« Marche des pères pour l’égalité » : l’arbre de la paternité cache la forêt du masculinisme

22 Mai 2015
340
2 895
1 704
Double post mais c'est pour rajouter une source: l'INSEE (extrait du rapport "Ruptures conjugales : un choc financier pour les femmes" publié cette année) qui valide globalement ce que je disais. Par contre, je précise que ce rapport concerne les hauts de France où il y a un taux de chômage et un taux de pauvreté importants. Les chiffres nationaux peuvent donc être différents mais ça m'étonnerait qu'ils aillent jusqu'à s'inverser....
"Si la séparation entraîne une vente du domicile conjugal, chaque membre du couple peut être conduit à chercher un nouveau logement, en particulier dans le parc locatif privé. La forte chute de la part de propriétaires et une hausse rapide de la part des locataires dans le parc privé confirment ce schéma l’année suivant la séparation. Un an avant de se séparer, 61 % des personnes concernées sont propriétaires ; elles ne sont plus que 37 % l’année suivante. Les hommes, comme les femmes, perdent souvent la propriété de leur résidence principale lors de la séparation, mais cet évènement est plus fréquent chez les femmes. La part des femmes propriétaires diminue ainsi de moitié (de 61 % à 30 %) alors que celle des hommes ne baisse seulement que d’un quart (de 61 % à 45 %) (figure 4). Trois ans après la séparation, les femmes sont un peu plus souvent propriétaires que l’année suivant la séparation (33 %, + 3 points), mais toujours moins que les hommes (44 %, – 1 point). La part de locataires du privé double l’année de la séparation pour les femmes comme pour les hommes. En revanche, l’accès au parc social est plus fréquent pour les femmes. La part y résidant l’année de la séparation passe de 18 % à 24 %, alors que celle des hommes reste quasiment stable. Cet écart se creuse avec les années : trois ans après la séparation, près d’une femme séparée sur trois vit dans un logement social."
 
28 Juillet 2017
37
565
739
28
@Matilda Verdebois je pense que c’est toujours important que les pères prennent leur place et parfois la société (avec des grosses guillemets) ne leur laisse pas la place non plus… mais c’est a nuancer. En parlant de mon cas j’ai rarement vu des pères qui « s’autocensuraient ». Au contraire ils « travaillent » donc ne peuvent s’occuper des enfants (parce que la mère ne travaille jamais bien sûr).
Quand les enfants sont petits (0-6 ans) par contre c’est là que c’est compliqué on a encore (et même moi) tendance à privilégier que l’enfant reste avec le parent avec qui il est depuis la naissance et puis bien souvent… c’est la mère.

J’ai déjà vu des mères manipulatrices bien sur et dans leur façon d’appréhender la séparation dans une violence qui est à questionner mais en face les hommes ont tendance aussi à minimiser ce qu’il s’est passé: les gestes violents pendant la relation ne concernent « que la relation » selon eux et c’est là que la mésentente est grande: pour eux ce qui concerne le couple et leur violence dans le couple n’est pas du ressort de la famille, sauf que si car le climat de violence est présent même si un parent ne frappe pas ou n’humilie pas leur enfant.


@Anaëlle13 j’aimerais aussi savoir où tu trouves tes sources parce que ce n’est pas du tout la version que je vois. Je vois beaucoup plus de maisons vendues, et les mères dans des HLM. De fait si elles ont la résidence principale, elles ont une pension alimentaire mais cette pension restera toujours « ridicule » comparée à ce qu’elle a besoin pour vivre…
De manière générale ce que j’observe c’est que de toute façon les femmes sont toujours moins payée que les hommes et ce n’est pas une nouveauté, et ça va se ressentir dans le logement qu’elles vont prendre, ce qu’elles vont devoir payer, et j’ai souvenir d’hommes qui n’ont pas les moyens parce qu’ils n’ont plus une femme à côté pour gérer le côté financier ou une problématique alcoolique, dépressive (aussi), ou des hommes qui ont de toute façon les moyens et qui ont des logements plus adaptés. Et pour préciser, je ne suis pas dans une région dite « riche, aisée ».
 
30 Septembre 2021
107
612
94
32
@SalvioHexia merci de ta réponse !
Et @PetitePaille effectivement, je ne sais pas à quel point les mentalités ont évolué depuis. Concernant mon mari, le divorce de ses parents était il y a quasiment trente ans, et a priori, aucun des parents n'a été spécialement priorisé. Mais j'imagine que ça dépend des situations, des régions etc. Mes beaux-parents avaient un niveau de revenu et une situation professionnelle similaire, ça peut expliquer.
 
19 Mars 2021
512
5 808
404
@Anaëlle13
Dommage que tes propos soient basés sur :
- Un cas particulier, non révélateur de ce que les statistiques des rapports officiels démontrent, comme si ton ami annulait tous les autres cas
- Des préjugés sur les pères épinglés en généralités, malgré les statistiques susnommées, tout disant qu'il ne faut pas faire des généralités. Ironique de faire toi-même ce que tu reproches pourtant aux autres.
- Des préjugés sexistes sur les femmes (mères ou pas).

C'est vraiment très désagréable de lire autant de choses erronées alors que de nombreux rapports très clairs sont disponibles gratuitement sur des sites gouvernementaux.
 
13 Novembre 2021
1
1
2
43
ces pères ne voient en effet quasi pas leurs enfants, la plupart ont été accusés à tord de pas mal de chose comme c'est souvent le cas.. mais quand c'est madame qui dit ce genre de chose et se sert de son enfant comme une arme contre son ex.... ben il ne se passe rien et ça c'est injuste..... autour de ses hommes il y a des femmes les grands mères, les tantes etc.. ça ne touche pas que des hommes mais des familles en entier.... comment être parent quand on voit son enfant 4jours par mois? juste parce que mésentente avec l'autre parent? c'est ridicule.... je n'aime pas du tout le ton donné à cet article typé féministe extrémiste, on veut l'égalité il va aussi falloir la faire sur ce point là, on a pas la propriété de nos enfants, il n'est pas arrivé par le st esprit un papa est passé par là et s'il veut s'investir tant mieux , ce ne sont pas que des payeurs de pension alimentaire, pour des femmes pseudo féministes mais à priori pas très indépendantes... donc bravo à cette équipe composé de femmes et d'hommes et soutenu par pas mal de groupe féministe, je ne connais pas l'auteur de votre article mais je crois qu'elle n'a rien compris....
 
  • Big up !
Reactions : Oldie
7 Janvier 2019
547
4 394
554
31
pour des femmes pseudo féministes mais à priori pas très indépendantes

Tu sais combien elle coûte l'indépendance, pour certaines femmes ? Combien elles en sont parfois empêchées, matériellement (comme euh au hasard, des pensions alimentaires impayées) comme dans les préjugés dont elles sont victimes ?
Si pour toi, se rebeller contre les carcans financiers, de charge mentale et relationnels dans lesquels on a enfermé et on enferme encore les mères, c'est manquer d'indépendance, alors tu portes plutôt mal ton pseudo.

cet article typé féministe extrémiste

on a pas la propriété de nos enfants

Tu as lu l'article ? Vraiment ?

On parle de patriarcat ayant longtemps poussé la mère à ne pas prendre d'emploi pour s'occuper de son ou ses enfants, à être payée moins parce que les employeurs ont peur qu'elles tombent enceinte ou les font moins évoluer parce qu'elles ont eu un congé mat, à prendre des temps partiels parce qu'on considère que c'est encore à elle que revient la tâche d'élever les enfants etc.

ce ne sont pas que des payeurs de pension alimentaire
C'est vrai, souvent, ils ne sont même payeurs :troll:

je ne connais pas l'auteur de votre article mais je crois qu'elle n'a rien compris....
La porte et le balai, hein.
 

Kettricken

Hate is always foolish. Love is always wise
13 Avril 2011
3 118
40 226
5 664
Aussi la femme garde en général la maison ou l'appartement
Plus les revenus du père sont élevés, plus il garde le lieu d'habitation. En gros, quand c'est un appart en location, la mère continue à le louer. Quand c'est une maison acheté, le père la rachète
Et les études montrent que les femmes avec enfant s'appauvrissent après une séparation alors que les hommes deviennent plus aisés
(tout ça en moyenne bien sur)


@Femmes en colère les études montrent que quand les pères demandent la garde, ils l'ont autant que les femmes (hors cas particulier de violence)
Je te conseille VRAIMENT l'écoute du podcast "les couilles sur la table" cité dans l'article : il te donnera bcp de données factuelles pour mieux comprendre la réalité de terrain
 
19 Mars 2021
512
5 808
404
la plupart ont été accusés à tord de pas mal de chose comme c'est souvent le cas.

comment être parent quand on voit son enfant 4jours par mois? juste parce que mésentente avec l'autre parent?

Je commence à être fatiguée des gens qui parlent sans rien connaitre du sujet. Tu expliques aux gens comment soigner un cancer sans avoir ouvert un livre de médecine ? Tu expliques aux gens quelles sont les causes du déficit d'un organisme de service public sans avoir lu un rapport de la Cour des comptes ? Non. Eh bien tu n'expliques pas aux gens et surtout tu ne les insultes pas concernant les gardes et pensions alimentaires sans avoir lu les rapports de la DREES et de l'INSEE.

Ce que tu dis est complètement faux.

La plupart des pères ne demandent pas la garde totale ou la garde partagée. On n'obtient pas ce qu'on ne demande pas. Ils veulent voir leurs enfants plus de 4 jours par mois ? Ils n'ont qu'à bouger leur cul.

Quand ils demandent la garde partagée et que la mère aussi, très souvent elle est accordée.

Quand il y a conflit (ils demandent une garde partagée pu totale mais la mère demande une garde totale), s'ils ne l'obtiennent pas, c'est souvent qu'ils ne sont pas en capacité d'assurer la sécurité émotionnelle et/ou matérielle de l'enfant (violences, drogues, sans emploi, logement trop petit, etc.).

La plupart des mères perdent en niveau de vie après une séparation même quand les pères paient la pension. Or, beaucoup d'entre eux ne la même paient pas d'ailleurs. Les femmes gagnent généralement moins que les hommes. Donc garder le logement familial est souvent au-dessus de leurs moyens et le montant RIDICULE des pensions alimentaires ne suffit pas, ni à garder le logement, ni même à combler toutes les dépenses liées à un enfant.

En exemple, un ami payant 150 euros de pension alimentaire pour 3 enfants. Tu crois franchement qu'avoir 3 enfants coûte 300 euros par mois quand les parents vivent ensemble ? Et donc que ça ne revient qu'à 150 euros par parent ? Chambres supplémentaires donc loyer plus cher, nourriture, vêtements et chaussures à racheter chaque fois qu'ils grandissent, cantine, matériel scolaire, activités extra-scolaires, mutuelle pour les soins, vacances, livres, jouets, téléphone et abonnement, etc. Un enfant est un gouffre financier que la pension alimentaire ne comble que rarement, en admettant qu'ils la payent cette foutue pension.

Donc NON, les mères séparées ne vivent pas la vie de château dans le domicile familial en se roulant dans les billets de la pension alimentaire pendant que les pauvres papounets pleurent dans des studios 15 mètres carrés en mangeant des pâtes au beurre, faute de moyens.

je n'aime pas du tout le ton donné à cet article typé féministe extrémiste
Et moi je n'aime pas du tout le ton de ton commentaire typé mysogine extrémiste incapable de se renseigner avant de cracher son venin sur des mères qui pour la plupart font ce qu'elles peuvent face à des pères démissionnaires et victimistes.


je ne connais pas l'auteur de votre article mais je crois qu'elle n'a rien compris....
Si tu veux voir quelqu'un qui n'a rien compris, regarde-toi dans une glace avant de mépriser l'autrice de l'article.

C'est quand même complètement DINGUE d'insulter l'autrice et les femmes en général sur la base d'éléments totalement FAUX parce que tu as préféré te baser sur des préjugés que de lire des rapports en ligne accessibles à tous gratuitement et faciles à lire.

Édit : si on me reproche de m'énerver et de ne pas faire dans la pédagogie, tant pis. Je n'ai aucune obligation à être dans la pédagogie, ce n'est pas un dû, surtout quand le ton de départ est aussi agressif et méprisant. Répondre calmement à quelqu'un qui se pose des questions et demande à comprendre ok, mais là ce n'est pas le cas. Et avec la facilité qu'il y a à obtenir des informations sur ce sujet avec 3 mots-clés sur Google, c'est juste intolérable de proférer des propos aussi abjectes et misogynes.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes