Génération Mad n°1 : comment te positionnes-tu dans notre société ?

Sujet dans 'Réactions aux articles' lancé par Fab, le 13 septembre 2015.

  1. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

  2. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Ça y est, c'est parti, Génération Mad est lancé pour de nombreuses semaines, chaque dimanche aux alentours de 17-18h ! J'aimerais bien mettre en place un rituel : que vous preniez le temps éventuellement de réagir aux propos des madmoiZelles dans la vidéo, mais également que vous répondiez vous-mêmes à la question ! Merci d'avance ! \o/
     
    Pixieslechat, Thedreaming, Mlle C. et 2 autres ont BigUpé ce message.
  3. Mooogoooo

    Mooogoooo
    Expand Collapse
    Petit zèbre en construction... :supermad:

    J'aime l'idée que Frédérique véhicule ! Il est vraii que nous, Françaises, avons de la chance. Certes notre société n'est pas parfaite mais nous avons tout de même de la chance et il faut (à mon avis) en être consciente.
    Ensuite, je rejoindrai un peu l'avis de Marine quant au fait que je pense que nous avons tou-te-s l'envie de "faire quelque chose" pour notre société, pour faire changer les choses, mais que d'en bas c'est difficile, et surtout c'est difficile d'en voir les tenants et les aboutissants... J'ai souvent l'impression que ce que je fais pour les autres, je le fais pour moi... C'est malheureux à dire mais quand j'ai aidé le samu social à aller voir les SDF bordelais, à aller dans des centres d'aide maman-bébé, je ne touchais du doigt qu'une partie mineure de ceux qui ont besoin d'aide. Qui plus est, je vois toujours les mêmes visages et tout ça pour dire qu'au début, dans mon fort intérieur je me sentais utile, puisqu'au contact de gens ayant besoin de moi, mais au final, ces gens sont pratiquement tous toujours là, donc je n'ai pas servi à grand chose si ce n'est à me dire qu'à mon petit niveau j'ai fait qq chose...
    Alors je ne sais pas... Mais pour moi c'est dur de me dire que je fais bouger les choses avec mon action. Et cela fonctionne pour tous les sujets qui me tiennent à coeur... J'ai l'impression d'être emportée par un mouvement que je ne contrôle pas, et que même parfois mes actions sont inconsciemment dictées par quelqu'un de beaucoup plus haut, mais que nous tous, petites fourmis sommes animées de la croyance que cela vient de nous. J'ai l'impression de jouer constamment à Don Quichotte puisque quoi que fasse le peuple, la décision ne nous reviendra jamais...

    Je suis peut être très (trop) pessimiste et j'espère que certaines MadZ me diront que j'ai tord... Mais souvent, je me sens perdue, pas impuissante mais un peu Don Quichotte(tte)...
     
    Mamy Chouette, Alyzea, Black Phillip et 1 autre membre ont BigUpé ce message.
  4. Solstice

    Solstice
    Expand Collapse
    Il faut imaginer Sisyphe heureux.

    :puppyeyes: C'est trop cool de voir toutes les réponses ! C'est super intéressant !
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    @ErwanAime Ça a marché chez moi. :happy:
     
    Pixieslechat et Black Phillip ont BigUpé.
  5. Super-triceratops 73

    Super-triceratops 73
    Expand Collapse
    Fall seven times, Stand up eight

    ATTENTION COMMENTAIRE INUTILE EN APPROCHE :
    Team Olivia le prénom du swagg ...XD:banana::hugs::fleur:
     
    Robota et Tifo ont BigUpé.
  6. Michyeon

    Michyeon
    Expand Collapse

    J'adore l'initiative je trouve ça super intéressant de voir ces madz toutes différentes s'exprimer.

    Moi personnellement j'aurais du mal à interpréter la question. J'ai l'impression d'avoir passé toute mon enfance/adolescence à observer la société et en apprendre sur elle, et aujourd'hui j'ai envie d'y contribuer et de la changer dans le bon sens. En tant qu'étudiante je n'ai pas vraiment le sentiment d'avoir une "position" dans la société mais plutôt d'être en devenir. Aujourd'hui avec mes études j'espère trouver une place dans la société où je pourrais faire changer les choses peu importe l'échelle. Après je sais très bien que ma volonté ne va pas suffire. Cela dépendra des opportunités et des perches que la société me tendra. J'essaie de ne pas y penser mais je sais qu'en tant que femme (et éventuellement en tant que personne bisexuelle) qui n'est pas issue n'un milieu aisé je vais me heurter inévitablement à des murs et que je serai toujours vulnérable d'une manière ou d'une autre. C'est comme si j'avais un devoir de justement faire changer ces choses. On verra où est-ce que je me retrouverai mais de toute façon j'aspire à me battre pour ne pas juste arriver à une position qui me plaira mais aussi dans une position qui me permettra d'agir plus efficacement qu'avec les outils que j'ai aujourd'hui.
     
    Leronira, wally24, Mooogoooo et 4 autres ont BigUpé ce message.
  7. Akshara

    Akshara
    Expand Collapse
    Autre part

    ça commence bien cette petite série !

    J'ai tout particulièrement aimé le témoignage de Wissale car je me retrouve un peu dans son échelle d'handicap.
    Ce contenu n'est visible que par les membres validés. Rejoins-nous ou connecte-toi !
    En gros c'est toujours un handicap d'être une femme en France en 2015, mais bon, ce n'est pas un scoop.

    Je ne me sens pas forcément légitime dans la société pour deux raisons : je suis une femme et je suis jeune. J'ai l'impression que les deux se cumulent et s'accentuent mutuellement. La jeunesse n'est pas un problème pour mon copain quand il fait ses choix, a des positions bien tranchées ou a un plan de carrière bien tracé. Moi, étant jeune, on me répondra que je n'ai pas assez d'expérience, on met toujours en doute mon savoir (genre sur des questions politiques alors que j'étudie les sciences politiques, je pense m'y connaître un peu) et surtout, la carrière ! Tu verras quand tu auras une famille, ça va pas le faire de si grandes ambitions ! Ca rejoint le fait que je suis une femme, qu'on me définira toujours en étant d'abord une femme puis [insérer ce que vous voulez].... J'ai l'impression de devoir d'abord remplir mes devoirs de femme (=trouver le père de mes enfants, avoir et élever des enfants, tenir une maison) avant de pouvoir prétendre à être quelqu'un qui vit sa vie sans se soucier de son sexe.
    Du coup être jeune et être une femme, ça me renvoie toujours à la position de celle qui ne sait pas, qui doit penser au bien commun (sa future famille, son futur mari...) avant de penser à elle-même (ses ambitions personnelles comme professionnelles, sa passion...) et qui finalement n'a pas vraiment sa place en tant qu'actrice de premier plan dans le débat public.
     
  8. Elliana

    Elliana
    Expand Collapse

    Petit troll : C'est normal qu'il n'y ai pas de je sais pas moi madz et riche et super intégré et tout genre presque le cliché de la fille au sens auquel l'entendent les machos non parce que je pense que ça pourrait être super intéressant comme témoignage aussi.

    Sinon ben évidemment j'adore la video et les interventions et même gros big up à la dernière pour rappeler qu'on a bien de la chance de vivre en France mine de rien. :top:
    Sinon je me destine à un métier qui aura un impact sur des gens donc j'espère à mon niveau contribuer à améliorer la société même si pour l'instant, encore dans les études, je partage cette impression d'impuissance. Je me dis que si on arrive toutes de notre coté à renverser les clichés, un jour il n'y en aura plus tant que ça enfin j'espère :cupidon:
     
    CaraNougat a BigUpé ce message
  9. Allons-y

    Allons-y
    Expand Collapse
    liberté, égalité, sororité

    Pareil, "media not found" sous Firefox, mais la vidéo passe très bien avec Chrome. Mystère ... :hesite:
     
  10. Coffeencig

    Coffeencig
    Expand Collapse
    ( . Y . )

    Génial ce premier numéro et toutes les madz sont superbes :fleur:

    Je n'arrive pas à me placer dans la société. Je suis perdue, j'ai l'impression que l'on ne me laisse pas de place. Je veux dire qu'il y en a mais qu'il faudrait que je me mette à certains endroits, sans faire de vagues, rien demander, rien questionner, et rentrer dans le moule de "la jeune fille qui termine ses études et qui trouve un travaille sans poser de question et dans un an elle fait des enfants" J'ai l'impression que je n'ai pas le droit de prendre le temps d'y trouver ma place. J'en avais une, celle de l'étudiante en devenir, qui s'instruit, s'insurge commence à se forger une opinion, une culture, et là à cet instant charnière de ma vie, j'ai l'impression de devoir me replacer à toute allure sans avoir le temps d'apprécier de comprendre ce que cela engage pour moi, où je vais, quelle influences vont avoir mes choix et mes envies. Bref ce n'est pas clair, mais je me sens face à des infinies possibilités, pleine d'envie, mais sans vraiment pouvoir les emprunter, ni d'être écoutée, prise au sérieux dans mes positions, mes engagements. Je ne me sens pas vraiment investie dans la société, je ne sais pas par quelle porte entrer, ni quelle chaise prendre pour faire plus court !
    Et je rejoins Marine sur les conversations enflammées avec les amis qui tiennent des propos tellement loin de nos idées que l'on baisse les bras ...

    @Elliana peut être que ce "cliché macho de la fille riche et intégrée" ne fréquente pas Madmoizelle et n'a pas répondu à l'appel pour témoigner ? :)
     
  11. Fab

    Fab
    Expand Collapse
    Frisette Chefferie
    Membre de l'équipe

    Hum on regarde ça demain, merci !
     
    Mlle C. et Allons-y ont BigUpé.
  12. arobaze1000

    arobaze1000
    Expand Collapse

    Vidéo très intéressante !
    Serait-il possible par contre de faire appel à des profils un peu plus "diversifiés" la prochaine fois ?
    En effet, beaucoup de madz dans le domaine artistique / audiovisuel, qui est assez peu représentatif ..
     
Chargement...