Coucou @DUCHMONT, je viens un peu tard par rapport à ton post mais je me re-baladais sur l'article (pour la 10 fois depuis le mois dernier ^^) et je m'étais promis de te répondre parce que tu me sembles dans le même état que moi il y a quelques semaines :) Alors après, ce ne sera jamais que ma vision totalement partiale et en fonction de mon vécu, mais si ces quelques mots peuvent te réconforter... :hugs:

J'ai quitté mon copain il y a 2 semaines, j'ai mis volontairement fin à 3 ans d'une relation incroyable avec un mec génial qui me faisait rire, qui cuisinait tellement bien, qui m'acceptait entièrement comme je suis, qui me poussait dans mes projets et avec qui je voulais avoir des enfants (c'est marrant, on a toujours l'impression qu'on sortait avec M. Parfait dans les premiers instants post rupture...). Mais parfois la vie est une vraie saloperie et ce n'est de la faute de personne si un couple se sépare, c'est juste que tu as besoin d'évoluer parce que la relation ne te convient plus

J'ai mis un mois au total à prendre ma décision, et c'est une des choses les plus difficiles que j'ai eu à faire de ma vie, parce que j'allais briser le coeur de ce mec génial. Mais pour moi le déclic ça a été cette ultime soirée, où on était tous les 2 épuisés par des semaines de discussion à propos de l'échec de notre couple et de tentatives pour retrouver "la flamme", que j'ai compris que c'était fini, qu'on ne pouvait plus rien faire. Je ne saurais pas trop t'expliquer précisément, mais je me rappelle de cette sensation d'avoir tout donné et que ça ne donne plus rien, qu'il n'y a plus rien à faire (un peu comme un épisode de Grey's Anatomy où ils s'acharnent à réanimer le patient sur la table d'opération alors qu'il est mort, tu vois ? ). On pouvait soit rester comme ça et rester ensemble jusqu'à se détester, soit je prenais mon courage à 2 mains et je mettais fin à nos souffrances : j'ai pris la 2è option

Je pense que tu es sur la bonne voie, parce que tu n'es pas dans une phase de déni mais plutôt dans une phase de négociation ou tu cherches à voir ce qui pourrait te donner envie de rester. Moi j'en avait parlé à mon compagnon, parce que je pense être la bonne solution de le "préparer" à une potentielle rupture, mais aussi peut-être parce que vous trouverez un moyen de vous en sortir (les 2 issues sont toujours possibles :)). Au final, le déclic finira par venir je pense, il arrivera un moment où tu te rendras peut-être compte que tout cela ne mène à rien, qu'il n'y a plus rien à faire (Cf. Grey's Anatomy)

Alors oui, on ne va pas se mentir, je souffre, je suis écrasée par le poids de la culpabilité, j'ai peur de ne jamais retrouver quelqu'un qui m'aimera comme il l'a fait. Mais j'ai su que j'ai pris la bonne décision parce qu'après avoir rompu, j'ai ressenti ce sentiment intense de soulagement. Et je pense que le corps sait quand ça ne va pas, et qu'il faut l'écouter, même si la décision à prendre est terrifiante. J'ai confiance en notre capacité de résilience, je crois qu'on est fortes et indépendantes et qu'on ressortira plus fortes de cette épreuve :cupidon:
 
J'ai mis un mois au total à prendre ma décision, et c'est une des choses les plus difficiles que j'ai eu à faire de ma vie, parce que j'allais briser le coeur de ce mec génial. Mais pour moi le déclic ça a été cette ultime soirée, où on était tous les 2 épuisés par des semaines de discussion à propos de l'échec de notre couple et de tentatives pour retrouver "la flamme", que j'ai compris que c'était fini, qu'on ne pouvait plus rien faire. Je ne saurais pas trop t'expliquer précisément, mais je me rappelle de cette sensation d'avoir tout donné et que ça ne donne plus rien, qu'il n'y a plus rien à faire (un peu comme un épisode de Grey's Anatomy où ils s'acharnent à réanimer le patient sur la table d'opération alors qu'il est mort, tu vois ? ). On pouvait soit rester comme ça et rester ensemble jusqu'à se détester, soit je prenais mon courage à 2 mains et je mettais fin à nos souffrances : j'ai pris la 2è option

Bonjour PetitCurly,

Je suis aussi en pleine réflexion et cheminement, et j'avoue que cet article m'a totalement aidé à déclencher les choses. Je suis en phase de séparation avec quelqu'un avec qui j'ai passé plus de la moitié de ma vie. On s'entends super bien mais il n'y a plus la flamme dont tu parles plus haut. Il n'y a plus rien d'amoureux en fait... Juste une bonne entente et un partage.
Son argument à lui est que les couples qui durent (comme nos grands-parents) en viennent indubitablement à cette étape.
Et j'avoue que son raisonnement me déstabilise: Et si il avait raison ? Pourquoi aller recommencer ailleurs quelque chose qu'on a mis des années à construire ? Mais je suis encore jeune et je me dis que c'est vraiment triste de raisonner comme ça à mon age...
 
@DUCHMONT Je comprends tout à fait ce qui fait peur, et cette sensation de savoir que ça va faire mal et que c'est toi qui va provoquer ça. Malheureusement il y a des fois où on ne peut pas éviter les épreuves de la vie... Mais il faut garder en tête que tout est provisoire dans la vie, et les moments d'épreuves n'échappent pas à la règle :)
Du coup, en ce qui concerne l'après, j'avais écouté (en boucle, je confesse) le podcast de l'Emifion sur les chagrins d'amour, qui décrit bien précisément les étapes du deuil : ça m'avait pas mal aidée pour voir où je me situais et ce qu'il me restait à parcourir :) Les sorties aussi ça m'avait pas mal aidée, c'est bien de se rappeler que tu peux encore passer des bons moments sans la personne. J'avais trouvé sur Fb un groupe qui couvre plusieurs villes qui s'appelle Meetup, et qui propose plein de sorties différentes et strictement amicales. J'y allais tous les soirs et ça m'a fait du bien de voir de nouvelles têtes et de rencontrer des gens qui ne t'ont pas connue "en couple".
Je pense que dans cette épreuve, le plus important c'est de se rappeler que ça ne dure pas :) Je pense que ce qui ne nous tue pas nous rendra plus fortes et qu'il y a une leçon à tirer de chaque événement qui nous arrive. On ressort grandie des ruptures en partie parce que, au milieu de toute cette douleur, on va avoir des moments de grâce où on va se retrouver seule avec nous-même, et se redécouvrir à nouveau et ça c'est un sacré cadeau :highfive:

@Kowoo Coucou :) Je t'envoie des énormes big up, c'est pas une période facile, tu es super forte :hugs:
En soi, je pense qu'il existe des couples pour lesquels l'amour n'est plus là et a été remplacé par une tendresse super forte pour l'autre, assorite d'une grande complicité et que ça leur va très bien comme ça ! Je ne pense pas que ton conjoint ait tort, mais ce n'est pas forcément une situation que convient à tout le monde... Et si à toi ça ne te convient plus, le coup des grands-parents n'est pas un bon argument je pense (d'autant plus qu'il ne faut pas oublier que bon nombre d'entre eux se sont mariés à une époque où le divorce était impensable, et où les femmes avaient un indépendance réduite, ce n'était pas les mêmes choix que nous).
Après je partage tout à fait ta réflexion sur ce sentiment (de gâchis ? Je n'arrive pas à mettre des mots dessus) qui montre qu'au final tout ce qu'on a bâti avec une personne n'a pas tant de poids que ça quand on se rend compte qu'on n'aime plus son conjoint et qu'on souhaite partir... Après, pour répondre à ta question, pourquoi recommencer ailleurs ? Parce que ce que tu as bâti là ne te convient plus et c'est une raison suffisante je pense :) Comme tu dis, tu es jeune alors tu as le temps de vivre plein d'autres expériences, de vivre tout simplement ! C'est une page qui se tourne pour démarrer un nouveau chapitre, et des fois c'est nécessaire je pense, et c'est ce qu'il y a de mieux à faire ;)
 
@DUCHMONT, c'est normal il faut qu'on se serre les coudes :highfive: Si ça peut t'aider ne serait-ce qu'un peu c'est le principal :) La famille, il n'y a que ça de vrai !
En tout cas c'est une décision super courageuse que tu vas prendre, je te promet que ça ira mieux après
En tout cas si tu as besoin, n'hésites pas à me contacter en MP :happy:
 
Big Up à la madmoizelle qui a écrit cet article, elle est tellement courageuse. La pression sociale d'être en couple et de ne pas quitter "quelqu'un de bien" est juste affreuse ! Alors quand on se décide à quitter quelqu'un et que tout le monde nous dit "c'est quelqu'un de bien", on se met à douter, on a peur de finir notre vie toute seule, sans personne parce que c'était quelqu'un de tellement bien aux yeux du monde et qu'on sera incapable de retrouver quelqu'un. Ce que nous devons nous dire en tant que femme forte, libre, courageuse et indépendante tel que Lagertha dans Vikings, c'est que même si on quitte quelqu'un de bien, s'il ne nous rendait pas heureuse c'est que ce n'était pas le bon. alors oui on va galérer, on va pleurer et souffrir parce que justement c'est quelqu'un de bien et qu'on a peur de se retrouver seule et de ne pas trouver mieux mais je suis sûr d'une chose, on rebondira !
 
Dernière édition :
Merci pour cet article je me reconnais beaucoup dedans.

Ça va faire 1 an que je suis avec mon copain. C'est ma première vrai relation. Et depuis 4 ou 5 mois ça ne vas plus. Il m'a quitté par sms il y a 5 mois pour revenir quelque jours après parce qu'il regrettait. Et depuis j'ai l'impression qu'un truc est cassé. Je passe mon temps à me demander si je l'aime encore. On s'était rencontré sur internet par hasard‚ on a parlé en ligne pendant 2 mois et quand on a eu l'occasion de se rencontrer on s'est tout de suite mis ensemble parce qu'on était déjà amoureux. Et c'est une relation a distance‚ il habite à 3h de chez moi donc on se voit le weekend. Aujourd'hui c'est horrible j'ai l'impression que je n'arrive plus à l'aimer autant qu'avant‚ je trouve qu'on est très peut complice‚ qu'on a pas de passion en commun et même physiquement il ne m'attire plus autant du tout. Je me dit que si on avait plus pris le temps de se connaître en vrai avant de se mettre ensemble on ne se serait peut être pas mis ensemble. Il vit une période difficile car il ne s'est pas fait d'amis dans la ville où il a aménagé en septembre et ses études ne lui plaise pas‚ j'essaye de l'aider à pas trop broyer du noir mais j'ai de plus en plus l'impression qu'il est cynique et que je dois toujours le pousser pour qu'il aille mieux car il ne veut pas le faire par lui même. J'ai l'impression qu'il est trop dépendant de moi et je voudrais qu'il puisse aussi me faire découvrir son monde me présenter ses amis etc.. mais là j'ai l'impression que la relation ne va que dans un sens. Pourtant à côté de ça c'est une personne adorable et je sais qu'il m'aime énormément. Je m'en veux énormément de ne plus l'aimer comme avant et je trouve que c'est injuste que ça nous arrive alors j'ai patienté je me suis dit que ça reviendrait mais rien n'y fait. J'en viens parfois a penser qu'il n'aurait pas dû revenir après m'avoir quitté et quand il me dit qu'il veut faire sa vie avec moi j'entends aussi "NON non non non" dans ma tête et je me rends compte que j'apprécie + mes moments de liberté quand on ne se voit pas que d'être avec lui et en plus je commence à m'intéresser à un de mes amis malgré moi ce qui ne m'arriverait jamais si tout allait bien. Et avec la distance on se dispute souvent par message pour des trucs cons ou pas et j'en peu plus de pleurer seule derrière mon téléphone de l'appeler et qu'il ne réponde pas‚ et de me dire que ça y est on va se quitter. Récemment il a demandé des nouvelles études dans ma ville et il a voulu qu'on emménage ensemble. Je me suis dit bêtement sur le moment que c'était la distance et que vivre ensemble arrangerait tout mais finalement il n'a pas eu ses études dans ma ville et je me dit aujourd'hui que ça aurait été une connerie d'emménager avec lui et que ça n'aurait rien réglé. Je ne sais pas quoi faire‚ je me dit au fond de moi qu'on ne va plus nul pars et que je devrais le quitter mais je ne veux pas lui faire du mal alors que je l'ai beaucoup aimé et qu'il ne mérite pas ça. Surtout qu'il est dans une situation compliquée en ce moment et qu'il est assez dépendant de moi donc je serai horrible de lui faire ça. Mais je me dit que je mérite d'être heureuse et que même lui mérite mieux que de rester avec quelqu'un qui n'est pas sûr de l'aimer. Et j'ai aussi très peur de souffrir et qu'il me manque‚ je n'ai encore jamais connu de vrai rupture. Je suis paumé
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes