Les jeunes veulent travailler moins pour s’épanouir plus (et on les comprend)

7 Septembre 2011
5 722
72 544
6 644
Paris
@Kaktus en fait en tant qu’employé pour moi ces questions ne devraient pas te regarder et ça résulte d’un mauvais management que tu sois directement impactee par les mauvaises attitudes des collègues. Des cons ou des tires au flanc il y en a toujours eu, c’est aux personnes en charge de voir ce qu’ils font. Pour moi celui qui laisse faire est bien plus coupable que le con.

Et puis en fait ça me gêne beaucoup ce climat où on laisse les employés se demerder entre eux et se juger. Perso j’ai un handicap invisible + je suis neuro atypique donc j’ai parfois des grosses difficultés à assurer sur des périodes et je vais donc être en arrêt, moins performante, avoir des résultats inegaux, sauf que c’est pas du tout écrit sur mon visage donc j’ai vite fait d’être jugée, culpabilisée, critiquée … alors que si le management fait bien son taf bah mes collègues souffrent pas de ma situation perso et moi je peux bosser dans un espace safe et bienveillant et donc donner le meilleur de moi même, et quand je suis au top je suis ultra ultra performante mais c’est très inégal. D’où ma difficulté avec ces jugements et mon appétence pour le taf flexible. Mais globalement je me plains pas, je suis salariée 25h par semaines sur un poste créatif que je suis seule à occuper et je fais du free-lance le reste du temps.
 
19 Mars 2021
1 184
14 326
1 054
@Destiel Mok´
Je ne parle pas des gens avec un handicap ou un neuroatypisme... J'ai l'impression que tu te sens visée alors qu'il n'est pas question de t'accuser toi de quoi que ce soit. Que tu sois moins performante par période à cause de ton état ne veut absolument pas dire qu'il n'existe pas des gens fainéants et égoïstes. Ça n'est pas incompatible.
 
21 Février 2014
584
4 697
3 274
@Kaktus je ne trouve pas le temps partiel hors sujet vu que l'article sous lequel on commente parle du fait de vouloir réduire son temps de travail pour vivre mieux et que c'est un truc que de nombreuses personnes envisagent quand leur charge de travail est trop importante, que ce soit parce que les collègues en font moins ou pas :dunno:

Et je suis désolée hein, c'est vraiment pas de mauvaise volonté, mais je ne capte toujours pas en quoi on a pas le choix de ne pas prendre sur soi le travail des autres au prix de notre propre santé mentale dans la plupart des cadres. Je veux dire, si on reprend l'exemple de la team de 4 avec deux personnes qui en font moins (disons 60% du job d'une personne chacune), si les deux personnes qui restent n'ont pas la capacité de faire plus que le job de deux personnes (que 100% de leur job chacun donc), ben ça sera pas fait parce qu'ils peuvent pas magiquement faire apparaître cette capacité. Et il faudra bien qu'une autre solution soit trouvée au problème des 2x 40% manquants, non? Alternativement, si une de ces deux personnes qui font 100% aurait en fait la capacité de faire 140%, mais au prix d'un stress de ouf et d'un gros impact négatif sur sa qualité de vie, je ne comprends pas en quoi elle n'aurait pas le choix de le faire, ni comment les gens pourraient deviner qu'en fait elle a ce 40% potentiel de rab??
Je capte totalement comment elle pourrait se sentir obligée de le faire (c'est typiquement mon cas), mais en fait transformer ce sentiment en action c'est quand même un choix, on pourrait choisir de bosser sur changer ce sentiment d'obligation à la place par ex.

De même je conçois que les choix qu'on a ne soient pas jugés attrayants, mais ça veut pas dire qu'ils n'existent pas. Si ma boîte ne veut pas que je bosse à temps partiel ou adapter ma charge de travail, je peux faire comme @Camility Jane et me barrer. Après j'ai peut-être pas envie de me barrer parce que comme toi j'aime mon job et que c'est pas forcément facile de retrouver dans la même branche, mais ça veut pas dire que j'ai pas le choix :dunno: Juste que je préfère l'inconvénient de devoir bosser plus que ce que j'aimerais/pour compenser le fait que mes collègues en font moins, aux inconvénients des alternatives. Mais dans l'absolu je pourrais trouver un taff dans une autre branche, ou dans la même branche mais dans une autre ville/pays, faire seulement le travail qui est gérable sereinement dans le cadre de mes heures prévues et advienne que pourra, etc.
 
17 Décembre 2021
279
4 019
154
De même je conçois que les choix qu'on a ne soient pas jugés attrayants, mais ça veut pas dire qu'ils n'existent pas. Si ma boîte ne veut pas que je bosse à temps partiel ou adapter ma charge de travail, je peux faire comme @Camility Jane et me barrer. Après j'ai peut-être pas envie de me barrer parce que comme toi j'aime mon job et que c'est pas forcément facile de retrouver dans la même branche, mais ça veut pas dire que j'ai pas le choix :dunno:
Je suis globalement d'accord avec tes messages, je suis peu sensible à l'argument "mais les gens ne glandent rien" que ce soit quand on parle d'aménagement du temps de travail, de salaire à vie, de sortie du capitalisme ou même d'instruction en famille. Je pense qu'une grande partie de la "flemmardise" est due à la fatigue, et une autre grande partie à la culture actuelle.
Cela dit, je trouve un peu rude de dire qu'on a toujours le choix. On besoin de pouvoir se nourrir, payer son logement, parfois il n'y a pas d'autre salaire dans le foyer, parfois on n'est pas seul mais responsables d'enfants, de conjoint.es, de parents. Oui, on peut choisir de les mettre dans la merde, mais qui va faire ce choix-là ?
 
25 Juin 2015
325
2 061
2 374
34
L'idée de vouloir embaucher plus est séduisante mais encore faut il trouver des candidats. Quand dans l'enseignement un collègue tombe malade (je ne parle pas de moins travailler volontairement donc) et qu'on ne trouve aucune personne pour le remplacer on fait quoi ? Dans ma matière à brevet on a le choix : laisser les élèves dans la merde pour préparer le brevet ou faire des heures supp. Alors c'est bien beau de dire "l'administration n'a qu'à embaucher un remplaçant pour que vous n'ayez pas d'heures supp à faire" mais si personne ne postule (ou si les postulant partent après 2jours ?). On n'a pas vraiment le choix en fait. Donc si plusieurs personnes dans mon établissement voulaient se mettre à mi-temps pas sur que ça serait accepté par l'administration car déjà remplacer une personne on ne peut pas, mais compléter plusieurs mi-temps...
 
22 Janvier 2013
2 476
10 663
4 684
Virer ou remplacer les gens, ça n'est pas toujours possible, la vie c'est pas si simple. Déjà, de base, le droit du travail protège bien les gens. Et heureusement pour la plupart mais dans quelques cas, ça veut dire aussi difficultés à se séparer des brebis galeuses.
Difficulté ne veut pas dire impossibilité. De ce que j'ai connu dans ma vie professionnelle, la plupart des gens "impossibles à virer" seraient en fait tout à fait possibles à virer, ou bien il serait possible de renégocier les termes du contrat, ou de trouver des moyens de pression, ou d'envisager une médiation et/ou une formation avec le.a salarié.e en question (qui parfois n'y met pas de mauvaise volonté, mais juste n'est pas trop à sa place, ne sait pas vraiment faire...) mais... mais quoi? Je sais même pas, le ou la responsable n'était pas assez formé.e en droit du travail pour gérer un licenciement, avait peur d'aller à la confrontation, n'envisageait même pas que la personne pourrait progresser avec un mélange de coup de pression/accompagnement et formation, et est donc resté.e bloqué.e sur "mais on peut pas le vireeeer" alors qu'il y a d'autres solutions avant le licenciement?

La palme d'or revient à mon précédent employeur, qui avait embauché un boulet fini pour me remplacer après mon départ (c'était typiquement, d'ailleurs, le genre de job où je travaillais beaucoup trop, je tenais le coup et je faisais mon travail conscienscieusement parce que je le faisais pas pour mon employeur mais pour les bénéficiaires, on n'aurait pas accepté de me faire passer à temps partiel, pas accepté de mettre un poste et demi sur la fonction que j'occupais seule alors que c'était archi-nécessaire, et du coup oh surprise, il a été très dur de me remplacer).
Donc, le mec était mauvais, avait conscience d'être mauvais, avait pas envie de continuer, mais voulait pas démissionner pour pas perdre les droits au chômage. La coordo a commencé par refuser de le licencier (pourquoi? mystère. Peur de pas pouvoir réembaucher derrière?); puis quand elle s'est enfin décidée à le faire, elle a réalisé que... elle avait raté de deux jours la fin de sa période d'essai. Le licenciement était donc plus compliqué, mais était-il impossible? Absolument pas, le salarié ne respectait pas les horaires demandés et ne remplissait pas les attentes du poste. Mais il aurait fallu passer par un accompagnement avec des rappels à l'ordre sur les horaires, un accompagnement sur son travail, pour montrer qu'on a tenté de le faire progresser et que ça n'a pas marché; personne n'a fait ça, personne n'a pris de notes pour monter un dossier solide au cas où il contesterait son licenciement...

Et puis, quand on passe par cette étape "repérer des défaillances professionnelles et tenter d'y remédier" avant de vouloir licencier, des fois, ça marche aussi...

Et on en parle, des employeurs qui sont en conflit avec un.e salarié.e, mais refusent de lui faire une rupture conventionnelle??
Mais par contre, la seule récompense que vous aurez en bossant comme des dingues, ça sera d'avoir encore plus de travail.
C'est l'histoiiiiire de ma viiiie :yawn:
J'ai beaucoup travaillé dans des domaines où le chantage affectif au "mais tu fais ça pour les enfants/les bénéficiaires en situation précaire, par pour ton employeur!" fonctionne diaboliquement bien. Avec en conséquence des salarié.e.s qui s'épuisent et finissent en burn-out ou démissionnent, sans qu'on arrive à ré-embaucher derrière (cf ci-dessus).
 
21 Février 2014
584
4 697
3 274
@Budgies je vois ce que tu veux dire, surtout vis-à-vis de l'extrait que tu as cité! Pour préciser, je ne veux pas dire que tout le monde a le choix de se barrer du jour au lendemain sans plan B et nique tout hein! J'ai utilisé cet exemple parce qu'il avait été présenté plus haut dans la discussion, mais si je devais reformuler, je dirais comme un peu plus loin dans mon message qu'on peut toujours essayer de trouver un autre job (et du coup se barrer de son job actuel une fois l'alternative trouvée), ou diminuer son intensité de travail à quelque chose de gérable, etc. C'est juste que cette idée qu'on a "pas le choix" que de faire des heures supp/plus que son job/plus que ce qui est gérable par une personne sur le long terme sans développer un stress zinzin, je l'entends vraiment très souvent, et je trouve ça vraiment très dommage. Déjà parce que c'est l'autoroute vers le burn-out, et qu'une fois en burn-out on a pour le coup vraiment plus le choix que de tout arrêter, mais aussi juste parce que ça montre qu'on a complètement accepté que c'est à des individus de se presser comme des citrons pour rattraper les échecs du système (ou on pourrait dire son design si on est cynique, parce que en effet, comme le dit @Tofu "tant que ça tourne..").

Ça me bute par exemple quand je lis @Dragonya qui parle d'avoir le choix entre faire des heures supp ou laisser les élèves dans la merde, parce que c'est littéralement (j'ai l'impression en tout cas) la conséquence d'avoir chié sur les profs pendant tellement longtemps et d'avoir sapé le système jusqu'à ce que plus personnes ne veuille se lancer ou ne réussisse à tenir longtemps. Mais c'est pas du tout ok que certains profs payent avec leur santé pour une politique pourrie, et perso je trouverais totalement légitime qu'ils décident de ne PAS faire d'heures supp et de laisser les élèves dans la merde. Parce qu'à la fin c'est pas ok d'instrumentaliser la compassion, la loyauté et le sens du devoir des individus pour faire des économies au niveau du système, quitte à leur pourrir la vie. Et c'est là que pour moi on en revient à ce que je disais vis-à-vis de la responsabilité qu'on a envers nous-mêmes de ne pas se foutre le feu pour garder les autres au chaud. Ici avec la NHS, le personnel soignant est dans une situation similaire à celle que décrit Dragonya dans son établissement (probablement similaire à ce qui se passe en France pour les soignants d'ailleurs j'imagine): on est overworked, understaffed et très très stressés. La situation est dramatique, il manque des milliers de généralistes, infirmières, sage-femmes, etc. Réalistement, ceux qui restent ne peuvent pas compenser, et je trouve qu'ils ne devraient pas essayer de compenser non plus. Mais ils essaient quand même, à un immense coût personnel, parce que c'est typiquement aussi des professions où on ressent une obligation vis-à-vis des gens qu'on soigne. Résultat (avec l'exemple des sf pour lequel j'ai des chiffres): pour chaque 30 sf formées, 29 se barrent de la profession, généralement en raison de ou pour éviter un burn-out, 57% pensent quitter la profession dans l'année à venir parce qu'elles n'en peuvent plus. Ben ça fait vraiment beaucoup de personnes super qui se sont niqué la santé en faisant passer les autres et leur boulot avant elles-mêmes, et suis pas sûre que ça soit vraiment bénéfique à qui que ce soit sur le long terme et ça me rend vachement triste (conclusion du jour, bonjour :yawn: )
 
2 Juin 2021
107
1 409
204
@Mayushi je trouve ce raisonnement un peu bancal. Car en partant de là, on pourrait dire que la police n'est pas nécessaire, car si la population entière se comportait de façon vertueuse, il n'y aurait pas besoin de la police.
Je suis désolée mais on ne peut pas compter ni sur la vertu des gens, ni sur la bonté de l'homme, ni sur l'honnêteté pour définir l'utilité d'un métier.

Justement la police parlons-en, pour une multitude d'infractions elle ne sert à rien, quand ces infractions le sont uniquement à cause de lois qui ne vont pas forcément dans le sens de l'intérêt général. Il y a assez d'articles / études / papiers concernant l'utilité de la police dans une société moderne et tout le monde est d'accord pour dire qu'une partie des tâches effectuées par la police revient au niveau d'un bullshit job, les policiers elleux-mêmes. Si c'était MLP au pouvoir et que porter un voile dans la rue = amende, alors tu penses que la personne qui distribue des PVs toute la journée aux personnes voilées sert vraiment à quelque chose ? Non. Avec moins d'inégalités sociales une grosse partie des atteintes aux biens n'existeraient plus aussi etc.

Alors oui avoir 0 police serait difficile car on ne peut pas anticiper les comportements humains qui peuvent se produire sans raison, de manière erratique, non-prévisible... Mais là on parle d'entreprises et de processus, c'est bien différent de la criminalité (il faudrait limite un autre sujet pour débattre de l'utilité de la police).

Toutes les entreprises ne sont pas vertueuses car on leur a créé un environnement pour qu'elles ne le soient pas. La non-transparence, le secret des affaires, bref le fait que personne ne puisse savoir ce qui se cache dans les rouages d'une entreprise font que les métiers comme la compliance existent. Dans un monde où les entreprises ne peuvent pas cacher les données personnelles qu'elles possèdent sur toi et ne peuvent pas cacher la manière dont tes données personnelles sont utilisées alors il devient inutile de légiférer comme on le fait actuellement et tu n'as plus besoin qu'une personne interne à l'entreprise soit là pour s'assurer de son bon fonctionnement qu'elle respecte la loi pour éviter de payer une amende. Tu peux le faire toi-même, si c'est pas toi directement une autre personne s'en chargera. Par la force des choses les entreprises seront vertueuses à cause de cette transparence. Si demain tu as le choix entre deux entreprises offrant un service similaire, une est vertueuse, l'autre non, tu iras probablement vers celle qui est vertueuse.

Exemple récent, le scandale Buittoni, avec de la transparence (et non de la compliance) tout le monde serait au courant que les conditions d'hygiènes étaient désastreuses dans leurs usines. Si tu sais qu'il y a des rats là où on a fabriqué ta pizza, tu achèterais sans doute pas cette pizza... Mais non plutôt que d'avoir un système transparent qui a du sens, on choisit un système de compliance qui n'en a pas. On demande à l'entreprise de s'auto-réguler (on voit comment ça marche XD), on créé des jobs censés s'assurer que tout respecte le cadre de la loi, loi qui existe uniquement car on a autorisé l'entreprise à tout cacher au public... Si demain je sais que n'importe qui peut se pointer et visiter mon usine, t'inquiète pas que la chaine de production sera vertueuse. Pas besoin d'une personne interne à l'entreprise pour contrôler ça si le processus en amont est déjà conçu correctement. Dans une société qui ne marche pas sur la tête les salarié.e.s qui constatent des défaillances osent aussi parler et l'omerta n'existe pas. Donc si des choses clochent, les personnes effectuant des tâches utiles pourront très bien le signaler. Personne n'a parlé chez Buittoni car parler dans ces entreprises c'est perdre son job....

Après oui on trouvera toujours des domaines ou des cas particuliers où ces jobs ne sont pas toujours des bullshit jobs, mais dans la majorité ca reste le cas... on peut continuer tellement longtemps sur le sujet vu la quantité de situations/exemples.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes