Moi ce sont les cliches des représentations qui m'énervent, genre les personnages noirs sont toujours des personnages secondaires qui sont la soit pour être le comic relief, defini par sa "blackitude" (Carter, de Rush hour) soit un personnage qui est toujours fort, fait tout le temps la gueule a qui ont la fait pas (Art de Orphan black, Rex de Torchwood, et aussi presque tous les rôles de Freeman). Soit des méchants. Et aussi la plupart des ados sont plus montres comme des stéréotypes des gens qui vivent dans les "mauvais quartiers" et parlent reubeu.

Les asiates geek qui sont geek parce qu'ils sont asiats (bonjour Toshiko Sato qui peut construire un putain de tournevis sonique alien toute seule en quelques heures).

Les personnages féminins qui ont une personnalité intéressante, mais qui existent que par rapport a un homme (Clara, Amy -Doctor who).

La diversité des corps de males, mais ceux des femmes, ainsi que le maquillage, coiffures sont similaires, minces avec des cheveux bouclés. Les hommes, maigres, gros, difformes ou pas drôles pourront avoir la fille, mais au contraire une fille avec ces attributs sera méprisée ou non représentée.

Les hommes (policiers) qui font des concours de regards pour montrer "c'est qui qui a la plus grosse" .
 
Dernière édition :
Ha ben cet article tombe à point nommé, puisque je faisais justement une liste hier de ce qu'on devrait interdire dans les films à partir de...... maintenant!:attaque:
- le tir dans la voiture alors que depuis les années 70, on SAIT qu'il faut tirer dans les PNEUS quand on veut arrêter une voiture!!!!!! Je ne veux plus voir une seule balle gâchée!
- la non explication d'un fait x (ou même y) sous prétexte de science fiction/religion/mysticisme/choucroute garnie... on assume les gars, on ne se cache plus derrière le "ta g*****, c'est magique!"
- le mec qui rassure grâce à la phrase suivante : "chuuuuut, tout ira bien" variante de "mais ne t'inquiète pas, ça va aller" variante de "j'ai pas envie de me casser les ovaires à trouver un dialogue digne de ce nom". Je sais pas pour vous, mais perso je trouve que ça marche pas dans la vraie vie, ça aurait même tendance à faire l'effet inverse...
- la grande majorité des comédie romantiques qui suivent exactement la même trame avec les mêmes personnages clichés et mono-caractéristiques.
- la solution miracle qui contente tout le monde, sauve tout le monde, envoie tout le monde au pays des bisounours. Non, des fois il faut assumer que c'est la mouise jusqu'au bout, sinon on perd la cohérence!
- et aussi, on n'appuie pas sur la gâchette, mais sur la détente!

je vais arrêter là, mais il y en a tant d'autres, des clichés insupportables qui ne devraient plus exister dans le cinéma aujourd'hui... Innovez, camarades, innovez!
 
MEILLEUR ARTICLE DE MADMOIZELLE DE TOUTE LA VIE !

(ça méritait bien un capslock)
Je suis parfaitement énormément d'accord avec tout ce qui est écrit dans cet article. Stop aux clichés ! :boxing:
Surtout pour les enfants. Déjà je ne les aime pas beaucoup en général dans les films (ni dans la vraie vie d'ailleurs ahem) mais quand ils sont insolents / donneurs de leçons ridicules, j'ai complètement envie de les faire décéder:slap:.
 
En ce qui concerne les enfants "tête à claque", ceux qui m'ont le plus agacée sont :

- Jamie dans les frères Scott. Le gamin n'a même pas 5 ans et il donne des leçons de morale à tout bout de champ et bien-sûr tout le monde l'écoute et se remet en question, c'est tellement nian nian :o

- Wyatt dans Charmed. Ok le gars n'est même pas encore né qu'il sait déjà se protéger des démons et a même l'idée d'intervertir le corps de ses parents pour régler leurs problèmes conjugaux. What the... ???

- La petite du film "Les mythos". Je sais pas si c'est le personnage ou l'actrice qui m'agace le plus en mode "je ne suis qu'une petite fille mais j'suis plus intelligente que vous tous réunis, bow down bitches !"

etc. etc. Il y en a tellement dans les films et séries américaines ! Je suis sure que pleins vont me revenir en tête :P
 
Dernière édition :
  • Big up !
Reactions : Épopée
Le coup de la grande discussion à coeur ouvert entre le héros qui a déçu et un des personnages secondaires : hop, on parle honnêtement de ses sentiments à coeur ouvert et tout redevient comme avant, sans grief, sans acrimonie, sans colère, sans frustration, sans incompréhension mutuelle. On dirait qu'ils ont tous une capacité d'autoanalyse, d'autocritique, et que personne ne connaît ces doux mots que sont le déni, la rancoeur...
Idem pour le grand discours du héros qui était attendu comme le messie, qui finalement se révèle un peu nul, mais qui au début du 3ème tiers du film fournit un grand discours inspirant qui va permettre de gagner contre les méchants dans la bataille finale.
 
@guerredesmiroirs Est ce que tu connais Extant? C'est une serie de SF dont la premiere saison est sortie cet ete. Le personnage principal est joue par Halle Berry. Dedans il y a meme un personnage japonais qui n'est absolument pas geek!
 
Le cliché qui m'agace le plus : on demande à un personnage de faire un discours improvisé. Et là, le personnage te sort un discours rempli de phrases super bien tournées, sans hésitation, toujours avec une petite pointe d'ironie, d' émotion ou de sagesse, avec une anecdote très touchante...et tout le monde acquiesce. Alors que dans la vraie vie, et je ne parle que de moi ; il me faut des jours et des jours à réfléchir à ce que je vais dire d' intelligent et d'original, et à coup sûr je répète plusieurs fois des phrases, je bégaie, je fais heu.. heu...Enfin, j'ai l'air aussi con qu'une poule qui a trouvé un couteau !
 
L'héroïne fait sauter une serrure de sécurité avec une épingle à cheveux et en deux secondes. Honte à la personne qui a conçu cette serrure!

A Paris, une fenêtre donne toujours sur la Tour Eiffel.

L'héroïne se réveille parfaitement maquillée et sans un cheveu qui dépasse.

On ne cherche jamais une place de parking plus de 2 secondes, ou alors on cherche vingt minutes et on rate son train.

Les flèches enflammées dans les films censés se passer au Moyen-Âge. Un, il est difficile de viser avec de pareilles flèches et deux, quand on se prend une flèche dans le bide, on est mort, y'a pas à rajouter des flammes pour être encore plus mort.

Le héros n'a jamais de "pannes sexuelles". Si ça arrive quand même, il en fait un tel plat que ça fait partie de l'intrigue.

La séquence parfaitement inutile où l'héroïne change de tenue et où la caméra fait des gros plans.

Au téléphone, on va droit au bout (pas de "bonjour, oui, qui est à l'appareil, blablabla, merci d'avoir appelé, bonne journée, au fait, dites bonjour à Annette de ma part, oui, je transmettrai, au revoir).

Le hacker de 10 ans qui pirate les dossiers du pentagone.

Dans les films de super-héros, les gentils dévastent la ville et personne ne se demande qui va payer pour les réparations.

le make-over (la fille se maquille, défait ses cheveux, change de tenue, retire ses lunettes et perd éventuellement la moitié de son poids). Pouf, tout le monde est fou d'elle! (et ce schéma n'a pratiquement jamais lieu au masculin, les mecs ont besoin d'être aimés comme ils sont, si possible par la plus jolie fille du campus).

Le héros fait une grosse leçon de morale à l'héroïne. Elle n'en fait qu'à sa tête, se plante lamentablement et dit qu'elle aurait dû l'écouter. Ben oui, une femme a besoin d'un homme pour la guider.

Etc.
 
Pour le truc du sexe qui tue dans les films d'horreur, il y a un film qui joue justement de ça et qui est vraiment pas mal, c'est It Follows, dont le "monstre" s'attrape un peu à l'image d'une MST. ^^
 
Huhu c'est tellement ça ! Pour les enfants, ils peuvent VRAIMENT avoir une sagesse surprenante dans la vie, juré. Mais évidemment c'est cent fois moins fréquent que dans les films... Merci pour cet article jouissif !
 
Pour les gens qui meurent après/pendant une scène de sexe dans les films d'horreur, ma théorie est la suivante: ces films sont à destination bien souvent des ados et souvent des ados américains (puisque souvent des films américains) donc
1) il faut surtout pas les inciter à vouloir coucher mais quand même le sexe c'est vendeur alors il faut trouver un moyen de concilier ces deux exigences...
2) on veut faire plaisir aux ados un peu frustré(e)s de ne pas encore avoir pu trouver un partenaire sexuel(le) et puis quand même le sexe c'est vendeur donc il faut trouver un moyen de concilier ces deux exigences...
Solution: les couples qui ont des relations sexuelles vont être les premiers à y passer !
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes