Alerte alerte "elle a rarement ETAIT comprise" !

Très bon article, j'ai beaucoup aimé la manière d'écrire de la Madmoizelle, ça se lit avec une facilité déconcertante. Ca n'a vraiment pas du être facile à vivre tous les jours. Je souhaite encore plein de rencontres à la madmoizelle et de réussir à faire face aux séquelles qu'elle endure aujourd'hui.
 
Pendant toutes ces années, tu n'as jamais trouvé quelques personnes avec qui tu t'entendais bien ?
Je suis surprise, quand j'étais en primaire une fille avait 2 classes d'avance mais elle avait quand même des amis, personne ne s'acharnait sur elle... Je suppose qu'on peut être surdoué sans avoir eu une enfance aussi malheureuse, je compatis beaucoup !
 
Dur....
Mais j'ai vécu pareil. Jusqu'au collgèe où on m'a foutue dans le privé et pour éviter de revivre les horreurs de la primaire je me suis abaissée au niveau des autres.Ca m'a pris deux ans mais j'ai réussi. Et je regrette en fait. J'aurais aimé avoir ton courage face à ces gamins. Car aujourd'hui je ne me distingue plus vraiment des autres et c'est dommage.
C'est ce qui fait notre force au final.

En espérant que tu te sentes mieux maintenant, et que quand tu seras en haut de la chaine alimentaire tu les boufferas tous en moins de deux. ( VENGEAAANCE. :) )
 
Je comprends pas comment les enfants peuvent être aussi cruel. Pourtant tu n'avais pas l'air de te la peter ou des les rabaisser donc je vois pas pourquoi ils s'acharnaient sur toi.
En plus, ça dépends des écoles parce que dans la mienne y a beaucoup de surdoués et pourtant il n'y a aucune violence. J'avoue que j'ai beaucoup de chance d'être dans une école comme ça ou tout le monde est plus moins respecté ( y a même un autiste et pourtant tout le monde le laisse tranquille ).
 
Je me souviens d'une fille en 6ème qui était surdouée et qui s'en prenait souvent plein la tête, alors j'imagine que ça ne doit pas être facile. Elle est partie à la fin de 6ème car l'ambiance était trop dure pour elle.

Pourtant en y repensant, elle était vraiment adorable mais je crois que les enfants dès qu'ils voient une différence s'en servent contre les autres.
 
Témoignage qui fait mal surtout quand on se reconnaît bien que chance, je n'ai jamais voulu passer les tests de QI et mes parents ont toujours respecté ce choix. (puis aussi malgré une forte curiosité intellectuelle, ma paresse m'a toujours sauvé des trucs genre "on va lui faire sauter une classe").

Par contre pas besoin de ça pour se reconnaître dans les quolibets et autres comportements violent simplement parce qu'on est "différent" et qu'en prime dans le monde de compétition qu'est l'école on est assimilé à "meilleurs" par des adultes pas toujours très délicats.

Mais je crois que le plus dur quand on est (éventuellement pour moi) surdoué c'est que en plus des autres, il y a aussi tous les problèmes qu'on se pose soi-même, simplement car on a un cerveau qui fonctionne un peu différemment et surtout qui ne sait pas lâcher prise, résultat on pense tout le temps à tout et on finit par complétement calculer sa vie sans être capable de lâcher prise car chaque gestes qu'on fait on le décompose avec ses conséquences au point parfois de plus arriver à rien faire "spontanément". (Vous voyez Sheldon qui fait son "friendship algorythm" dans un des épisodes de tbbt ben on en arrive à se faire des trucs du genre dans la tête quand on se lie à une personne et c'est moins drôle en vrai ...)

Sans compter que le plus souvent les gens "surdoué" (ranh je déteste ce mot pas adapté) sont aussi des personnes particulièrement sensible au niveau émotionnel et que un peu à la manière dont un hémophile va pisser le sang en cas de bleu, la personne qui a une forte sensibilité émotionnelle va très mal vivre un mot ou une remarque qui serait "anodine" pour quelqu'un d'autre. (Surtout que fait ironique les personnes "surdouée" ont très souvent un déficit de confiance en eux)

A tout ça se rajoute la pression des personnes extérieures, les attentes de certains parents...Un vrai cocktail explosif.

Pour celles qui voudraient visualiser un peu et en rire surtout (ça reste du second degré), le roman de Martin Page "Comment je suis devenu stupide" donne une bonne idée de comment peut se sentir une personne "surdoué" :d
 
Erin.;2687444 a dit :
Alerte alerte "elle a rarement ETAIT comprise" !.
Euh, non... Elle a rarement été comprise.;)

Je savais que les enfants sont cruels mais au point de faire une pétition pareille...


Je compatis sincèrement puisque, dans une moindre mesure, j'ai déjà été rejetée par l'ensemble d'une classe et comme toi j'ai "sélectionné" les souvenirs de cette année-là.
Petit Hors Sujet : Ce n'est pas parce que j'étais surdouée mais parce que, étant nouvelle j'étais vue comme "la remplaçante" (il m'appelait comme ça au lieu d'utiliser mon prénom...) d'une fille qui venait de partir. Sauf qu'au lieu d'être bavarde, enjouée, extravertie comme elle, j'étais perdue, ultra timide et introvertie. Et puis, c'était une classe qui était ensemble depuis la petite section soit 6 ans. Donc je ne leur a pas plu et il m'ont dégagée...

Milles bravos d'avoir réussi à tirer des leçons positives d'une telle expérience!:hugs:
 
Je ne suis pas surdouée (loin de là) mais j'ai toujours il faut l'avouer des facilités scolaires et poussée par une mère prof j'ai toujours eu de (très) bon résultats scolaires, sans pour autant être surdouée, j'étais toujours 1ère de ma classe. J'ai un mauvais souvenir des années collèges (6 et 5ème surtout) pour ça car les autres m'appelaient tout le temps "l'intello", je n'étais jms invitée aux fêtes et avait très peu d'amis. Heureusement tout cela a changé en 4ème quand j'ai recontré mes amis d'ojd, extraordinaires. Mais ojd encore je déteste quand la jalousie fait place à la moquerie et quand j'entend mon copain parler de ses anciens camadardes de classe qu'il appréciait peu en les appelent "intellos" ca m'enerve (on s'est rencontré après les années coll-ège, lycée donc il ne peut pas asvoir ce que ca me fait).

Bref joli article, merci d'avoir fait partager ton expérience en éspérant que tout va mieux pour toi mtn !
 
Raik;2687503 a dit :
:hugs: à la Madmoizelle et ce qu'elle a vécu, c'est un très bel article :3

Franchement je pense que tu as pas eu de chance, comme Akela , un garçon avait sauté deux classes, et il s'entendait bien avec tout le monde, mais c'était pas vraiment un surdoué (il a un peu sombré quand même au fil du temps).
Sinon la partie avec la "pétition" « Qui veut la voir morte ? » m'a choquée, des enfants de 10 ans, qui sont jaloux peuvent écrire ça ? C'est horrible.

J'espère beaucoup que ça va mieux aujourd'hui en tout cas, que tu le vis bien et que tu sois heureuse :jv:
Pire que ça, ils avaient 7 ans en CE1. D'ailleurs la madmoizelle dit qu'elle avait encore des préoccupations d'enfant, mais à 7 ans eux aussi en ont encore non?
Moi aussi je connaissais une fille qui a sauté 2 classes, mais comme les personnes dont vous avez parlé, elle s'entendait très bien avec tout le monde, on ne la voyait pas comme une fille à part, pas du tout.
D'ailleurs, j'ai sauté une classe moi, mais je n'ai eu aucun problème à m'adapter, c'était en maternelle et puis c'était une petite école, alors ceux de la classe au dessus étaient aussi mes amis, et puis il y avait mon frère aussi.

En tout cas tu as l'air d'en avoir bien bavé, c'est triste d'être rejeté par jalousie, que les gens ne prenne même pas la peine de te connaitre avant... Mais c'est dommage d'avoir perdu ces années d'avance, ça t'aurait laissé du temps. Par exemple moi je viens d'avoir 20 ans et j'ai validé une licence l'année dernière (je suis de la fin de l'année) et je me dis que j'ai vraiment du temps devant moi, alors cette année c'est un peu une année sabbatique. Mon copain a eu quelques problèmes au lycée, résultat il a 22 ans, il est en L3 (ce qui me parait tout à fait normal à moi) et ça le fait chier parce qu'il se dit que s'il veut faire encore des études longues, il sortira de ses études à 27 ans et ça lui pose problème.
Enfin bref, je m'égare ! :)
:fleur:
 
J ai été précoce moi aussi, mes plus vieux souvenirs datent de mes 2 ans...j ai appris à lire seule en petite section et j ai l oreille absolue, après j ai des parents psy du coup ils ont toujours ete a l écoute j ai été tres petites tres longtemps (90cm à 6 ans) et du coup je n ai jamais sauté de classe mais j etais dans le privé et mes maîtresses me laissaient prendre de l avance....jai été une excellente eleve jusqu en 3e sans rien faire,correcte au lycée sans rien faire le bac sans mention sans ouvrir un bouquin, puis le drame: en prépa je me retrouve avec des bosseurs brillants et moi je ne sais pas travailler..alors je deviens le cancre, me prend un coup violent à l'ego au point de tomber en dépression, au bout d un an je lache, je vais a la fac je m accroche 4 ans mais je ne sais ps bosser ça me fatigue, je n aime pas ça, je tombe très malade puis en à nouveau en dépression...nouvel échec. Je chnge de voie je finis par trouver une vraie méthode de travail et je finis par décrocher un licence avec mention et mon diplome d'assistante sociale 6 ans après mon bac! j'ai décroché un M1 depuis et je prépare un master en bossant...je ne sais pas si c'st à cause de mon QI mais si je comprend vite je n'arrive pas à me concentrer longtemps, surtout sur des taches simples, je me lasse je procrastine je ne sais pas faire une chose à la fois et au boulot c'est assez mal vu...et si j'aime ce que je fais be je m'ennuie vite...parfois je me dis que mon qi m'a désservi, m'a rendu feignasse...si j'avais été un peu plus travailleuse j'aurais pris moins de temps dans mes études...ceci dit mes années perdues m'ont beaucoup apporté humainement, je n'ai pas de regrets, mais si c'était à refaire je sauterais une classe ou deux histoire de ne pas vvre dans la facilité et me casser la gueule à 17 ans ...
 
Altheea, celle qui a témoignée et tous ceux qui sont "surdoués" le lien d'un forum d'HP, de surdoués...
ZEBRAS CROSSING, rencontres entre Zèbres

Comme Altheea, j'ai pas passé le test, j'ai pas vraiment envie puis ça coûte pas mal cher oO. Puis comme m'a dit mon meilleur ami, savoir que je suis intelligente, que je peux réussir est suffisant pour moi pour avancer.

J'ai toujours été énormément distraite en primaire. Mais j'ai pas eu particulièrement de brimades parce que c'était une école d'un quartier pas mal riche, donc le niveau était très bon. Par contre au collège. Chewing gum collé aux habits, dans les cheveux, coup d'encre sur le visage, blanco ouvert lancer sur mon pull préféré (là je suis toujours en colère pour ça, sérieusement ? Un Blanco, ce pull en cachemire m'avait été offert par ma soeur.), insultes. Quand une des personnes était en colère et devait se défouler, on se défoulait sur moi. Pourquoi ? Trop douée en dessin, trop passionnée de sciences, trop à cheval sur la signification des choses. Bon, une ou deux fois je l'ai cherché.
Mais ce que je supportais le moins, c'étaient les CPE, les pions, qui ne disaient RIEN, ne faisaient RIEN. Je crois que c'est sûrement ça qui m'a fait perdre foi en l'humain en généralité. Ma façon de me protéger était de savoir que moi au moins, je pourrai m'en sortir, réussir ma vie et de pouvoir me réfugier chez mes amis. Tous plus vieux que moi, sans mon meilleur ami, j'aurai fini complètement folle ou morte. Les discussions et les rires avec mes amis étaient et sont toujours les moments auxquels je me rattache quand je ne me sens pas bien. Ma famille ne comprend rien, mes parents s'en foutent, je vis même seule dans un appartement à moi depuis le lycée.

Enfin, ça m'a rendue très froide, misanthrope, prétentieuse et blasée. Et ça m'a aussi donné envie de m'en sortir, réussir coute que coute pour pouvoir les regarder de hauts.
Mais les "surdoués" (Dieu que je hais ce mot, entre nous on s'appelle zèbre d'après le livre "Trop intelligent pour être heureux ?") ont des histoires très divers, certains sont extrêmement bien intégrés, sans problèmes... mais je reste l'un de ceux qui sont "handicapés sociaux" comme m'appelle ma meilleure amie. Je peux rester paralysée de timidité parce que j'ai peur de dire quelque chose de déplacer ou je peux dire des choses complètement déplacer quand je me lance...

Enfin, tant de souffrances qui pourraient être évité. Comme d'habitude c'est le manque d'information. Vive notre société, ça changera peut-être à la St Glinglin.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes