Veille Permanente Classisme

@Heather. Je ne nie pas que tous ces aspects-là existent mais c'est juste que la manière de les voir (ou non) est très située socialement.

Là on a un paragraphe simili-"woke" (elle est consciente que c'est pas "divers") et... c'est tout. Et sans même mentionner ne serait-ce qu'un fois la question des classes sociales.
J'ai pas vu l'utilité du paragraphe du coup, à part donner faussement l'impression que le témoignage a un peu de recul sur ça.
 
@Lady Stardust Oui ça c'est sûr, la personne qui témoigne n'a pas l'air d'avoir beaucoup de recul là-dessus. Mais comme je disais, ça peut juste être du à son jeune âge et au fait qu'elle n'a pas franchement conscience de ce point là. Effectivement le paragraphe ne sert pas à grand chose, mais c'est le genre de raisonnement que je remarque souvent chez mes élèves à peine plus jeunes : un début de conscientisation sur ces sujets, avec de gros angles morts. La reproduction sociale c'est quelque chose dont on n'a pas forcément à 18 ans quand on n'a pas fait de socio... Mes élèves sont super ignorants là dessus, y compris les ES. Pour ce qui est de l'accès à la prépa qui lui paraît évident dont tu parlais plus haut : en soi, d'un point de vue d'élève pas parfaitement informé sur la question, ça ne paraît pas forcément compliqué de rentrer en prépa. Il n'y a pas de dossier, de lettre de motivation... Tu en trouves souvent pas très loin de chez toi et les moins sélectives recrutent à 11-12 de moyenne. Il n'y a pas d'entretien, de concours à passer, comme c'est le cas pour beaucoup d'autres formations, ce qui explique qu'elle ne s'interroge pas beaucoup dessus je pense. Du coup je ne le reproche pas spécialement à l'auteure, mais en revanche peut-être que la rédaction aurait pu rebondir dessus avec un encart qui rappelerait les statistiques sur la fréquentation des prépas ?
 
Dernière édition :
Faut voir aussi qu'il y a prépa et prépa. Hors les plus connues comme Louis le Grand, t'as quasi aucune chance de rentrer en ENS par exemple donc oui pour le coup tu trouves plus de diversité... Mais tu y rentres pour acquérir méthodes de travail et culture. Par contre en contrepartie ça veut dire que tu auras une équivalence pour retourner en fac passé les deux ou trois ans.
Alors j'imagine que ça dépends des filières, mais de ce que je connais (filières scientifiques) ce n'est pas du tout vrai : à l'issue des concours, à peu près tout le monde a de la place en école d'ingénieur. Le classement détermine à quelle école tu pourra prétendre, mais il y a de la place pour presque tous les candidats.
 
@Lady Stardust Ben euh, promis ! Comme dit @LovelyLexy ça dépend des prépas mais j'habite dans une préfecture de taille moyenne où les lycées ont souvent du mal à remplir leurs classes de prépa, et ils prennent à partir de 11-12. C'est vrai pour pas mal de "petites" prépas (dans des villes moyennes et qui ont peu d'admis aux concours les plus sélectifs en gros). J'ai des élèves avec ce profil qui sont rentrés en prépa (de toutes sortes) et c'était déjà vrai qu'en moi j'y étais il y a une petite dizaine d'années, j'ai des copains qui sont rentrés dans la petite prépa littéraire de la ville d'à côté avec ces notes là.
 
@Dame Verveine @Heather. Je ne comprends pas vos remarques, c'est vraiment un fait qu'il n'y a pas beaucoup d'élèves de milieux "défavorisés" en prépa. Du coup je ne comprends pas pourquoi rappelé que vous vous l'avez fait enfin oui c'est bien de le rappeler mais justement la conversation porte sur le fait que les élèves des classes sociales défavorisées, des campagnes (cf Les invisibles de la république dont je parlais récemment) n'ont pas accès à ses prépa là. Ça s’écarte un peu du sujet non?

Enfin je sais pas mais moi j'étais une des meilleures élèves de ma classe en j'étais déléguées donc je connaissais un peu le niveau des autres, pourquoi on a proposé des prépas aux autres et pas à moi? Alors que j'étais meilleure qu'eux. Je me suis toujorus dis que la prépa c'était pas pour moi que j'y aurai pas ma place et personne est venu me contredire....
Si je donne cet exemple en fait c'est pas pour parler directement de moi mais d'une réalité que rencontre beaucoup de jeunes des milieux défavorisés. genre hein on peut rentrer en prépa avec 11? Encore faut il le savoir... Encore faut-il pouvoir aller à "la ville" (les prépa de province (et pas de campagne) ça reste la ville, ça veut dire prendre un appart pour beaucoup et quand en prépa le volume de travail est tel qu'on ne peut pas bosser à côté.
ca veut dire des profs qui encourage dès le début, dès le collège par exemple...
Des sections européennes? Connais pas. Mon collège ne faisait pas ça, au lycée il y en avait mais c'était ceux des collèges de la grande ville, pas nous.

Là dans cette discussion on oublie totalement tout les freins psychologiques qu'il peut y avoir (c'est pas fait pour moi), tout les freins culturels, tout les freins géographiques, l'encouragement de l'entourage et des proches, etc.
On peut pas nier tout ça en résumant la situation à "on peut rentrer à 11-12". Déjà ça suppose que si tu viens d'un milieu défavorisé tu es moyen (bien sûr que c'est plus dur et que les notes s'en ressente mais le parallèle est bancal), ni à "moi j'y suis allé".
 
Je suis plutôt surprise que l'auteure précise le manque de diversité ethnique dans sa prépa mais que il n'y ait pas une seule mention dans tout l'article de la question du milieu social :ninja:
Perso c'est la première chose à laquelle je pense quand on me parle "manque de diversité en prépa" :ninja: (le manque de diversité ethnique étant en partie lié)
La diversité, c'est d'abord les meufs, puis peut-être les personnes racisées et/ou peut-être la communauté LGBTQ+, parfois le volet des maladies et handicaps (et si on a réussi à les combiner jusque là plutôt que de les exclure, c'est déjà pas mal).... mais alors jamais le milieu social, on sait bien :nod: la diversité, ça se voit, c'est la diversité des corps. Mais la diversité d'expériences*, toussa CA N'EXISTE PAS :ninja:
* enfin oui seulement si t'as traversé 3 continents et 40 pays et "vu le monde"

Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
 
@adita Ah mais je suis d'accord avec tout ce que tu dis, j'ai peut-être été maladroite. On est d'accord que c'est moins accessible que d'autres études. Je voulais juste nuancer ça parce qu'il me semble qu'on a souvent cette image complètement élitiste des prépas qui n'est pas complètement juste non plus. Pour reprendre ton exemple, oui les prépas sont en ville, mais les études de manière générale aussi. Par contre, très souvent elles disposent d'un internat au prix peu élevé (moins qu'une chambre universitaire). Si tu es boursier, tu peux y faire tes études sans avoir besoin de travailler à côté (je connais plusieurs personnes dans ce cas). Evidemment qu'il y a un gros manque d'informations sur l'orientation, et que le milieu socio-culturel va jouer dedans. Mais ce manque d'informations vaut pour toutes les filières... Honnêtement, je suis professeur principale en terminale et il y a tellement de formations disponibles que je n'en connais qu'une petite partie, donc il me paraît évident que tous les élèves ne les connaissent pas non plus, surtout s'ils n'ont pas de proches pour les aiguiller. Je ne nie pas non plus que le système éducatif français sélectionne depuis le plus jeune âge et que la prépa est une sélection supplémentaire. Il y a un enseignement à plusieurs niveaux, l'égalité des chances à l'école est un mythe et ça va être pire avec la réforme du lycée, je ne le remets pas du tout en cause.
Mais tous ces freins psychologiques, sociaux, etc à l'accès aux études ne me paraissent pas limités à la prépa. Il n'y a pas beaucoup d'élèves dévaforisés dans les écoles de commerce à 10000 euros l'année non plus... Et globalement il y a un problème d'accès aux études supérieures chez les élèves les moins favorisés. La différence, c'est qu'effectivement les prépas portent une charge symbolique supplémentaire en tant qu'institution reproductrice d'élites, mais c'est une image qui me paraît cacher des réalités très contrastées.
Du coup, pour moi c'est un témoignage d'une personne peu conscientisée sur la diversité sociale, maladroit (je rejoins les remarques de @Allitché) mais compréhensible en même temps : c'est "juste" le témoignage d'une personne qui n'a pas conscience de ses privilèges sociaux. Je veux dire, il y en a plein sur madmoizelle (hier je crois j'en ai vu passer un sur quelqu'un qui quitte ses études pour faire de la photo, sans entourage proche pour financer cette reconversion ça n'est pas possible), je ne vois pas bien en quoi celui-ci se détache spécifiquement des autres (même si évidemment je n'encourage pas cette tendance).
 
Dernière édition :
@Heather.

Par chez moi pour les prépas lettres (et sciences) c'est sélectif, personne peut entrer avec 12 de moyenne en venant de mon ancien lycée.

Du coup si dans d'autres c'est si "simple" que ça, c'est juste encore plus hallucinant et pire que ce que je pensais au niveau des collèges-lycées: rétention d'information avec orientation scolaire classiste à mort.
En plus bien sûr de tout ce dont parle @adita bien sûr.

J'ai le même parcours que @adita , mais en L, j'étais l'une des meilleures de la filière L de mon lycée, et bon, idem que pour elle, personne m'en a jamais parlé ni proposé. La seule fois où j'en ai entendu parlé c'était juste avant le bac, hors-délai pour les prépas, ma prof de litté, un peu perchée, s'est étonnée: "vous avez pas postulé en prépa?!": elle était la première de ma scolarité à m'en parler comme si c'était possible...
Donc bon la reproduction sociale oui c'est sûr que c'est ce que je retiens de la prépa.


Evidemment qu'il y a un gros manque d'informations sur l'orientation, et que le milieu socio-culturel va jouer dedans. Mais ce manque d'informations vaut pour toutes les filières...
Je ne suis pas d'accord avec ça, les filières qui ne sont pas élitistes et sont plutôt répandues (certains BTS, la fac) sont plus mises en avant que le reste pour ces milieux là. Le manque d'infos est très clairement asymétrique selon ton milieu social / d'où tu viens.

Je ne comprends pas le parallèle des prépas gratuites avec les écoles de commerce à 10000 euros quand ça parle freins psychologiques, géographiques et entourage biais classistes à l'orientation.

Un gros élément classiste est la suppression progressive des conseillers d'orientation en établissement. Les riches paient des conseillers d'orientation privés. Les autres...
Encore faut-il que les conseillers d'orientation sans biais classistes, conscients de la reproduction sociale et motivés à la combattre, et qui fassent déjà juste bien leur boulot, aient existé partout avant leur disparition progressive...
Dans mon collège et mon lycée ça fait juste l'effet d'une blague ce que tu dis :lol:

A part faire un test papier à la con qu'on dirait sorti de Biba puis te montrer où sont rangés les 20 gros classeurs de filières selon ton profil j'arrive pas à me souvenir d'autres chose.

C'est super de voir des témoignages qui disent que c'est pas partout pareil, avec des profs qui font un bon taf d'orientation, mais bon restons réalistes, si c'était généralisé ça se saurait.
 
@Lady Stardust J'ai l'impression qu'on est globalement d'accord mais qu'on n'arrive pas à se comprendre, je vais reformuler. J'ai l'impression de me faire l'avocat du diable en plus parce que je ne défends pas complètement le système des prépas, j'ai pas mal de critiques à lui apporter.
Je suis d'accord avec toi sur le constat que les élèves de milieux défavorisés ont souvent des barrières psychologiques à entrer en prépa et qu'il peut y avoir un processus classiste dans l'orientation des élèves envoyés en prépa (qui ne sont pas présentées à tout le monde, comme @adita et toi en témoigniez).
Maintenant, j'ai fortement l'impression que c'est lié à la représentation qu'on se fait des prépas (comme institutions prestigieuses etc) puisqu'elles véhiculent une charge symbolique très forte, beaucoup plus que d'autres formations pourtant moins accessibles parfois. Cette image est parfois volontairement entretenue par les prépas et on ne peut pas nier qu'il y a une dimension classiste dans l'enseignement proposé et les concours (qui seront beaucoup plus accessibles à ceux qui disposent du capital culturel nécessaire ).
En revanche, j'ai l'impression que les problèmes que Adita et toi citez se situent plutôt en amont de la formation. Le processus d'admission en prépa ne me paraît pas plus élitiste que celui des autres formations sélectives : on sélectionne l'élève sur son dossier. Évidemment , des biais classistes peuvent intervenir ici (priorité accordée à certains lycées par exemple ) mais pour le coup je pense que ça n'est pas propre qu'aux prépas.
Donc le problème d'accès est plutôt un problème d'orientation et comme le disait @Dame Verveine , de politique d'etablissement. Dans mon lycée, on fait plusieurs heures d'orientation avec les élèves pour les présenter les principales filières + une ou deux réunions avec les parents ; on les emmène à un salon d'orientation, on prend rdv pour ceux qui sont perdus chez le conseiller d'orientation (Il y a des incompétents partout, mais je déplore quand même leur disparition), et on en discute personnellement avec les élèves. On parle des prépas comme un type de formation parmi d'autres. Du coup même si ça ne résout pas tous les problèmes d'orientation et qu'il faudrait un suivi encore plus individualisé des élèves (ce qu'on n'a pas les moyens humains de faire), tous ont quand même des connaissances minimales sur ce qui existe. Évidemment ça ne pallie pas le capital culturel mais on fait de notre mieux pour compenser. Après, l'education nationale ne facilite pas la tâche des enseignants et c'est evident qu'il y a des grosses lacunes dans le système d'orientation en France. Qu'il y ait en revanche des profs et des établissements classistes qui ne font pas ce travail et discriminent les élèves je vous crois sans souci (même si je trouve ça révoltant ) mais ce sont eux qui contribuent à l'image élitiste des prépas je pense. La dessus je pense que malheureusement le système éducatif français qui classe et sélectionne beaucoup les élèves les encourage dans cette voie.
Du coup voilà, pour résumer : je pense que c'est en grande partie un problème de représentation symbolique et que cette représentation peut évoluer et être nuancée, parce que l'enseignement tel qu'il est pratiqué en prépa est exigeant mais ne me paraît pas nécessairement plus élitiste que d'autres formations (je n'ai pas dit qu'il ne l'était pas du tout). Maintenant, je répète, cette représentation entretenue à la fois par certaines prépas et certains enseignants entraîne des freins psychologiques réels pour certains élèves qui participe à la faible mixité sociale qu'on y retrouve. Je veux dire, il y a des prépas plus accessibles que certains BTS (qui sont réservés de plus en plus aux élèves de séries technologiques) mais les prépas ont une image bien plus prestigieuse. A mon sens ce n'est pas justifié et un élément de solution pour moi en tant qu'enseignante, c'est de rendre plus accessible l'image des prépas (sans les présenter comme un choix systématique non plus aux bons élèves). Mais en attendant c'est certain qu'elles ne sont pas accessibles à tous socio-culturellement, je n'ai pas dit le contraire.
 
Dernière édition :

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes