrand Cantat, il a été puni par son acte dès le moment où il l'a fait parce qu'il en éprouve une culpabilité lourde. Et il a été jugé et condamné pour son acte. Donc même si je vais pas aller soutenir son travail, je peux comprendre qu'on le laisse vivre sa vie sans que ce soit un outrage pour Marie Trintignant.

Donc bref j'ai trouvé le témoignage intéressant avec des opinions qui changent mais comme Adèle Haenel, elle a tendance à généraliser sa situation et à parler pour d'autres. Mais contrairement à Adèle Haenel, on a l'impression que son avis doit être mieux qu'un autre et qu'il ne peut pas coexister. Que les autres avis nieraient le sien rien que par le fait d'exister et non par leur contenu.
 
Salut les Madz, j'ai besoin de déverser mon indignation quelque part sur cet article qui me fait du bien au plus haut point.
Depuis une semaine je ne suis que colère et révolte à la suite de cette affaire. Je me suis sentie transportée par le geste des femmes qui se sont levées lors de la cérémonie puis par les réactions en chaîne pour les soutenir. Mais ce sentiment commence à se tarir avec toutes ces déclarations abjectes que je n'arrête pas de lire.
D'abord j'apprends que ma boss qui est votante aux César, a donc voté pour Polanski, mais en plus le défend becs et ongles depuis le début de la polémique. Sans s'arrêter là, elle se met à partager l'édito insupportable de Natacha Polony dans lequel celle-ci renvoie dos à dos un féminisme revanchard et un féminisme d'émancipation.
Je découvre ensuite avec effroi qu'un directeur de casting menace Adèle Haenel de voir sa carrière se terminer. Florence Foresti est insultée de tous les côtés, on balance son salaire publiquement pour soit-disant montrer sa cupidité. Lambert Wilson est révulsé par un féminisme "terroriste", un "lynchage abominable" à l'égard de Polanski. Beigbeder considère que les femmes qui se sont levées sont une "meute de hyènes". On moque ci et là les personnes qui ont utilisé courageusement #Jesuisvictime pour témoigner. Et enfin Pascal Bruckner dans Le Point nous explique que les détractrices de Polanski sont antisémites et que la cérémonie des César serait le premier pogrom (sic !) orchestré par les féministes.

Je me sens terriblement mal. C'est le milieu dans lequel je travaille, disons pas du côté de la lumière mais plutôt administrativement. Comment accepter ça stoïquement ? Comment répondre à ces propos honteux relayés par des individus qui ont décidé que nous étions des harpies assoiffées de revanche ? On parle beaucoup de la nécessité du film de Polanski par rapport à l'affaire Dreyfus (ce dont je doute personnellement puisqu'il s'agit d'un propos assez biaisé. J'aurais aimé qu'il parle d'autres protagonistes majeurs de l'affaire comme Lucie Dreyfus), mais ce qui est en train de se produire est assez effroyable je trouve. J'ai comme un grand besoin de solidarité féminine...
 
@Bobbie in the Sky
Anne Roumanoff est montée au créneau pour défendre Foresti ("ce n'est pas elle qui a violé et sodomisé une enfant de 13 ans", entre autre). Gilles Lellouche est ami de Dujardin mais défend les femmes et Nicolas Bedos temporise ce que dit Fanny Ardant (il la défend sans faire comme Beigdeber et Wilson), de Caunes a bien dit qu'il y aurait des sujets importants même s'il était content d'être là (avant la cérémonie)
Je ne sais pas si ça t'aide un peu.
Pour ta boss, je ne sais pas si on a le droit de relayer des polémiques sociales et politiques sur le lieu de travail ? Après, je me doute que tu es bloquée :hugs:
 
Dernière édition :
@skärgård déjà :jv:pour ta réponse.

Pour ma boss, la seule moralité que j'en tire c'est "ne jamais suivre ses collègues ou patron sur les réseaux sociaux". Après, oui j'ai vu ces réactions d'autres personnalités, certaines sont très belles, notamment celle d'Anne Roumanoff qui m'a beaucoup émue. Et le discours de Swann Arlaud pendant et après la cérémonie est juste magnifique, lorsque sans hésiter il dit qu'il ne comprend pas. D'ailleurs j'ai toujours eu beaucoup d'estime pour lui donc je suis ravie de voir qu'il y a encore des alliés. Ce que je trouve compliqué, c'est d'accepter qu'il faut "se contenter de ça", si je puis dire, alors que ça me semblait aller de soi. Parce que ça fait des années qu'on dit qu'il y a des problèmes dans ce milieu et que ces derniers temps les choses avaient l'air de bouger un peu, mais je vois que les résistances sont bien trop fortes, c'est décourageant.
Heureusement qu'on peut venir ici pour obtenir le soutien qui manque parfois ailleurs
 
Je trouve le témoignage intéressant mais pas incompatible avec le ressenti d'Adèle Haenel.
Et autant Adèle Haenel, hormis le fait de parler au nom de "toutes les victimes" ce qui ne peut pas être le cas (vu que tout le monde à sa réalité), je trouve qu'elle ne dit aucun propos blessant pour Samantha Geimer. Autant Samantha y a certaines parties de son discours qui sont un peu difficile...
Elle dit :

Okay elle, elle a porté plainte d'emblée. Mais y a plein de femmes qui ne l'ont pas fait pour tout un tas de raison (notamment pour ne pas avoir de préjudice sur leur carrière ou parce qu'elles étaient dans une relation d'emprise) et en gros elles devraient fermer leur gueule parce qu'elles n'ont pas parlé à l'époque et qu'à l'époque c'était monnaie courante... Bof bof comme discours !

Et puis elle dit que les féministes qui instrumentalisent son histoire ne le font que pour faire chuter les puissants mais je pense que c'est pas la motivation principale. Les personnes qui ont été victimes de viol ou pédophilie peuvent aussi le faire pour que ça ne se répète (comme c'est bien expliqué dans le film Les Chatouilles). Et je pense que la lutte actuelle dans le cinéma c'est pour qu'on arrête de penser que c'est normal d'abuser des comédiennes, qu'on arrête de sexualiser des mineures et qu'on arrête de prendre les femmes pour des objets.
Et Roman Polanski cristallise tout ça. Et je pense qu'on ne peut pas diviser l'homme et l'artiste mais on ne peut pas non plus dire que c'est un "monstre". C'est un pédophile, un violeur mais également un juif victime de la Shoah, un mari qui a perdu sa femme enceinte de 8 mois dans des circonstances injustes et sordides, et également un grand réalisateur. Mais c'est un homme qui est toutes ses réalités à la fois.
Ce qui est choquant dans cette affaire c'est qu'il s'est extrait à la justice, et qu'il a certes avoué l'agression de Samantha Geimer mais pas les autres. Et celle de Samantha était difficile à niais au vu des preuves...
Et c'est difficile de concevoir qu'une personne fugitive dans la quasi totalité du monde sauf 3 pays puissent faire des films en toute impunité alors qu'il est certain que si ça n'avait pas été un homme d'influence il aurait été en prison et sa vie aurait été brisée. C'est aussi une vraie lutte des classes cette affaire.
Et dire c'est okay, c'est accepter la situation et ces inégalités.

Mais après c'est très intéressant la question qu'elle pose de la résilience qu'il puisse avoir chez certaines personnes coupables. Et que des personnes puissent avoir eu des actes pédophiles à un moment donné, se rendre compte de leurs actes et ne plus recommencer, ce n'est pas à exclure. Si on est pas uniquement victime ni victime toute sa vie, c'est également valable pour les coupables. Surtout s'ils comprennent en quoi leur acte a été nocif, qu'ils en éprouvent de la culpabilité et qu'ils ont une certaine empathie pour les victimes.
C'est quand même dans la nature humaine d'évoluer et je trouve dommage de l'oublier. (Après je n'inclue pas les sociopathes/sérial killer qui font des actes malfaisants sans aucune empathie et qui sont assez nocifs pour la société et les autres).
Par exemple Bertrand Cantat, il a été puni par son acte dès le moment où il l'a fait parce qu'il en éprouve une culpabilité lourde. Et il a été jugé et condamné pour son acte. Donc même si je vais pas aller soutenir son travail, je peux comprendre qu'on le laisse vivre sa vie sans que ce soit un outrage pour Marie Trintignant.

Donc bref j'ai trouvé le témoignage intéressant avec des opinions qui changent mais comme Adèle Haenel, elle a tendance à généraliser sa situation et à parler pour d'autres. Mais contrairement à Adèle Haenel, on a l'impression que son avis doit être mieux qu'un autre et qu'il ne peut pas coexister. Que les autres avis nieraient le sien rien que par le fait d'exister et non par leur contenu.
Pour moi Cantat c'est pire même s'il ny a pas de gradations car je le crois encore dangereux contrairement a Polanski. Cantat apres les faits aurait poussé sa compagne au suicide...je n'étais pas la donc je ne sais mais c'est pour moi la difference. Quand on dit Cantat a payé, oui mais...enfin aussi je nai pas une impression de grande culpabilité ...encore une fois je préfère lire les deux dossiers en details avant de trancher tres nettement mais là je pense quand même au dela des cesars etc que si je devai mettre Cantat ou Polanski en prison ce serair Cantat car je crains qu'il ne fasse d'autres victimes..

Moi l'article de France culture que jai posté précédemment me plaisait bien car effectivement je ne me retrouve dans aucun discours....je veux dire Virgine Despentes écrit bien....et je n'aurais peut-être pas primé Polanski...mais j'ai vraiment une réflexion différente par rapport à cela....par exemple je n'en veux pas à Fanny Ardant...si c'est un ami ben voilà elle est mal prise.

Enfin tout cela est bien triste ..

.jespere que Polanski n'a plus fait de mal depuis les dernières d'accusations qui datent je crois de 2000. Et qu'il se repentira s'il vit encore plus longtemps. Il a purgé une partie de la peine, moi si j'étais lui j'irai refaire les quelques mois en plus.

Si ca se trouve c'est possible (ou je suis naïve) que au vu de sa vie horrible, il ait déliré deux décennies et tombé dans la
perversion et que maintenant, il ne soit plus comme ca, prédateur. Enfin je ne sais pas, j'espère juste que :
- l'opprobre dune partie de la population intimidera de potentiels agresseurs.
- Polanski se repentira pas seulement pour samantha geiber mais pour tout.
- que les prédateurs sexuels actifs ds le cinéma (je doute que Polanski soit encore activement dangereux enfin j'espère pas) genre Besson etc soient stoppés

Triste triste tout ca! :/
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes