Les femmes de ménage vivent un enfer dans Ouistreham, le nouveau film d'Emmanuel Carrère

27 Février 2018
877
4 000
854
j'avais lu le livre dont est tiré le film. et je m'y suis reconnu, en mode plus solitaire et sans le réseau d'aide et de soutien de ces femmes entre elles. Car j'ai été longuement femme de ménage (j'assume ce terme, et non technicienne de surface ou agente d'entretien alors) et femme de chambre. ET en effet, nous sommes les invisibles, les celles qu'on voit pas et qu'on méprise. Un exemple? j 'étais agente d'entretien pour la SNCF, je nettoyais la gare, les quais les toilettes, et les bureaux et vestiaires. Je nettoyais les quais avec ma petite balayette de table (car oui, un balai haut c’était trop demander) et une bande de filles me jetais des cacahuètes et autres détritus à la figure en se moquant en me demandant de bosser , que j’étais la pour ca, que j’étais une feignasse...j'ai voulu rétorquer,mais les responsables de quai m'en ont empêché car "ce sont des gens du voyage tu pourrais avoir des problèmes". voila voila.
C'est anecdotique, mais c'est représentatif de ce mépris que les gens ont pour ces gens la. je rajouterai aussi le métier de la plonge en restauration (j'ai du faire des dizaine de plonge en restauration d'entreprise) ou c'est pareil, ou on entasse les plateaux les uns sur les autres sans penser aux salariés derrière, ou on s'en fiche !!

Sinon pour la polémique, je dirai aussi que c'est une question de représentation et de capacité de communication. Les "bourgeois" les "puissants" ont le vocabulaire, le maintien, la diction, la présentation, et le réseau qui permet de rendre percutant et visible ce qu'on ne veut pas voir. que sinon, on parle comme des "cassos" qu'on est "pas présentable" voir la barrière de la langue (quand j'etais femme de chambre mes collègues étaient toutes des réfugiées).
 
23 Décembre 2012
4 971
54 151
5 594
20anspasses.wordpress.com
@Pink Bubble @Mimicollo Vous avez pensé quoi du livre du coup? Moi aussi je l'ai lu, mais c'est le genre d'enquête qui fait toujours un peu polémique dans les milieux de gauche disons avec la question de l'éthique qui est très discutée. Ce qui était critiqué notamment, c'est qu'une journaliste aisée qui n'a pas besoin de ça "joue" à prendre la place d'une femme de ménage, prenne le boulot de quelqu'un voire fasse de l'argent sur la situation précaire des autres, "observe" comme si c'était une expérience sociale, alors que c'est la vie de vrais gens et cache son identité.
Je ne sais jamais trop me positionner sur ce sujet car être capable de raconter une expérience dans des termes compris de tous, c'est en fait un métier. Donc je me dis que c'est pertinent qu'un journaliste (dont c'est le métier) se mette en condition pour pouvoir décrire au mieux, mais d'un autre côté, je trouve les critiques pertinentes.
Bref, est-ce que vous avez ressenti du malaise en lisant ça ou au contraire vous avez apprécié le livre?
 
5 Décembre 2021
468
1 817
154
Paris 19
Je connais très bien ce métier très difficile comme ma mère était femme de ménage
C est vraiment un métier très difficile
Je voyais ma mère rentrer à la maison extrêmement fatiguée , une fois j ai accompagné ma mère ou elle travaille , elle travaillait dans un hôtel en tant que femme de chambre
Ce jour la je suis restée avec elle , j ai vu comment c était horrible les clients la méprisé , suite à ça j ai pleuré
Ya pas de honte à être femme de ménage
 
31 Mars 2020
17
156
189
35
Merci la rédaction pour cet article plus profond que beaucoup d'autres en ce moment sur Madmoizelle :fleur:
J'ai lu le livre, je suis très loin de ce milieu mais mes parents m'ont toujours appris à respecter tout le monde et à saluer les invisibles.
J'ai apprécié le travail d'Aubenas (rappelons pour les plus jeunes lectrices qu'elle a été retenue en otage pendant 5 mois en Irak donc admiration quand même) et le fait qu'elle mette a hauteur de mes yeux le travail de femmes et d'hommes courageuses.x, qui vivent au jour le jour et qui doivent compter tous les jours.
J'ai apprécié l'article parce qu'il va plus loin que le synopsis et qu'il creuse la question du mépris de classe. J'aurais aimé aller plus loin, peut-être en allant fouiller les quelques mots extraits de la journaliste Douce Dibondo ou plutôt, pour respecter le travail de cette journaliste, proposer des ressources pour enrichir notre opinion (je reste un peu sur ma faim du coup et hyper illégitime sur la question).
J'avais prévu d'aller voir le film pour écouter ses femmes non comédiennes qui crient leurs difficultés. Je me dis qu'il y a une différence fondamentale entre le livre et le livre puisque pour le film, les femmes ont joué leur rôle. Il n'y a pas eu la traitrise du livre. Elles ont également pu modifier le texte et se réapproprier leur image donc ça leur donne une puissance. Est-ce que c'est correct ? :ninja:
 

Pink Bubble

Machin, là, qui fait la pub Guess
26 Février 2011
369
2 607
5 164
@MorganeGirly je comprends la polémique qu'il y a dessus mais je trouve ça bien que quelqu'un ai mis en lumière ce travail et surtout ces conditions de travail ingrates.

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Quand j'étais étudiante, j'ai été agent d'entretien, c'était pas le travail de ma vie mais j'ai l'impression que les conditions de travail était plus tenables !
 
30 Décembre 2012
19
293
3 699
Je n'avais pas vraiment d'a priori, qu'il soit positif ou négatif, sur le film, mais un entretien sur FranceInter avec Juliette Binoche, Hélène Lambert et Evelyne Porré (ces deux dernières étant des comédiennes non-professionnelles du film) m'a quelque peu refroidie...

A 32 min 40, la journaliste demande à Hélène Lambert et Evelyne Porré si le film a changé quelque chose dans leur vie. Leur réponse, de concert et franche : "rien". Non, rien n'a changé. "Avec des souvenirs plein la tête, mais ça n'a rien changé". Réponse de la journaliste : "Ah bon ? Ca m'étonne quand même un peu ça". Réponse de Binoche : "Je ne sais pas si rien n'a changé. Ca ouvre d'autres choses, d'autres possibilités". Autre journaliste : "Ca ne peut peut-être pas changer votre vie, mais ça peut vous changer vous". Pour finalement se terminer par "Oui oui, c'est vrai, j'ai pu tourner avec mes enfants, j'ai fait de belles rencontres..."

Mais y avait moyen de respecter leur parole, de respecter leur "Rien", même si ça va à l'encontre de la conception "romantico-bourgeoise" qu'on se fait de "l'art transformateur de vie" ? :goth:
 
Dernière édition :
4 Juillet 2018
104
1 657
504
@Floutch Outch :erf: C'est dommage car j'ai trouvé que justement le film avait la qualité de prendre cette question au sérieux,

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

J'ai beaucoup aimé ce film. Ayant été temporairement femme de ménage et femme de chambre pendant mes études, je m'y suis retrouvée à la fois dans la réalité du travail et dans le décalage pourtant avec mes collègues pour qui cette réalité n'était pas une parenthèse avant de retourner sur les bancs de la fac, mais leur vie sans qu'elles n'aient réellement d'autre choix possible. J'étais choquée par le mépris de tout le monde, responsables et clients, à notre égard, et en même temps dès que les gens savaient que j'étais étudiante, ils me méprisaient moins (même s'ils s'étonnaient que j'ai pu choisir de faire du ménage, certains m'ont même demandé si c'était par passion :rolleyes:). J'étais épuisée par le rythme infernal et la pénibilité du travail, et en même temps contrairement à mes collègues je n'avais pas déjà le dos cassé, et j'avais donc encore le luxe de préférer faire les lits plutôt que les salles de bain. Je trouve que le film prend au sérieux cette différence entre faire temporairement ce travail alors qu'on appartient à une autre classe sociale, et le faire sans avoir de porte de sortie.
 
20 Octobre 2017
1 880
32 755
1 664
@MorganeGirly La gauche adore ce genre de polémique stérile... (cf. le tweet cité dans l'article). La réalité c'est quoi ? C'est qu'on n'entend jamais parler des femmes de ménage, de l'enfer qu'elles vivent et plus globalement de ce que ça fait de vivre dans l'extrême précarité. Et ce ne sont pas elles qui vont pouvoir raconter leur réalité non plus, parce que 1) tout le monde s'en fout, 2) elles n'ont pas forcément le temps pour ça, 3) elles n'ont pas accès aux médias, aux maisons d'édition, etc. Donc oui, on peut déplorer le fait qu'il faille qu'une écrivaine aille "enquêter" dans ce milieu pour qu'on s'y intéresse. Mais d'un autre côté, si elle ne l'avait pas fait, aucun livre ni aucun film n'aurait été consacré à ce sujet. Et ça vaut pour d'autres thématiques.
Perso, pour avoir vu le film (je prévois de lire le livre très bientôt), ça m'a bien ouvert les yeux sur une réalité que je ne percevais que de manière théorique. Et si ça peut aider certaines personnes à prendre conscience de la grande précarité de certaines de leurs concitoyennes en France, et les inciter à faire preuve de plus de compassion et de moins de mépris, c'est toujours ça de pris.
 
7 Avril 2021
326
1 331
204
36
J'avais lu le livre à sa sortie, j'étais alors femme de ménage pour une grosse boîte nationale qui essayait de nous gratter des heures tous les mois. J'y ai bossé 4 ans, je crois que les 18 premiers je suis allée réclamer 10 fois des heures manquantes travaillées sur des dimanches ou des jours fériés, parce que mon chef était persuadée qu'on était trop bêtes pour décrypter nos fiches de paies. Quand je lui ai annoncé que je demandais une rupture conventionnelle pour reprendre des études dans les métiers des bibliothèques et de la documentation il m'a lâché un "Vous savez lire ?" qui venait clore magistralement notre relation. J'ai beaucoup aimé le livre qui parlait très bien de mes conditions de travail mais aussi des difficultés financières et sociales. Avec des collègues on était même allées rencontrer Florence Aubenas lors d'une conférence organisée dans la médiathèque de notre ville. Ça a été très intéressant d'échanger avec elle.

Je suis allée voir le film hier soir et je suis très déçue. Beaucoup d'aspects sont totalement passés sous silence ou peu évoqués, les difficultés à se nourrir/loger/soigner, les douleurs invalidantes...je trouve que tout est trop centré sur le personnage de Juliette Binoche quand dans le livre Florence Aubenas se mettait parfois en retrait pour montrer la réalité de la vie de ses collègues. D'ailleurs pourquoi faire le choix d'une écrivaine plutôt que d'une journaliste si ce n'est pour Emmanuel Carrère se faire mousser un peu en mettant en avant sa profession ?
 
M

Minnie0726

Guest
J'ai été femme de ménage. Pardon de ne pas avoir un bac+10...
Le mec qui écrase un mégot devant ton balai. La nana qui pose sa protection pèriodique sur la cuvette des wc et qui sort en rigolant.
En fait tu existes pas. T'a repris tes études, tu prépares un DUT mais tu existes pas.
Société de merde. Vous n'existerez pas mieux en méprisant ceux qui nettoie votre merde
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes