Matières scolaires inutiles et utiles

5 Février 2015
2 600
28 175
2 654
32
Ile de France
Bin moi je viens répondre un peu à contre-courant :ninja: Je rejoins l'ensemble des gens qui ont répondu dans le sens où je trouve que c'est une façon terrible d'introduire un sujet, c'est vrai, et ça se voit, vous lui faites tous-tes des réponses très enflammées je trouve. Et sans être d'accord avec beaucoup d'idées ou d'arguments de @Princesse Sarah 02 je suis plutôt d'accord avec le fait de questionner le fonctionnement de l'école, et les raisonnements qui l'organise, et je pense que réfléchir à comment l'améliorer c'est bien.

Je ne suis convaincue ni par l'argument de "la culture générale c'est bien" ni par celui de "dans mon travail j'utilise des compétences que je pensais inutiles plus jeune".

Moi perso dans mon travail (de boulangère-pâtissière) j'ai utilisé très peu de connaissances apprises à l'école; la lecture, quelques concepts mathématiques basiques, c'est un peu tout je crois. Et de manière générale la formation à un métier ne se fait pas au collège-lycée généraliste, mais dans des dispositifs scolaires spécifiques, ou au sein du travail même.

Je n'ai pas non plus l'impression d'avoir beaucoup bénéficié de la culture générale qu'on m'aurait donné à l'école, ou plus exactement j'ai l'impression que cette connaissance m'a été donnée n'importe comment, sans raisons cohérentes, et d'une façon qui m'a dégoûtée de l'école et de l'apprentissage.

Je n'ai pas appris à parler de langue vivante à l'école - on m'a bien donné des cours, mais force est de constater que sept ans d'allemand plus tard, en étant une élève dans la moyenne, moyennement motivée et moyennement notée, je ne suis pas capable de parler allemand (et malgré la prédominance de l'allemand et de l'espagnol à l'école je ne trouve pas qu'en France la population maîtrise ces deux langues). Je n'ai rien appris en cours de sport, pas même comment on joue aux sports qu'on me forçait à faire (et l'expérience des madz de leurs cours de sport est quand même plutôt négative). Je connais beaucoup de choses en histoire, en géographie, mais c'était motivé par un intérêt personnel pour ces matières-là, et aujourd'hui mes connaissances sont singulièrement lacunaires en ce qui concerne l'histoire de la France (un comble pour l'éducation française quand même) - par contre j'ai l'impression d'avoir bouffé de la seconde guerre mondiale tous les ans en cours, encore et encore et encore. Des sciences il ne me reste presque rien, et rien de ce qu'on a pu m'enseigner en lycée, voire en collège.

Ma scolarité, je l'ai vécu dans l'ennui, et je me suis beaucoup demandé ce que je fichais là. Et je ne suis pas la seule dans ce cas-là: un-e autre posteuz plus haut à parler des 75% d'élèves qui s'en foutent du cours auquel ils assistent et je trouve ça ahurissant - ça devrait alarmer tout le monde, mais non c'est presque normal, ça fait partie du paysage un peu.

Au final je suis sortie du système scolaire avec beaucoup de colère et de rancœur envers celui-ci. J'ai l'impression que passé un certain point, il ne m'a pas apporté du bien; et j'ai l'impression qu'on a quand même affaire à une énorme institution qui ne convient plus à personne, ni aux élèves (qui s'ennuient, se demandent à quoi ça leur sert, et dont le niveau chute), ni aux profs (mal payés et surchargés de travail, aux classes immenses), ni à la population française en générale qui semble en avoir une image bien négative.

C'est quelque chose qui mérite d'être interrogé, non? A quoi sert l'école? Est-ce que les matières enseignées servent réellement ce but ou ces buts? Est-ce vraiment nécessaire d'y parquer des enfants jusqu'à l'âge adulte? Est-ce que ce temps est idéalement utilisé, ou est-ce qu'on en gâche une partie, et si oui, laquelle? Est-on satisfait des résultats qu'on obtient, est-ce qu'il y a matière à améliorer ce qu'on a?

Le message initial de @Princesse Sarah 02 me semble assez naïf, à la fois assez sûr d'avoir identifié ce qui ne va pas et sûr de la réponse avancée, et ne questionnant pas du tout (semblant à peine conscient de) la logique interne qui amène à proposer ces réponses. Mais le fond me semble juste: il y a quelque chose qui ne va pas dans le système scolaire actuel, et ce serait bien qu'on y réagisse.
 
23 Janvier 2014
6 921
29 981
3 404
@AprilMayJune Je pense que globalement beaucoup de gens sont d'accord pour dire que y a plein de choses à faire pour que l'école se passe mieux, mais ce qui a beaucoup gêné c'est que le topic se nomme "Matières scolaires inutiles et utiles" et de voir quelles matières étaient jugées inutiles (et pourquoi selon elle) et quelles matières seraient indispensables et à ajouter au cursus.

Imposer l'anglais en LV1 et supprimer toutes les LV2 et les langues mortes ça me chagrine énormément. Dire qu'on devrait apprendre les langues autrement pour avoir de meilleures bases et les garder, oui absolument (ça commencerait déjà par le nombre d'élèves par classe, sans parler des classes de 35 élèves je pense que même avec un effectif de 20 - autant dire le rêve des profs actuellement - c'est déjà trop pour vraiment pratiquer convenablement)

Dans mon commentaire j'ai appuyé sur l'orthographe omniprésente dans les cours de français (ce podcast est super intéressant à ce sujet) au mépris d'autres éléments qui devraient avoir + de place à mon sens.
 

Dame de lotus

Chicons au gratin, et toi ?
29 Novembre 2015
5 383
68 830
3 024
Le sujet me laisse extrêmement perplexe. Le rôle de l'école n'est pas uniquement de former au monde du travail, mais bien de stimuler l'intellect et de jeter les bases d'une culture générale qui favorise le vivre ensemble...
:jv:

Bon on a déjà bien commenté dans tous les sens, mais je suis très perplexe de ce point de ton message @Princesse Sarah 02
-Les langues mortes ou vivantes, autre que l'anglais. Futur reporter, explorateur, archéologue, traducteur, guide touristique, expatrié? Ca vous servira sans nul doute. Sinon? Honnêtement, à part l'anglais (la langue d'internet, et une sorte d'espéranto) vous vous servez de combien de langues au quotidien?
Alors perso je parle trois langues au quotidien. Pourtant je fais rien de fou : je me contente de vivre + je m'occupe des gens :shifty: Des gens lambda, qui vivent dans le pays où j'habite. Je ne suis pas journaliste, exploratrice, archéologue, traductrice, guide touristique ou expatriée et pourtant incroyable mais vrai : ces gens lambda ne parlent pas spécialement français.

Alors certes, j'habite dans un pays qui n'est pas la France, composée de Français et Françaises qui parlent le français : je fais 60 km, je suis toujours dans mon pays et pourtant tout le monde cause néerlandais. Mais même si j'habitais en France, cocorico, il y a plein de gens qui ne parlent pas (ou peu) (ou mal) le français. Et perso j'aime bien le vivre ensemble, donc j'aime bien essayer de communiquer avec autrui : je suis très déçue de ne parler que trois langues, parce que très fréquemment, et bien je n'arrive pas à discuter avec la personne en face de moi.

Je trouve que dire que le français est auto-suffisant [en France] assez révélateur du fait qu'on continue inlassablement à se dire que les nations sont cloisonnées, que dans un territoire tout le monde parle la langue nationale (ou devrait parler la langue nationale) : c'est quand même bien se replier sur soi et être un peu nationaliste :shifty:

P't'être que je suis traumatisée par les conflits linguistiques de mon propre pays, je sais pas, mais en tous cas j'ai rarement vu quelque chose d'aussi destructeur pour le vivre ensemble que de se dire "ma langue suffit laaaargement et les autres ont qu'à se démerder"

Si quelqu'un veut des exemples : l'histoire de Belgique en trois tomes, en vente dans toutes les bonnes librairies
 
21 Avril 2012
80
886
3 734
Antibes
Alors ce débat m'énerve franchement parce que les dernières réformes de l'EN ont justement attaqué l'enseignement des sciences et que nous sommes dans une crise sanitaire qui a montré à quel point le manque de connaissances scientifiques de base pouvait amener à dire de grosses conneries.
Je n'ai pas vu des post s'insurger suffisamment à mon goût sur ce point donc je râle à mon tour : l'enseignement de la biologie, des sciences du vivant n'est pas optionnel !
Il faut expliquer aux gens comment fonctionne leur corps. Pour reprendre des thématiques régulièrement traitées ici, il faut un enseignement sur le fonctionnement du cycle de reproduction, sur les méthodes de contraception, les MST. Il faut des enseignements sur le fonctionnement du système immunitaire, d'un vaccin.
C'est une question de santé publique => donner aux gens les connaissances minimales sur le fonctionnement de leur propre corps, c'est déjà une forme de prévention. Et où faire ça ailleurs qu'à l'école, l'un des seuls espaces où chaque français.e va passer des années ?
Il faut aussi expliquer comment fonctionne le vivant qui nous entoure et le non vivant (un tremblement de terre ? Est-ce la colère des Dieux ou deux plaques tectoniques qui s'entrechoquent?)
Nous avons une chance incroyable de disposer de connaissances importantes et d'un ensemble d'enseignants passionnés pour les transmettre. Des connaissances utiles pour des futurs citoyens en capacité de comprendre le monde qui les entoure. Si le système éducatif déçoit certains, ce que l'on peut comprendre, on peut l'améliorer mais ça ne devrait pas passer par la réduction des savoirs transmis pour créer une population incapable de savoir pourquoi elle a un nombril, quelle a été la vie de ses grands-parents ...
 
Dernière édition :
19 Mars 2021
313
3 573
154
En vrai, à l’époque j’aurais été bien incapable de prévoir ce qui m’aurait été utile ou non.

Tu as tout dit. Plein de matières qui m'énervaient au collège m'ont finalement passionnée au lycée. Des sujets qui me gonflaient sévèrement au lycée m'ont finalement été indispensables et sans eux, je ne serais pas là où je suis, à faire un travail que j'aime.

Donc que ce soit à moyen terme ou à long terme, ces matières que j'aurais refusé d'avoir si ça n'avait tenu qu'à moi à l'époque, elles ont eu un impact considérable sur ma vie, professionnelle et personnelle ! Une sorte d'effet papillon.

À l'adolescence, tout le monde ne sait pas ce qu'il veut faire. Et parmi les ados qui savent ce qu'ils veulent faire, combien feront VRAIMENT le métier auquel ils pensent ? Pas tant que ça non plus. Donc qu'on m'explique l'utilité (puisque c'est là le point central du sujet : l'utilité !) de dire à des ados "bah t'apprends ça, par contre, l'autre truc là-bas, t'oublies, c'est pas pour toi" alors même qu'on n'a aucune idée de ce qu'ils feront à la sortie du lycée ou même 5 ans après.

Par ailleurs, la demi-vie d'une compétence est estimée aujourd'hui à 5 ans. Ce qui implique qu'enseigner certaines choses trop concrètes à un ado de 13 ans est relativement inutile puisque le temps qu'il atteigne sa majorité, la moitié des trucs seront obsolètes. À l'inverse, ce qui est de plus en plus valorisé dans le monde du travail, que l'on soit salarié ou chef d'entreprise, ce sont les soft skills, et notamment :
- La persévérance. On ne fait pas toujours ce qu'on aime, même quand on est son propre patron. Il faut savoir se pencher sur des tâches que l'on n'aime pas donc avoir des matières que l'on n'aime pas, c'est une forme d'apprentissage très utile.
- La capacité à apprendre. Donc oui, apprendre une matière dont on ne se servira pas plus tard, c'est utile car dans tous les cas, on aura développé des techniques pour l'apprendre, techniques que l'on pourra mettre à profit pour apprendre d'autres choses.

Pour les langues, je n'en ai jamais eu autant besoin que lorsque j'étais... soignante ! Beaucoup de patients ne parlent ni français ni anglais. Même en restauration et en prêt-à-porter j'avais besoin des langues. Des touristes, migrants, expatriés, y en a partout. Sans compter qu'il est scientifiquement prouvé qu'apprendre une langue modifie le cerveau, et dans le bon sens bien sûr. C'est donc très utile.

En gros, faut vraiment n'avoir aucune conscience de ce qui est réellement utile ou pas pour décréter que toutes ces matières sont inutiles... Le stade de l'incompétence inconsciente. N'avoir aucune idée que l'on ne sait pas et se croire alors suffisamment outillé pour choisir ce qui est utile ou pas. Un bon effet Dunning-Kruger des familles.

Ou alors à l'inverse, être dans une version hardcore du stade de la compétence inconsciente. Non parce que ne plus réaliser que ce l'on sait est un acquis, et non de l'inné, ne plus se souvenir de l'époque où on ne savait pas, ne plus se souvenir de quand et comment on l'a appris, ne pas réaliser que d'autres, eux, ne savent pas, c'est une chose communément admise. Mais de là à décréter que la source de cet apprentissage est inutile et militer ainsi pour sa suppression, condamnant les générations futures à l'ignorance quand soi-même on a bénéficié de l'instruction, c'est encore un cran au-dessus...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes