La réalité virtuelle pour lutter contre les violences conjugales : dispositif prometteur ou gadget inutile ?

12 Octobre 2014
2 196
10 735
3 164
hm ça pourrait être une bonne idée en apparence, mais dans ce genre de situations, c'est surtout prêcher des convaincus.

Le gros point faible à mon avis, de ce dispositif, est l'impossibilité (ou le refus) de se mettre émotionnellement à la place des victimes.
L'état d'esprit n'est pas du tout le même, et la volonté d'agir/de se battre non plus. Pire, ils sont dans une psychologie qui va leur dire que de toute façon si une victime ne réagit pas c'est qu'elle le "veut", et que donc c'est "mérité".

Si des personnes lambda ont des difficultés à comprendre pourquoi certaines victimes ne réagissent pas, comment des gens violents le pourraient-ils ? (sans vouloir généraliser, bien sûr, il peut toujours y avoir des exceptions, même si j'y crois pas trop).
Se mettre à la place des autres, ça semble une bonne idée. Mais le principal manque : se mettre émotionnellement à la place d'autres personnes. Ce qui est quasiment impossible.

Du coup ma conclusion est que la seule solution est une meilleure prise en charge des victimes, et un message clair comme quoi la violence ne sera plus tolérée.
Après, toute proposition est bonne à prendre, je dis pas que ce dispositif est une mauvaise chose. Mais je pense que ça ne sera pas efficace. Beaucoup moins qu'espéré, en tout cas.
 
25 Octobre 2020
86
795
144
29
J'ai écrit mon mémoire sur comment la VR et AR peuvent aider à générer de l'empathie chez les utilisateurs et j'ai lu une cinquantaine d'articles et de rapports scientifiques, sociologiques, psychologiques sur le sujet. Bon, je suis pas experte vu que je ne suis pas dans la recherche mais il y a eu énormement d'études sur le sujet et je trouve ça passionnant perso.
La majeure partie des études atteste que ces technologies permettent de déclencher un sentiment d'empathie, tout simplement parce qu'on oblige les utilisateurs à être concerné par un sujet.
Des rapports qui remontent aux années 70s montraient déjà que des enfants retenaient mieux des informations par le biais du jeu que si ces mêmes informations étaient données de manière empirique.
Chez les adultes, c'est la même chose. Par exemple, la VR est utilisée pour créer des simulateurs de vols. C'est utile de générer des environnements qui paraissent le plus réel possible. Si on simule une situation d'urgence, il faut pouvoir entrainer un sentiment de peur et de panique chez les pilotes d'avion ; comme ça, si la situation devient réelle, elle est moins difficile à gérer pour les pilotes. (Sauf s'ils ne meurent evidemment).
Il y a aussi des applications en médecine pour les étudiants. Mon prof à la fac avait crée un système qui combinait du son, un mannequin et un système de VR pour générer la "peur de bien faire son travail". Les étudiants devaient piquer le mannequin au bon endroit, sinon le système se déclenchait et une alarme retentissait.
Pour en revenir au sujet, il y a eu des tonnes d'applications pour générer de l'empathie ; il y a eu des systèmes VR sur le harcelement sexuel au travail, sur l'immigration, sur la cécité... Les résultats sont concluants, il y a déjà 10 ans de retours positifs sur le sujet et il y a pleins de raisons pour lesquelles on se tourne vers la VR. (Ça parait pas, mais l'aspect financier est très intéressant).
Le truc qui me chiffonne dans cette idée, c'est qu'ils vont tester ça sur des personnes ayant commis l'acte de violence. Je suis persuadée que ça ne peut pas faire du mal, mais je me demande si ça va vraiment aider ? Parce que dans les exemples que j'ai en tête, je me souviens que les participants étaient des gens du grand public (souvent sceptique d'ailleurs) mais pas des criminels.
À voir, mais il est clair qu'il faut plus d'aides pour les femmes victimes de violences conjuguales.
 
26 Avril 2019
63
616
234
38
Le dispositif est à développer, mais le tester sur une trentaine de personne est à mon sens clairement insuffisant. Le fait que ça peut être pris pour un jeu reste problématique aussi. Moi qui suis joueuse occasionnelle, je peux facilement sur le moment être complètement absorbée dans l'action, mais sitôt la séance finie, j'ai oublié, je passe à autre chose. Il y a donc un nombre définie de séance pour que l'empathie arrive, sachant que d'un individu à un autre le délais varie. De plus, tout dépend aussi de l'individu, ça peut fonctionner sur certains mais sur d'autres ça peut se révéler totalement inutile. L'idée n'est pas mauvaise, mais j'ai le sentiment que le dispositif est surtout en place pour combler le manque de moyens de la justice. Les prisons sont surchargés, il n'y a pas beaucoup de prise en charge pour les victimes. Et puis une question me taraude : que deviennent ceux qui ont changé? Retournent - ils auprès de leurs victimes ? Parce que pendant que l'on s'occupe des criminels, les femmes/ hommes et enfants qui ont subis les sévices de ceux ci resteront marqué à vie et doivent se prendre en charge eux même, la plupart du temps. Les traumatisme sont parfois très profondes, surtout pour les enfants, enfin je pense. En outre, j'ai bien peur que certains criminels réussissent à tromper la procédure. Rien n'empêche de simuler et de dire que l'on a compris. N'est ce pas comme ça que certains piègent leurs victimes, devenant tour à tour des loups puis des agneaux? Je suppose que là aussi, un suivi psychologique sera mis en place. Au final, ça fait cher pour un dispositif, pas assez testé pour moi.
 

eLLuLa

LuLa sur Rockie
4 Avril 2013
459
3 267
3 004
De mon point de vue s'occuper des personnes violentes est aussi important que de s'occuper des victimes pour diminuer drastiquement les risques de récidive. Ce serait une politique réaliste et pas bisounoursienne. Je ne sais pas si la VR est révolutionnaire, mais il y a des initiatives qui existent déjà avec des ateliers et des jeux de rôle pour apprendre aux agresseurs à se mettre à la place des victimes. Simplement le problème est encore et toujours le même: pas d'argent ! Alors VR ou autre, on peut bien tester ces dispositifs sur 30 personnes, tant qu'il y aura pas de fric pour le processus de réparation dans son entier et un gros paquet mis sur la prévention, on n'avancera pas.
 

KtyKonéko

adulte à temps partiel & autrice de fanfiction
22 Septembre 2014
670
5 583
2 564
Vulcain... nan, je plaisante. Vénus
www.fanfiction.net
j'avoue que je suis dubitative
un homme qui frappe "sa" femme ou "sa" copine, c'est parce qu'il veut la soumettre, la rabaisser, parce qu'il la considère comme un objet, son objet, "sa" propriété, pas comme un être humain...
est-il possible de réveiller son empathie ?
est-il possible de l'inciter à se mettre à la place de sa victime ?
 
4 Septembre 2021
78
1 153
134
28
En fait, j'ai l'impression qu'on part du principe que ceux qui commettent des violences conjugales ne savent pas ce qu'ils font à leur victime. Qu'ils agissent dans un coup de colère en quelque sorte. Non. Ils le savent très bien, en général, et ils savent très bien utiliser la peur et la culpabilité pour assurer leur domination et manipuler.

Peut-être que ça peut marcher chez certains, je ne sais pas... Mais j'ai des doutes dans le cas de violences conjugales...
 
25 Octobre 2020
86
795
144
29
Financièrement, la VR est très avantageuse si menée à grande échelle.

Un exemple concret : des universités américaines et britanniques étaient en manque de corps humains à disséquer pour leurs étudiants en médecine. Beaucoup d'étudiants connaissaient la théorie mais pas la pratique et commencer directement à exercer sur des personnes vivantes, ce qui pose problème.
Manipuler des corps humains est extrêmement coûteux, il faut pouvoir les obtenir (mon prof nous avait dit que ça coûtait plusieurs milliers d'euros), les conserver, les transporter, ça pose un problème éthique, etc. D'autant plus que le corps ne pouvait pas subir des interventions à l'infini. Du coup, un dispositif VR a été crée pour simuler des opérations de chirurgie. Le coût de départ paraît gros mais il est vite amorti. C'est un investissement pour la science et l'éducation.

Pour ce qui est de l'environnement virtel supposé recréer une expérience d'harcèlement sexuel, le dispositif avait été créé à l'aide d'une caméra 360° et une équipe d'acteurs qui jouaient autour de la caméra. Le film a ensuite été monté pour être visualisé grâce à un casque VR.
Ce genre de dispositif n'est pas si cher à créer.

J'imagine que les 30 volontaires vont tester la version bêta. C'est sur que sur 30 personnes, c'est anecdotique, mais je suppose que les créateurs veulent toucher un plus grand nombre par la suite, sinon ça n'a effectivement pas de sens.
L'avantage financier tient au fait qu'il y a besoin de moins d'intervenants. Il y a besoin d'une ou deux personnes spécialistes, un ordinateur, le fichier et un casque VR.

La VR n'est finalement qu'un outil, très élaboré et qui a fait ses preuves. Ce qui je me demande, c'est est-ce possible de générer de l'empathie chez les agresseurs ? (VR ou pas) Est-ce qu'il y a eu des études sur le sujet ? Si une madz qui s'y connaît en psychologie pourrait m'éclairer parce que ça m'intéresse vraiment :) est-ce qu'on peut atteindre un sociopathe ou un pervers narcissique ou bien sont-ils (désolée du terme) irrécupérables ?
 

eLLuLa

LuLa sur Rockie
4 Avril 2013
459
3 267
3 004
@Adhar Je trouve ta réponse sur la VR intéressante.

Pour ce qui est des hommes qui commettent des violences conjugales, je crois que c'est un peu comme les violeurs. Il ne faut pas imaginer que ce sont forcément des hommes atteints de pathologies mentales lourdes. Alors certes tous les hommes ne vont pas être violents, mais il y a des facteurs qui expliquent (et non pas excusent) ces comportements. Beaucoup ont vu leur propre père être violent avec leur mère, ils ont souvent aussi subi eux-même des violences dans leur enfance. Comme pour l'inceste, on est encore et toujours face à des violences intra-familiales qui peuvent amener à des troubles psychologiques qui amènent parfois à la reproduction (je ne dis bien sûr pas que toute personne victime de violence dans son enfance deviendra violente/agresseuse). Tous ne sont pas pervers narcissiques ou psychopathes. On est aussi clairement dans un symptôme de la masculinité toxique et du patriarcat (basses compétences pour communiquer, mauvaise gestion de la colère, etc).



 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes