Le débat est clos : Miranda n’est pas la grande méchante du « Diable s’habille en Prada »

Cette théorie est très populaire, mais je trouve un peu dommage de résumer ce livre génial à ça.

Beaucoup de ces personnages sont égoïstes et "méchants".

Ses amis se moquent d'elle mais acceptent ses cadeaux dernier cri.
Nate est effectivement un petit *** mais je trouve qu'il a raison quand il lui pointe qu'elle n'assume pas ce qu'elle devient et qu'elle ménage la chèvre et le chou. Attention je ne suis pas aveugle au fait que monsieur est aussi extrêmement égoîste ^^ , se privilégier lui même ne pose aucun souci à monsieur.
Emily est affreuse avec elle et pas seulement parce qu'elle arrive au début en agissant de façon non professionnelle, et même Nigel qui est assez sympa pour lui donner un coup de main le fait avec un certain dédain et lui rappelant ce qu'elle n'est pas sans arrêt.

Je n'apprécie qu'à moitié la vision "féministe libérale" de Miranda, qui justifie des actes et des paroles franchement odieux au nom du fait que "quand un homme le fait on dit rien" ça me pose question qu'on légitimise ça avec des arguments pareils. ( je précise que j'ai vu plein de commentaires youtube, buzzfeed ou autre avec cette idée :) ) On sent qu'elle jubile de sa position et de mettre les gens dans des situations impossibles.

Oui elle pousse Andréa à l'excellence, mais parce que Andréa est assez forte pour se battre malgré une ambiance de travail pestilentielle.

Ce livre me fascine, y'a tellement plus derrière qu'un film sur l'univers de la mode. Les luttes de pouvoir, les inégalités homme femme, les relations toxiques, la résilience, l'absence de sororité , et le deuxième est encore plus sombre que le premier .

Une belle surprise de lecture et de film !

Mais ce débat me tient en haleine depuis des années , je serais curieuse d'avoir vos interprétations aussi =) .
 
Dernière édition :
12 Septembre 2018
551
6 673
764
25
Alors je sais pas à quel point le film s'inspire du livre, mais pour avoir lu le livre, la patronne est clairement une méchante. Et faut avoir vraiment intégré le système capitaliste où c'est normal de se dédier corps et âme à son travail et à son patron pour pas voir à quel point elle est mauvaise. De ce que je me souviens, elle appelle son assistante tout le temps, surtout en dehors de ses heures de travail, lui confie des missions qui n'ont rien à voir avec son job et à la fin elle exige d'elle qu'elle s'assoie sur sa vie familiale tout ça pour satisfaire un autre caprice. Clairement un produit de la haute société totalement égocentrique et déconnectée de la réalité et des autres. Y a rien de féministe (sauf si là encore on adore le ''''féminisme'''' ultra-libéral à la Schiappa) dans la conduite de Miranda. Elle asservit une femme moins bien classée qu'elle socialement.
 

Victoria Grace

Merci de ne pas citer les spoilers
12 Octobre 2014
6 145
62 776
4 134
Personnellement, je n'ai jamais vu de "méchant" dans l'histoire mais des personnages qui avaient tous des aspects égoïstes et mauvais, chacun à leur façon.

Je reste très partagée au sujet de Miranda. On ne peut pas nier qu'elle en prend plein la poire pour pas un rond, avec énormément de sexisme (la couverture de son divorce par exemple) mais professionnellement, son comportement est du harcèlement au travail.
L'argument du "si c'était un homme, on ne dirait rien" me laisse perplexe parce que, homme ou femme, ce comportement mérite une plainte. C'est du harcèlement.
 
17 Mai 2021
67
345
54
27
Alsace
Je suis stupéfaite par ce débat. J'avais plutôt eu l'impression que tous les personnages étaient humains et avaient leurs travers et leurs qualités pour une fois. Que la moral de l'histoire (comme dans 99% de temps dans l'Art en fait ) c'était : écoute-toi, tu as toujours su ce qui était bon pour toi.

Miranda n'est pas méchante, elle a sa vie, ses choix, et dans la mesure où elle est confrontée au quotidien à des torrents de violence à cause de la convoitise que suscite son poste, elle n'est pas inoffensive. Elle est capable de prévoir ses coups en avance, de ne pas porter ses intentions sur son front en évidence, parce qu'elle aime son travail et qu'elle sait ce qu'il faut faire pour le garder.

Les personnages intelligents (ou en tout cas représentés comme tels...) sont une source d'horreur et de frisson parce qu'ils serviraient leurs propres intérêts avant ceux des autres (les égoïstes sont ceux qui ne pensent pas à moi). Scoop, et c'est très bien montré dans le roman sans être décrié, c'est le cas de tout le monde, même d'Andrea. Elle accepte le job parce qu'après avoir occupé un tel poste, elle pourra aller où elle veut. Elle ne veut pas travailler pour Runway au début.

Le véritable antagoniste, et c'est d'ailleurs le titre du livre, c'est la tentation du glamour, du chic, du célèbre (et de Simon Baker tout nu...) offerte par le Diable qui s'habille en Prada.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Le méchant petit-ami qui entrave la splendide carrière de la jeune fille prometteuse, c'est une question qui peut survenir dans certains couples, mais certainement pas le cœur de cette œuvre là.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
23 Décembre 2012
4 677
48 829
4 044
20anspasses.wordpress.com
Le film est très différent du livre. Je l'ai lu il y a longtemps donc je ne me souviens plus des détails mais je ne me souviens absolument pas de Nate comme d'un égoïste. Le livre était assez tragique parce qu'Andrea était vraiment maltraitée au travail et à force de ravaler sa fierté devant une patronne harceleuse, elle finissait par perdre de vue ses propres priorités. Son job devenait plus important que tout et pour justifier qu'elle subissait tellement, elle s'auto-convainquait que tout ça avait du sens. Et plus elle subissait, plus c'était dur d'arrêter car si on arrête après six mois, ça veut dire qu'on a accepté toute cette maltraitance pour ne même pas obtenir là récompense promise.
Pour moi, Nate était un dommage collatéral d'une personne qui se transforme progressivement sous la pression et n'a plus l'énergie pour se préoccuper des autres. Ce n'était pas du tout le méchant, juste quelqu'un qui voit la personne qu'il aime s'éloigner et changer sans pouvoir la rattraper et tout en constatant que ce changement n'est même pas vraiment enrichissant pour elle. C'est assez tragique pour ce personnage, et ça l'etait aussi pour Andrea. On nous raconte le roman de son point de vue, et elle est trop obnubilée par ses problèmes de boulot pour réaliser comment son couple se désagrège. Nate lui apparaît comme injuste mais ça ne veut pas dire qu'il l'est vraiment car c'est évident qu'elle le fait souffrir aussi.
Dans le film, les rapports de force sont plus simples. Miranda est plus sympathique et Andrea n'est pas engrainé dans ses manipulations au même niveau car le harcèlement est plus cartoonesque que dans le roman. Et parce que c'est plus simpliste, on peut éventuellement parler de méchant et gentil, alors que dans le livre non. Mais le livre est en quelque sorte un livre sur la souffrance au travail dans les postes vus comme prestigieux et ses effets sur la vie privée et Miranda est à la source de cette souffrance donc on ne peut clairement pas réhabiliter ce personnage
 

Asphodel.

(ex-Serena Snape)
3 Juin 2021
32
559
79
Je trouve toujours dommage de résumer des personnages de façon aussi unilatérale et d'occulter certaines facettes de leur personnalité (parfois contradictoires) imaginées par l'auteur.e. Je sais pas, c'est pas très intéressant de se borner à les mettre dans des petites cases de "gentils" ou "méchants", si ? :hesite: Ils sont souvent un peu mieux écrits que ça, y compris quand l'histoire semble assez manichéenne au premier abord.

Le Diable s'habille en Prada ne m'attirait absolument pas quand j'en avais entendu parler, je m'attendais à un truc ultra cliché et niaiseux, mais au final j'ai bien aimé. Chaque personnage est réaliste et "humain" (dans le sens où on peut facilement s'identifier à leurs dualités et vaguement comprendre leurs motivations/points de vue, même si tout n'est pas reluisant). Je n'ai plus tous les passages du roman ou de l'adaptation en tête avec exactitude, mais Miranda est ambitieuse oui, égoïste très certainement, usant (et parfois abusant allègrement) de son influence et du pouvoir que lui confèrent les autres. Pour moi c'est un personnage complexe, intransigeant, persévérant, combatif, qui ne recule devant rien pour préserver l'empire qu'elle a créé, qui se revendique comme une self made woman dans un monde patriarcal. Mais aussi qui se cache derrière des arguments plus ou moins recevables pour justifier le harcèlement qu'elle fait subir à ses employées, qui est franchement invivable avec sa "cour" qu'elle tyrannise (cet aspect est un peu édulcoré dans l'adaptation) et qui perpétue une certaine forme d'oppression tout en en dénonçant une autre. Et l'un n'empêche pas l'autre. En fait, à travers Miranda, Emily, Andrea ou même Christian, je vois surtout une critique de l'industrie de la mode, des strass et des paillettes, de la glamourisation à l'extrême. Chacun de ces personnages réagit comme il peut (et comme il est) aux oppressions et aux injonctions qu'il subit à son échelle, les reportant fatalement sur les autres, continuant de faire tourner la roue qui les écrase au lieu de la briser. En définitive, je suis assez d'accord avec @Andrealphussette.

A ce titre, je ne perçois pas du tout Nate comme le méchant garçon qui ne supporte pas la réussite sociale de sa compagne, qui veut lui mettre des bâtons dans les roues et doucher ses ambitions (même si c'est ce qu'elle ressent à l'instant T). C'est juste le seul personnage étranger à tout ça. Et donc le seul qui a un minimum de recul sur cette situation qui lui paraît complètement délirante. Il continue de mener sa petite vie lambda, il voit en parallèle sa petite amie se perdre lentement dans un cadre de travail toxique, se faire lentement modeler et briser sous ses yeux. C'est le seul point d'ancrage d'Andrea dans la réalité, loin de la superficialité. Pour moi, Nate se fait un peu la voix des lecteurices (et celle de l'auteure ?), son point de vue extérieur servant surtout à dénoncer ou à faire réfléchir.

On peut détester certains de ces personnages et en préférer d'autres, leur trouver des circonstances atténuantes ou penser au contraire que rien ne les excuse. C'est à l'appréciation de chacun.e. Mais en tout cas ça me paraît un peu simpliste de les cantonner au bon ou au mauvais rôle.

(Edit : oubli de mot)
 
Dernière édition :
29 Mai 2014
428
2 496
2 324
Je suis d'accord avec ce qui est dit au dessus, et j'ajouterai que dans le livre (que j'ai lu récemment d'ailleurs,) le personnage de Nate (qui s'appelle Alex me semble t-il) n'est pas cuisinier, mais prof dans un collège difficile du Bronx.
Et il est fait mention de l'extrême violence à laquelle il est confronté, ainsi qu'aux enjeux de son travail, assez régulièrement dans le bouquin.
Du coup, moi j'ai aussi eu l'impression qu'en plus de voir sa copine s'enfoncer dans un environnement de travail toxique et malsain (en plus de prendre peu à peu goût à cet univers excessivement glamour,) il a aussi constaté qu'ils évoluaient de plus en plus dans des mondes très différents et inconciliables, notamment en terme de priorités vues au boulot.
Par exemple, là où lui a été confronté à un gamin qui a voulu se tailler les veines en cours, elle, elle a dû renflouer le stock de carrés d'hermes de Miranda (faudrait que je vérifie hein, mais c'était de ce genre là)
Et franchement, rentrer du boulot pour ne jamais pouvoir échanger avec sa copine sur les drames qu'il cotoie toute la journée parce qu'elle s'occupe de l'exposé des gamines de sa patronne, merci quoi :stare:
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes