Pourquoi être végé/vegan? Et c'est quoi l'antispécisme?

@LolaZ je rejoins les autres, même devenir fléxitarien, c'est déjà beaucoup.

Pour mon expérience perso : je suis en couple avec mon copain depuis 5 ans, je suis végane que depuis cette année. Il ne m'a pas du tout suivie. Il me comprend, mais mange toujours beaucoup de viande, y compris à la maison devant moi. Et on a une cuisine ouverte, donc j'ai toutes les odeurs... Y a toujours de la viande dans le frigo, même si on mélange pas nos trucs, je l'ai sous le nez dès que j'ouvre... Quand j'ai fait ma transition, ça a été difficile qu'au tout début avec lui (les premiers jours, il comprenait pas que je chipote tellement au restaurant sur les produits laitiers et que je scrute la carte longtemps avant de choisir par exemple, ça le mettait très mal à l'aise) mais maintenant il m'emmène volontiers dans des salons de thé ou des resto véganes, ou ne tique plus du tout si je demande à changer un ingrédient dans un resto "normal" (quand je suis gênée, il m'encourage, même).
Alors, il y a toujours des frictions, par exemple quand on doit amener à grignoter à une soirée avec des potes, qu'il lit mal les étiquettes et qu'un produit sur deux n'est pas végane. Ou si c'est des potes à lui qui nous invitent à dîner et qu'il oublie de leur dire que je mange végétalien :sweatdrop:

Là où je te rejoins, @LolaZ, c'est que je n'arrive pas à comprendre pourquoi il n'est pas au moins végétarien ou flexi... Mon copain c'est le genre de personne qui aime presque les animaux plus que les hommes ! Même dans les fictions, si un animal souffre, il est bouleversé. Il sait que je suis végane d'abord pour des raisons éthiques (même si je le suis aussi pour l'écologie et la santé) il voit les articles que je lis à ce sujet, il fait de plus en plus attention quand on sort manger, et pourtant ça ne le pousse pas à réfléchir sur sa consommation à lui... Le seul effort qu'il fait, c'est de manger parfois la même chose que moi (mais c'est très occasionnel) et de ne pas tiquer si je chipote sur les ustensiles ou casseroles (par exemple je lave la spatule qu'il a utilisée pour ne pas mettre de gras de viande dans mon plat - oui, j'en suis à ce point-là :silenced: ). À une époque (juste avant ma transition) il faisait l'effort d'acheter sa viande chez des producteurs locaux et plus en supermarché, mais même ça il ne le fait plus, il achète de nouveau sa viande au Simply (vive les élevages industriels, quoi :tears: ) . Il déteste le fromage mais continue à acheter plein de yaourts en supermarché, à cuisiner avec du beurre, de la crème fraîche, etc...
Par contre il me demande toujours si j'ai de quoi manger, sinon il essaie de faire un truc que je peux manger aussi, ou qu'on peut assaisonner chacun dans son assiette. Et il a pris le réflexe de me passer le produit pour que je vérifie les ingrédients (il ne connaît pas les additifs aussi bien que moi huhu)

C'est paradoxal parce que même ma meilleure amie (qui est complètement omni) a eu le réflexe de me demander "ça te dégoûte pas si je mange ça devant toi?" car ça l'inquiétait de me gêner. Quelqu'un de sa famille est musulman, donc elle a l'habitude de faire attention aux pratiques alimentaires des autres. Mon copain... Ben il doit partir du principe qu'il me laisse faire ce que je veux et que ça suffit.
Mais je pense que même s'il change pas, il réalise de plus en plus quand-même : récemment je lui ai fait la remarque que "c'est fou, de plus en plus de gens que je suis sur les réseaux sociaux annoncent qu'ils deviennent sont/véganes!", il m'a répondu (sans méchanceté) "Je vais être le seul con qui va encore manger de la viande, c'est ça?" XD
 
Perso, c'est vraiment parce que l'idée d'en avaler m'écoeure, en fait. Et je sais que ça peut paraître extrême.
Surtout qu'avant, j'étais pas la dernière à bouffer du Mac Do ou une race de lardons de supermarché bien dégueux ^^
 
  • Big up !
Reactions : Celant and Misswolfie
@hakugei_ @Herzeka : Vous êtes pas du tout extrêmes, moi je fais pareil, si c'est juste du gras je rince la cuillère/spatule utilisée par mon chéri, sinon si c'est un truc qui sent fort (charcuterie, crevettes) là je lave carrément. J'ai pas envie de me taper un arrière goût dans mon plat que je me suis faite iech à faire !
Pour moi c'est pareil que refuser de manger la sauce d'un plat où de la viande a cuit dedans... Normal.

@LolaZ : Je ne suis pas intervenue car les autres avaient superbement répondu, mais j'avais lu en tout cas, et du coup je suis contente de voir que votre petite discussion à ce sujet s'est bien passée :jv:
 
Pour le coup de la cuillère, je soutiens carrément! C'est pas de l’extrémisme, et dans mon entourage c'est un comportement acquis, par exemple, si on commande des pizzas avec des potes, et qu'on veut pas dégueulasser 3 couteaux, c'est moi qui commence avec ma pizza sans viande et après je leur passe...
C'est normal pour plusieurs raisons : le goût potentiel et les petits bouts (genre, chorizo, thon), et surtout l'imaginaire (autant si je sais pas que ça a touché la viande ça ne me fait rien, autant si je le sais, je suis presque sûre d'avoir des problèmes de digestions... Alors que bon, je ne suis pas certaine que malgré toutes ces années de végétarismes je ne puisse effectivement plus digérer la viande :hesite:)
Et puis mince, on accepte déjà qu'ils mangent de la viande devant nous, on va pas en plus accepter qu'ils nous en fasse ingérer ! :langue:
 
Bonsoir vous !
Je sais pas si mon post a sa place ici ou s'il faut que j'aille du côté du topic "questions pas -si- con", mais si'l gène dites le moi.

C'est donc à propos de specisme
J'ai eu cette réflexion récemment, en emmenant mon chien chez le vétérinaire, après une rupture des ligaments, et lui "imposant" une opération, un plâtre pendant trois semaines et l'inactivité pendant 6 semaines.

Je trouve ça logique de l'emmener se faire soigner et ce n'est pas ce qui me pose problème, mais comment on fait pour savoir, quand un animal (de compagnie ou non) a un problème "incurable", si on doit le soigner ou s'il vaut mieux le piquer ? Genre c'est pas un peu spéciste de dire "ouais bon il va souffrir on va le tuer avant", alors qu'on le fait pas pour les humains (genre on fait un peu le contraire même), encore plus quand on fait pas les soins pour des raisons d'argent ?

J'espère avoir été claire et que vous comprendrez où je veux en venir, keur <3
 
@Feanne Comme on est bien incapable de savoir que souhaite l'animal (voir ses souffrances abrégées ? continuer à vivre même dans la douleur ?), on ne peut que faire de notre mieux, en réalité. Que ce soit, par exemple, lui donner des anti-douleurs pour pouvoir continuer à vivre quelques temps dans de bonnes conditions, sans souffrance, ou le faire piquer. Si on considère que cela est spéciste, alors cela signifie que la seule chose non spéciste à faire serait... de ne rien faire. De laisser l'animal dans la galère, la douleur. Or c'est bien sûr inacceptable, alors à défaut de pouvoir respecter les volontés de l'animal, à défaut d'avoir une solution parfaite, on fait de notre mieux, tout simplement :happy: Et en réalité, je ne pense même pas que ça soit spéciste :hesite: C'est juste que nous, humains, avons accès à la médecine contrairement à nos compagnons non-humains ; mais il me semble logique d'en faire usage pour leur bien-être. De même qu'on va accepter de procéder à une opération sur un enfant, par exemple, du coup je ne pense pas que ça soit réellement du spécisme :)
 
C'est vrai, on ne peut pas "savoir" avec certitude à quel point un animal souffre, quand il faut continuer à soigner, et quand il vaut mieux mettre fin aux souffrances plutôt que s'acharner, et j'ai d'ailleurs eu ce questionnement douloureux à la fin de vie de ma chatte qui avait un cancer. Un être humain va vous dire s'il n'en peut plus, la souffrance animale est souvent silencieuse.
Mais une chose m'a "rassurée" :
Même si l'animal ne parle pas, ne pleure pas, etc, il y a une chose qui peut nous aider : l'expérience du vétérinaire. Les vétérinaires savent reconnaître certains signes que nous ne connaissons pas. C'est triste, mais des animaux mourants, ils en voient tous les jours. Et comme pour les hommes, la médecine est de plus en plus avancée. Y compris sur la question de la douleur et de la souffrance.
Le mien m'avait beaucoup aidée à certains moments.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
  • Big up !
Reactions : ca_rou_selle
Je ne comprends pas bien ta question.
J'y vois 2 questions possibles :
1/ "Pourquoi les animaux nous font plus de peine que les humains" (rapport au passage : pourquoi sommes-nous plus à l'écoute quand il s'agit des animaux?)
2/ "Pourquoi les humains en géneral s'en foutent des animaux)" (passage: Alors que pour toute autre oppression, subie ou constatée, on ne le ferait pas car ce serait inacceptable?)

Si je me suis plantée dis le moi!
 
Pourquoi justifions-nous, dans une approche pédagogique, ceci :hesite: ? Alors que pour toute autre oppression, subie ou constatée, on ne le ferait pas car ce serait inacceptable?
Ah bah perso je suis pour une approche pédagogique pour tout, je suis pour l'efficacité, pour le dialogue. Je préfère expliquer et comprendre la pensée de l'autre plutôt que la juger sans aller plus loin. Je pense que c'est comme ça qu'on change les choses, en écoutant l'autre pour qu'il nous écoute ^^ (et s'il ne nous écoute pas, c'est pas la peine d'insister, toute parole supplémentaire sera au nom de notre frustration)
Mais en effet les personnes qui ne sont pas pour la pédagogie (ce que vraiment j'ai du mal à comprendre puisque pour moi c'est le principe du militantisme) le sont généralement exceptionnellement pour les animaux. Je pense que c'est une part de spécisme ("eux c'est moins urgent/grave que nous, c'est plus acceptable, l'humain passe avant"), je ne vois pas d'autre explication :/
 
Dernière édition :
@Mrs.spock Oh, j'ai déjà eu des discussions construites qui avaient commencées par un "tuez les tous" ^^ Mais souvent ce sont des trolls. Je réagis pareil, que ce soit envers des humains ou non : soit j'essaie de dialoguer et de comprendre pourquoi l'autre dit ça (il est pas né avec cette idée et souvent il ne l'a pense pas vraiment), soit je pars du principe qu'il ne veut pas changer d'opinion alors je passe mon chemin.
Du coup je ne me reconnais pas vraiment dans le comportement que tu décris, donc j'ai du mal à le comprendre. Soit je suis dans un jour où je suis très détachée émotionnellement et je vais être ouverte à la discussion, peu importe le propos d'en face, soit je vais être à fleur de peau et je vais passer mon chemin (ou péter un câble, ça arrive à tout le monde) ^^
En fait je pars du principe que s'emporter contre une personne qui tient des propos vraiment très haineux, peu importe que ce soit envers un humain ou non, ça sert à rien de l'insulter et de partir frontalement, ça ne fait que nous faire souffrir quand on se rend compte que l'autre n'écoute pas. Et dans le cadre végé je trouve ça encore plus contre productif :/ (la plupart des gens végé le sont devenus grâce à la pédagogie, et au contraire étaient rebutés par les militants agressifs, et je suis sûre que c'est pareil pour tout)
(Personnellement je suis très pragmatique, pour moi la cause végé est prioritaire dans mon esprit - donc à mes yeux les problèmes sociaux qui me concernent passent après - puisque ses conséquences touchent plus de vies, quelles soient animales ou humaines ou simplement environnementales. C'est un problème mondial qui touche la terre entière (si l'environnement est foutu, les problématiques d'humains nous paraîtront bien secondaires, l'important sera la survie). Mais ce n'est pas pour autant que je vais rejeter la pédagogie, au contraire. C'est pour ça que j'ai du mal avec l'abandon de la pédagogie, parce que pour moi c'est l'efficacité qui compte et c'est la méthode la plus efficace ^^ D'ailleurs un des trucs qui marchent le mieux, surtout avec justement les pensées très haineuses, c'est la méthode de Socrate: tu demandes pourquoi encore et encore, tu fouilles jusqu'à ce que l'autre révèle les fondations de sa pensées. Et là tu peux soit déconstruire, soit reconstruire. Mais c'est à double tranchant, parce qu'on finit par s'appliquer cette méthode à soi même ^^)
 
Dernière édition :
@Mrs.spock Je pense que les propos que tu décris sont essentiellement issus du spécisme. C'est une oppression qui a trouvé son nom il y a peu de temps, qui fait tout juste parlé d'elle en dehors de la sphère vg, etc. C'est peut-être qu'une histoire de temps avant que cela prenne de l'importance ?
Les autres oppressions (racisme, sexisme, etc.) sont connus du "grand public" (si je puis dire) depuis plus de temps, les définitions vont être plus ou moins connus, en tout cas cela évoque quelque chose aux gens. Alors que si tu parles de "spécisme", suivant ton interlocuteur, tu as de fortes chances d'avoir une question sur la signification.
Et c'est déjà plus facile pour les personnes d'identifier un comportement et de se questionner sur la justesse de leurs actes/paroles lorsqu'ils connaissent les tenants et aboutissants de la question. :hesite:
(j'espère que je dis pas trop de bêtises, je suis encore newbie niveau connaissances des oppressions)
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes