@Praeterae Pour ta réponse, @LovelyLexy m'a enlevée les mots de la bouche :happy:

Sinon il y a aussi la mode des cheveux très courts pour les femmes également à la fin du XVIII e - début XIXe siècle, c'est surtout en France. C'était une manière pour les femmes de signifier qu'elles avaient échappés à la guillotine ou bien que des personnes de leur famille en étaient mortes. Pour que ce soit encore plus "glamour" elles mettaient un ruban rouge autour de leur gorge pour imiter une gorge tranchée...
 
Pourquoi les mecs ne cherchent pas à montrer leur corps et à se sexualiser ?
Perso, j'ai l'impression que ça ne représente pas la même chose. J'ai l'impression que d'après les schémas sexistes du patriarcat, un mec hétéro cis sexuellement actif est quelqu'un qui "soumet", qui "conquiert", qui "domine", tandis qu'une femme qui a des rapports sexuels "se soumet", "s'abandonne"... J'ai aussi l'impression que selon ces schémas, les mecs auraient tout le temps envie de sexe, tandis que les femmes seraient obligées d'envoyer des signaux pour dire quand elles en ont envie et que par conséquent, une tenue serait interprétée comme un signal. Du coup, un mec torse nu, ça ne représente pas la même chose qu'une femme en décolleté. Peut-être que je me trompe. Et oui, ces schémas sont sexistes et affligeants. :facepalm:
 
@Praeterae Pour ta réponse, @LovelyLexy m'a enlevée les mots de la bouche :happy:

Sinon il y a aussi la mode des cheveux très courts pour les femmes également à la fin du XVIII e - début XIXe siècle, c'est surtout en France. C'était une manière pour les femmes de signifier qu'elles avaient échappés à la guillotine ou bien que des personnes de leur famille en étaient mortes. Pour que ce soit encore plus "glamour" elles mettaient un ruban rouge autour de leur gorge pour imiter une gorge tranchée...
Je l'avais oublié ^^ Et aussi un type de châle inspiré d'une victime de la guillotine ( faut que je retrouve son nom), qui en avait choisi un très ample et large parce qu'elle avait appris que souvent, pour dégager le cou, le bourreau déchirait la chemise/le corsage de la victime de telle sorte que tout le monde pouvait voir ses seins, comme ça elle était humiliée en prime
 
@Princesse Sarah ton article sur les style natural / mori est super intéressant ! J'ai appris plein de choses (bizarrement, à mes yeux, ça a toujours était des looks... citadins ; dans ma campagne, personne ne s'habille ainsi car ça manque carrément d’aspect pratique).

Pour en revenir au sujet, je ne suis pas non plus choquée par la mise en avant de ce style de robe froufroutante, à mi-mollet et petites fleurs. Après tout, je trouve les jupe plissées midi très moches et c'était aussi revenu à la mode...
Ce qui compte, c'est que celles qui aiment puissent trouver leur bonheur, l'adapter à leur style et s'habiller comme elles veulent... et que celles qui n'aiment pas puissent continuer à porter autre chose.
Franchement, de nos jours, on a quand même la grande chance de pouvoir porter ce qu'on veut.
Pas comme à la fin des années 60, où quand la mode des mini-jupes a frappé, il n'y avait plus que ça et pas d'autre choix vestimentaire.
 
Moi je me vois bien donner un petit côté witchy à ces robes, à base de ceinture corset, bottines Killstar et collier pentacle :cretin:. Allez voir la mode witchy/strega/pagan, c'est plein de couches, forcément on ne voit pas beaucoup de peau, mais c'est loin d'être régressif et puritain !
Je confirme, j'aime aussi la mode strega. Sauf que les robes y sont plutôt noires qu'à fleurs.

@Praeterae Pour ta réponse, @LovelyLexy m'a enlevée les mots de la bouche :happy:

Sinon il y a aussi la mode des cheveux très courts pour les femmes également à la fin du XVIII e - début XIXe siècle, c'est surtout en France. C'était une manière pour les femmes de signifier qu'elles avaient échappés à la guillotine ou bien que des personnes de leur famille en étaient mortes. Pour que ce soit encore plus "glamour" elles mettaient un ruban rouge autour de leur gorge pour imiter une gorge tranchée...


Les robes étaient si transparentes à l'époque, qu'on voyait parfois la poitrine au travers. N'oubliez pas Agnès Sorel, favorite de Charles VII, qui introduisit la mode du sein nu. Parfaitement, elle en avait un à l'air...et les dames de la cour l'ont imitée. Ça n'a pas tenu après sa mort en 1450, mais c'était quand même au début du XVéme siècle. Je ne pense pas, au vu que cette mode n'est jamais revenue, qu'on a observé un retour du puritanisme dans les siècles qui ont suivi.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes