Veille permanente Parentalité et Société

@Weena88 Je ne suis pas parent donc je n'ai pas de réponse appliquée
(C'est un point de vue d'enfant qui a été marqué par ce genre de phrase et le flip de se prendre une baffe, malgré le peu de claque que j'ai eu. Mais je sais que c'est pas simple du tout pour les parents :fleur:)
Pour moi, je pense que c'est mieux d'éviter les menaces physiques, même indirectes ("je pourrais te frapper", ça veut dire que ça vient à l'idée même si c'est pas appliqué). Menacer avec d'autres punitions, peut-être ? Placer au coin, dire qu'on a besoin de temps seul·e pour se calmer parce qu'on est très en colère ? Je sais pas trop :hesite:
 
@Weena88 J'ai quasiment pas lu de livres sur l'éducation, je n'ai pas d'enfants dans mon entourage, c'est plutôt l'avis d'une personne qui s'intéresse à la psychologie et la gestion des émotions que celui d'une personne confrontée aux enfants -donc je suis potentiellement à côté de la plaque. :fleur:
Les émotions c'est très abstraits, difficile à contrôler, à comprendre aussi, à rationaliser, que ce soit pour les adultes et je suppose encore plus pour les enfants puisqu'ils vivent les choses de manière assez intense, très dans l'instant présent et ne sont pas encore matures. Ce qui me fait penser à faire rentrer les émotions dans le monde du concret, quelque chose que l'enfant pourra très aisément comprendre. Parce qu'en tant que parent, adulte, toi-même, tu vas te sentir monter en pression, bouillir, et c'est pour ne pas avoir ce point de non-retour que t'as le besoin d'exprimer ta colère, de la dire, de la légitimer et c'est ton envie qu'on écoute et qu'on respecte ta colère qui se manifeste.
Spontanément, je pense à lier les émotions à des couleurs par exemple, ou un sigle que vous inventez ensemble, ou avoir une peluche qui représente les sentiments basiques (joie, peur, colère, tristesse, etc.). Permettre à l'enfant d'utiliser ce code de langage et le respecter nous-même pour que l'enfant nous permette de l'utiliser et vient à le respecter tout comme l'adutle le fait, mettre en place un réflexe d'action/réaction : le fait de montrer la couleur/le sigle/la peluche colère à l'enfant signifie qu'il faut qu'il arrête son action/qu'il laisse un espace tranquille/autre suivant le besoin.
Je pense à ce principe parce qu'avec mon conjoint on a mis en place un mot "halte". Dans n'importe quelle situation, si l'autre dit "halte", on s'arrête : on ne discute pas, on ne questionne pas, on ne rentre ni en confrontation ni en négociation. Le "halte" ça signifie qu'il y a une limite, qu'elle va être franchit donc stop.
Je ne sais pas si c'est des principes qui peuvent s'utiliser tels quels, si ça peut être adapté avec plus de connaissances liées à la psychologie de l'enfant et surtout la vie quotidienne. :happy:
 
@L'océan de la vie ce que tu décris peut facilement être mis en place avec des enfants avec une roue des émotions, il y 'en existe plein de variantes. Ici on utilise une très simple avec des couleurs puisque mon fils a 21 mois et donc ne sait pas lire. On la "perfectionnera" quand il grandira avec des mots et des photos de lui mimant ces émotions.
En revanche je pense que ce que @Weena88 voulait dire c'est plus "quoi faire de ma propre colère quand je me sens dépassée". Parce que oui en théorie on est l'adulte, donc on peut remettre en contexte, prendre du recul et ne pas etre dépassée... mais dans les faits ben si! On peut vraiment avoir envie de prendre un gosse pour taper sur l'autre, et ne pas le faire hein! ;)

Mon fils est plus petit que les tiens et on en a pas deux à gérer (ce qui du coup simplifie beaucoup les situations!) mais si au lieu de dire "j'ai envie de te frapper mais je ne le fais pas etc etc" tu disais "ton comportement m'énerve, je me sens bouillir à l'intérieur etc etc". En fait plutôt essayer de parler de toi, de ce tu ressens, de ce que leur comportement induisent, et bien dire "comportement" plutôt que désigner l'enfant; parce qu'en fait ton fils ne t'énerve pas ce sont ces actions qui le font, le sentiment profond envers tes enfants c'est de l'amour et ce n'est pas remis en question.
ca te semble gérable ou complètement déconnant?
 
@Weena88 Peut-être orienter en disant "là je suis vraiment très en colère, je ne veux pas te faire de mal donc faut vraiment que je m'éloigne un peu de toi" ? :dunno: Ou bien travailler directement sur les racines de ta colère, par exemple en faisant de la méditation régulièrement qui va aider à ne plus être dépassé par la colère justement...
 
@Cline39 ça me fait penser que j'avais fais une roue des emotions qui n'a jamais intéressé FeuFolet :sweatdrop: ...
Et effectivement, je parle de ma propre colère, le problème etant que ça arrive clairement dans un contexte de stress (au pif au mètre, même si il ne faut pas presser les enfants, ben on a quand même des horaires à respecter :stare:) et souvent après plusieurs premier "appel" (du genre "je suis fatiguée", "je commence à perdre patience" ... je ne sais pas si j'ai déjà essayé le "ça m'énerve quand je dois répéter de plus en plus la consigne :hesite:") donc difficile de s'isoler @Pinceau_ ou de mettre au coin @Lily Lou :sweatdrop:
 
@Weena88 ca coute rien de tenter le coup a nouveau, au "pire" ca continuera à ne pas l’intéresser. Et puis si toi tu t'en sers, çà le motivera peut être à faire pareil?
Ce qui ressort de ton dernier message c'est que tu perds ton calme quand il ne respecte pas les consignes. Genre le matin, quand t'as pas le choix et que tu dois respecter un timing et qu'ils s'en foutent et préfèrent lire en slip plutôt que de s'habiller? Du coup c'est peut être plus sur la source du "problème" qu'il faut agir que sur la conséquence?
Après j'entends bien que c'est plus facile à dire qu'a faire et je ne suis que très peu confrontée au problème. Comme mon fils est petit c'est bien plus simple je pense. Pour le moment on se contente de poser des questions à choix; par exemple on ne dit pas "viens mettre tes chaussures" (parce que là il se barre à l'autre bout de la maison) mais "tu veux mettre quelle chaussures en premier, la droite ou la gauche?". Comme il se sent acteur, il fait et au rythme que l'on souhaite.
Si tu veux je peux regarder ce qu'il est dit dans les bouquins de Fillozat et consorts ce soir sur cette histoire de respect des consignes? Mais bon m'est avis que s'il y avait UNE solution miracle ça se saurait!
 
@Cline39 il y a aussi clairement un côté maturation : FeuFolet commence a comprendre que quand je lui demande de se presser un peu le matin, ce n'est pas de manière "tyrannique" mais parce qu'il y a d'autres enjeux derrière :worthy:
Par exemple, ce matin, comme il a été malade dans la nuit, je n'ai pas voulu le bousculer au réveil (d'autant plus que je pensais le garder avec moi), sauf que finalement plus de fièvre et il avait envie d'y aller, on a fini le petit déjeuner grave à la bourre sur le timing, mais finalement l'habillage est passé tout seul et on a pu arriver à l'heure :supermad: (malgré la pluie diluvienne)
 
@Weena88 pour moi la loi contre les VEO peut aider à encadrer et accompagner les parents maltraitants. C'était compliquer d'accompagner des parents maltraitants à cause de ça : la violence est légitimée par l'amour et la volonté d'éduquer, et je trouve ça important que la loi inscrit que non, ce n'est ni de l'amour ni de l'éducation. Ca permet de creuser, de mettre à distance, de réfléchir. Ta phrase que tu juges fallacieuse elle au contraire très parlante, aujourd'hui, il y a beaucoup de jugements de maltraitance qui n'aboutisse pas ou peu (et avec mon oeil d'assistante sociale un peu militante évidemment j'ai un biais, mais pour moi cette absence était un vide juridique : la définition de la maltraitance était quand même floue et pouvait tout englober. Là c'est écrit noir sur blanc). Cette loi va pouvoir développer la pédagogie et aussi les ressources en santé publique sur cette question, comme tu dis, le truc dans le carnet de santé par exemple :yawn: Je trouve que c'est déjà banaliser qu'un enfant n'a pas à être violenté ou humilié.

Pour la question de la colère je suis totalement d'accord avec @Lily Lou. Je trouve cette phrase violente (et effectivement pour l'avoir entendu sur moi enfant ça me terrifiait) car au final ce n'est pas l'expression de la colère en général ou du pourquoi de la colère, mais c'est de la pure décharge de l'adulte qui est en colère. Je ne parle pas de mon envie de violence physique, ça ne lui appartient pas et ce n'est pas de sa faute, ça me concerne moi. Ce qu'elle a à savoir c'est que quand je suis en colère, ça me dépasse, que je préfère aller me calmer ailleurs pour qu'on puisse reprendre notre journée, que je crie et que ça me rend aussi malheureuse, que je n'aime pas être en colère. A mon sens elle n'a absolument pas besoin de savoir que mon état me donne envie de la fracasser. J'ai eu un passage difficile le matin (quand tu parles des horaires je suppose que c'est ce moment là qui est cité, genre notre Mordor à nous les parents) j'ai tellement pété un câble certains matins que j'ai confisqué, que j'ai crié que j'étais en colère. J'ai finis par régler ça en la levant 15mn plus tôt et en changeant totalement l'enchaînement du matin (en l'habillant plus tôt par exemple). Et comme tu dis, ils finissent par comprendre. Certains matins je lui dis qu'elle ne peut pas jouer et quand elle me demande pourquoi je lui explique que c'est parce qu'elle a traîné au moment où je lui disais de faire X choses. C'est sûr qu'avec l'âge et la maturité c'est plus facile !
 
@Lily Lou @Ethelle ce qui est intéressant, c'est que vous trouvez cette phrase violente (et je ne dirais pas qu'elle ne l'ai pas, comme tu dit, c'est aussi une décharge) parce que vous y avez été confronté enfant, mais moi, j'ai souvenir que les baffes de mon père (selon lui, on n'en a pas pris tant que ça, mais entre la mémoire sélective de l'adulte et le "montage traumatisque" de l'enfant, le prisme n'est pas le même) partaient sans prévenir ... donc même si je ne suis pas fière quand il m'arrive de dire ça (j'espère pas trop souvent), je trouve ça moins violent :dunno:

Après @Ethelle, j'avoue que (un) je fais partie des gens qui ne lisent pas les pages centrales du carnet de santé :red:, (deux) pour avoir un mari médecin, je sais qu'il a des patients qui arrivent désespérés parce qu'ils ne font pas comme c'est écrit... genre, il me semble maintenant qu'il est recommandé que le nourrisson passe les 6 premiers mois dans la chambre de ses parents. Perso, ça aurait été impossible avec FeuFolet, stress du jeune parents, bébés particulièrement bruyant, ... bref après 15 jours à sursauter au moindre reniflement, on l'a passé dans sa chambre ... (bon, d'un autre côté, il ne dormait dans son lit que 4 à 5h par nuit)
 
@Weena88 en fait je crois qu'on peut s'accorder que les deux réactions sont violentes, qu'on est faillibles et que ça peut nous arriver sans que cela soit normal. Mais qu'effectivement, quand on décortique, aucune des ces réactions épidermiques ne peut être le socle d'une éducation et pour moi c'est aussi l'intérêt de cette loi, d'inscrire cette différence entre réaction épidermique et méthode éducative.

Pour le carnet de santé, il faut évidemment qu'il n'y ait pas que ça, car ça reste qu'un moyen, un moyen écrit qui plus est et qui donc peut manquer de nuance comme tu le souligne. Ca doit être juste un moyen parmi tant d'autres, qui peut aider à toucher ceux pour qui c'est un bon biais de communication. Pour toi ça sera autre chose, mais pour bâtir ces autres choses pragmatiquement il faut du budget et pas de budget si c'est inscrit nulle part.Par exemple je trouve que l'inertie sur le changement des courbes de poids/taille du carnet de santé en est une belle preuve (et justifie aussi qu'on peut pas utiliser que ça) : si je me basais uniquement sur ça, il serait acté médicalement que ma fille est en état de dénutrition avancé depuis des années :yawn:
 
@Ethelle hs avec les anciennes ou les nouvelles courbes? Parce que les nouvelles sont plus hautes que les anciennes, non? :hesite:
Mes fils sont limites sur les "vieilles courbes" et dans les choux sur les nouvelles :rolleyes:
 
@Weena88 mon carnet de santé date de 2015 donc je sais pas si c'est les nouvelles ou pas ! Mais genre quand elle était nourrisson c'était mon pédiatre qui avait mis de lui-même la courbe OMS des bébés allaités par exemple et la différence était importante !
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes