Rando, montagne et sac à dos

Hello et bonne rentrée :hello: Bon, de retour dans la capitale, donc je ne referais pas de rando avant un petit moment.

Je voulais quand même vous partager la prochaine rando que j'aimerais beaucoup faire, soit le printemps soit l'été prochain : l'arrête du Hardergrat en Suisse :loveeyes:
Ça faisait un petit moment que je voyais des photos avec ce chemin le long d'une crête super escarpée, magnifique, et j'ai pu retrouver l'endroit !
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
C'est apparemment jugé comme "difficile", environ 2500m D+, certains y font du trail, d'autre une rando sur plusieurs jours, mais il est aussi possible de faire des petits tronçons. Il y a un passage T5 où il faut mettre les mains, et parfois le chemin ne fait que 50cm de large, et ça plonge direct des deux côtés. Ça me terrifie et m'attire énormément à la fois. C'est évidemment impensable d'y aller en temps humide, trop dangereux, et très déconseillés à des gens qui auraient le vertige (ce qui n'est pas mon cas). Bref, le principe c'est un peu d'être un funambule avec une vue à 360° sur lac et montagnes. :puppyeyes:

Je me demande avec qui y aller, mon copain est moyen chaud car il a un peu le vertige, et mon père est un peu vieux pour ça maintenant. Faudra que j'y réfléchisse..

Si certain.e.s d'entre vous y sont déjà allé ou ont des connaissances / retours d'expériences de lieux similaires, je suis preneuse ! :fleur:
 
Dernière édition :
hey! J'ai sans doute fait mon dernier bivouac de l'année. Le début des vacances de la Toussaint s'annonçait doux et j'en ai profité pour partir un peu à la découverte de ma région.
Je partais sur une rando vraiment emblématique dont je comptais faire une infime partie et la veille, en feuilletant un ouvrage emprunté à la bibliothèque, j'ai changé d'avis et suis partie sur autre chose (accessible facilement en train tout au long = facilité = je prends). Degré de préparation de malade, quoi. :lunette:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.

Débrief/j : je suis arrivée dans ma première ville le samedi midi et j'ai chaque jour accompli un peu moins que prévu, même si je ne sais pas au fond combien de km j'ai fait. J'ai fini ma rando le mercredi midi.
  1. demi-journée du samedi : une partie sur du bitume (principal reproche que je fais à cette rando -forcément, on marche de joli village en joli village (ou de lieu emblématique en lieu emblématique) donc on se mange pas mal de route). Je dors en forêt et évite soigneusement de planter ma tante sous un chêne (chute intempestive de glands tout au long de la nuit : non merci) et prie pour ne pas être réveillée par un sanglier trop curieux. Ambiance nocturne au rdv, entre les chouettes ou les hiboux, les cris des sangliers, les bagarres de piafs et les chutes de glands et de branches. J'avoue, j'ai mis des podcasts et j'ai flippé ma race à plusieurs moments (vers la levée du jour, j'ai fini par trouver les bruits de la forêt apaisants, mais crispation intermittente 20h - 06h).
  2. journée du dimanche : je plie vite ma tente et me rends compte qu'il s'agit d'un jour de chasse puisque je croise pas mal de types en camouflage fluo. Joie. Beaucoup de forêt, je passe vite fait par un site classé UNESCO et bois un chocolat chaud (ils ne font pas de croissants). Longue marche pour arriver à la prochaine ville. Je me rends compte que j'ai très mal à la racine d'un des mes gros orteils, ce qui modifie sans doute ma démarche pour me créer des ennuis qui interviendront au fur et à mesure de la marche. :coiffe:
    J'arrive fatiguée et douloureuse en ville et... prends le GR dans le mauvais sens! Je monte, je monte, ne comprends rien aux instructions (et pour cause) et commence à me dire, vu comment c'est peuplé, que je vais avoir du mal à monter ma tente. Au final, je trouve un coin ni champs ni pas champs, le soleil couchant dore toute la colline, c'est beau, je me couche.
  3. Des chevreuils traversent le champs alors que je petit-déjeune, leurs fesses blanches ponctuent brièvement le paysage. Je continue ma route, toujours dans le mauvais sens et me rends compte de ma méprise 5-7km plus tard. :cretin: Je reviens en ville, prends un chocolat chaud (ils ne font plus de croissants, il est trop tard) et reprends le GR là où j'aurais du la veille. Ça monte un peu plus dur qu'auparavant mais on est bien loin d'une marche de montagne. Je finis par tomber sur un super point de vue ensoleillé le midi : j'étends mes affaires pour les faire sécher et pique un somme. De retour sur la route, je demande mon chemin à un couple mère-fille qui me semble sympathique et il s'avère qu'on a fait le même master (et il est mini). Insérer une réflexion sur "le monde est petit, etc. C'était vraiment un moment sympathique qui m'a un peu ragaillardie parce que je m'en voulais de ne pas tenir le rythme de marche estimé en amont. Je croise d'autres chasseurs et il est de nouveau l'heure de piquer la tente, ce que je fais après avoir croisé deux chamois. Tente piquée non loin d'un pommier qui lâchera ses fruits à proximité pendant la nuit sur un terrain pentu et très humide. Nuit fraîche et glissante mais je suis presque bercée par le bruit de la route et de la voie ferroviaire à proximité.
  4. Je rencontre un trailer octogénaire cueilleur de châtaignes qui me remets sur le droit chemin en fin de matinée. Je rejoins mon étape en hôtel vers midi : j'ai le temps de prends un chocolat chaud + chausson aux oignons + puits d'amour, de réserver une chambre, de manger au resto, et trainer un peu en ville avant de pouvoir rejoindre ma chambre et retrouver les joies d'une douche chaude. Etape suivante : au lit avec podcasts + journal jusqu'à l'heure du repas du soir au restaurant (j'ai rarement mangé autant de fromage en une seule journée. Soupe à l'oignon d'anthologie.).
  5. le lendemain matin, j'hésite entre rallonger ma journée d'une dizaine de km avant de me rendre à l'évidence suivante : je ne suis pas assez en forme pour profiter du paysage, le temps est bof et je n'en ai pas vraiment envie. J'arrive en ville, rebelote resto au fromage (les options végétariennes sont à la fois pléthoriques et très (très) fromagères), sachant que j'améliorais mon pique-nique de base de comté acheté au marché de la première ville. Bref, je suis bonne pour ne pas retoucher un produit laitier pendant qq temps.
Les trucs que j'ai oublié de faire :
  • prendre des lunettes de soleil et une casquette. Il faut dire que la météo était tellement pourrie la semaine précédant ma rando que je n'ai pas considéré la pertinence d'un tel choix.
  • prendre des lingettes bébé pour me rafraîchir un peu le soir. J'avais trouvé des super formats pocket pour ma dernière marche mais il ne restait plus que des formats à 500gr au supermarché : pas envie de me charger davantage. Bon, avec l'étape hôtel et le côté solo, ça l'a fait. :cretin:
  • prendre des antalgiques. Je me faisais un cocktail antalgiques + anti-inflammatoires lors de ma précédente marche, là je n'avais que des antalgiques. Je pense que ce n'était pas une mauvaise idée (même si ça pouvait masquer des symptômes)
  • un journal. Je trouve ça pratique pour m'asseoir dessus et meubler un peu entre le piquage de tente et la nuit.
Les trucs chelou qui sont arrivés à mon corps (c'est plutôt un pense-bête pour moi) :
Ce que j'avais dans mon sac : j'ai un sac Quechua 70 + 10 L dont j'ai enlevé la poche du haut. Il est un peu trop gros et un peu trop lourd.
  1. poche du bas : sac de couchage + mes vêtements (doudoune + 3 chaussettes/3 caleçons Décathlon (+ pour le côté léger, sèche vite, permet de ne pas avoir la teuch à l'air alors que je me balade en micro-short décathlon qui remonte à cause de mon sac, - pour le côté synthétique qui a pu contribuer à ma crise de boutons), 1 t-shirt, 1 legging)
  2. poches de côté fermée gauche + droite : la nourriture (1 tablette de chocolat, 8 compotes format gourde, 1 paquet galette de riz, 1 paquet galettes de mais, 1 paté vgl bjorg (je kiffe pas cette marque mais ça fait un peu foie gras, ça s'étale bien, un des rares trucs que j'approuve), 2 clémentines, des fruits secs (400gr mélange +300g amandes), mouchoirs, 1 cuiller hagen-Dazs en plastique, des sachets congélation, 1 tote bag, 2 sacs en coton qu'on utilise pour du vrac, 2 sacs plastique
  3. poches de côté non fermées : trousse de secours (couverture de survie, seconde peau, pansements XL, pince à épiler, coupe-ongles, antalgiques, gants chirurgicaux, désinfectant, compresses, pansement tampon) + cape de pluie
  4. poche centrale : poche d'eau (1,5L), tente (Quechua ultralight quickhiker (?) 1,9kgs (je la kiffe):cupidon: , matelas gonflable (lui, je ne le kiffe pas, c'est un Décathlon, j'ai pris le plus court & le plus léger, je regrette ce choix), oreiller.
  5. poche trousse de beauté : fil dentaire + dentifrice + brosse à dent, baume de tigre format pastille (j'ai pas pris le bon, il n y avait pas cet effet frais qui te détend la coûte plantaire après une journée dans les pattes) (:gonk:), crème anti-frottements décathlon
  6. poche de hanche : opinel 8, gel hydroalcoolique
  7. sac banane : cb, carte, téléphone, baume à lèvres
Je portais : tshirt + short + legging Décathlon, tour de cou, chemise en coton basique, polaire (Décathlon, vous l'aurez deviné)

Ce que je pense modifier pour ma prochaine rando :
Apporter :
  • baume de tigre : la version rouge
  • combo antalgiques + anti-inflammatoires
  • lunettes de soleil quelle que soit la saison
  • lingettes bébé mini-format (si je tombe dessus, je les achète d'avance et les garde au frigot)
  • ajouter une crème hydratante mains/visage, j'ai un peu souffert vers la fin
Je suis très goal-oriented et j'ai eu du mal à lâcher mes objectifs alors même que, vu mon niveau de fatigue, mes erreurs d'orientation... ben j'allais pas tenir le cap que je m'étais fixée un peu au pif à regarder la carte et qu'en soi... ben c'est pas grave ?!
Donc j'ai fini par me détendre mais ce ne fut pas simple! Et j'avais l'impression de l'être davantage pour mes derniers treks en groupe ('fin, c'est vite dit de les qualifier ainsi) parce que... la responsabilité était partagée ? Ou la présence des autres me faisait penser à autre chose ? Je ne sais pas, mystère.

Edit : done!
 
Dernière édition :
Coucou ! D'abord merci de partager vos randos en détails et par étapes, avec matos itouitou, ça permet aux débutantes de savoir comment ça se passe concrètement et que c'est possible (même si j'avoue que le poids de vos sacs + tous ces kms me font flipper :ko:). Je vous admire d'être aussi aventureuses :bouquet: Ca m'a donné plein d'idées de destinations dont je connaissais po le quart.

Petites questions : est-ce que vous avez commencé seules direct pour les randos et le bivouac, ou ça s'est fait progressivement ? Pour les activités type canoë ou esclalade, vous avez commencé seules, avec des potes expérimentés ou avec une asso agrémentée ?

Comme je fais peu de rando (max 3 h avec mon père), je pense commencer par des trucs d'1 journée sans trop de dénivelé parce qu'au niveau de la condition physique je suis pas préparée. Mais ça se gagne, surtout quand on jauge ce qu'on a pu faire ! Par contre, je flippe de bivouaquer seule :ninja: même si ça me filerait un bon shot de badasserie et que j'aimerais vraiment être autonome. Pour les randos à la limite ça va, j'ai quelques craintes (sac trop lourd, sens de l'orientation douteux, agressions type joggeuse retrouvée morte)(oui je suis parano :lalala:) mais je passe outre.

A terme je rêverais de backpacker en Asie ou en Amérique, et de combiner la marche à d'autres activités comme l'escalade ou le canoë. Pour les gros voyages j'aimerais bien avoir du temps et donc prévoir une année sabbatique, même si financièrement c'est chaud patata.
 
@Ruisseau je fais de la rando mais rarement bivouac rando. Par contre je fais des bivouacs lors de mes voyages à vélo. J'ai commencé avec ma soeur, au début on était pas très rassurées, maintenant ça va mieux, même si à vélo on est plus prêt des routes et j'aime pas trop ça... En rando en montagne c'est différent et plus rassurant pour moi parce qu'on est dans la nature, y a moins d'humains et ceux qu'on peut croiser sont des randonneurs comme moi
 
@Ruisseau
J'ai toujours randonné seule et fait pas mal de nuits en cabane libre seule. Et jamais je n'ai eu de flip relatif aux autres personnes. Plutôt aux éléments, ce qui de toutes façons ne diminue pas le danger ou la gêne quand on est deux à bivouaquer (par contre ça aide pour le moral !)
Mais craindre autrui, ça, jamais. Pas en montagne, ou au contraire si on a un problème, les personnes qu'on croise sont plutôt dans l'idée d'aider son prochain. Je trouve là-bas la sécurité qu'on n'a pas en pleine ville au milieu de l'après-midi. :)
Par contre pour les pratiques comme le canoë, l'escalade ou n'importe quoi de plus risqué physiquement, être accompagnée n'est pas une option surtout si tu débutes. Une association ou un club te permettra d'être bien encadrée et entourées de personnes à ton niveau, parce que les potes c'est sympa mais ils n'ont pas tous la jugeotte nécessaire pour évaluer les risques, t'équiper correctement... en club, tu es en plus assurée.
Certaines pratiques en nature, je déconseille le solo, y compris si on est expérimenté, mais à ce niveau oui tu peux partir avec les copains (alpinisme, ski de rando, escalade...). C'est plus vis à vis du risque de blessure. :)
 
Je voulais quand même vous partager la prochaine rando que j'aimerais beaucoup faire, soit le printemps soit l'été prochain : l'arrête du Hardergrat en Suisse :loveeyes:
Ça faisait un petit moment que je voyais des photos avec ce chemin le long d'une crête super escarpée, magnifique, et j'ai pu retrouver l'endroit !
Pas de connaissance sur le chemain en question mais cette photos donne très envie de se proposer pour faire la rando avec toi :P
 
  • Big up !
Reactions : Yoonishan
@Yoonishan : ça a l'air super beau. C'est ce que je me dis à chaque fois que je traverse la Suisse pour me rendre dans un pays plus abordable financièrement.
Tu demandes moins avec qui le faire que comment le faire mais : je connais des personnes qui se sont rencontrées sur un groupe de rando FB et qui projettent, après six mois de rando et de bivouacs, de faire ensemble le GR20 l'été prochain. Ca pourrait être une piste. Sans cela, peut-être que des organismes type UCPA proposent des sorties. C'est cher mais ça demande 0 effort d'organisation.

@Ruisseau : super, tes projets! :v:
Tu n'en parles pas mais je me permets de mentionner cette option : rejoindre un groupe d'inconnu·es pour marcher à la journée (voire plus si tu es optimiste) via les RS. Ça m'a bien servi. J'ai rejoint des groupes de rando sur Facebook (ex : Helloways, a des pages Fb sur plusieurs villes) quand j'ai changé de ville et je trouve ça pas mal (tu peux proposer une rando comme en rejoindre une. Si tu en proposes une, c'est mieux d'être prête à la faire seule car les annulation de dernière minute sous des prétextes légitimes ou bif bof sont légion). Ça te permet de te constituer un petit groupe de personnes à qui tu peux proposer des sorties, de croiser des personnes très compétentes qui savent plein de choses et en profitent pour partager leur savoir ainsi que pas mal de gens aussi (voire plus) à l'ouest que toi, c'est sympa. OVS propose ça aussi, je crois.
J'ai rejoint un club de rando cette année (club alpin de ma ville) et je pense que, sans ce contexte sanitaire particulier, c'est vraiment une bonne chose : les personnes qui en font partie sont suffisamment intéressées pour payer une licence, sont souvent équipées, connaissent la région (en même temps, elles sont souvent retraitées, elles ont eu le temps de le faire). :coiffe: Il y a des sorties à la journée ou sur un week-end, des initiations à l'alpinisme.. Il propose aussi des formations (lecture de cartes, etc.).
Je trouve que le groupe est vraiment une manière rassurante et enrichissante d'aborder une rando : tu piques les bonnes idées des un·es et des autres, tu essaies d'apprendre de leurs erreurs (parfois plus facile que de tirer parti des tiennes). Et si tu les trouves vraiment pénibles (ça arrive), ça te fait des trucs à raconter une fois rentrée. :coiffe:

Pour ce qui est du bivouac seule, je me suis lancée et j'ai vraiment souffert sur le coup (au point de me demander, au km 1, si je n'allais pas rebrousser chemin. Idem au km 2, etc.), et ce malgré plusieurs années de rando derrière moi et un bon niveau de forme à l'époque. Mon sac était vachement trop lourd, aussi. Rétrospectivement, ça en valait clairement la peine mais je trouve que cela n'a rien à voir avec une rando à la journée, même difficile, ou une rando de plusieurs jours en refuge (a fortiori si on te porte ton sac). :lunette:


Je pense qu'il est objectivement risqué de partir seul·e (femme ou homme), mais c'est un risque que tu peux accepter de prendre (je le prends). Je me souviens que je revenais de mon premier bivouac seule au même moment où l'histoire du calvaire d'un jeune randonneur passait aux infos. Ma famille était mi-figue quand je lui racontais mes aventures. Bien sûr, la probabilité pour qu'il arrive quelque chose de similaire est faible mais je pense que ça vaut la peine d'avoir des scenarii pessimistes en tête au moment de s'équiper, de faire son sac, de penser à quel moyen de communication on va utiliser, avec qui on va partager son itinéraire, etc. Un peu comme les familles organisées désignent un point de rdv au cas où l'un des membres de la troupe se perd, même s'il y a peu de chances que ça arrive.

Pour ce qui est des histoires type joggeuse que tu mentionnes (il y en a eu une dans mon coin : au final, c'est (comme souvent) le mari le coupable). :lunette: C'est une peur que je ressens quasi-systématiquement en début de rando solo. On nous apprend beaucoup à avoir peur en tant que femme. Je ne pense pas que ce soit ce danger-là que je devrais objectivement craindre le plus mais il n'en demeure pas moins que ça me tracasse. Je fais avec et ça s'estompe au fil des jours. Si je mets en balance les mauvaises rencontres que j'ai faites en ville (avec l'âge, je n'ai plus assez de doigts et orteils pour compter) et celles que j'ai faites en rando (une), la rando est vachement (vachement) plus safe à ce niveau-là.


Je pars en HS les tuyaux de Slaw sans que personne ne me demande rien. Preuve supplémentaire que je vieillis. :vieux::lunette:
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.


Pour ma part, j'envisageais de préparer le GR20 pour cet été mais l'expérience en demi-teinte de ma précédente rando me fait remettre ce projet en question. Je ne suis pas sûre d'être physiquement prête pour ça (et je ne suis pas en mesure de m'entraîner comme je le voudrais ces jours-ci : adieu randos et initiation via ferrata avec le club alpin). On me dit aussi que la météo n'est pas top à cette période de l'année (trop chaud/orages possibles -je ne peux pas déplacer mes congés-).
Reste à choisir un autre itinéraire, plutôt en France.
Et je me pose la question d'une rando à vélo aussi.
 
Dernière édition :
@Ruisseau Je ne suis pas concernée par ta première question car je n'ai jamais randonné ni bivouaqué seule (à part quand j'étais pré-ado ça m'arrivais de partir marcher en forêt, un peu dans la montagne seule, pendant max 3 heures, et déjà là en général je me faisais tuer quand je revenais haha). Peut-être que je le ferai un jour mais ce n'est pas un but en soit pour ma part, j'aime bien faire de la montagne avec des gens justement ! Même lors de mes voyages où j'étais partie seule, je finissais tout le temps par rencontrer des gens en auberge de jeunesse ou dans la rue, et je visitais des trucs avec eux :) Au final j'ai plus peur de me sentir seule et de déprimer que de ne pas me sentir en sécurité.

D'ailleurs pour celles qui en sont adeptes, est-ce que ça vous arrive de vous sentir seule ou c'est au final, ce que vous recherchez ? :happy:

Je pense que tu devrais commencer progressivement : Déjà une randonnée à la journée seule pour voir si ça te convient, et avant de faire une rando-bivouac, à ta place je commencerais par juste faire une nuit camping en tente seule (A un spot pas très loin d'un parking par exemple ;)). Comme ça tu peux voir si tu arrives à bien te débrouiller toute seule pour la cuisine, montage/démontage de tente etc, et si tu te sens à l'aise.

Pour toute autre activités montagnes comme certaines l'ont dit plus haut dans tous les cas mieux d'y aller avec des personnes qui s'y connaissent. Ces sports restent dangereux pour la plupart quand on est totalement novice. Pour ma part j'ai tout fait avec mon père vu que c'est un montagnard endurci, il m'emmenait en rando, en camping, faire de l'escalade ou de la via ferrata vu qu'il a le matos et l'expérience, ou du parapente car il a une licence. Si tu en as tu peux aussi faire jouer les contacts, si tu as des connaissances qui sont moniteurs par exemple !

Pour ma part j'aimerais beaucoup essayer l'alpinisme, enfin plus précisément les cascades de glace, et même si mon père en a déjà fait une ou deux fois il y a longtemps, je passerai sûrement par un organisme ou un club, c'est plus sûr ! :happy:

@Songi songi Bah écoute pour le moment je crois que je suis toujours un peu seule dans mon délire donc je garde ta proposition en tête ^^ Depuis le temps je me suis un peu plus renseignée et je pense ne faire qu'un petit tronçon afin de faire une rando à la journée, car ça reste un chemin dangereux et difficile, peut-être qu'au-delà ça sera juste fatiguant...

@Slaw Merci pour les tuyaux ! Je ne connaissais pas l'UPCA mais c'est typiquement le genre d'organisme vers lequel je me tournerai pour tester de nouvelles activités ! Comme prochaines envies : cascade de glace et surf... :puppyeyes:

--------

Je vais aussi digresser et partager des trucs que personne n'a demandé XD, mais j'ai trouvé une destination montagne qui a l'air bien cool : Les "Montagnes de la lune" Rwenzori en Ouganda. Certaines agences de trekking proposent des itinéraires, mais ça a l'air assez secret et c'est ce qui rend l'endroit encore plus attirant je trouve, en plus de sa la végétation qui a l'air superbe, et le fait qu'apparemment il est possible d'y voir plusieurs espèces d'oiseaux et de primates ! :loveeyes:

Sinon, de mon côté j'ai avancé sur mon projet backpack
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
Dernière édition :
@Ruisseau Je poste ce message juste pour ne pas oublier de te répondre plus tard parce que je suis débordée de taf mais j'ai une certaine expérience des treks/ bivouac solo !

@Yoonishan Pour ma part faire un trek en Afrique = gros gros objectif, il y a des endroits absolument splendides. J'y suis plus sensible parce que j'y habite (mais n'ai pas pu faire plus que des randos à la journée pour l'instant en dehors de 3 jours dans le Rif au Maroc) mais vraiment ça peut être magique, n'eliminez pas la destination par défaut !
 
  • Big up !
Reactions : Yoonishan and PoussiM

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes