Cinq tatoueurs et tatoueuses à suivre sur Instagram #10

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Amelie, le 19 septembre 2016.

  1. Amelie

    Amelie
    Expand Collapse
    La boule magique.
    Membre de l'équipe

  2. Sandie19

    Sandie19
    Expand Collapse

    Eh ben je saurai quel souvenir ramener de mon futur séjour en Corée ! :puppyeyes:
     
  3. morgwen

    morgwen
    Expand Collapse
    Il y a des jours où tout vas de travers et d'autre où un sourire suffit à vous donner la pêche

    Contente de voir Ana dans le lot elle est vraiment adorable et j'aime d'amour le tatouage qu'elle m'a fait :puppyeyes::jv:
    J'adore le boulot de Ryan et de la Coréenne (aucune mémoire des noms)
     
  4. Khimeira

    Khimeira
    Expand Collapse
    Les auteur-es/dessinateurs-trices bientôt tous-tes à poil?

    Heu par contre pour Ryan Jessiman la plupart de ses motifs sont des motifs berbère at qui ont une forte signification.
    Il vaut mieux éviter au risque de faire de l'appropriation culturelle! :sweatdrop:
     
  5. La Burgravine

    La Burgravine
    Expand Collapse

    De l'appropriation culturelle ?

    Je suis désolée, mon commentaire n'a aucun rapport avec les tatoueurs que j'étais venue re-regarder à la base, mais je suis tombée sur ton commentaire, @Khimeira (j'essaierai de ne pas te genrer car je ne sais pas genrer au neutre, et je préfère ne pas entrer dans ce débat-là en plus du reste) et je suis restée en arrêt plusieurs minutes devant ce qui m'a semblé une aberration.

    Je pars du principe que ton commentaire n'est pas xénophobe, eu égard à la communauté de ce forum : c'est cependant la seule chose qui me permet de l'affirmer, et hors ce contexte, il aurait probablement été interprété ainsi. Pourquoi ? Tout simplement parce que dénoncer "l'appropriation culturelle", c'est tout simplement se limiter à notre culture d'origine. Je sais bien que ce n'est pas le raisonnement invoqué. Cependant, je ne comprends pas comment une pensée anti-raciste et (en principe) pro-diversité a pu donner quelque chose d'aussi étroit.

    Ou bien il s'agit d'une sorte de chauvinisme mal digéré ("ok pour les autres cultures, mais ne les mélangez pas avec la nôtre, svp"), ou d'une sorte d'auto-flagellation culturelle ("ne souillons pas les autres cultures avec notre occidentalisme"), ou encore (comme je le crois plutôt) d'une méprise du concept de diversité au point que l'étanchéité des cultures apparaît alors comme le moyen de les préserver. Disons-le, c'est l'inverse. Les réserves aborigènes, par exemple, sont à ce titre des aberrations : on ne sauve pas une culture en l'isolant des autres. Mais c'est un autre débat.

    Je connaissais le principe de "l'appropriation culturelle" comme moyen d'endiguer un fait assez courant, qui est l'assemblage de symboles de diverses cultures, mal compris et amalgamés en un gloubi-boulga tout sauf culturel. Je n'ai pas de problème avec ça. En revanche, dans ton raisonnement, il y a deux éléments qui me dérangent : déjà, il n'est pas question d'amalgame ici, simplement de se faire tatouer un motif d'une culture différente. On ne "pourrirait" pas ces motifs en les mâtinant d'autres significations sans rapport, par simple ignorance. Mais surtout, tu n'as pas intégré l'option "comprendre" dans l'algorithme. Oui, on peut se faire tatouer des motifs berbères sans y rien entraver (et c'est dommage, quoique pas interdit). Mais on peut surtout chercher à savoir de quoi il s'agit, ce que ça veut dire, et se le faire tatouer (ou autre) en connaissance de cause. Si on élimine la compréhension du champ des possibles, ce n'est plus la peine de parler de culture.
     
    if_then_else a BigUpé ce message
  6. Khimeira

    Khimeira
    Expand Collapse
    Les auteur-es/dessinateurs-trices bientôt tous-tes à poil?

    @La Burgravine
    C'est la première fois qu'on me traite de xénophobes quand je parle d'AC
    Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer.
    Pas mal de violence et de colère (infondés?) dans ton com pour un "il vaut mieux éviter"

    "Cependant, je ne comprends pas comment une pensée anti-raciste et (en principe) pro-diversité a pu donner quelque chose d'aussi étroit."
    Alors je n'ai jamais dit que j'étais contre l'inter-pénétration des cultures (en même temps vu la taille de mon com...) c'est quelque chose d'humain, grâce au commerces (aux guerres), aux découvertes/voyages et de profondément ancré. Et c'est cool.

    Par contre quand des blanc-hes ( et/ou anciens colons) s'approprient /pillent des motifs, habits, coutumes, symboles, d'une culture (qu'iels ont colonisée/pillée) sans en connaitre ni comprendre le sens et en trouvant que c'est "fashion" sur elleux et "communautariste" sur les personnes originaires de cette culture : C'est de l'Appropriation Culturelle.

    Ce n'est pas une question de "pourrir" une culture. C'est une question de violence, de guerres, de colonisation, de discriminations.
    Comme quand les blanc-hes se font des dreads et que c'est "trop fashions" et quand ce sont des noir-es iels sont vu comme "sales/communautaristes/voyous...etc"
    Comme quand pleins de rappeurs blanc-hes prennent les codes de la musique noire, mais ne soutiennent pas le "black live matters"

    A ma décharge je connais peu l'histoire berbère (*à moi même : lire et se renseigner dessus*), mais dans le doute je préfère me poser la question de l'AC.

    Je vais mettre quelques liens :
    9 réponses sur l'AC
    Petites notes sur l'AC
    Vidéos (buzzfeed) sur l'AC
    Blog BD : L'AC durant la pride de nantes
    Vidéo : Les Brutes et l'AC
    What's wrong with CA
    Vidéo d'Amanda Stenberg sur l'AC
    Vidéo de Kezak oh! Halloween et l'AC
    Vidéo (en anglais) de 7 mythes autour de l'AC
    Vidéo (en anglais) de Kat Blaque sur l'AC
     
    Biousse a BigUpé ce message
  7. La Burgravine

    La Burgravine
    Expand Collapse

    @Khimeira : tu m'as mal comprise. Déjà, je ne pense pas que tu sois xénophobe (et ce n'est pas ce que j'ai dit). Ensuite, bien sûr que c'est moche de faire un double standard pour les "blancs" (au passage, je suis blanche mais je n'ai jamais fait partie des colons, et je n'ai pillé aucune culture, merci) et les personnes originaires d'autres cultures. En soi, je n'ai rien contre le concept même d'appropriation culturelle, du moment qu'il est utilisé avec discernement.

    En revanche, le raccourci que tu as fait dans ton commentaire m'a heurtée, parce qu'il m'a semblé (dans ses implications, pas forcément dans ton intention) entretenir justement le problème, dans la mesure où tu recommandes, dans le doute, de ne pas se faire tatouer un motif berbère... Plutôt que de chercher à le comprendre et d'éviter le double standard. Cette sorte de prudence, pour ne pas dire de frilosité, me paraît nocive à la pensée en général.

    Par ailleurs, il y a effectivement cette sorte d'auto-flagellation typiquement occidentale, voire française, dans ta réflexion... Non, nous ne sommes pas responsables des torts qui ont été causés par """nos ancêtres""" à d'autres cultures. Je refuse pour ma part, bien que française, de me sentir coupable de ce qui a pu, par exemple, être fait à l'Algérie. (Et d'ailleurs, juive descendante de pieds-noirs et fille d'un Alsacien blond aux yeux bleus, je ne saurais plus où me mettre !)

    Enfin, je ne sais pas quels sont les porteurs de dreads de ta connaissance, mais je n'en connais pas qui, blancs, crachent sur la culture noire ; encore moins de personnes à chevelure fluide qui considèrent les porteurs de dreads blancs comme plus fashion et moins voyous que les noirs. D'autre part (je vais essayer de formuler ça de manière à ne pas passer pour la raciste de service), le problème avec les rappeurs blancs qui ne soutiennent pas BLM, à mes yeux, c'est uniquement qu'ils ne soutiennent pas BLM, pas qu'ils fassent de la musique noire ! (Et au passage, ce n'est pas toujours évident de soutenir BLM quand on est blanc, vu que la communauté noire crie facilement à la condescendance blanche... Encore une dérive du concept de l'AC.) Mais à côté de ça, personne ne vient me dire : quoi, tu écoutes Tchaïkovski et tu ne soutiens pas la Russie ? Les cultures changent, elles évoluent ; je n'aurais pas adhéré à la Russie des tsars, ni à celle de Staline, je n'adhère pas à celle de Poutine ; en revanche, il y a beaucoup de choses très belles dans la culture russe. A l'inverse, je déteste la musique chinoise mais ce n'est pas pour cela que je tolérerais des discriminations à l'égard des Chinois. Ne mélangeons pas tout : culture, population, discrimination, ça a beau se recouper, ça n'est pas la même chose.

    Je voulais répondre rapidement mais je m'en vais regarder les liens que tu m'as donnés, merci.
     
    morgwen et if_then_else ont BigUpé.
  8. Khimeira

    Khimeira
    Expand Collapse
    Les auteur-es/dessinateurs-trices bientôt tous-tes à poil?

    @La Burgravine
    Merci pour ta réponse
    Par contre oui tu m'a traité de xénophobe, même si c'était indirectement dans ta phrase ;)

    ->"Plutôt que de chercher à le comprendre et d'éviter le double standard. Cette sorte de prudence, pour ne pas dire de frilosité, me paraît nocive à la pensée en général."

    Je dirais que comme je n'ai pas toujours le temps de me renseigner en profondeur je préfère éviter de blesser, faire souffrir, invisibiliser les personnes concernées d'une culture plutôt que de tout prendre sans réfléchir comme si tout m'était dû. Cette prudence ne m'empêche pas de me renseigner sur les cultures plus tard.
    Elle me permet de prendre du recul sur ce que je veux, et ce dont les personnes racisées ont besoin.
    Je préfère mille fois éviter de me tatouer un motif que je sais d'origine culturelle différente en attendant de me renseigner plus avant, plutôt que de me le tatouer sans réfléchir et faire partie de cette masse de gens-tes qui pillent encore plus la culture des personnes racisées. Cela ne change rien à ma vie, ni à ma soif de culture, mais ça change tout pour la leur.

    Ensuite, j'entends ce que tu dis sur la "culpabilité blanche", oui toi tu n'est peut être pas un-e colon, mais nous (je suis blanc-he) vivons dans un pays qui s'est repu du colonialisme, qui à été entretenu et nourri par le sang, l'esclavage, les morts.... mais et surtout le plus important, qui continue à utiliser les double standards et le racisme d'état!
    Je t'invite à écouter les afroféministe, à écouter les personnes racisées concernées, à lire des articles sur les problèmes que vivent les personnes noires et arabes au quotidien.
    Tu sais sans aucun doute que le racisme existe, mais ce que l'on sait moins c'est qu'il est entretenu par des codes, l'histoire de la colonisation et surtout l'appropriation culturelle.
    On refuse à des femmes qui portent leur afro naturelle des boulots! On les rangent immédiatement dans des cases "communautaristes".
    En parlant de coiffure, un excellent article sur lequel je suis tombé hier : Quand les femmes noires avaient l'obligation de cacher leurs cheveux

    -> "Mais à côté de ça, personne ne vient me dire : quoi, tu écoutes Tchaïkovski et tu ne soutiens pas la Russie ? Les cultures changent, elles évoluent ; je n'aurais pas adhéré à la Russie des tsars, ni à celle de Staline, je n'adhère pas à celle de Poutine ; en revanche, il y a beaucoup de choses très belles dans la culture russe. A l'inverse, je déteste la musique chinoise mais ce n'est pas pour cela que je tolérerais des discriminations à l'égard des Chinois. Ne mélangeons pas tout "

    Là pour le coup c'est toi qui mélange tout. :/ (sans offense)
    Il faut discerner les cultures que l'on a colonisé et pillé de celles que l'on n'a pas colonisées.
    Nous n'avons pas esclavagisé, volé, violé, traité comme des sous humain-es et pillé la russie.
    Il faut différencier cultures et histoire des population/colonisations.
    Il faut pouvoir se replacer en tant que blanc-he dans un contexte historique et marchand de l'humanité.
    Il faut pouvoir comprendre qu'en tant que blanc-he dans une société fait par et pour les blanc-hes nous sommes privilégié-es.
    Donc juste se poser des questions sur ce que l'on fait avec la culture des autres me parait le minimum :)

    -> "En soi, je n'ai rien contre le concept même d'appropriation culturelle, du moment qu'il est utilisé avec discernement."

    Et en tant que blanc-he, de notre position de dominant-e historique et toujours d'actualité on a pas notre mot à dire si est pour ou contre le concept d'AC ;)

    De rien pour les liens ^_^ :fleur:
     
    #8 Khimeira, 2 novembre 2016
    Dernière édition: 2 novembre 2016
  9. La Burgravine

    La Burgravine
    Expand Collapse

    @Khimeira
    Je ne reviendrai pas sur cette question de xénophobie, je suis trop fatiguée... Concernant le reste :

    Déjà, j'ai envie de dire, quel est l'abruti qui se fait tatouer sans réfléchir ? Oui, c'est vrai, il y en a malheureusement (pour eux surtout). Cela dit, je te rejoins sur ce point, simplement; j'aime mieux présenter les choses à l'inverse, et proposer de comprendre les éléments d'autres cultures comme la solution première et préférable à la simple abstention. Mais ce n'est probablement qu'une histoire de formulation, alors inutile d'ergoter. Quant au fait que cela change tout pour la vie des personnes racisées, je n'en suis pas si sûre : n'est-ce pas un peu orgueilleux ? Et si c'est le cas, je trouve ça inquiétant et signe que le racisme ne déserte ni nos populations ni les leurs. Si on en est là, c'est que l'égalité est loin.

    Nous sommes d'accord sur le plus important, c'est déjà ça ! A mes yeux, ce qui compte, c'est ce qui a lieu aujourd'hui. Tu me parles des femmes noires qui devaient cacher leurs cheveux au XVIIIe siècle : ok, c'est moche, mais ce qui importe, c'est que les coiffures afro soient encore rejetées aujourd'hui. Et je me permets de douter du fait qu'on enraye le problème en "interdisant" aux blanches de se coiffer à la mode afro : ça ne ferait que renforcer l'aspect communautariste !
    Mais bon, c'est mon opinion. Et je suis désolée, mais en tant qu'être pensant je crois avoir tout autant que quiconque le droit de m'exprimer sur un concept, quel qu'il soit, même si les concernés n'en ont rien à carrer (ce que je conçois tout à fait). D'ailleurs, n'est-ce pas ce que nous faisons ici, malgré notre couleur de peau ? Au passage, la couleur est-elle vraiment le critère le plus pertinent ? Je suis la sœur de deux Noirs et je ne peux les caser ni dans les "dominants historiques" ni dans les "minorités opprimées"...

    Chacun lutte contre le racisme comme il le peut et comme il le veut. Je conçois que tu ne sois pas d'accord, mais ma façon à moi de le faire est précisément de ne pas me considérer comme blanche, de ne pas entretenir les codes dont tu parles, et ça passe aussi par le fait de ne pas victimiser excessivement des populations, ou de ne pas les encenser en tant que populations noires (comme dans l'article sur les femmes noires en Louisiane au XVIIIe, dont je n'aime pas la conclusion). Cela ne veut pas dire faire du négationnisme. Cela veut dire partir du principe que cette histoire est derrière nous et que l'entretenir, dans un sens (le racisme) ou l'autre (le rappel constant d'une souffrance et d'une culpabilité) ne fait que conforter la société dans ses inégalités. D'où ma comparaison, c'est vrai, un peu maladroite avec la Russie, puisque selon moi je n'ai pas à prendre en compte des siècles d'histoire dans mon rapport à une culture. Je ne m'étendrai pas sur la culpabilisation à mes yeux biaisée de certaines cultures : toutes les populations ont commis des atrocités, mais les plus avancées technologiquement resteront les bourreaux de l'histoire, parce qu'elles ont pris le dessus sur le long terme... On ne pleure pas beaucoup sur l'Allemagne, que la France (entre autres) a pourtant saignée à blanc après la Grande Guerre, provoquant indirectement la victoire du nazisme et donc l'Holocauste. On me dira que ce n'est pas la même ampleur : c'est vrai, mais je ne crois pas que ce soit vraiment la question.

    En revanche, bien sûr qu'il faut se poser des questions sur les autres cultures. Colonisation ou pas, d'ailleurs.

    A propos des liens que tu m'as donnés, je te le dis sans aucune animosité : fais attention (en général) à bien croiser les sources, parce que dans le premier article par exemple, il y a des choses discutables, notamment l'origine du terme "Peaux-Rouges". J'ai bien cherché et je n'ai rien trouvé qui atteste l'explication donnée (je ne dis pas que ça n'a jamais eu lieu, simplement que le terme ne vient a priori pas de là). Ce n'est pas la première fois que je trouve de grosses approximations dans des articles militants.
     
  10. Khimeira

    Khimeira
    Expand Collapse
    Les auteur-es/dessinateurs-trices bientôt tous-tes à poil?

    " Et je suis désolée, mais en tant qu'être pensant je crois avoir tout autant que quiconque le droit de m'exprimer sur un concept, quel qu'il soit, même si les concernés n'en ont rien à carrer (ce que je conçois tout à fait). D'ailleurs, n'est-ce pas ce que nous faisons ici, malgré notre couleur de peau ? Au passage, la couleur est-elle vraiment le critère le plus pertinent ?"

    Dans un pays ou les blancs sont privilégiés de par cette même différence, oui. :)
    Je pense que c'est à prendre en compte dans notre manière d'appréhender le problème du racisme d'état, et les oppressions systémiques que les personnes racisées subissent.
    Checker ses privilèges (exemple : être blanc-he, valide, hétéro, cis..etc ) est une bonne manière de savoir comment appréhender les luttes des concerné-es, et surtout de savoir quand notre avis n'est pas nécéssaire, voir néfaste ou invisibilisant. :) (un peu comme quand un homme cis prend toute la place de parole dans un débat féministe par exemple ^^ )

    Sinon pour la signification de "peaux rouges" j'ai trouvé des articles anglais qui en parlent.
    C'est apparemment en débat aux Etats Unis.
    Redskin & hate crime
    A redskin is a scalp 1
    A redskin is a scalp 2
    Native americans
     
Chargement...