Pourquoi le hashtag #jesuisviril, censé valoriser les pères investis, fait grincer des dents

23 Décembre 2012
4 971
54 169
5 594
20anspasses.wordpress.com
Je comprends les réticences face à ce hashtag, mais je suis d'accord avec @Esturgeon que tout le monde n'est pas au même niveau de réflexion autour de la notion de genre et parfois, il faut commencer par le degré zéro pour pouvoir augmenter progressivement la réflexion.
A titre personnel, quand j'étais toute jeune étudiante, j'étais fan d'un sport très connoté masculin. Aujourd'hui, les fédérations sportives font beaucoup d'efforts pour promouvoir le sport féminin en règle générale, mais à l'époque, on n'entendait absolument jamais parler de ce sport joué par des femmes en France. Et du coup, ça ne m'était absolument jamais venu à l'esprit d'y jouer. Un jour dans le métro, je croise des supporters venus d'une région où ce sport est beaucoup plus popularisé qu'à Paris (j'imagine que ça donne un indice sur quel sport :cretin:). C'était des mecs assez âgés, genre la cinquantaine ou la soixantaine, mais typiquement les supporters à vie qui ont vraiment l'esprit du sport dans la peau. L'équipe de Paris jouait contre la leur et on allait tous aux matchs. On discute un peu, ils réalisent que j'adore ce sport et ils me demandent pourquoi je n'y joue pas. Franchement, ça m'a vraiment laissée sans voix car j'y avais jamais pensé jusque là alors que j'avais déjà une pensée assez féministe et que j'avais lu des choses sur la construction sociale du genre! Pour moi, c'était un sport d'hommes et que des hommes d'un certain âge me suggère de pratiquer ce sport m'a stupéfaite. J'ai répondu que c'était quand même pas trop un sport de femmes, et là un des gars me dit que ah si si, dans leur club ils ont une équipe féminine et la capitaine c'est une femme super, très féminine, elle n'a rien d'un garçon manqué ou quoi! J'étais pas trop convaincue par ce qu'ils venaient de me dire, mais ça m'a quand même marquée.
Quelques mois plus tard, je pars dans un autre pays où ce sport est aussi largement pratiqué, et il y avait une équipe féminine dans ma fac. Au début, je ne voulais pas rejoindre l'équipe. Je me souviens avoir dit à des gens que c'était quand même pas un sport très féminin donc j'allais pas rejoindre l'équipe, qu'il y a peu de choses qui ne sont pas faites pour les femmes, mais là vraiment non. Mais le discours des vieux supporters me trottait dans la tête. Je me suis dit que si des gars de cet âge pouvait trouver que c'était un sport tout à fait approprié pour des femmes, ça voulait quand même dire quelque chose, et l'équipe faisait des calendriers en mode sexys, donc je me disais que c'est vrai que ça a l'air quand même assez possible d'être féminine tout en faisant ce sport, puis j'ai fini par rejoindre l'équipe. Je me souviens que j'avais hésité avec l'équipe de water-polo (qui était mixte), et les responsables mettaient dans leur brochure que les filles ne devaient pas s'inquiéter pour l'entrainement physique, car les exercices de musculation leur donnerait un corps ferme et non pas un corps masculin, parce qu'apparemment, c'était une crainte de beaucoup de filles qui s'intéressaient au water-polo, et beaucoup renonçait à rejoindre l'équipe à cause de ça.
Aujourd'hui, je suis d'accord que mettre du rose et des talons hauts partout pour promouvoir le sport féminin, c'est nul. Mais je pense aussi qu'entre le moment où j'ai rejoint l'équipe (il y a 10 ou 15 ans), la perception de la "féminité" a beaucoup été déconstruite, donc on peut avoir un discours moins rose bonbon qu'à l'époque, ce qui est vachement moins le cas de la virilité. Me rassurer sur le fait que je n'allais pas être une paria de la société en transgressant trop les normes genrées parce que je faisais tel ou tel sport, ça m'a beaucoup aidé à en réalité trangresser un peu ces normes parce que oui, ça restait un sport très connoté masculin. Je pense que si on m'avait tenu un discours féministe plus avancé, si on ne m'avait pas parlé de cette femme "très féminine" qui est une super joueuse ou si mes coéquipières n'avaient pas fait un calendrier sexy parce qu'on se serait dit que c'est jouer le jeu du patriarcat, la moi de 20 ans aurait peut-être eu trop peur de s'engager là-dedans. Or, une fois que je m'y suis engagée, ça m'a beaucoup fait évoluer sur ma position féministe, parce que ce sport attirait du coup beaucoup de femmes qui ne se reconnaissaient pas dans les normes hétéro-genrées en même temps que des femmes parfaitement dans ces normes. On m'a donc attiré vers un rôle moins patriarcalement féminin en me rassurant sur ma féminité.
C'est pour ça que je pense que ce genre de campagne peut être pertinente pour certains publics.

Dans la même lignée d'idées, je suis convaincue que la majorité des gens sont bisexuels avec une tendance peut-être un peu plus forte vers une orientation ou une autre, mais que ce sont les pressions sociales qui nous poussent à ignorer notre bisexualité, particulièrement quand on se pense hétéro. En général, les femmes ne se sentent pas "menacées" par ce discours. Elles peuvent ne pas partager ma conviction, mais c'est assez rare que quand j'explique ça à une femme elle réagisse vivement, en général on échange sur le sujet et voilà. A l'inverse, la MAJORITE des hommes à qui j'ai expliqué ça ont réagi comme si je les attaquais personnellement et ne voulait pas aller plus loin dans la discussion "berk pas moi, moi je SUIS 100% HETERO!!! Les hommes c'est DEGUEULASSE!! Tu ne peux pas dire que je suis attiré par les hommes secrètement alors que c'est PAS VRAI DU TOUT!!!", même des hommes qui peuvent tenir un discours plus ou moins ouvert sur le sujet réagisse souvent très vivement comme si je remettais en cause leur qualité d'homme et que c'était une insulte personnelle.
Cette discussion est totalement impossible avec de nombreux hommes parce que j'aborde les choses à un niveau de remise en cause des normes genrées qui va trop loin pour eux. Pour que je puisse un tant soit peu avoir ce genre de discussion avec eux, il faut toujours que j'édulcore énormément mon discours, que je "préserve" la perception de leur virilité. Je ne dis même pas que j'ai raison, juste que c'est un sujet bien trop sensible pour de nombreux hommes, et si j'arrive sur mon cheval féministe en n'y allant pas par quatre chemins, on ne peut pas discuter. Ces hommes ne remettront jamais en cause leur sexualité hétéro tant qu'ils penseront qu'être autre chose qu'hétéro n'est "pas viril". Parfois, pour les amener au niveau supérieur, il faut ménager des trucs qui nous paraissent un peu anti-féministe.

Je suis d'accord que c'est un débat complexe ceci dit!
 
22 Mai 2015
393
3 684
2 304
on s'en branle de la virilité de nos conjoints, de nos pères, de nos frères, etc. On veut juste qu'ils FASSENT LEUR PART.
Je ne sais pas trop qui tu englobes dans ce "on" mais si c'est "nous, les femmes" bah pas vraiment, non ou plutôt pas toutes, non. En particulier dès qu'on touche à "nos fils". Le nombre de femmes qui considère que c'est normal que leurs filles apprennent à tenir la maison mais leurs fils pas question qu'ils approchent un balai ou une éponge... Limite les couilles (solubles dans le canard WC apparemment) de leurs fils, frères, etc c'est un peu les leurs aussi par procuration...
Et je suis entièrement d'accord pour dire que le discours qui vise à souligner que c'est viril de changer les couches (quoiqu'à mon avis c'est plutôt que changer les couches n'impacte pas la virilité) est simpliste, réducteur et très genré. Mais est-ce qu'il est purement ici à destination des hommes pas du tout déconstruits qui n'ont pas évolué d'un iota par rapport aux années 30 limite c'en est insultant pour eux qu'on leur parle comme ça? Pas seulement. Comme je le dis plus haut, beaucoup de femmes sont toujours sur cette ligne malheureusement... Il n'y a pas que les hommes qui s'enferment dans ce mythe débile de la virilité. Des femmes contribuent aussi pleinement à les y enfermer et je pense qu'il faut aussi continuer à le dénoncer. Donc ce discours simpliste il est pour ces femmes aussi.
 
Dernière édition :
2 Août 2011
1 752
8 149
5 164
Son post m'avait fait tiquer aussi... Pourquoi la virilité ? Il pouvait pas juste mettre une photo de lui sans le hashtag ? (bon après je n'aime pas spécialement son compte).
Comme le dit l'article, les gens vont se dire que c'est tellement bien qu'un homme passe l'aspirateur ou s'occupe de son bébé. Et les hommes seront rassurés, mais rassurés de quoi exactement ? C'est honteux de faire des tâches associées à la parentalité/au ménage ? Ben non, c'est normal. J'ai pas été dire merci à mon copain ce matin parce qu'il a débarrassé le lave vaisselle et lancer une machine et sa virilité se porte très bien. Et il va s'occuper de son futur enfant aussi et je sais qu'on va entendre des choses comme "oooh c'est fantastique il change les couches" ben non, on l'a fait à deux, on va s'en occuper à deux, il n'a pas besoin qu'on lui fasse remarquer ou lui dire merci et il n'a pas besoin d'un hashtag pour le rassurer dans sa virilité.

D'ailleurs les femmes aussi sortent parfois ce type d'arguments, merci à une ancienne collègue qui m'avait trouvé castratrice parce que j'avais dit que mon copain, qui ne travaillait pas à l'époque, devait s'occuper de la maison... Ben voyons... Certaines femmes sont aussi "coupables" parce qu'elles ont ce discours, et honnêtement je trouve qu'elles sont à plaindre...

(après il a sûrement voulu bien faire mais je trouve ça maladroit)
 
20 Octobre 2017
1 883
32 823
1 664
@LadyOscar Ah bin oui je suis tout à fait d'accord. Je crois fermement que les femmes sont les premières gardiennes du patriarcat... Quand je disais "on veut qu'ils fassent leur part", c'est on = les féministes, ou en tout cas les femmes qui veulent plus d'égalité. Je ne pense pas qu'une meuf convaincue que son rôle est de faire le ménage et de changer les couches aille militer pour une plus juste répartition des tâches
Ca n'empêche pas que ce post reste genré et un peu ridicule, et que ce n'est pas en invoquant la virilité à tout bout de champ qu'on va avancer !
 
  • Big up !
Réactions : Cerna et Astyana
4 Juillet 2018
104
1 657
504
Je comprends l'agacement d'avoir l'impression de donner une médaille à des mecs parce qu'ils ont fait simplement leur part mais je trouve que tout ce qui remettra en cause ce sacro-saint mythe de la virilité est bon à prendre.

Je trouve qu'ici la virilité est certes invoquée mais pour la renverser, je trouve ça intéressant. Si les mecs deviennent persuadés que pour être un mec, un vrai, il faut passer l'aspirateur et changer des couches, perso je signe direct :lunette: Je veux qu'ils fassent leur part, mais s'ils la font en étant persuadés que c'est leur rôle de mâle, grand bien leur fasse :cretin:

En fait, précisément parce que ce sont des tâches assignées plus ou moins explicitement aux femmes (les écarts genrés dans les tâches ménagères persistent dans la plupart des couples hétéros, même quand aucun des deux partenaires n'en est conscient), j'ai l'impression que mine de rien c'est une manière assez efficace de lutter contre les stéréotypes sexistes et contre une séparation claire entre la virilité et la féminité.

Si aujourd'hui les pères ont peu de congé parental ou s'il est moins accepté qu'ils partent plus tôt du boulot pour aller chercher leurs gamins à l'école, c'est aussi parce que la société en général (et pas seulement quelques machos pas très futés) considère que ce n'est pas leur rôle, en tout cas par leur rôle prioritaire. Je pense que changer la conception de la virilité peut changer ce genre de choses et que ce genre de hashtag peut participer à ce genre de modifications (trop lentes, on est d'accord) des mentalités.
 
7 Janvier 2019
651
5 756
754
31
j'ai l'impression que mine de rien c'est une manière assez efficace de lutter contre les stéréotypes sexistes et contre une séparation claire entre la virilité et la féminité.

Ah ben pour moi, c'est précisément l'inverse ici.
Je trouve qu'on ne remet pas en question la notion de virilité (on sait toujours pas ce que ça veut dire) et en plus, on ne la déconstruit pas, on ne la rend pas plus poreuse pour intégrer un ensemble de comportements autres que le mythe viril, non, on fait cohabiter virilité et tâches ménagères en faisant bieeeeen attention à ne surtout pas toucher l'intégrité virile.
Je trouve qu'au contraire, c'est un mouvement qui protège la notion de virilité, la preuve: elle ne disparaît pas quand on touche une éponge. Quelle force de la nature.
 
4 Juillet 2018
104
1 657
504
@BravoCharlie Ah oui j'y ai vu le contraire :yawn:

Mais rendre compatibles tâches ménagères (= truc de femmes) avec la virilité, est-ce que ce n'est pas la rendre plus poreuse justement en lui intégrant des comportements contraires au modèle traditionnel de la virilité ? Je ne suis pas sûre de bien comprendre la distinction que tu fais entre intégrer un ensemble de comportements et faire cohabiter avec ces comportements :hesite: Il me semble que rendre ces comportements compatibles avec la virilité, c'est déjà la remettre en question.

Bon après je ne connais pas ce mec en particulier, donc s'il fait ça juste ponctuellement pour se faire mousser c'est ridicule, mais si ça passe par une réelle modification de comportement et d'attente vis-à-vis des hommes et des femmes, je trouve ça plutôt positif.
 
  • Big up !
Réactions : Mizu
7 Janvier 2019
651
5 756
754
31
@Alzire je pense que t'es juste mon pendant optimiste :yawn:
Non, en réalité je vois comment tu vois les choses, je suis simplement peut-être un peu plus blasée et pessimiste dans ce que ce genre de démarche est réellement bénéfique effectivement.
Mais c'est que la mobilisation du concept de virilité m'hérisse le poil pas épilé parce que je suis déconstruite, moi :yawn: Je trouve que c'est un terme fourre-tout et souvent utilisé, avec la masculinité toxique pour appréhender mais aussi parfois "excuser" ou dédouaner des comportements sexistes. Et du coup, mon ressenti c'est la superposition: on ne touche pas au concept puisqu'on l'emploie à tous bouts de champs ici sans jamais le définir réellement et on pose un truc dessus comme un jenga de l'identité de genre en disant "bah tu vois Robert, j'ai fait la vaisselle et pourtant je pète encore à en trouer mon slip parce que #jesuisviril je suis pas une #bonnefemme".
Non, mais j'en conviens que c'est peut-être moi qui suis un peu trop sceptique.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes