Le topic philosophique ( notre agora à nous )!

  • Auteur de la discussion Une madmoiZelle
  • Date de début
L

La femme de Frank

Guest
@Awdrey Je suis en train de lire La force majeure de Clément Rosset. Lui admet que la vie n'a aucun sens (donc je sais pas si ça t'iras comme postulat :lol:), mais part de cette idée pour mettre à mal la raison, et dire que seule la joie nous permet de vivre pleinement, cette joie ni rationnelle ni raisonnable qui elle seule nous permet d'accepter et d'apprécier l'ici et maintenant. C'est une bonne introduction à Nietzsche aussi.
 
  • Big up !
Reactions : Awdrey
@Awdrey J'ai découvert un livre très intéressant (je n'étais pas du tout d'accord avec tout mais la posture de l'auteur était, je trouve, très enrichissante): Petit traité de la joie.
Martin Steffens est un agrégé de philo qui a beaucoup écrit sur Nietzsche et Simone Weil. L'auteur est croyant, mais il présente aussi la position de Nietzsche contre la vision chrétienne et essaye ensuite de montrer que selon lui ce dernier s'est trompé.

Le premier chapitre présente notre naissance comme un fait qui s'impose à nous: donc l'homme, libre par essence ne choisit pas le début de sa vie qui s'impose à lui: je te mets un extrait:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Le principe du livre c'est de présenter comment consentir à la vie plutôt que de s'y résigner. Voilà, moi ça m'a parlé :)
 
Hola !
Je viens pour une petite (ou grande ?) question de distinction entre plusieurs courants.
Dans mes lectures du moment, j'entends pas mal parler de structuralisme (et de post-structuralisme), d'existentialisme, de situationnisme, d'humanisme et de post-humanisme, et aussi de l'école de Francfort.

Et je galère un peu à trouver des petits bouquins ou des articles qui résumeraient assez rapidement les concepts principaux sur lesquels se basent ces courants de pensée, qu'est-ce qui les rapproche ou les oppose. Du coup, si vous pouviez m'éclairer, même en partie, ce serait chouette !
 
Salut !

Est-ce que vous connaissez des textes philosophiques à propos des rôles genrés ou qui considèrent le genre comme un rôle social ?
J'ai un cours qui porte sur l'éthique des rôles (sociaux) (c'est une traduction approximative, ça s'appelle Rollenethik en allemand et je n'ai pas trouvé d'équivalent en français). Bref, dans ce cours on s'intéresse aux rôles sociaux et à ce que ça implique. Mon prof est ok pour qu'on parle des rôles genrés (ce que j'aimerai beaucoup) mais il m'a dit qu'il ne connaissait pas de textes intéressants à ce sujet.
Est-ce que vous avez des suggestions à me faire ?

Pour l'instant, j'ai pensé à Judith Butler Trouble dans le genre et à Margaret Mead Moeurs et sexualité en Océanie.
Le problème, c'est que ce sont des livres entiers et comme on a une semaine à chaque fois pour lire les textes, c'est mieux d'avoir un texte de 10 à 30 pages. Je vais lui suggérer des chapitres en particulier, mais si vous connaissez des articles sur ce thème, je suis preneuse.
Et vu que je n'étudie pas en France, c'est mieux si ce sont des textes en anglais (ou en allemand, soyons fous ! :d).

Merci d'avance !

ps : J'ai posté ici parce que c'est en lien avec la philo, mais peut-être que je devrai plutôt poster sur l'ECM féministe?
 
ouiiiiiiiiiiiiiiii un topic de philo ! je suis actuellement en pleine recherche pour mon mémoire sur Surveiller et punir, et je kiffe ! Foucauld, c'est vraiment mon crush philosophique. Si quelqu'un veut discuter de la législation sur l'écartelement, je suis la :P
 
@Stachä Coucou! Merci pour ce lien! J'aime beaucoup l'idée de traiter des questions philosophiques ou de pensée politique par temps courts pour favoriser la capacité de concentration (qui malheureusement aujourd'hui nous échappe un peu à tous), mais j'ai beaucoup de mal avec l'effet "clip" de nombreuses vidéos de "pensée" sur youtube.
Je trouve qu'avec l'intention première d'aider à la concentration en soulignant le discours par des images symboliques, ça la disperse au contraire. En tout cas personnellement j'ai du mal à écouter ce qu'il dit et à regarder en même temps... Surtout quand il y a des sous-titres en parallèle du discours!

J'ai l'impression que c'est une habitude induite par nos pratiques des nouvelles technologies, l'impression qu'on peut à la fois écouter (des paroles) et lire en même temps, regarder un film et répondre à un message ou écouter quelqu'un et lire une notification sur son téléphone... Comme si les objets technologiques nous donnaient une nouvelle capacité, celle de faire plusieurs choses à la fois.
Je suis partie de ton lien mais j'ai complètement extrapolé pour proposer une discussion hein, n'y vois pas une critique entièrement basée sur ton post! :fleur:
 
  • Big up !
Reactions : Stachä
@Astrobulle
Tu peux utiliser l'approche du solipsisme si tu veux argumenter en suivant cette ligne (et il y a des exemples assez faciles à trouver dans le genre, comme Descartes ou, d'une certaine manière, Matrix).
 
@Madthilde C'était justement le cogito ergo sum que j'essayais de développer :yawn: Parce que pour moi (et selon Descartes), la seule vérité indubitable est le cogito, mais pour mon coloc', il y a d'autres vérités, différentes lois. Quand j'essayais de lui expliquer que même la théorie de la gravité est réfutable, il m'a répondu que non, ce sont juste les valeurs qui changent. Alors qu'en réalité, oui les valeurs changent mais la formule (la loi) ne change pas si on change de planète. Mais il y a pourtant des espaces où la formule (et donc la loi) n'est pas applicable du tout. Et c'est le cas pour toutes les lois scientifiques : elles sont réfutables. Comme tout est réfutable, il n'y a pas de vérité générale.
Ca me paraît logique, mais il persistait à dire qu'il y avait plusieurs vérités :hesite: Je suis censée répondre quoi à ça ? (à part "oui, d'accord, c'est ta perception du monde" :lol:)
J'avoue que je ne comprends pas vraiment le raisonnement "théorie scientifique réfutable => pas de vérité". Et je ne suis pas sûre de voir où tu veux en venir avec "les espaces où la théorie de la gravitation n'est pas applicable" (parles-tu de référentiels galiléens ou de singularité ou bien de possibilités théoriques ?).

Si l'on parle de "vérité philosophique", c'est assez difficile d'être affirmative dans un sens ou dans l'autre. Comme tu le dis, la seule conscience que l'on peut garantir, c'est celle de notre existence - et encore, on peut se faire mal à la tête sur la réflexion que RIEN ne nous permet de garantir, philosophiquement parlant, que nous ne sommes pas une création artificielle à laquelle on a implanté de faux souvenirs, qui a été activée dix secondes plus tôt.
On peut raisonner qu'il existe une vérité absolue (celle qui existe, quelle qu'elle soit), mais qui reste impossible à atteindre et à connaître. Et effectivement, ça ressemble un peu à un cul-de-sac quand même :cretin:
 
Dernière édition :
Et c'est le cas pour toutes les lois scientifiques : elles sont réfutables. Comme tout est réfutable, il n'y a pas de vérité générale.
Oui mais en même temps, si on demande à Popper (épistémologue), le fait même que des théories (scientifiques) soient réfutables c'est justement ce qui fait qu'elles ont une valeur (scientifique).
Par exemple, l'extinction des dodos est une affirmation scientifique réfutable : si on trouve un dodo, c'est qu'ils ne sont pas éteints : c'est vérifiable.
Alors que "Dieu existe" n'est pas une affirmation scientifique puisqu'on ne peut pas proposer d'expérience qui permettrait de prouver le contraire. C'est donc de l'ordre de la métaphysique.

Et du côté de Descartes, c'est un peu plus compliqué. Le "cogito sum", il me semble que Descartes ne l'établit pas pour trouver une vérité, mais pour faire démarrer la connaissance sur une certitude. Du coup, "je suis en tant que je pense", ce n'est pas nécessairement une vérité, c'est plutôt une certitude à partir de laquelle on peut fonder de la connaissance.

C'est là que ça devient galère, parce qu'il ne faut pas confondre réalité, vérité, certitude.
Dans ton exemple de la porte, vous ne pouvez pas avoir la certitude qu'il y a quelque chose derrière. Si vous avez cette certitude, c'est parce qu'elle est fondée sur votre habitude de voir des portes avec des trucs derrière. Tout comme on a l'habitude que le soleil se lève tout les matins, du coup on décide d'avoir la certitude qu'il va se lever demain. Cette certitude est illusoire : on ne peut pas savoir s'il va se lever. Mais d'un autre côté, on a besoin de cette certitude illusoire pour vivre, sinon on devient fou/folle et on est persuadé.e que l'apocalypse c'est demain.

Ensuite, vous énoncez qu'il y a quelque chose derrière. Si la porte est ouvrable, l'énoncé est vérifiable, donc vous pourrez savoir s'il est vrai ou faux. Si vous ouvrez la porte et qu'il y a quelque chose derrière, alors l'énoncé est vrai, car la réalité (le fait qu'il y ait effectivement quelque chose) correspond à l'énoncé ("je dis qu'il y a quelque chose derrière la porte")
La vérité, c'est vu par beaucoup de philosophes comme une correspondance entre un énoncé et une réalité.

Si vous ne pouvez pas ouvrir la porte, alors vous ne pourrez pas vérifier votre énoncé. Dès lors, la question devient métaphysique, et vous pourrez fonder vos hypothèses sur "d'après mon expérience, il y a toujours quelque chose derrière une porte" ou au contraire "je décide de douter de cette habitude".

C'est à cause de cette histoire de réfutabilité que pour avancer sur un sujet ou faire de la recherche en sciences, on est toujours un peu obligé.e.s de poser des certitudes, même si elles sont illusoires et qu'on sait qu'elles le sont. Par exemple, vu qu'on ne comprenait pas le fonctionnement de la lumière, on a fait des calculs en disant : "bon, mettons que la lumière c'est une onde" histoire de pouvoir tenter des calculs. Et c'est ce genre de certitudes illusoires que Descartes a voulu démonter avec son doute méthodique, jusqu'à arriver à la seule certitude selon lui, qui est "je suis en tant que je pense".
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes