@Imago On ne peut littéralement pas savoir, comme pour n'importe quelle problématique dans n'importe quel contexte, mais au moins ça nous rapproche de la solution (un compromis ? une séparation ? l'un qui lâche l'affaire ?) D'ailleurs c'est pareil pour tout : le mariage, l'endroit où l'on vit, les enfants, etc, etc.

Qu'est-ce que tu fais quand tu veux une augmentation ? Tu vas voir ton patron. Il n'est pas obligé d'accepter. S'il n'accepte pas, alors quoi ? Négocier une autre modification de contrat ? Partir ? On ne connaît pas l'issue, mais on s'approche activement de la solution en en parlant :)
 
@Imago Non ne t'inquiète pas c'est tout sauf con les questions que tu soulèves. Les relations de couple c'est compliqué, chaque relation est différente et a ses modes de fonctionnement différents.

Pour ma part je suis monogame et fidèle, je n'ai jamais trompé qui que ce soit même si j'en ai eu quelques fois envie et je me suis fait trompée à 2 relations sur 3. Mais maintenant, avec le recul je me dis que je pourrais tromper tout en continuant d'aimer mon compagnon. Parce que là j'en aurais envie, parce que l'autre en face m'attirera de ouf et que j'aurais du regret à ne pas le faire, etc. Par contre aller voir ailleurs en passant par un site de rencontre ou en le préméditant, ça jamais, et tromper parce que ça ne va pas dans mon couple, non plus. C'est une fuite pour ne pas résoudre un problème ou prendre une décision qui s'impose (rompre)
Pour moi le meilleur film qui illustre mon propos c'est Comme un avion, regardez le, il est très drôle et bienveillant sur les questions de couple et tout.

Pour celles qui mettent la notion de couple libre dans la balance je ne suis qu'à moitié d'accord. Si on est du genre à tromper souvent et en le préméditant, oui clairement il faut se poser la question de peut-être arrêter définitivement de se considérer comme étant fait pour la monogamie. Par contre les tromperies de l'instant qui se font par un concours de circonstance et qui peuvent ne survenir qu'une fois dans une vie, on ne va pas se mettre en couple libre juste pour ça.
Quant à la communication en amont c'est un chouilla compliqué. Si un type me dit "alors je suis fidèle et si on sort ensemble personne ne va voir ailleurs, mais d'un autre côté si un jour en vacances où t'es pas là, je rencontre une femme qui m'attire comme jamais, que je me dirais "si je ne l'embrasse pas je m'en voudrais toute ma vie" alors je succomberai sans regret", je le croirai moyen sur sa fidélité, je me méfierai et je ne lui ferai jamais confiance. Alors que il me dit "je suis fidèle" donc je devrais le croire et que la seule condition pour qu'il me trompe c'est qu'une nana parfaite lui tombe dessus et qu'elle soit tellement bien qu'il y aille sans regret. La probabilité pour que ça arrive est quand même assez faible. Si ça se trouve il se passera toute une vie sans qu'il ne tombe sur la nana qui lui fera tromper sa meuf. Est-ce que ça vaut vraiment le coup de se prendre la tête une vie entière en se disant "si ça se trouve il me trompe" juste parce qu'il n'a pas écarté cette hypothèse dans le cas où il y a cette Nana là.
Pour ma part je préfère ne pas dire cette part de moi: si un jour je rencontre cet homme tellement bien qu'il me fera tromper et bien tant mieux pour moi. Mais ce n'est pas certain du tout que je le rencontre et qu'en plus je succombe (parce que si ça se trouve je viendrai juste d'avoir un moment super tendre avec mon compagnon et que je n'aurais pas du tout envie d'embrasser qui que ce soit d'autre). Donc je me tais, je me qualifie de fidèle (ce qu'objectivement, je suis) et on verra bien ce qui se passera.
 
Dernière édition :
Est-ce que le fait de ne pas avoir embrassé (ou +) une personne qui vous a plu de ouf à un instant, en soi, ça vous ferait mal toute votre vie ou vous ferait vous morfondre à jamais, au point qu'il faille blesser sa/son partenaire? C'est quoi, une quête permanente d'un potentiel "mieux" (= meilleur-e partenaire) qui pousse à cela? Quels sont les critères du "tellement bien" (pour juste quelques fois en plus) qui font qu' "on" trompe la/le partenaire mais pour mieux revenir le voir quand même après, svp? (question sérieuse). Juste un physique, une allure, un comportement? Qu'est-ce qui fait alors que ça ne dure pas si c'est beau, bon ou bien etc? Quels critères à peu près? Il/elle répond à des "clichés" qu'on nous vend?

On peut tourner les arguments de chaque ici dans tous les sens et avantages que l'on souhaite je pense pour "l'infidèle". C'est un débat sans fin.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
@Gringo Nous on est pas en couple libre, n'empêche que j'ai une sorte de """feu vert""" pour la situation que tu décris, d'un coup d'un soir unique qui ne change rien à ma relation.
Enfin, feu vert, c'est vite dit : mon compagnon me dit qu'il préfère ne pas le savoir car il n'est pas sûr de pouvoir le pardonner. Mais le message sous-jacent, c'est quand même qu'il pense rationnellement que ça ne devrait pas être un motif suffisant pour rompre et casser tout ce qu'on a de beau. Sauf qu'il n'est pas sûr d'y arriver. Et que je sais que si je le fais et qu'il l'apprend, il sera profondément blessé. Ce que je veux éviter à tout prix.

Après, c'est bien urbain de sa part, mais de toutes façons, je suis profondément monogame .Moi aussi, comme @Elliana , j'ia beaucoup lu des témoignages poly-amoureux, j'ai discuté de tout ça sur le topic du forum, mais rien à faire, je suis le genre de personne qui ne VEUT pas avoir plusieurs relations en même temps. Ca ne m'intéresse pas. J'ai besoin de ce sentiment de petite bulle à deux. Et tou comme Elliana, je compatis beaucoup à tout ce que les polyamoureux se prennent dans la figure, à cause de la normativité de la société, mais j'apprécierais aussi qu'ils (EDIT : certains d'entre eux, my bad) puissent entendre que tout le monde n'est pas fait pour être polyamoureux et que ça ne fait pas de nous des êtres malsain et névrosé pour la cause.
J'ai déjà vu passer des articles sur la "monogamie éthique", qui semble recouvrir les monogames qui ont bien réfléchi à tout ça et on posé clairement leurs limites avec leur partenaire. En fait, je trouve ça dommage de limiter ce terme aux monogames. Pour moi, la discussion à deux ou plus sur quels sont les besoins de chacun dans la relation devrait être la norme en fait. Parce que ce que je vois des témoignages de polyamoureux me montrent que le polyamour n'empêche pas l'infidélité ("on avait dit pas les amis", ou "on avait dit pas avec qlq dont on n'a pas parlé avant").
 
Dernière édition :
@Gia_Juliet J'ai déjà eu un regret de ne pas avoir succombé. A posteriori, vu comment a fini la relation où je-n'ai-pas-trompé-mais-que-j'aurais-bien-aimé-quand-même, je me dis que j'aurais du. Donc pour mes relations futures j'ai pris le parti de ne jamais dire jamais.
Ensuite j'ai déjà rencontré des hommes tellement beaux, attirants que c'est comme une mouche sur une ampoule, je suis capable d'y aller alors que je sais que je vais me brûler les ailes. C'était une période de célibat donc je n'ai pas eu à me poser trop de questions, mais ça m'a fait tiquer sur: si j'avais rencontré ces hommes là alors que j'étais maquée et heureuse, qu'est-ce qu'il se serait passé? Est-ce que je reste fidèle mais j'aurais toujours cet inachevé en tête? Ou est-ce que j'y vais au risque que ça n'en vaille vraiment pas le coup?
Quant aux critères du "tellement bien", je ne peux pas te répondre, on s'en fout complètement en fait. Ca dépendra vraiment du type en question. Faut juste qu'il soit super attirant pour moi à ce moment.
Pour le pourquoi ça ne durerait pas: parce que c'est techniquement pas possible (on habite à l'autre bout du monde, on ne parle pas la même langue etc), parce que ce n'est pas un homme avec qui j'ai envie de vivre (il fume, il n'aime que le jazz, on n'a rien en commun), parce que mon mec est parfait et que je l'aime.
Je ne vois vraiment pas ça comme une recherche de mieux, une insatisfaction à combler, mais plus comme un plaisir que l'on assouvit. Genre une grosse glace au chocolat avec chantilly et sauce caramel, tu sais que ce n'est pas raisonnable, mais merde on a qu'une vie. Après à moi de gérer ça, techniquement il n'a pas besoin de le savoir et à mon sens, aller se confesser pour ne plus avoir à porter sa culpabilité et son secret c'est le summum de l'égoïsme (parce que je suis d'accord, tromper est aussi égoïste.)

Mais vraiment regarde Comme un avion. Ca illustre mon propos mieux que moi.
 
Hé ben moi cet article me pose problème. Je vois que ça part en débat sur l’infidélité et pour ma part j'ai une opinion nuancée sur le sujet. Je conçois qu'on puisse être amoureux mais succomber à ses pulsions pour quelqu'un d'autre. C'est humain...

Par contre dans cet article, le petit ami officiel passe totalement pour un con, le pauvre. La narratrice n'a aucun remord, ne lui fait pas part de ses envies, ne se questionne pas... et ne semble pas plus prête à l'avenir d'avoir envers lui du respect et de l’honnêteté....

Sinon vous avez parlé à raison du manque de protection.... mais suis-je la seule choquée également qu'elle se rende directement au domicile d'un gars rencontré sur internet dont elle ne sait rien ?
Le niveau d’irresponsabilité dans ce témoignage et assez conséquent...

Pour l'écriture, on dirait un mauvais Arlequin, mais là c'est juste mon avis...
 
mais suis-je la seule choquée également qu'elle se rende directement au domicile d'un gars rencontré sur internet dont elle ne sait rien ?
Alors ça ça a été un grand débat avec une copine de "si tu rencontres un type dans un bar et que tu veux niquer le soir même, tu vas chez lui ou chez toi?". Pour elle, elle le ramenait systématiquement chez elle car elle avait trop peur d'être séquestrée chez un inconnu et elle préférait être chez elle dans un environnement connu. Pour moi je me fais systématiquement ramener chez le mec car je refuse qu'il sache où j'habite et qu'il pénètre chez moi, en plus je suis d'un naturel assez confiant donc je me dis que tomber sur un psychopathe est peu probable et que de toute façon si je dois me faire violer, chez moi ou chez lui ça ne changera pas grand chose (rapport à la sidération et tout lors d'un viol).
Tout le reste de l'article m'a choquée (la préméditation de la tromperie, le manque de protection) mais, ça, pour moi c'est pas pire que d'aller au domicile d'un ras rencontré il y a 1h dans un bar et dont on connait à peine le prénom.
 
Je n'ai pas spécialement aimé lire cet article, tant l'écriture est désagréable (il reste encore plein de fautes).
Mais, ce dernier a permis d'ouvrir le débat sur la notion du couple, de la monogamie et des normes sociales. Merci @Dame Verveine , d'avoir mis les mots sur ce que je pensais. Le "monogamie de fait", n'existe pas et je trouve ça très triste de construire un couple parce que "c'est comme ça qu'on fait ailleurs", sans s'interroger sur ce qu'on veut vraiment. J'aime bien l'idée que le couple est un contrat passé avec l'autre, contrat qui peut évoluer. Cela n'empêche pas de choisir l'exclusivité. C'est en tout cas ce qui a été décidé avec mon copain, une exclusivité stricte. Mais on sait que ça peut évoluer et surtout qu'on peut en parler. A ce titre, j'aurais du mal à pardonner une quelconque infidélité, dans le sens où j'estime que le dialogue est possible.
On s'est reposé la question au bout d'un an de relation - parce qu'il a pas mal de soucis en terme de sexe et que j'aime bien ça, j'ai donc plus de besoins - et devant l'impossibilité pour nous deux d'être en couple libre, il a été décidé qu'on resterait exclusif. Par essence, il n'y a pas de bon choix parce que rien n'est tout noir ou tout blanc et que j'ai mis de côté une partie de mes besoins parce que je ne désire que lui et inversement. Mais c'est le principe de toute relation en société : du compromis.
Partant de ce constat là, j'ai du mal à envisager qu'on puisse sciemment faire ce qui a été décrit dans l'article sans être sacrément égocentré. Surtout quand on met l'équation de la non protection dans la balance. Mais il y a peu, une de mes amies (qui est la plus gentille possible, la plus altruiste, la plus éthique) m'a raconté qu'un soir de grande alcoolisation elle a cédé et embrassé un autre garçon. Le contrat de fidélité qu'elle avait avec son copain, qu'elle aime, a été entaché, elle a préféré ne rien dire pour sauver son couple. J'ai pas réussi à tirer une leçon de ça. Pour moi, il y avait pas de bonne solution, sachant que lui dire aurait fait souffrir son copain, ne rien dire la faisait souffrir elle. Ca m'a fait comprendre que dans certaines situation, on met tous ses acquis de côté et on compose au mieux.

@Flowercream- : ah bon ? Pourtant c'est extrêmement facile de tracer quelqu'un et de trouver sa localisation et son identité en quinze secondes vu comment cette application pompe toutes les données personnelles. J'avoue que j'ai tendance à être d'un naturel optimiste mais je trouve pas ça si risqué que ça.
 
@Gringo il n'y a pas de bon ou de mauvais timing pour séduire ou être séduite non plus je pense, alors rien n'empêche ensuite d'aller (re)tenter sa chance plus tard avec la ou lesdites personnes qui a/ont plu une fois célibataire aussi (ou de se lancer à l'instant où tu es "foudroyée" tout en "libérant" ton amoureux du moment, pour ne blesser personne).
J'ai l'impression que le/la partenaire amoureux-se ici sert de sécurité, de confort, au cas où, afin d'avoir qqun sous la main pour différents faits. Qu'il a un aspect "pratique", utile. Ca c'est ce qui me gêne le plus. Il serait comme un objet. (pas dans ton cas je précise). Et ça s'est vérifié, personnellement, lorsque j'avais essayé OkC où des nanas et des mecs étaient en couple en cherchant "mieux", d'où le sens de mon avis que je te partage.

L'amour c'est un jeu pour moi: tu te lances et ça marche ou ça ne marche pas, mais ce n'est pas grave si ça loupe, il y aura de multiples autres occasions de réessayer, indéfiniment (en se faisant violence parfois aussi), il faut oser, agir au lieu de trop se questionner. Donc une relation amoureuse, bah ça a aussi ses règles, a minima, et pas obligatoirement compatibles avec une tromperie, une relation plus ou moins courte dénuée d'amour (bien qu' être attirée, c'est aussi aimer une chose ou plusieurs chez qqun-e).

Pour le crush du moment, bah il ne plaît pas tant que ça (à ce que je comprends), il n'est pas indispensable ou inévitable, alors pourquoi ne pas laisser tomber et se laisser séduire par d'autres pas moins plaisants mais proches, accessibles si c'est une possibilité qu'on s'accorde? Ici, ça résonne en moi comme une forme d'auto-persuasion alors que tu n'as pas vraiment envie d'accomplir quoi que ce soit avec le "beau mec" finalement et que ça t'arrange aussi qu'il soit loin, différent, blabla. (Je ne juge rien hein!!). Le fait est, qu'il ne se passe rien non plus.
Passer du temps avec qqun, être séduite ne passe pas nécessairement par le sexe non plus. Si beauté = envie de sexe directement, cette logique précisément, c'est qu'il y a qqch qui cloche dans notre éducation, dans notre vision des relations. Je trouve des femmes magnifiques parfois aussi et super attirantes mais juste l'idée d'un baiser d'elles ou de moi casse le charme pour moi: c'est l'instantané, l'image que j'ai de la personne qui est belle (avec des gestes, des attitudes, des odeurs, une atmosphère particulière) pas d'avoir qqch d'elle qui m'émoustille. Le sexe, après quelques temps, est un gros bonus s'il doit arriver pas une fin en soi. Bref.

Le sujet me fatigue et j'ai le cerveau confus ^^. C'est intéressant de tou-te-s vous lire.

Je regarderai le film, merci pour ce conseil. :)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes