Veille permanente harcèlement

K

katnissvsw

Guest
@lafeemandarine a eu l'idée, suite aux nombreux témoignages d'harcelement ,d'ouvrir un topic pour qu'on parle de nos vécus, de ce qui nous a aidé à en sortir si on y est arrivé , des démarches effectuées etc.
Ceci n'a pas pour but de remplacer un•e psy mais juste de sortir de notre isolement
Je rajoute l'intro de @Dovara
Harcèlement de rue, harcèlement morale, harcèlement scolaire, un harcèlement quel soit de nature physique ou psychologique n'est jamais facile à vivre pour qui que ce soit. Que cela dure depuis des années ou que cela soit passager, un harcèlement peut réduire la confiance de quelqu'un et avoir des conséquences dramatiques sur sa vie.

Si vous êtes, ou avez été victime de harcèlement (peu importe sa nature) ce topic est là pour que vous puissiez en parler, que vous puissiez pousser une gueulante ou pleurez un coup , rechercher du réconfort auprès d'autres Madz, bref, pour que vous vous sentiez bien car c'est vous qui avez la parole. Ce topic est un espace safe où personne ne vous remettra en doute, où l'on vous écoutera et où l'on vous conseillera (On distribue aussi des cookies, des fleurs et des calins).

N'hésitez pas à partager des articles en liens avec le harcèlement sur ce topic.
 
Dernière édition par un modérateur :
Comme je l'ai sous entendu dans la VPS je risque de traîner mes basques par ici souvent, car j'ai subi d'abord du harcèlement scolaire ( avec des profs et mes parents old school qui pensaient que je ne faisais pas d'efforts en ne m'intégrant pas et en ne me défendant pas seule face aux bullies) ) puis le harcèlement de rue ( régulier)... Merci pour ce post qui permet déjà de se libérer sans être jugé ou "minimisé"
 
Allez, je commence par mon unique (et dernier j'espère) harcèlement scolaire. J'y ai déjà fait plusieurs fois allusions dans différents topics (notamment quand cela touchait harcèlement) donc je vais poster l'histoire en entier ici.
Cela se passe en première (au lycée donc), j'avais la même classe que l'année dernière et j'étais notamment avec mes deux super copines ( qui le sont encore aujourd'hui). Une année qui commence bien mais qui se dégrade petit à petit au fur et à mesure qu'une grosse partie de la classe a décidé que nous étions les têtes de turc pour toutes les blagues pourris qui peut exister dans une classe (boulette de papier, chuchotement etc). Rien de bien méchant, pas d'agression physique, quelques remarques désobligeants de mauvais goûts sur mes amies (la foi où l'on m'a demandé pourquoi ma copine ne se lavait pas les cheveux, WTF ? En plus c'était pas vrai).Cela ne semble rien comme cela, mais la répétition fait que cela devient très pénible. On était toute les trois harcelés, mais on n'avait pas encore posés le mot "harcèlement". Après tout, nos vies continuaient, on jouait à League of Legend, on en discutait le lendemain (Mon Pentakill avec Vayne, Tresh et Morgana, c'était cette période là. On jouait beaucoup, probablement pour oublier l'école) puis les profs étaient sympa, la vie continuait. On n'avait pas développé de phobie scolaire, mais on aimait de moins en moins nos camarades (surtout garçons, les filles jouaient les spectatrices et les fausses innocente) puis nos notes baissaient. Rien de dramatique. Notre technique défensive étaient de les ignorer, encore et encore, en pensant qu'ils allaient se lasser et qu'ils allaient passer à autre chose. Mais cela ne passait pas. On arrive à fin juin, l'épreuve du bac de français arrive et la prof de français (mais que je l'aime, vous ne savez pas à quel point) organise un cours supplémentaire pour nous préparer à l'oral de français. Nos camarades harceleurs ont la bonne idée de venir, assis derrière nous, à continuer à faire leurs stupidités. Sauf que c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Ma copine a craqué, à pleurer et ils se sont fait sortir de classe.
Suite à cela, ma mère est venu me voir, me demandait ce qui se passait en classe. Alors, en pleurs, je lui ai tout raconté. Je ne savais même pas pourquoi je pleurais, mais ma mère a écouté tranquillement et à noté ce que j'avais à dire. Les parents de mes copines ont fait de même. Et ils sont allés voir la directrice. Visiblement les harceleurs se sont fait convoqués et ils ne savaient pas que ce qu'ils faisaient étaient du harcèlement. Ils ont rédigé une lettre qu'ils nous ont envoyé, une lettre d'excuse que je n'ai jamais lu. Je devrais peut-être la lire aujourd'hui . Ma prof de français m'a aussi envoyé une lettre. Celle-là, je l'ai gardé et accroché à mon mur. C'était un message de soutien.
C'est ma mère qui m'a expliqué que ce que j'avais vécu était du harcèlement scolaire. Avant qu'elle ne me le dise, je n'avais aucune idée de ce que l'on vivait toutes les trois, ce n'était qu'une année de première un peu pénible avec des camarades très pénibles (comme les autres années). Maintenant je le sais. Et je n'ai pas honte de le dire.
Voilà. Je sais que je m'en sors plutôt bien, tout d'abord parce que je n'étais pas isolé et que nos parents respectifs et nos profs ont très bien réagit lorsque l'on a craqué, mais c'est une épreuve que je ne voudrais pas vivre deux fois. J'espère que plus tard, si j'ai des enfants et qu'ils vivent la même chose (je ne leur souhaite pas), je saurais autant être à l'écoute que l'ont été les professeurs et ma mère avec moi.
 
Comme je l'ai dit je risque de revenir souvent et je vais commencer par un souvenir qui fait plutôt mal: une fille m'a harcelée de la sixième ( prise en grippe lors du voyage en Angleterre organisé par le collège) à la terminale ( la fille a redoublé mais trouvait moyen de m'embêter quand même: mots écrits un peu partout, notamment "Sur ce banc s'est assise une baleine répondant au doux nom de LovelyLexy", insultes marmonnées au passage ou lancées à voix hautes ( y compris une fois devant mon père alors qu'il m'attendait. Eh ouais.)... Quelques années après , de passage dans ma ville natale, je fais une course et j'entends, dans la rue: "Oh, LovelyLexy, la grosse de "mon groupe scolaire"!" Et vas y de se planter devant moi, et de continuer comme si on était dans la cour du collège: me demander si je parlais aux arbres ( rumeur lancée par elle, m'appelez pas Francis Lalanne), en apprenant que je venais d'avoir mon CAPES "Oh ben c'est bien, je suis au chômage, tu vas bosser pour moi"; pour finir sur un "finis bien de grossir".
Je l'ai giflée.
Je sais que c'est minable, mais je ne savais comment réagir: normalement, en prenant de l'âge, on est censé mûrir, comprendre qu'on était quand même un peu con quelque part, et ne plus se comporter ainsi; là non, elle était restée bloquée... Était ce pour continuer à vivre une période où elle était dominante?
Oh, et spécial big up au prof de philo hyper démagogue qui la laissait assister à ses cours alors qu'elle était en première et pas dans sa classe, au mépris du fait qu'elle puisse avoir cours et qu'il voyait son comportement envers moi ( elle en profitait pour continuer à me harceler) ou qui, alors qu'elle descendait mon projet pour la journée porte ouverte ( des citations de philo qu'elle attaquait sans jamais avoir fait d philo), m'a dit "allez, réponds lui, argumente" au lieu de lui dire de retourner dans sa classe...
 
@LovelyLexy
Tu as eu parfaitement raison de la gifler. Ce n'est qu'une pauvre conne sans respect, ces gens-là ne comprennent les choses que par la violence malheureusement.

Ne t'en veux pas de l'avoir frappée. (Je t'avoue qu'à ta place, je l'aurais tabassé mais bon, tout le monde n'est pas violent)
En fait c'était du pur craquage de ma part: sept ans de harcèlement scolaire et la fille qui est restée figée et recommence à avoir la même attitude ( en fait c'est assez inquiétant de voir quelqu'un qui est bloqué à sa personnalité et mentalité de collégienne et qui interagit avec les autres dans ce sens... En fait je pense, avec le recul, que soit sa vie adulte était tellement nulle qu'elle se bloquait à une époque où elle était parmi les dominants, soit cette attitude nuisait justement à sa vie d'adulte... Soit en voyant son ex victime avoir une vie pas mal, elle a voulu "rétablir son ordre des choses..." je ne sais pas, en fait)
D'ailleurs, en y repensant, sa remarque " tu bosses pour moi" me fait penser à un collégien qui en rackette un autre...Pensez vous comme moi?
 
Dernière édition :
Je ne sais pas si un jour j'oserai déballer mon sac sur le fofo, trop peur d'être reconnue par des gens qui me connaissent ... mais j'ai bien envie de poser mon bivouac ici.
Peut être un jour ... :rockon:ne serait ce que pour avoir l'avis de Mads...
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes