Veille Permanente Sexisme

Je vais partir un peu dans tous les sens mais voilà une réflexion que je voulais faire depuis longtemps sur New York Unité Spéciale (SVU Special Unit) qui passe en France sur TF1.

J'adore cette série depuis que je suis très jeune (la série a plus de 20 ans avec la même héroïne depuis le début), mais il y a plusieurs années, j'avais lu que c'était pas très féministe de l'aimer car c'est vrai que c'est une série qui fait son beurre en mettant en scène épisode après épisode des affaires de viols, crimes sexuels, violences conjugales et autres agressions de femmes, d'enfants, de personnes transgenres et homosexuelles. Je lisais que ça faisait un spectacle de ça, que c'était une série voyeuriste, que ça contribuait à créer un climat de psychose autour des violences sexuelles en en exagérant la réalité, qu'il y avait des clichés et beaucoup trop d'intrigues de fausses accusations de viols, etc. Mais bizarrement, je ne le ressentais pas comme ça.
Contrairement à des séries comme Esprits Criminels où je trouve que la mise en scène est vraiment anxiogène pour les femmes et semble presque prendre du plaisir supplier les serial-killers de les épargner, je voyais un peu New York Unité Spéciale comme une série doudou, une série réconfort qui détend. Du coup, en lisant ces critiques, j'avais un peu honte de moi de me délecter d'histoires de viol.
Mais j'ai compris assez récemment avec les nouveaux épisodes pourquoi NYUS est une série si attirante pour moi et pourquoi elle me réconforte de plus en plus au fur et à mesure qu'elle prend de l'âge (je n'aime pas beaucoup les premières saisons, quand Olivia Benson était partenaire avec Elliot Stabler).

En fait, New York Unité Spéciale est une série qui me rassure et me réconforte paradoxalement car elle sert un discours différent de la vraie vie. Dans la série, la policière Olivia Benson croit TOUJOURS les victimes et ses coéquipiers la suivent dans sa démarche. Même quand tout porte à croire que la victime ment, Olivia continue à leur dire "Je ne demande qu'à vous croire, alors expliquez-moi ceci et cela" et à creuser l'affaire jusqu'au bout, elle est toujours là, toujours à l'écoute et si empathique que MEME dans les intrigues où la plaignante ment vraiment, elle comprend pourquoi la victime a menti, cherche ses raisons, et le lui reproche rarement. Dans la série aussi, les victimes obtiennent presque toujours justice parce que la Police et le procureur ne les laissent jamais tomber. Elles ont tout le soutien nécessaire pour se rebeller contre leurs agresseurs et on les voit souvent terminer l'épisode sur la voie de la reconstruction personnelle.
Au final, New York Unité Spéciale, c'est ma série fantasme parce qu'elle montre un monde rassurant où cette peur pregnante du viol qu'on instille dans les femmes a une issue, où cette idée qu'on nous inculque que le viol serait "pire que la mort" est démontée parce que les victimes ne sont pas des objets brisés et parce qu'on les traite avec respect et humanité du début à la fin. Du coup, ce n'est pas le fait divers et les circonstances de l'enquête ou du viol que je prends tant de plaisir à regarder que le fait de suivre une victime de viol qui "gagne" à la fin sans que ce soit une histoire de vengeance sanglante cliché mais bien une histoire de justice et de reconstruction personnelle, dans les normes sociales et dans ce qui pourrait être une vraie possibilité de notre monde.

J'avais lu un article à propos du film Ocean's 8, sorte de suite de la saga Ocean's avec que des femmes. L'auteure de l'article, une femme, disait qu'elle avait lu pas mal de critiques hommes se plaindre que le parcours des héroïnes du film était "trop facile", qu'il n'y avait pas beaucoup d'obstacles et que ça n'en faisait donc pas un film très palpitant. Mais pourtant, le film a eu du succès et de nombreuses femmes l'ont trouvé jouissif. Selon l'auteure, c'est parce que les femmes trouvent justement qu'il y a quelque chose de jouissif, de reposant et d'agréable à regarder d'autres femmes triompher sans que personne ne leur mette de bâtons dans les roues, parce que les bâtons dans les roues, c'est notre vie réelle et on n'a pas envie de voir ça dans un film pop-corn.
J'ai regardé certains forums de fans de New York Unité Spéciale et je vois que les hommes fans de la série se plaignent souvent de trucs comme le manque de réalisme de l'intrigue, le fait que les personnages principaux ne sont pas assez développés ou que leurs relations n'évoluent pas. Mais moi, je me rends compte que la série est un doudou pour moi justement par sa prévisibilité et le fait que ses personnages principaux sont ultra stables et toujours fidèles au rôle du bon flic empathique et à l'écoute. J'aime généralement moins les épisodes où justement, il y a plus de psychologie des personnages principaux car alors ils n'ont plus ce rôle de figure rassurante du flic idéal qui m'attire tant dans cette série. Je regarde beaucoup d'autres séries policières et c'est vraiment la seule où je tiens à ce point à ce que les personnages principaux soient très stables.
C'est un peu comme les contes de fées de notre enfance pour moi, où on entendait des histoires terrifiantes de sorcières, d'ogres et d'enfants dévorés mais qui étaient si agréables à entendre car on savait que les héros s'en sortiraient TOUJOURS, et que les voir triompher des épreuves nous rassurait pour la vie en général.

D'ailleurs, j'aime beaucoup moins les premières saisons où Olivia était en équipe avec Elliot Stabler car Elliot était beaucoup plus proche des hommes de la vie réelle, ceux qui trouvent le viol vraiment très horribles, pensent que tous les violeurs devraient recevoir une balle dans la tête et que les victimes deviennent des pauvres choses irréparables. C'était un peu cet homme qui aggrave notre état mental en croyant bien faire. Quand il est parti, le personnage d'Olivia a pu prendre son envol et elle est devenue vraiment parfaite, à toujours mettre le focus sur la victime et pas le violeur, à traiter les victimes comme des personnes normales et pas comme des petites choses brisées, à ne jamais laisser passer aucun mot de travers de ses équipes sur les victimes, à décourager les résolutions par la violence "virile" chérie de Stabler, etc.

Donc même si cette série n'est pas parfaite, je pense que ce n'est pas un hasard si elle survit depuis plus de 20 ans. L'actrice principale est aussi très engagée sur la question des violences sexuelles car à l'époque de sa création, la série est apparu comme un des premiers espaces où les victimes se reconnaissaient et elles se sont mises à écrire en masse des lettres à ce personnage de fiction qui semblait si bien les comprendre, ce qui a ouvert les yeux de l'actrice et l'a poussée à militer pour ces questions. Donc je crois qu'au fur et à mesure de son engagement militant et de son implication dans la série, elle a affiné ses positions, gagné en subtilité et en tact, ce qui fait que la série continue à me réconforter aujourd'hui alors qu'on est beaucoup plus sensibilisé à ces questions qu'il y a 20 ans.
Je trouve aussi que même s'il y a eu des épisodes où j'étais plus sceptiques (je suppose que ça fait un peu partie de son boulot, mais j'apprécie moins que l'unité secoue un peu les victimes qui ne veulent pas porter plainte par exemple ; j'ai aussi l'impression que le facteur racisme est sous-estimé dans les affaires traitées), j'ai trouvé qu'ils soulevaient des questions intéressantes qu'on ignore trop souvent. Un épisode qui m'avait beaucoup marqué, c'était un épisode où on apprenait qu'il est plus dangereux pour un policier d'intervenir dans un cas de violence conjugale que dans une affaire de terrorisme. J'ai vérifié et apparemment, c'est vrai, la plupart des morts de policiers à NY avaient lieu dans le cadre d'affaires de violences conjugales à une époque, la ville s'en était rendue compte en faisant une étude, et je m'étais dit que c'était super révélateur de notre société si on sous-estimait à ce point la gravité des violences conjugales qu'on ne se rendait même pas compte que la Police ELLE-MEME était en danger face à ces affaires.

Voilà mes réflexions en vrac, mais je voulais en parler!
 

Ada or ardor

55% mess today
@MorganeGirly : Si ça t'intéresse Valérie Rey-Robert (du blog Crêpe Georgette) parlait aussi de cette série dans son essai Une culture du viol à la française. J'ai cherché New york Unité Spéciale dans google books si tu veux lire ce qu'elle en dit ! (du coup contrairement à toi, j'avais plutôt lue une critique positive de cette série :happy:)
C'est drôle qu'au final ça soit que quelques pages de son livre - en te linkant ça je croyais me souvenir qu'elle développait beaucoup plus son argumentation. Je l'ai bien gardé à l'esprit parce qu'elle m'a fait regarder quelques saison de NYUP et que c'était tellement une série doudou comme tu dis que je m'endormais dessus :shifty: (d'une façon positive, genre ça me détendait).
 
@MorganeGirly : Si ça t'intéresse Valérie Rey-Robert (du blog Crêpe Georgette) parlait aussi de cette série dans son essai Une culture du viol à la française. J'ai cherché New york Unité Spéciale dans google books si tu veux lire ce qu'elle en dit ! (du coup contrairement à toi, j'avais plutôt lue une critique positive de cette série :happy:)
C'est drôle qu'au final ça soit que quelques pages de son livre - en te linkant ça je croyais me souvenir qu'elle développait beaucoup plus son argumentation. Je l'ai bien gardé à l'esprit parce qu'elle m'a fait regarder quelques saison de NYUP et que c'était tellement une série doudou comme tu dis que je m'endormais dessus :shifty: (d'une façon positive, genre ça me détendait).
J'ai juste vu quelques lignes sur Unité Spéciale dans le Google Books, c'est ça dont tu parles ou il y a plus?
En tout cas, c'est intéressant de lire que ça change la perception des spectateurs. Crêpe Georgette parle de viols "érotisés" pour d'autres séries comme les Experts et c'est un peu la différence que je ressens dans le sens où dans d'autres séries policières, on se focalise ENORMEMENT sur le violeur, ses motivations, ses manières de procéder, le viol en lui-même et très peu sur la victime - à la limite on va parler de la famille de la victime, genre son mari qui veut buter le violeur, mais la victime parait dépossédée de son histoire.
Je mentionnais Esprits Criminels mais ça m'a marquée parce qu'à une époque, j'avais toujours la télé en fond sans regarder l'écran quand ça passait et au bout d'un moment, ça m'avait frappée parce que dans CHAQUE épisode quasiment, on entendait une jeune femme supplier longuement son tortionnaire et j'avais l'impression qu'il y avait une vraie complaisance dans la mise en scène de ces femmes victimes d'un serial killer.
Dans NYUS, on voit parfois les femmes supplier, mais souvent, on ne voit pas le viol et la victime a beaucoup plus de place dans l'intrigue que le violeur. On s'intéresse beaucoup plus à l'histoire et la psychologie de la victime que de son violeur, et je trouve que ça change pas mal la perspective. La perspective des autres séries a tendance à déshumaniser la victime en la mettant à distance du spectateur et en préférant parler de son violeur, ce qui n'est pas vraiment le cas dans cette série.
Après, je comprends certaines critiques parce que déjà, comme je le disais, les premières saisons avaient des côtés plus dérangeants avec Stabler qui avait tendance à parler des violeurs comme "des monstres qui mériteraient une balle dans la tête si ça ne tenait qu'à moi", alors que je trouve que l'approche récente d'Olivia (plus centrée sur le judiciaire, moins préoccupée par si le violeur est un monstre ou pas) est meilleure pour lutter contre les mythes sur le viol.
Et aussi, c'est vrai qu'il y a plein d'épisodes avec des fausses accusations de viol, mais je ne les trouve pas si mal faits. Par exemple, il y avait l'épisode où la nièce de Carisi accusait faussement un de ses camarades de fac de l'avoir violée.
Ce contenu est réservé aux membres inscrit.es. Inscris-toi par ici.
Je confirme pour Unité Spéciale: ce qui est le plus rassurant à mon sens est qu'on démonte les clichés sur le viol, on y parle sidération, les différentes manières dont le consentement peut être "obtenu" de façon invalide ( harcèlement, pression, chantage...), le fait qu'on puisse le retirer... Ca et la bienveillance des personnages principaux.
Je crois qu'un des trucs que j'adore dans la série, c'est que quasiment à chaque épisode, Olivia répète deux phrases clés "Ce n'est pas votre faute" et "Moi, je vous crois", et c'est tellement important d'avoir un personnage de flics qui répète épisode après épisode ces deux phrases comme des évidences! Ce sont deux phrases basiques, mais ultra importantes pour démonter les clichés sur le viol, car elle répond ça à toutes les angoisses des victimes, quelles qu'elles soient.
Il y a aussi pas mal d'épisodes où les victimes sont en contact amical voire amoureux avec leur violeur après le viol, et jamais l'unité spéciale ne remet en cause leur légitimité quand elle apprend ça (dans les dernières saisons en tout cas), ce que je trouve aussi assez crucial dans la compréhension des mécanismes psychologiques.
 

Les Immanquables du forum

Participe au magazine !
Une info qu'on devrait traiter sur madmoiZelle ?
 
Nouvelle ou perdue ?
Pas de panique, on t'aime déjà !

La charte de respect du forum
Le guide technique &
le guide culturel du forum
Viens te présenter !
Un problème technique ?
Topic d'entraide sur l'orthographe et la grammaire
 
La chefferie vous informe
Les annonces de l'équipe concernant le forum et madmoiZelle
Rendre visite à madmoiZelle
Le médiateur du forum
Soutiens madmoiZelle financièrement
Topic dédié à la pub sur mad
Si vous aimez madmoiZelle, désactivez AdBlock !

Les immanquables
Les topics de blabla
En ce moment... !

Mode - Beauté - Ciné - Musique - Séries - Littérature - Jeux Vidéo - Etudes - Ecriture - Cuisine - People - Télévision

Envie de rencontrer des MadZ ?
Viens trouver le forum de ta ville !

Mode
Le pire de la mode
Ces vêtements qui te font envie
Ta tenue du jour
La tenue qui plaît
Tes derniers achats de fringues

Beauté
Astuces,bons plans économies & dupes
Le topic des vernis
Questions beauté en tout genre
 
Culture
Le meilleur des images du net
L'aide aux devoirs
Tu écoutes quoi ?
Quelle est ta série du moment ?
Quel livre lisez-vous en ce moment ?
Le dernier film que vous avez vu à la maison
Le topic philosophique
 
Société
Topic des gens qui cherchent du travail
Voyager seule : conseils et témoignages
Trucs nuls de la vie d'adulte : CAF, Banque, Mutuelle, Logement etc...
 
Les topics universels
Je ne supporte pas
Je ne comprends pas
Ca me perturbe
Je me demande
J'adore...
Je m'en veux de penser ça mais...

Cupidon
Le topic des amoureuses
Le topic des polyamoureuses
Les Célibattantes